lundi 14 avril 2014

« Il est temps d’oser » par Joéliah


Andy Astbury



Je viens de trouver cette lettre d’info de Joéliah, en ouvrant ma boîte mail tout à l’heure. J’aime le ton assez ferme qu’elle emploie et j’apprécie de voir que nous évoluons chacune de notre côté en captant les mêmes énergies. Ce qui change, c’est la façon d’interpréter ce qu’on ressent, la forme, mais le fond est le même. 
C’est en lisant ses livres en 2006, que j’ai pris conscience du christ intérieur et suis partie de l’église (Mormons: chrétiens). 
Même si j’y étais plus en « sécurité », j’avais dû abandonner de grandes parts de ma personnalité notamment le goût pour la liberté, pour l’expérimentation par soi-même et le fait de vouloir comprendre de l’intérieur sans être formatée, dirigée, obligée... 
Je n’avais pas à sonder, mes profondeurs mais juste à me soumettre à la hiérarchie, au patriarcat, et jouer le rôle de la disciple…
J’ai préféré ma liberté et je ne regrette pas d’avoir fait ce choix de devenir responsable, d'avoir fait ce saut dans l’inconnu, de faire face à mes peurs, mes émotions et de rencontrer l’inconscient…
Je parle de ça parce que je me suis demandée hier, si ça ne serait pas une bonne chose que je retourne à l’église en « amie », juste pour être avec des gens qui vivent dans le respect les uns des autres, qui partagent les mêmes valeurs, l’amour. 
Mais comme c’est un amour conditionné et que la tendance à vouloir convertir, sauver, ramener dans le droit chemin, fait partie du quotidien des membres de l’église, je me suis vite ravisée.

Puis, les visites attendues en mai combleront mon envie de partage. Je suis tellement habituée à vivre seule et en plein « chantier » intérieur qu’il vaut mieux que je limite les contacts qui risquent de me ramener en arrière. Je n’ai d’ailleurs toujours pas téléphoné à mon ami rencontré il y a trente ans ! Des peurs remontent en surface, des émotions du passé et c’est une occasion de les libérer.
Je suis tombée aussi sur une « mine » d’infos concernant les chakras, les nadis, le système endocrinien…
C’est encore une belle synchronicité parce que j’ai pensé étudier à nouveau ces centres mais comme les infos que j’aie publiées sur le blog datent un peu, je n’ai pas eu l’élan d’y rejeter un œil. J’ai trouvé d’autres infos à ce sujet sur face de bouc mais je n’accroche pas. Là, c’est complet, construit et même si je n’ai pas tout lu, je sens que ça va le faire, comme on dit. Mais on verra ça demain, chaque chose en son temps. 
En écrivant, je me suis souvenue que c'est cette même année où j'ai cessé d'aller à l'église, que Féliz, mon chat très spécial, est arrivé dans ma vie, au moment de mon anniversaire, magnifique cadeau! La compensation affective a été largement réalisée puisqu'il m'enseigne et vibre l'amour vrai, sans attaches, sans conditions...Je suis bien bavarde! 
Voici donc la lettre d'info de Joéliah dont le sujet est le suivant:






« Il est temps d’oser »


« Bonjour et beau moment présent
Cette période est vraiment particulière et merveilleuse.
Nous sommes vraiment chanceux d'être vivants à cette époque de transformation planétaire où l'humain se souvient de qui il est vraiment : un être de lumière venu faire une expérience dans la matière.
Certes, il s'est perdu dans les méandres des basses fréquences et de l'éloignement de sa Source, mais le retour est programmé.
Plus l'homme l'acceptera et plus sa vie sera facile.

Heureusement qu'il y avait des guides pour nous illuminer pendant ces milliers d'années d'obscurité !
Mais désormais, c'est en soi que le maitre doit se révéler. Il est temps de mettre en pratique tout ce que l'on a appris, compris, testé.
L'amour christique, authentique, qui est au-delà des contraintes humaines est la clé du retour à l'unité, à la paix et la sérénité.
Ce n'est pas le Christ qui fera le travail à notre place, pas plus qu'un maitre ou un guide spirituel!
C'est uniquement soi.

Cette semaine sacrée pour les chrétiens est très dynamique d'un point de vue transformation planétaire pour tous grâce à l'éclipse de lune
et astrologiquement, une grande croix qui permet de casser les structures égotiques et de permettre d'accéder à plus de conscience.

Comme je pressens et vis toujours les événements en avance des autres, je peux vous assurer que c'est le bon moment pour aller nettoyer tout ce qui dérange, oser parler sincèrement, sortir ce qui n'est pas juste et ce, dans l'assurance d'être en paix avec soi et ceux que l'on aime. C'est vraiment le moment d'être centré, de savoir ce que l'on désire vivre, de s'amuser à créer son nouveau monde et de découvrir qu'il est de plus en plus facile de le vivre.

Et c'est là qu'il est important de définir les objectifs de sa vie. De savoir ce que l'on veut, de changer, bouger, oser être, oser faire, oser dire, oser !
Il n'est plus temps d'appeler le maitre du Rayon bleu pour qu'il fasse à notre place ou même stimule l'énergie, (ça c'était bon avant 2012...)... mais de mettre l'énergie de la foi et de l'audace en action, directement, avec l'enthousiasme de savoir que tout est possible ».

Que le meilleur soit !
Joéliah

Les livres de Joéliah, (cliquez sur cette phrase) 

Concernant les rayons, je n’ai jamais appelé un maitre mais plutôt l’énergie, la fréquence, la couleur. Ce qui aurait pu passer pour un manque de respect à l’époque m’a permis de ne pas tomber dans l’idolâtrie. Là encore, j’ai bien de fait de suivre mon instinct, mon intuition, qui m’ont préservée du transfert et du risque de perdre ma capacité à devenir autonome, souveraine...Je n'y suis pas encore mais je m'en approche à grands pas!


Vous pouvez diffuser ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de ne rien modifier (sauf correction des fautes d'orthographe), de citer l’auteur : Lydia Féliz, (sauf évidemment la lettre de Joéliah) ainsi que la source : http://lydiouze.blogspot.fr  et ces trois lignes. Merci 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.