samedi 14 mars 2015

« Pourquoi ''être'' doit passer avant le ''avoir et le faire'' » Lise Bourbeau





Savez-vous pourquoi « être » doit passer avant « avoir et faire »?
Nous parlons souvent de ce fait depuis l’avènement de l’Ère du Verseau, mais je m’aperçois que peu de gens sont conscients de ce qui les motive à prendre des décisions et passer à l’action. Et vous? Pouvez-vous répondre rapidement à cette question? 
La croyance populaire qui motive le monde depuis des générations nous apprend que lorsque nous voulons avoir quelque chose, nous faisons ce que nous pouvons pour l'obtenir et ensuite nous nous sentons bien. Voici des exemples qui illustrent cette façon de penser :
« Si seulement j’avais un partenaire, ma vie serait tellement plus facile et agréable et je serais beaucoup plus heureux ».
« Si j’avais de l’argent, je quitterais mon travail, je mettrais à exécution mon projet et je serais heureux et fier de moi ».
Faisant partie de l’ancienne époque, cette croyance est dépassée. Elle maintient dans l'attitude d'aller à contre-courant plutôt que de suivre le courant de l’ère du Verseau.

Regardons ensemble quelques comportements et attitudes des gens qui sont motivés ou dirigés par l'AVOIR, ce qui inclut la peur de NE PAS AVOIR :
- le prix décide s’ils achètent quelque chose (produit, service, vacances, etc.);
- l’apparence passe avant leur confort ou leur besoin;
 -avoir beaucoup de biens et d’argent constitue leur plus grand critère de réussite;
 -d'autres s’empêchent d’avoir des biens ou un surplus d’argent en croyant que c'est plus spirituel. Ils ont peur de passer pour des personnes trop matérialistes.


Voici maintenant des exemples de ceux qui sont plus motivés par le FAIRE ou NE PAS FAIRE : 
 -il faut que tout soit accompli avant de s’autoriser un repos ou une pause;
 -ils doivent toujours être occupés, ils se sentiraient coupables de ne rien faire;
- ils ont de la difficulté à dire NON lorsqu’on leur demande de faire quelque chose;
 -certains s’empêchent de faire tout ce qu’ils pourraient par peur qu’on profite d’eux, qu’on leur en demande toujours plus;
- ils décident qu’ils ne peuvent pas faire ce qui répondrait à leur besoin, avant même d’avoir essayé. Ils abdiquent rapidement en ce qui concerne leurs besoins.

Voici maintenant comment agit une personne qui est motivée par l'ÊTRE et non par le FAIRE et l'AVOIR :
Aussitôt qu'elle a un désir quelconque, elle s’assure qu'il répond à un besoin de son ÊTRE. Pour ce faire, elle se demande, "le fait d’obtenir ce que je désire m’aiderait à ÊTRE et me SENTIR comment?"

Ensuite, cette personne s'occupe surtout de combler son besoin, par exemple être heureuse et fière d'elle, en trouvant différents moyens pour y arriver. Tout en gardant son désir initial à l'esprit, même si celui ne se réalise pas, elle trouve d'autres moyens pour être et se sentir comme elle veut et il lui est beaucoup plus facile de prendre les bonnes décisions.
À l'opposé, les gens motivés surtout par l'avoir et le faire sont convaincus qu'il faut absolument qu'ils aient ou fassent quelque chose pour être ce qu'ils veulent. 
Par exemple, celui qui croit avoir besoin d'argent pour être ce qu'il veut, oublie que ce désir ne représente qu'un moyen pour y arriver. 

Prenons l’exemple d’un couple qui veut acheter une maison en banlieue. Avant même de faire une action ou de se demander s’ils ont assez d’argent, ils doivent d'abord vérifier ce qu'une maison les aiderait à ÊTRE et comment ils pourraient se SENTIR.
Si leur motivation est d’épater leurs parents ou de faire la même chose que leurs frères et sœurs, il y a de fortes chances que cela ne les aide pas à se sentir mieux. Il se peut aussi qu'ils aient l'intention d'acheter une maison comme placement pour leurs vieux jours, ce qui implique la peur de manquer d’argent dans le futur. Aussitôt que vous êtes motivés par l'avoir ou le faire, vous risquez d’avoir des regrets ou d'éventuels problèmes, car vous n’avez pas vérifié à quel besoin de votre ÊTRE correspond votre désir.

Je vous rappelle qu’un désir est toujours lié au « avoir et faire » et un besoin à l'« être ». 

Si vous avez de la difficulté à répondre à la question  
"Le fait d’avoir cette maison m’aiderait à être quoi?" 
 Je vous suggère de vérifier comment vous vous sentez au plus profond de vous à l'idée que votre désir soit déjà réalisé.

De plus, sachez que votre besoin ne doit dépendre de personne d'autre que vous
Par exemple « être désiré, admiré, reconnu, etc. » sont des besoins qui dépendent d'une autre personne et ne satisfont pas votre être.

Devenir conscient d'un vrai besoin a le grand avantage de vous faire changer d'énergie. 
Revenons à l'exemple du couple. Une maison en banlieue peut aider monsieur à être plus créatif, car il pourra avoir un atelier de bricolage et s’amusera à jardiner. Madame pense que cette maison l’aidera à être plus calme et patiente avec les enfants à son retour du travail. Les deux peuvent dire qu’ils seront en meilleure forme physique, car ils iront marcher dans la nature, ce qu’ils ne font pas dans la grande ville où ils demeurent.
Aussitôt que nous reconnaissons nos vrais besoins, nous trouvons facilement et rapidement l’énergie pour avoir et faire ce qui est nécessaire à la manifestation de notre désir.
Pour ma part, depuis plusieurs années, je mets en pratique cette notion concernant l'ÊTRE et j’ai remarqué qu'un autre grand avantage est que cela me permet d’avoir des désirs sans me sentir coupable
Juste en sentant le BIEN-ÊTRE qu'un désir peut m'apporter, je sais directement qu'il répond à un besoin important pour moi. Le fait de vérifier quel est mon besoin m’a appris à ne plus être trop spontanée, une attitude qui m’avait causé plusieurs gros ennuis dans le passé.
Cela ne veut pas dire que vous devez réfléchir longuement. 
Trouver votre besoin peut se faire rapidement. 
Plus vous devenez conscient de ce que vous sentez et ressentez, plus vite vous le trouverez
En ce qui me concerne, je ressens très vite un WOW en moi qui m’aide tout de suite à vérifier quel besoin de mon ÊTRE il représente. Vous savez que tout devient plus facile et rapide avec de la pratique.

Quand vos besoins vous motivent, vous êtes dans la lumière, vous savez que vous écoutez votre cœur et non vos peurs ou votre ego qui apportent la noirceur. 

Cette lumière vous guide à trouver de l’aide, à avoir de bonnes idées et à faire les actions qui vous amènent plus directement vers votre but.

Avec amour, 
Lise Bourbeau

http://www.ecoutetoncorps.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.