vendredi 16 janvier 2015

« Douceur » par Jean Yves






En ce jour, je brandis mon étendard où s'inscrit en lettres majuscules ce simple mot : DOUCEUR. Je vous étonne n'est-ce pas, vous vous attendiez certainement au mot AMOUR, et bien non ! Les vibrations émises par les événements sanglants de ces derniers jours appellent en réparation, en premier ; la Douceur, l'Amour est une deuxième étape. Et n'oublions pas qu'il y a autant de versions d'amour sur cette terre que d'individus ! 

Je vous appelle tous...
 
Je vous appelle tous à reprendre contact avec votre douceur intérieure, à elle seule, elle peut transformer toute atmosphère d'agitation, voyez-vous où je veux en venir... La haine, la colère, la vengeance, le jugement, la condamnation se brisent devant la douceur comme les vagues les plus fortes sur la jetée. La douceur permet d'abord de stabiliser les agitations vibratoires, ensuite de nouveau l'amour pourra rayonner.

Je vous invite tous…

Je vous invite tous à vous questionner
-Qu’est-ce que ces attentats font résonner en vous ?
-Pourquoi en êtes-vous touchés ou bouleversés ?
-Qui est réellement concerné ?
-Quelle partie de vous ?
-Pourquoi ?
-Qu’est-ce qui fait que je lui accorde autant d’importance ?



Vous avez remarqué, bien entendu, les divisions consécutives aux évènements…Divisions d’opinions, d’avis, sur les réactions des uns et des autres, consécutives toutes au jugement.
Ainsi, au lieu de se focaliser sur "l'horreur" des événements, ne serait-il pas plus bénéfique que chacun trouve les réponses aux précédentes questions, surtout les deux dernières. Ce que l'on juge n'est qu'une partie de nous-même qui est en "attente" d'être acceptée, révélée, mise en lumière, afin justement, de se reconnecter à sa Source, à la Source. 

Je vous propose à tous

Je vous propose à tous, de faire l'expérience de vous déconnecter de tous ces égrégores réactifs qui ne feront de vous que des "moutons" même si leurs intentions semblent louables ou honorables, de vous des-assembler des manifestations organisées au prime abord, pour ce qui semble être une noble cause.

Et si ce n'était pas à l'extérieur qu'il fallait se rassembler ?
Je vous offre une piste de réflexion, à chacun d'observer ce que ça déclenche. Pour ma part, je crois que se centrer pour retrouver notre Douceur initiale, est la meilleure attitude bénéfique pour tous, en harmonie avec le Divin et l'Univers. Vous ne savez pas réellement à quel égrégore vous vous branchez lorsque vous "Suivez"... Vous n'êtes pas vous-même mais sous influence, dupliquée et amplifiée.


Revenons à mes questions initiales, vous avez plongé en vous-même, vous vous êtes interrogé sur les émotions ressenties, j'imagine assez bien en vrac : la révolte, l'horreur, l'injustice, la colère, voire même une certaine idée de vengeance (rétablissement de la peine capitale par exemple)... Oui.. ce n'est que de la "vengeance"... Oui... je choque... pour un choc. 

Analysons...

La révolte


La révolte contre qui ? Pourquoi ?
Mais... que savez-vous réellement :
• des faits réels,
• de leurs origines et buts véritables,
• des contrats d'âmes avant incarnation. 


La réponse est :Rien du tout

J'affirme et répète bien haut : rien du tout ! Ne rétorquez pas, la TV, la radio, la presse, les témoins disent que... etc. Vous savez bien que ce qui est Visible par les yeux, d'une part est différent suivant chaque regard et d'autre part, ensuite forcément tronqué, déformé, amplifié, suivant le ressenti de chacun. Sans compter sur la manipulation de masse escomptée... Je ne développerai pas. Ce qui est important, est votre réaction, votre prise de conscience. 

La colère


La colère contre qui ? Pourquoi ?
Un meurtre déclenche quasiment toujours une réaction violente en nous en première instance. Mais comme pour toute blessure psychique, elle est proportionnelle à l'Histoire de chacun. 

L'énergie de nos émotions peut être une véritable bombe, ou une baguette magique. 
Je serais très étonné que vous trouviez une réponse Juste à la question Contre qui et Pourquoi... 
La colère est une réaction qui abaisse les vibrations et qui découle d'une incompréhension des choses.


Une petite mise au point nécessaire à cet instant : Je ne suis pas de ceux qui énoncent : la vérité est ceci ou cela, ou bien encore : vous devez croire en ceci plutôt qu'en cela. Je ne suis qu'un semeur de pistes, de réflexions. J'essaie seulement de faire entrer une lumière différente dans votre grenier où s'entassent un tas de trucs encombrants et poussiéreux. 
Je reprends

L'injustice
L'injustice: Toute rupture, tout cataclysme, tout meurtre, tout a un but, un sens.
C'est un mot qui ne veut rien dire puisque la loi de l'univers est de rétablir l'équilibre. Tout est donc juste. Il suffit d'avoir le regard panoramique de l'aigle sur la vallée d'en bas. Il n'existe aucun dieu, aucuns dieux méchants ou punitifs ! Il n'y a que l'exploration, l'expérimentation, la transformation, l'évolution de tous grâce aux autres. Pour cela, parfois, l'humilité est nécessaire car nous ne pouvons tout comprendre, du moins pour l'instant. 

La vengeance


La vengeance ou l'esprit de lynchage : je ne vais pas m'étendre sur ce chapitre. Pas pour ce jour. Plus tard si vous me le demandez.
Juste ces quelques mots : nous ne savons rien, ni de l'histoire personnelle des protagonistes (des deux côtés de la barrière, meurtriers et tués), ni de leur histoire universelle. Nous ne pouvons avoir un regard juste sur eux. Sur nous, oui. Nous avons tous à "gagner" sur ce qui s'est passé. Vous avez certainement du mal, là, à me suivre, je vais vous donner quelques illustrations.



Avez-vous imaginé...
Avez-vous imaginé par exemple, que quelqu'un aurait dû se trouver ce jour-là, dans ce comité de rédaction et que quelque chose l'en a empêché au dernier moment. Que croyez-vous qu'il se passe maintenant, en lui depuis ? Et chez ses proches ? Ne croyez-vous pas qu'une certaine prise de conscience a eu lieu ? Sur le fait de refaire un point sur le futile et l'essentiel, sur le fait de vivre pleinement sa vie, au présent, sur le fait qu'il y a peut-être un destin unique, sur le fait de revoir sa conception de la mort, de la vie etc.


Avez-vous pensé... 
Avez-vous pensé que les proches des personnes disparues, eux aussi, vont vivre des prises de conscience successives destinées à les transformer, à les métamorphoser ? Parfois la "leçon" d'une mort violente vaut plusieurs incarnations.

Maintenant, je vous offre... quelques inspirations... vous noterez que je n'ai pas dit "conseils" pour préserver votre liberté. 
Inspirations, souffles de vie, pour mieux vivre ce qui s'est passé. 
Concentrez-vous sur vos propres émotions et ne vous occupez pas de celles des multitudes.



Posez-vous la question:

-en quoi suis-je concerné ?
-que puis-je tirer de bénéfique pour moi, les autres, de tout ce qui remonte en moi devant de tels événements ?
-quel est le véritable message ?
-à qui puis-je offrir du réconfort, de la douceur en ces moments ?
-je prends conscience que je n'aurai jamais la vérité sur quoi que ce soit, ni événement, ni idéologie puisque tout est retranscrit de l'extérieur vers l'intérieur. J'inverse, je rayonne de l'intérieur vers l'extérieur la douceur, la paix, l'amour.
et si maintenant j'éteignais ma TV, mon ordinateur, si je ne lisais plus la presse, que je m'éloigne de toute discussion concernant les derniers événements, je n'alimenterais plus ni la peur, ni la colère, ni la révolte... ne serait-ce pas le meilleur moyen de "neutraliser" ? Je ne serais plus en lutte avec le monde, je suis un être par-delà les apparences. Tout en douceur.
rayonnement, contemplation, rayonnement.
méditer sur : « la mort ne sert qu'à renaître ».
être et re-n-être.

Je suis la Vie, tu es la Vie, nous sommes la Vie.
Je vous Aime. 

Jean Yves, le dépoussiéreur, raviveur de mémoires et de couleurs

Pour celles et ceux qui ne le connaissent pas, Jean-Yves est ce que l'on appelle un "grand traumatisé", cloué sur son fauteuil, qui ne peut s'exprimer qu'avec un doigt sur un clavier, à l'aide d'une facilitatrice ; ce que l'on appelle la "Communication Profonde Accompagnée". Cela ne l'empêche nullement de visiter d'autres mondes, sur d'autres plans de conscience, sans quitter "physiquement" son fauteuil et de nous partager les enseignements reçus lors de ses explorations... Merci à toi Jean-Yves 
Jean-Paul Thouny
http://www.energie-sante.net/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.