dimanche 14 juillet 2013

« Votre influence dans l’univers vibratoire » Abraham (partie 2)




La suite du message d’Abraham traduit par Caroline Leroux et Simon Leclerc. Il est question d’être en accord entre le désir, la pensée et l’émotion. Il faut avoir bien épuré la notion de bien et de mal pour ne pas bloquer mais voir cette loi comme un principe mécanique. Ce qui me dérange un peu, c’est qu’il n’est pas trop question de sentiment, ça manque de cœur. C’est un point de vue extérieur un peu trop « mental » à mon goût. Même si c’est une loi qui semble bien réelle.

...Vous êtes un Créateur
L'Énergie de votre Source, certains la nomment l'Âme, d'autres la nomment Force Divine, cette Source circule vers vous et à travers vous en tout temps. C'est l'Énergie créatrice qui continue de créer. Et vous êtes un Créateur qui, tel un vortex, un canal ou un vaisseau, choisissez d'utiliser cette Source d'Énergie qui a créé les mondes et de la canaliser à travers vos désirs, vers une extension plus grande de la Création.
Avez-vous déjà entendu dire : « demandez et vous recevrez » ? Et bien ce que ceci signifie est que quand, à travers votre expérience physique et à travers ce contraste puissant et magnifique dans lequel vous vivez, vous arrivez à une nouvelle conclusion, une nouvelle décision ou un nouveau désir, quand ce désir vit à l'intérieur de vous, même si vous ne l'exprimez pas avec vos mots, l'Énergie Universelle commence alors à circuler en direction de ce désir. Et si vous êtes en résonance vibratoire avec ce que vous désirez, alors l'objet du désir se manifeste rapidement.


Souvent, vous n'êtes pas en résonance vibratoire avec vos propres désirs parce que ceux-ci sont nés du contraste. Autrement dit, disons que vous êtes malade et que dans votre inconfort vous commencez à dire des choses comme « Oh, je souhaite me sentir bien. Je veux vraiment me sentir bien de nouveau », mais votre attitude est « je suis malade ». Ceci est votre état « je suis malade ». Ceci est la façon dont vous vous sentez « je suis malade ». Alors à partir de cet endroit où vous ne vous sentez pas bien, à partir de votre maladie, vous dites : « Je veux la santé. Pourquoi est-ce que l'Univers ne répond pas à ma demande ? Quels sont tous ces mensonges au sujet de 'demandez et vous recevrez' ? J'ai demandé et demandé et demandé et je suis toujours malade ».

La formule pour créer dit : Identifiez vos désirs et ensuite, faites en sorte d'être en résonance vibratoire avec votre désir afin que le signal que vous émettez soit le bon. Alors quand vous offrez le signal de la santé, alors la santé devient votre expérience. Ensuite vous dites : « Alors Abraham, c'est facile à faire pour quelqu'un qui se sent déjà bien. C'est facile d'offrir la vibration de la santé quand je suis bien. Mais comment est-ce que j'offre la vibration de la santé quand je suis malade ? » Alors nous vous dirons que c'est en vous rappelant quand vous étiez bien, en imaginant que vous êtes bien, en prétendant que vous êtes bien, en diminuant l'emphase que vous mettez sur le fait d'être malade et en augmentant l'emphase sur la sensation d'être bien. Ceci est votre tâche. Autrement dit, c'est ce qu'est l'Aventure de la Création !
Vous n'êtes pas venu sur terre uniquement pour régurgiter ce qui est. Vous n'avez pas dit : « Je vais avancer et regarder autour de moi et en regardant, je vais vibrer et pendant que je vibre, je vais créer et peu importe ce qui sera. Il n'y a pas de bien, il n'y a pas de mal. Et je vais simplement regarder tout autour. Je serai très objectif. Je serai très balancé. Lorsque je vais voir des mauvaises choses, je vais créer des mauvaises choses, et lorsque je vais voir des bonnes choses, je vais créer des bonnes choses. » Vous n'avez pas dit ceci, pas plus que vous n'avez dit : « je vais manger autant de nourriture qui goûte mauvais que de nourriture qui goûte bon. »
Vous avez dit : « Je vais avancer dans la vie et à travers mon expérience, je vais accomplir ce que je désire. Et lorsque j'aurai accompli ce que je désire, je vais atteindre une harmonie vibratoire avec ce qui est, et par la loi de l'attraction, ceci deviendra alors mon expérience. » Notre désir est de vous assister dans votre compréhension de l'expérience d'offrir vos vibrations. Nous voulons vous aider à devenir conscient des vibrations que vous offrez. Nous voulons vous aider à offrir celles qui correspondent à vos désirs, parce que quand vous le faites, l'Univers doit alors vous livrer l'objet de vos désirs. Et dans un avenir prochain, vous deviendrez moins attaché à la création des choses et davantage fasciné par le processus qui fait circuler l'énergie créatrice à travers vous.

Appréciez le processus
C'est magnifique de créer toutes ces choses. Nous voulons que vous obteniez tout ce que vous désirez. Nous voulons que chacune des idées qui vous viennent puisse se manifester dans votre expérience. Mais nous ne voulons pas nécessairement qu'elle se manifeste rapidement parce nous souhaitons que vous puissiez apprécier le processus de la création. Autrement dit, si vous pouviez en cet instant précis penser à quelque chose et le voir se manifester instantanément, vous vous ennuieriez instantanément. Ce qui apporte la vie c'est la force vitale qui circule en vous, c'est la sensation de l'Énergie qui circule à travers vous. La vie est le processus de Création.
Lorsque vous observez quelque chose que vous désirez, que vous maintenez votre attention sur cette chose et que vous donnez naissance à une nouvelle idée, cette dernière à travers vous appelle littéralement la force vitale à elle. C'est la sensation de la passion. Mais si vous donnez naissance à une idée et que vous commencez à en douter, à vous en inquiéter, à la tester lorsque celle-ci, à travers vous, commence à attirer la force vitale à elle, vous n'êtes à ce moment plus en résonance avec votre propre désir. Alors pendant que cette idée fait de son mieux pour continuer d'attirer à elle la force vitale permettant d'accomplir votre désir, vous devenez vibratoirement décentré par rapport à lui parce que vous incluez des vibrations opposées à l'intérieur de vous. Alors même si le désir commence à attirer à lui la vie, vous ne vous sentez plus très bien dans le processus de création parce que l'Énergie qui circule en vous est happée par l'Énergie contradictoire qui existe aussi en vous. Vous êtes alors en présence d'une émotion négative.
Une émotion négative est ce que vous ressentez quand vous introduisez une vibration plus basse et lente à l'intérieur d'une fréquence plus haute et rapide.
Lorsque vous comprendrez ce que l'on ressent lorsque l'on attire de l'Énergie, beaucoup d'Énergie et qu'on lui permet de circuler, vous n'allez plus jamais recevoir dans vos vies quelque chose que vous ne désirez pas obtenir (que ce soit par défaut ou en ne le reconnaissant pas). À travers votre propre processus d'essais et d'erreurs, vous apprendrez à déchiffrer l'énergie pendant que vous l'attirez à vous et lui permettez de circuler.

Lorsqu'une émotion négative est ressentie comme étant normale
Lorsque vous vivez une émotion négative, ce qui est votre indicateur vous signalant qu'en ce moment vous ne vibrez pas à la vitesse de votre Énergie Source, vous n'en êtes souvent pas conscients parce qu'après tout, une émotion négative a commencé à devenir normale pour la plupart d'entre vous... Autrement dit, n'est-il pas normal de se sentir un peu intimidé ou dépassé par un événement ? Et lorsque vous vous acclimatez à la sensation de cette émotion négative, ce que vous faites en réalité c'est que vous vous acclimatez à une vibration plus basse. Vous devenez alors habitué à une vibration qui n'est pas en correspondance avec la vitesse de la clarté, avec la vitesse de la santé, avec la vitesse de l'abondance, avec la vitesse de qui vous êtes réellement. Cette vibration correspond à la vitesse vibratoire de ce que la plupart des gens vivent, soit la vitesse de ce que vous observez la majorité du temps. Mais elle ne correspond pas à la vitesse vibratoire de ce que vous êtes réellement. Et parce que cette vibration est alors ressentie comme étant normale, votre Système de Guidance intérieure devient alors moins vif et vigilant, vous privant ainsi de ses bénéfices magnifiques.
Si nous étions dans vos souliers, nous ne permettrions, ni n'accepterions, ni ne tolérerions longtemps de vivre une émotion négative. À la place, nous utiliserions l'émotion négative de la façon dont elle a été conçue par vous au départ. Nous la sentirions et la reconnaîtrions pour ce qu'elle est réellement, soit un censeur indiquant qu'en ce moment précis, mon attention est dirigée vers quelque chose qui n'est pas en harmonie vibratoire avec qui je suis réellement, ou avec ce que je désire. Cet état n'a pas à être permanent, mais il sera ressenti tant et aussi longtemps que je maintiendrai ma croyance, mon attitude ou mon attention dans cette basse vibration.
Imaginez un ventilateur silencieux qui déplace l'air dans votre direction. Vous ne pouvez l'entendre, mais vous savez qu'il fonctionne parce que vous ressentez l'air qui circule sur votre corps. Maintenant, enfoncez un crayon dans le ventilateur. Ceci créera tout une commotion, n'est-ce pas ? Ça tranchera peut-être même le crayon en deux. Alors ce crayon dans le ventilateur, c'est l'émotion négative. Lorsque vous introduisez une vibration plus basse et lente dans une fréquence plus haute et rapide, ceci produit un ralentissement de l'Énergie qui était présente au départ. Et lorsque l'énergie ralentit son rythme par rapport à sa vibration Source naturelle, vous vous sentez mal. Voici ce qu'est une émotion négative. C'est ce que vous ressentez lorsque quelque chose sur lequel vous portez votre attention, donc quelque chose que vous incluez dans vos vibrations, vous amène à vibrer différemment de ce que vous êtes réellement.
Dans votre état naturel, vous vibrez à un taux très élevé, pur et rapide. Mais lorsque vous choisissez une pensée qui ne correspond pas à votre vitesse vibratoire naturelle et que vous introduisez ou incluez cette nouvelle vibration dans votre mélange vibratoire, le résultat est qu'il y a un ralentissement de la vibration naturelle de votre être. Et ceci est parfait puisque vous avez le libre arbitre. Vous pouvez donc faire ceci autant de fois que vous le désirez. Mais quand vous ralentissez le contenu vibrationnel de votre être, vous ressentez alors le ralentissement. Et ce ralentissement est l'émotion négative. C'est ce qui est ressenti par vous.

Pourquoi est-ce que la maladie survient ?
Au même titre que l'exaltation entraîne une augmentation des vibrations, l'appréciation amène une augmentation des vibrations et le sentiment de soulagement entraîne l'augmentation des vibrations, la sensation d'une émotion négative est la sensation d'inclure une vibration plus basse dans votre énergie. Et c'est la raison pour laquelle toutes les maladies, toutes les choses que vous considérez comme étant mauvaises, tout ce qui arrive à quiconque qui ne vibre pas à la vitesse de ce que vous voulez réellement, est accompagné d'une émotion négative. Et parce que la plupart d'entre vous n'avez pas compris que les émotions négatives et positives sont vos systèmes de guidance vous permettant de reconnaître à quelle rythme vibrent vos propres vibrations, vous avez alors appris à vous acclimater à ces émotions négatives.
Vous offrez à chaque instant une expression vibratoire de vous-mêmes, tout comme le fait une radio émettrice. Vous êtes telle une station radiophonique continuellement en onde, offrant à chaque instant cette expression vibratoire de qui vous êtes et invitant l'Univers entier à y répondre. L'Univers reconnaît votre signal et est continuellement en train de trouver sa correspondance.
La plupart des humains n'offrent pas intentionnellement leur signal parce qu'ils n'ont pas décidé lequel ils veulent transmettre. À la place, la plupart des humains offrent le signal qu'ils observent, peu importe ce qu'il est. 

Le processus des 17 secondes
Si vous observez une belle chose, pendant que vous l'observez, elle vibre. Et pendant qu'elle vibre, si vous maintenez votre attention sur elle pour aussi peu de temps que 17 secondes, vous commencez à vibrer selon sa vibration. Il en est ainsi, quel que soit ce qui se reflète dans votre vibration. Puisque l'Univers perçoit le signal que vous transmettez, qui est le résultat de votre réponse à ce que vous observez présentement, il accepte ce signal comme votre signal de sortie. Il le voit comme votre point d'attraction et le fait correspondre à d'autres choses semblables.
Si ce que vous observez est quelque chose dont vous ne voulez pas, cette chose vibre aussi. Et lorsque vous maintenez sur elle votre attention plus de 17 secondes, vous commencez à vibrer selon sa vibration. Et alors, l'Univers accepte cela comme étant votre point d'attraction et le fait correspondre à d'autres choses semblables. Parce que l'Univers répond à votre signal, quand ça va bien, ça va encore mieux, et quand ça va mal, ça va encore plus mal.
A suivre...

Photos trouvées sur Facebook TransLight

2 commentaires:

  1. pas tout a fait ok car pour moi le désir vient d'un mansque et dés qu'il sera comblé il y en aura un autre..;

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Monique,
      J'ai mis ce texte parce que je m'interroge sur cette loi.
      Je suis à "l'étudier" mais beaucoup de choses me gênent et je suis assez d'accord avec ce que tu dis.
      Mais en même temps, c'est le désir qui nous amène à faire des choix, à avancer, à créer, à exister dans le monde.
      Il semble que l'équilibre soit encore à trouver. La loi d'attraction existe bel et bien mais après le cœur doit motiver les actes, les émissions et les choix. Accepter ce qui est ne veut pas dire de rester passif.
      C'est une bonne chose que nous puissions échanger à ce propos, le thème est à éclaircir, à mettre à plat!
      Je me pose beaucoup de questions à ce sujet...
      Si tu veux en débattre (dans le sens d'échanger des points de vue pour comprendre mieux) par mail, c'est ok, je pourrais en publier l'échange?
      Bizzzzz, Lydia

      Supprimer

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.