lundi 12 août 2013

Merci, je nous aime




"Cher corps mental, je m’adresse à nouveau à toi afin que tu comprennes que je ne veux pas t’exclure même s’il m’arrive de râler sur toi. Je voudrais que tu fasses confiance aux autres corps dont les rôles respectifs sont tout aussi importants que le tien. Nous sommes constitués pour fonctionner en groupe où chacun est une pièce essentielle du puzzle. J’ai confiance en toi même si j’exprime souvent du mécontentement à ton égard".

Le corps mental et le masculin sont reliés et fonctionnent ensemble, un déséquilibre dans les chakras, le masculin exprimé de façon négative, perturbent totalement l’harmonie intérieure. Pour ces raisons, j’appelle le masculin sacré intérieur à se manifester et à guider tendrement le mental dans ces nouvelles fonctions d’écoute, d’attention et d’expression de l’amour inconditionnel et de la lumière divine. Tout mon être réclame ta manifestation dans ta pureté originelle.


Une heure trente de jardinage et la journée continue dans la paix et la joie. Le fait d’avoir coupé les liens karmiques avec ma sœur et de demander à ma présence divine de lui pardonner, a totalement changé ma vision sur ce qui s’est réellement passé il y a quinze jours. J’avais complétement occulté le fait que quand je lui ai demandé de me couper les cheveux, elle m’a dit qu’elle préférait le faire après manger et j’ai insisté. Là, j’ai abusé et c’est en fait ce qui a faussé son coup de ciseau ! Inconsciemment, me sentant encore dans le rôle de victime à son égard, je me suis mise en position de défense, ce qui a perturbé notre relation. Maintenant, ma personnalité humaine peut pardonner de bon cœur et même demander pardon pour le fait de ne pas avoir respecté sa volonté. C’est dingue comme je suis restée focalisée sur son erreur sans tenir compte du tout de ma part de responsabilité dans l’histoire. On dirait que mon ego se laisse éclairer et lâche un peu la barre !
Pour bon nombre de lecteurs, je dois paraître bien puérile mais c’est une telle joie pour moi, de laisser enfin tomber les masques et retrouver ainsi la pureté, l’innocence et la joie de l’enfant intérieur qui m’habite et peut s’exprimer en toute sécurité par l’amour du féminin et du masculin sacrés intérieurs, qu’aucune critique ne peut m’atteindre. D’ailleurs, cette seule réflexion me montre qu’à l’intérieur vivent encore le juge et le censeur. Je vous libère amis, de votre tâche ingrate, retournez à la source avec mes remerciements pour ce que vous avez permis à mon âme de réaliser. Je vais d’ailleurs laisser cet enfant exprimer sa reconnaissance à ces nombreux créateurs.


« Merci source père mère d’avoir créé mon âme et de la laisser grandir en toute liberté, portée et guidée par votre amour inconditionnel.
Merci présence divine d’avoir créé ma personnalité humaine, tous ces corps magnifiques et harmonieux.
Merci maman d’avoir donné forme dans la chair à cette complexe association de corps subtils et matériels.
Merci terre mère aimante et bienveillante qui me porte et me nourrit, me fait grandir dans la chair à travers l’expérience de l’incarnation.
Merci soleil père qui illumine tout ce que je suis et me propulse vers les sommets en élargissant mon cœur et ma conscience.
Merci papa d’avoir endossé le rôle ingrat me permettant de trouver mes origines éternelles et ma souveraineté.
Merci mon cœur, mon âme de relier tout ce que je suis et d’unir dans l’amour tous ces corps créant la complétude dans la joie.
Merci féminin et masculin sacré de vous associer amoureusement et de permettre à l’enfant intérieur de retrouver et d’exprimer sa pureté, sa joie et son innocence.
Merci mes corps de vous abandonner à l’amour inconditionnel qui réalise l’harmonie intérieure par la grâce de la présence divine.
Je nous aime ! »

"Cher ego, je vais te demander ta participation active et volontaire dans le nouveau scénario que je veux jouer. Je pense que tu apprécieras d’avoir un rôle important dans le désir de libération totale de toute dépendance. Je connais ton goût pour la liberté et comme tu apprécies de lâcher les peurs, aller sur ce chemin ensemble, en complices de toujours, sera une aventure que tu peux aider à rendre pétillante et palpitante. Tu aimes le plaisir et la joie tout autant que la source et cette exploration à nu de tout ce que nous sommes ne peux que te réjouir.
Je vais te demander de mémoriser l’essentiel afin de le servir au moment opportun.



Les émotions qui vont apparaître à mesure que nous diminuerons les doses, sont des énergies coincées qui ne demande qu’à être éclairées et libérées.
C’est un processus normal et nécessaire qui peut en plus être un accès à notre essence divine.
Tu n’as donc pas à déployer les stratégies de diversion ou de refoulement.
Tu interviens par l’écoute, la localisation et la proclamation des libérations.
Tu te mets en retrait quand il faut respirer et détendre le corps physique et notes ce qui se passe sans commenter, ni intervenir.
Le besoin de contrôle fausse le processus.
Il est plus pertinent de lâcher prise et d’être attentif à ce qui se manifeste.
Nous allons en territoire inconnu et ton attention sera sollicitée.
Ce qui est nouveau peut faire peur mais en même temps, toute découverte, toute recherche au trésor comporte des surprises et des cadeaux à la clef.
Déjà, sortir de la routine, explorer de nouvelles sensations, sentir des émotions, c’est être réellement vivant.
Allons donc ensemble à la découverte de ce monde intérieur avec joie, enthousiasme et audace.
Nous sommes équipés pour ce voyage et soutenus par les énergies masculine et féminine sacrées, issues de la source père mère".
 
Deux potes iront grandissant lol!

Tiens, un sms de Jérôme qui me dit qu’à la cinquantième page de la lecture du livre de Paméla Kribbe, « Les messages de Marie et de Jeshua », il est en parfaite résonance. Bonne nouvelle ! Notre relation devient de plus en plus fraternelle. Je lui ai parlé des vidéos sur le masculin sacré. Nos vies sont totalement différentes mais nous avons en commun le goût pour la spiritualité, celle qui se vit de l’intérieur. Lui avec ses six enfants dont la mère s’accroche à son rôle de manipulatrice par la victimisation et moi et mon célibat choisi pour la liberté d’être...
A propos de célibat, j’ai copié collé un texte de Véronique Baudoux sur ce thème que je publie dans le prochain message. Pour le moment, mon corps physique appelle à être nourri et à se détendre. Je n’ai pas encore pris toute la dose de médicament et pas un soupçon de panique ne s’exprime intérieurement. J’ai un sourire béat aux lèvres ! 

Photos de ma confection que vous pouvez utiliser à condition d'en citer la source: http://lydiouze.blogspot.fr

2 commentaires:

  1. Chère Lydia,
    quelles belles paroles adressées à ton égo et comme j'aime le scénario que tu lui proposes en lui accordant "sa participation active et volontaire"
    c'est pile-poil en résonance avec mon ressenti de ces-jours-ci où mon égo et moi nous nous tournons autour sans savoir par quel bout commencer! j'ai fait un copieécollé et hop! affiché ds la cuisine, ma pièce préférée,
    j'ai enfin de quoi m'adresser à mon égo sans une avoir une attitude d'autorité ou de rejet, merci Lydia!!!
    pascale

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Pascale,
      Parfois l'évidence est sous nos yeux...Puisque nous nous sommes créés ainsi constitués et que nous sommes divins, notre ego est aussi parfait dans son rôle. C'est le regard négatif que nous portons sur les choses qui les rendent "impures". A partir du cœur, de l'âme, TOUT EST BIEN!
      Belle soirée, Lydia

      Supprimer

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.