mercredi 1 avril 2015

« Revenir à la Raison du Cœur quoiqu’il arrive »



 
La joie des corps unifiés et la Liberté d'être


Et bien cette matinée a commencé par la vision, maintenant quotidienne, des avions et leurs trainées, ce qui a suscité une fois de plus, de la colère et des interrogations mais je peux constater que chaque fois, l’intensité de cette dernière diminue, les questions/réponses aussi. 
Et c’est tout ce qui compte, ce qui est à retenir de cette expérience, de cette confrontation avec mes pensées-émotions-énergies qui peu à peu devient acceptation. En commençant par reconnaitre qu’il y a de la peur, de la tristesse, le besoin de contrôle, le sentiment d’impuissance, les énergies se calment. 
Puis comme elles sont conscientisées, acceptées, elles n’ont plus autant d’impact, elle ne me sorte plus de mes gonds, de mon cœur, de l’amour lumière que je suis fondamentalement. Alors oui, c’est chiant d’avoir à ramener tout cela au cœur, quotidiennement mais j’y vois une guidance de mon âme, de la conscience christique dont le but est de m’aider à sortir de l’inconscience, de l’impuissance, de la misère et de la peur.  
Quand je me calme, quand je dis ‘stop’ aux pensées qui tournent en boucle, je peux percevoir tout ce scénario d’une façon totalement différente. Il ne fait plus aucun doute quant aux faits, ‘on’ nous asperge de produits chimiques, ça, je ne peux pas le nier. 
Les outils sensoriels de perception ne mentent pas ; la vue, l’odorat, le goût  sont des vérités indéniables. Et même si ma perception est subjective, mes sens ne savent pas trafiquer ce qui est.

Après, mon mental devra interpréter et c’est là que ça se complique !   
En effet, selon mes croyances, celles du moment mais aussi celles qui sont inscrites dans l’inconscient, celles que j’ai admises comme des vérités et qui viennent de mon vécu, des traumas, des histoires mal vécues, de mes gènes, de mon genre, de ma famille, ma culture…définissent ma façon de percevoir c'est-à-dire de comprendre et d’interpréter.
Si je me fie uniquement à mon mental, je vais ramer, m’empêtrer dans les croyances que je sais être fausses pourtant mais qui sont encore présentes comme des programmes en mon inconscient et en plus, elles s'opposent à ma foi en l'amour, ce qui créé un conflit.

La Seule Solution pour trouver la paix et ainsi accéder à une autre forme de perception et donc d’interprétation, c’est de venir dans mon cœur.
Bien sûr, c’est une image mais comme le mental a validé la foi en l’amour inconditionnel, en l’intuition, il y a moins de résistance à faire une pause, un arrêt sur image, à respirer en laissant les pensées défiler sans y attacher d’importance jusqu’au moment où la paix revient en moi.

A partir de là tout change. 
Je n’ai aucune certitude quant à ce qui va se passer après et c’est ‘normal’ puisque j’entre dans un territoire inconnu pour mon mental.
Ma foi et la confiance en la vie, au divin intérieur, apaisent mon esprit et l’intuition prends le relais. J’aurais plus de facilité à suivre l’élan qui me vient quand je suis dans cette paix et ça n’est qu’après, avec un certain recul que je pourrais en constater la pertinence. 
Bien-sûr, ça demande d’avoir la foi mais c’est aussi de cette façon qu’elle amplifie. 
Chaque fois que je retrouve la paix intérieure, une sagesse naturelle, un certain bon sens et la joie s’ensuivent, je fortifie ma foi en ce que je suis essentiellement et la confiance en ma propre guidance. 
Bon, je sais, je répète encore et encore les mêmes choses mais ça aussi, c’est une façon de casser les réflexes, d’équilibrer les énergies des personnages intérieurs qui semblent être des tyrans lorsque je suis dans la peur, l’excès, lorsque je veux à tout prix avoir raison.


Revenir à la simplicité de l'enfant


Je commence à mieux distinguer la voix du cœur et celle de la peur parce que lorsqu’on on a libéré la peur des premiers traumas, on n’en est pas à l’abri. 
Nous vivons dans un monde qui baigne dans ces énergies et qui plus est il semble auréolé de nos pensées, formant des égrégores qui se rassemblent par affinités. 
Ce qui peut se comparer à notre monde subtil, les pensées conscientes et inconscientes, les émotions, de notre personnalité et de notre âme. Puisqu’elle semble être le lien entre nos vies passées, présentes, futures et notre conscience pure. 
Enfin c'est sûrement plus complexe que ça, mais je m'en tiens à ma réalité présente, dans ce corps, cet assemblage de corps plus ou moins denses. 
J’ai bien l’impression que chacun de nos corps créé son propre monde dans l’invisible et qu’on peut qualifier cela de différentes dimensions, différents degré de conscience. 

Pour en revenir aux élans spontanés issus de l’intuition et du mental, on peut déjà se dire que lorsque c’est notre cœur qui parle, les pensées ne sont pas agressives, elles sont calmes, simples et logiques. Je précise que j'appelle mental, le corps, l'outil, qui permet de tenir un raisonnement, de communiquer, d'analyser... 
Le mental conditionné par la peur et qu'on prend pour sa personnalité véritable, parle souvent dans l’urgence, la peur, l’excès et une émotion est souvent associée à ses mots. 

Quoi qu’il en soit, c’est toujours un message de l’âme ou de la conscience divine. 
La différence, c’est que le message amènera la paix ou au contraire, il nourrira les mêmes pensées-émotions, ça tournera en boucle, une succession de questions réponses seront débitées à un rythme effréné nous pompant littéralement l’énergie. 
Le message principal, c’est toujours de se centrer, de revenir au cœur, au calme, à la tendresse vis-à-vis de soi, la compassion. 
Plus notre mental aime comprendre et plus on aura du mal à le ramener ‘dans son panier’ comme dit une âmie avec qui j’ai eu une conversation téléphonique tout à l’heure. 
Elle compare le mental a un jeune chiot que nous adoptons et devenons éduquer. 
L’image est plutôt attendrissante et parlante. 
Tout comme celle de l’enfant intérieur dont le symbole est clair. 

Le cœur parle avec des mots simples, des symboles, des images, qui illustrent un concept, une idée appuyée par une confiance intérieure qui n’a pas besoin d’explication. 
Quand l’élan vient du cœur, il n’y a pas de doute, de question, de besoin et le geste est efficace, fluide, facile, ça coule de source. 
Plus on est dans l’intellect et plus on s’interroge plus on sait que c’est notre mental qui panique. 
Alors, pour le calmer, il y a plusieurs techniques et chacun trouve ce qui lui correspond. 


Le feu du ciel de ce matin...et les traces dispersées mais colorées!


J’étais encore dans la colère et la peur  hier soir, quand je suis retournée au jardin. 
Je l’ai su parce que je me suis fait mal, je n’étais pas présente à ce que je faisais, j’avais du mal à me concentrer et pourtant je ne sentais pas cette colère puisque je l’avais calmée et encore moins la peur puisque la colère est une réaction/stratégie pour ne pas la sentir justement. Mes gestes étaient brusques parce que j’essayais de contrôler mes pensées pour ne pas porter mon attention sur les nuages parallèles, les passages des avions. 
J’ai profité de la tombée de la nuit pour prendre des photos et retrouver l’émerveillement de l’enfant face aux couleurs du ciel. Je me suis dit que si j’y voyais juste la beauté, comme un enfant, sans penser que ce sont des produits chimiques, je me faciliterais drôlement la vie ; « heureux les simples d’esprit ! »

L’élan du mental m’a ramené vers le site de Monique Mathieu pour y voir un reflet, un soutien, calmer l’agitation et je suis tombée sur ce qui suit.Là aussi, ce geste rassure le mental qui se sent en territoire ami, connu et donc en confiance. Puis comme la sagesse des êtres de lumière me touche, je peux être réceptive et y voir que j'ai aussi cette connaissance en moi, que je partage ses valeurs, confirmées par les synchronicités et la connaissance de soi.

Clef 1009
« Lorsque vous ressentez une peur, quelle qu'elle soit, visualisez le mot "Amour" en lettres de Lumière, et vous ferez disparaître ces peurs. La vibration du mot, la vibration de la visualisation ou de la pensée du mot, annihilera les peurs, tout du moins si vous le faites en conscience et surtout si vous avez confiance. 
Lorsque vous vous trouvez dans une situation très difficile, vous n’avez plus que la solution de faire réellement confiance, et à ce moment-là, le miracle s’accomplit et les peurs s’éloignent. 
A partir du moment où les peurs vous quittent,  d’autres possibilités viennent à votre secours lorsque vous êtes confrontés à une situation difficile, d’autres outils vous sont offerts pour la  vivre ou la dépasser. »  

Tout à fait, j’ai pu en faire l’expérience directe ! Merci les frères pour cette écho et en même temps cette 'prédiction' parce que j'avais réussi à calmer le mental mais au niveau émotionnel ça n'était pas gagné, j'ai dû faire quelques rondes d'EFT et ça n'est que maintenant, après avoir dormi un peu que je peux constater que tout va beaucoup mieux. Ceci dit, le vent souffle violemment et en regardant par la fenêtre juste après ma sieste, alors que le ciel était d'un beau bleu, 'grâce' au vent qui a balayé tout ce qui a été déversé ce matin, j'ai vu un avion traversé le ciel! Je me suis centré, enfin j'ai parlé au divin et en jetant à nouveau un œil à la fenêtre pour vérifier si mon linge était encore sur le fil, j'ai vu que le ciel était à nouveau bleu; Bon, les produits sont dispersés et poussés par le vent vers le sud mais au moins, je vais peut-être pouvoir aller au jardin! Du coup ça m'a fait rire tellement c'est paradoxal comme situation! Le mental est rassuré mais au niveau physique, le peu de temps que j'ai passé dehors à étaler le linge m'a fait mal aux bronches. Depuis hier soir, le goût qui est le même que lorsque je travaillais à la cueillette de pêche qui est traitée avec moult pesticide, me reste en bouche et la cigarette est dégueulasse, ça me brûle! Dans un sens ça brouille définitivement les anciennes croyances, toutes les certitudes passées, les repères qui n'en sont plus. Et finalement n'est-ce pas ce que je voulais, libérer le passé ?




Clef 154
«Si vous avez toujours la certitude absolue qu’au niveau professionnel la réussite est au bout du chemin, que vous n’aurez aucun problème matériel ou professionnel, tout se réalisera dans l’état d’esprit où vous le concevez !
Si vous avez une confiance totale dans l’Amour profond de ceux qui vous entourent, vous n’aurez jamais à craindre leur manque d’affection ! Si vous avez une confiance totale quant à votre santé parfaite, vous n’aurez jamais besoin de faire appel à un médecin. ! »
Voilà qui me ramène à la pensée du futur stage dont je n’ai pas de nouvelles. C’est très bien comme ça, pour le moment, parce que tant que je sais pas revenir à la raison du cœur de façon automatique, la peur risque de fausser ma perception et mes gestes. 
Je vois aussi la différence quand je commence à me laisser influencer par la peur en réfléchissant à la question du travail. Pour l’instant, je gère les choses au niveau intérieur, je focalise mon attention sur les aspects positifs, tout ce que cette opportunité peut m’apporter de bénéfique et en général, comme la liste est de plus en plus longue, je suis plutôt rassurée. Puis, ça n’est que sur le terrain que je saurais où j’en suis dans ma relation aux autres. Ici, tant avec mes voisins que sur face de bouc, on finit par se connaitre et bien qu’il y ait quelques divergences, on arrive à s’entendre, à se respecter mais face à des inconnus, 4 jours sur 7, 7 heures par jour...?

Clef 942
«  Préparez vous à l’ascension en vous-même afin de pouvoir accéder à des dimensions supérieures de vous qui deviendront accessibles. Cette ascension aura lieu si le travail à été accompli comme il devait être accompli, si vous avez suffisamment lâché prise et si vous ne revenez pas en permanence sur certaines souffrances, sur certains échecs. »

Les personnages d’autrefois sont ravivés quand on nourrit des pensées dévalorisantes et en ayant de l’amour pour tous ces aspects, on restaure l'amour et on cesse de lutter. 
J’ai repris les séances d’EFT, de façon ponctuelle depuis hier soir, pour maintenir l’amour en moi, le graver en profondeur et je suis épatée d’en sentir l’effet immédiat.

Cette vidéo montre les points à tapoter et la construction de phrase se réalise de cette façon : 
« Même si….je m’aime infiniment et je m’accepte comme je suis »
Le ‘jeu’ consiste à dire ce que l’on a sur le cœur, ce qui nous pèse et de cette façon, on amène nos pensées cachées, celles qu’on tente de se dissimuler ou d’ignorer, à la surface, à la conscience. Ce qui désactive les programmes de l’inconscient par conscientisation, acceptation. 
C’est alors l’énergie de la source, de l’amour pur en nous, qui fait le travail d’intégration, de libération, d’équilibre. Au début, de la "ronde de taping", on minimise, puis peu à peu on se lâche et on peut sentir une détente généralisée. 
La transparence, la sincérité, sont indispensables à l’efficacité du processus et en y allant pas à pas, on finit par oser se dire ce qu’on n’osait pas s’avouer, par aller dans les profondeurs ce qui appelle automatiquement nos aspects élevés, le sage intérieur qui viennent comme pour équilibrer l'être multidimensionnel. 
C’est une ouverture du cœur qui s’effectue en même temps qu’une ouverture de conscience, c'est ce qui rend cette thérapie efficace et nous rend autonome puisque nos différents corps humains et divins, s'associent dans l'amour! 
La répétition permet l’intégration et comme l’humilité, la sincérité, la transparence sont des énergies d’amour, le résultat est là. 
‘Même si’ on ne croit pas à ce processus de guérison, on peut commencer par poser cette incrédulité et l’ajouter à l’amour :
« Même si je doute de l’efficacité de ce procédé, je m’aime infiniment et je m’accepte comme je suis » ou encore si on doute d’avoir de l’amour pour soi-même ; on peut dire :
« Même si je ne sais pas m’aimer, même si j’ai du mal à accepter mes défauts, je m’aime infiniment et je m’accepte entièrement, tel que je suis, maintenant »




Clef 878
« Nous n’obligeons personne, nous ne portons aucun jugement. Les êtres sont en harmonie avec ce que nous faisons, le sont moins ou ne le sont pas. 
Plusieurs chemins mènent au but, cependant il y a des chemins qui sont plus sinueux, plus difficiles, et parfois certains chemins qui vous donnent l’impression que vous allez vers un but vous mènent vers un mur. Nous n’y pouvons rien, vous seul avez le discernement et la liberté d’aller sur tel ou tel chemin
De toutes façons, aucun chemin n’est mauvais car tous les chemins permettent d’expérimenter, permettent d’avancer ; même si certains êtres tombent sur un mur, cela leur permet de comprendre leurs erreurs, de faire marche arrière et d’emprunter un autre chemin. »

C’est bien souvent de cette façon qu’on apprend vraiment, en vivant les expériences complètement, en allant au bout de notre entêtement pour enfin s’abandonner à la puissance de l’amour. Parce que si on regarde derrière nos blocages, nos peurs, on y trouve toujours un manque d’amour de soi, un rejet de parts intérieures.Et plus on les rejette plus elles veulent être entendues et nous apparaissent comme des défauts honteux...c'est un cercle vicieux qui peut être rompu par l'acceptation totale, complète de soi.

Clef 498
« Pour qu'un peuple, pour qu'une planète entière vivent dans la Paix, il faut que cette paix vienne de l'intérieur de vous-même. Sans cela, il n'y aura jamais de paix sur votre monde.
Jour après jour, cultiviez la Paix en vous ; évitez les querelles inutiles, évitez les mots qui peuvent blesser, évitez les soucis inutiles, évitez de penser pour les autres ; pensez pour vous-même et pensez bien. »

Je crois que c’était ma spécialité de penser à la place de l’autre ! D’anticiper, au lieu d’écouter, de me faire une idée de ce que pense l’autre par réflexe puisque l’observation de soi amène à affiner ses perceptions, à comprendre le fonctionnement de la psyché humaine. Mais c’est aussi un piège puisqu’on est remplit d’à priori. Et derrière ça, il y a la peur, le besoin de contrôle mais en même temps, la capacité à percevoir au-delà des apparences. L’idéal, c’est de percevoir au travers du cœur et ça demande encore d’être centré dans le cœur, sur la fréquence de l'amour, de se situer au centre de soi avant de renter en contact avec les autres, afin d'être dans le juste milieu, pour éviter que nos "talents" deviennent des "défauts".


L'énergie de vie plus forte que tout


Clef 6
« Lorsque vous êtes confrontés à l’élément vent, à l’élément eau, à l’élément feu, et à l’élément Terre avec ses tremblements, ses soubresauts, essayez de percevoir l’Amour, parce que l’Amour est l’énergie de toute chose. Essayez de ressentir au plus profond de votre cœur sa vie, sa présence, la présence de cette partie tellement Lumière ! 
Dans cette partie Lumière siège ce que vous pourriez appeler la Divinité ou l’esprit de cet élément. Si vous arrivez à entrer en contact avec l’esprit de l’élément, en particulier au niveau de l’Amour, non seulement vous vous mettez totalement hors d’atteinte de son pôle négatif mais en plus vous ressentez un bienfait considérable pour votre corps physique, pour vos corps subtils et même pour votre conscience ».

Je vais pouvoir tenter l’expérience avec le vent glacial! Je me suis attaché les cheveux pour ne pas être déconcentrée et je vais essayer d’aller au jardin. Je rigole encore parce que le ciel est tout bleu au dessus du quartier, les nuages sont balayés plus loin ! Je vais me focaliser sur la puissance du soleil en pensant que j’ai aussi un soleil en moi et qu’il peut absorber les déchets. Puis me centrer en mon cœur, dans l’amour divin, en faisant une ronde de taping d'EFT…J'ai l'impression de devoir m'armer comme un guerrier! Mais bon avec un rayonnement d'amour-lumière, ça change tout! Finalement tout ça m'oblige à prendre ma foi au sérieux, à utiliser les outils que sont la connexion au divin, l'ancrage et le centrage!

Clefs de sagesse trouvées sur le site de Monique Mathieu : http://ducielalaterre.org

Vous pouvez diffuser ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de ne rien modifier (sauf correction des fautes d'orthographe), de citer l’auteur : Lydia Féliz, ainsi que la source : http://lydiouze.blogspot.fr  et ces trois lignes. Merci  

2 commentaires:

  1. Bonjour chère Lydia, c'est avec joie que je vous ai retrouvée sur Arcturius et lu votre beau texte.
    Je voulais également vous remercier pour les magnifiques photos que nous avons le plaisir de pouvoir contempler.
    Que la Lumière et l'Amour vous accompagnent,
    Amicalement, Myriam

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Myriam pour votre commentaire bienveillant et encourageant.

      Supprimer

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.