mardi 16 juillet 2013

Pas à pas, lentement mais sûrement!




Encore un matin avec l’impression d’être laissée à moi-même. Mais, cette fois-ci j’y vois l’occasion de grandir, de prendre ma vie en main par mes choix, d’affirmer ce que je suis de façon autonome sans m’appuyer sur la guidance de mon âme qui ne s’est pas proposée d’agir à ma place. Disons que c’est une invitation à contacter mes émotions. J’ai déterminé ce qui bloquait mais malgré mon désir de laisser ces énergies bloquées se manifester, je me suis trouvée face à une crispation du plexus solaire. J’ai donc adressé ma reconnaissance à mon ego, et l’ai invité à lâcher la résistance. Je l’ai remercié de jouer les gardes fou mais en même temps, je lui ai suggéré de tenter l’expérience, de laisser l’émotion sortir. Ce qui m’agace le plus chez le voisin, encore lui, oui puisqu'il est celui qui reflète mon inconscient, c’est la façon dont sa mère le couve qui ne fait que renforcer la souffrance de mon enfant intérieur qui a été privé de cet amour maternel. D’un autre côté, la part adulte de qui je suis voit bien le danger dans un tel comportement. Non seulement, un enfant gâté devient imbu de lui-même mais le mépris qu’il a pour les autres est dangereux puisqu’il va jusqu’à tuer pour exister. Il est évident qu’un enfant a besoin de sentir l’amour et l’approbation de ses parents mais il arrive un moment où le cordon ombilical doit être coupé. Tant au niveau des parents humains que de la source. Quand je parle de couper le cordon, ça veut dire de cesser de prier la source, de croire qu’elle sait mieux que soi ce qui est à vivre. De cesser de s'en remettre à une puissance extérieure pour trouver sa propre puissance. Puisque le propos est d’exprimer sa véritable nature et que la seule certitude qui en vaille la peine c’est de savoir qu’il n’y pas de séparation, qu’il n’y en a jamais eu, la confiance en soi est à développer. Confiance en tous nos corps qui sont des outils formidables de connaissance de soi, confiance en nos émotions qui nous indiquent ce qui est à libérer. Et cerise sur le gâteau, nous ouvrent à l'énergie de la source! 


C’est juste la puissance de la vie, qui est à laisser circuler en soi. Celle-ci étant la source elle-même, tout est bien. Exprimer le divin en soi revient à laisser parler tous nos corps, sans jugement. La recherche de paix et d’harmonie amène obligatoirement l’équilibre. Il faut aussi être conscient que tous nos comportements ont été dirigés par l’ego, à partir de la peur, de l’instinct de survie et que cette façon d’être ne peut changer d’un seul coup. La patience et l’amour de soi, de cette par super protectrice qu’est l’ego, doit être activée. Ce gardien de la vie, telle qu’elle est perçue par le mental, n’a aucun désir de nous rendre malheureux. Il veut nous préserver des souffrances. Il est question de le rééduquer, de lui donner l’attention, la reconnaissance qui vont l’aider à lâcher prise. Tant qu’il croit devoir faire barrage aux émotions, il agira de la sorte. En ayant de la compassion et même de la reconnaissance pour le rôle qu’il joue, nous pouvons l’amener à voir les choses sous un autre angle. Puisqu’il côtoie l’esprit, puisqu’il est une partie intégrante de qui je suis, il n’a pas à redouter de disparaître. Même les théories qui disent qu’il veut garder le contrôle me semblent un peu trop exagérées. Il se contente de jouer le jeu pour lequel il a été créé. C’est le fait de s’identifier uniquement à cette part de nous, qui nous fait croire qu’il ne veut pas lâcher le contrôle. Il est simplement programmé pour réagir à partir de la peur mais l’amour que je peux lui donner en lui parlant, en l’entourant de ma conscience sans l’accuser de quoi que ce soit, suffit à le laisser suivre le cœur. 
Nous ne sommes pas séparés du tout, pas plus d’avec la source qu’à l’intérieur de notre corps physique. Le cœur relie nos chakras entre eux et le désir d’unir tout ce petit monde suffit à le réaliser. Il ne faut pas s’attendre à changer d’un coup mais en notant les petits progrès, on peut voir la bienveillance de chacun d’eux. La vie est un mouvement perpétuel qui tend à trouver l’équilibre et l’harmonie, naturellement et seules les fausses croyances que nous continuons de nourrir en nous voilant la face, empêchent de le vivre sereinement. 
Je continue patiemment les séances d’EFT en relevant ce qui se décrispe intérieurement, les pensées qui changent, les moments où je me pose pour respirer et calmer les conflits intérieurs. Même si la métamorphose n’est pas spectaculaire, elle n’en demeure pas moins réelle.

Mes chers corps, j’adresse mon amour inconditionnel à chacun de vous afin que vous puissiez sentir mon désir de vous unir, sans vous brusquer, en tenant compte de vos peurs et de vos limites. La présence éternelle qui nous habite et nous donne le mouvement de la vie, est toujours là. Apprenons ensemble à la laisser s’écouler librement, à nous régénérer, nous élever dans la joie de vivre et d’être, qui est notre vraie nature.
Merci à toi mon ego, mon corps mental, de laisser de nouvelles idées te remplir. Je comprends que ça puisse amener la confusion mais ait confiance en la vie, en cette présence qui souhaite que nous puissions nous exprimer en tant qu’individu ayant conscience de sa valeur, du caractère ludique de cette expérience d’être humain. Conscient que les autres ont la même valeur et que cette diversité des expressions de la source est ce qui en fait sa richesse, sa beauté. Ne fais pas un drame de ce qui vient, les émotions nous invitent à accueillir l’énergie de la source, à la laisser circuler en nous librement. C’est une énergie d’amour inconditionnel, de vie, d’expression libre et joyeuse. En levant les barrages intérieurs ensembles, nous pourrons trouver la source d’eau vive qui n’est autre que l’énergie bouillonnante de vie.
En unissant tout ce que nous sommes, elle se déverse depuis notre cœur.
Merci de focaliser ton attention sur ce qui rassemble, ce qui unit.
Merci mon corps émotionnel de libérer les énergies bloquées depuis des siècles. Je te promets de faire de mon mieux pour ne plus les retenir.
Merci mon cœur, mon âme de déverser cette énergie qui permet d’envisager les choses et ce qui est en moi avec tendresse et amour. Merci pour ta guidance subtile de façon à ce que je ne me sente pas obligée de choisir une direction. Par l’amour inconditionnel que tu libères, je suis avec joie et librement tout ce que tu me suggère. Merci à toi mon âme de me donner l’occasion de grandir.
De guérir toutes ces blessures en conscience.

Merci mon corps physique de me porter, dans la santé, dans la régénération permanente de tes cellules qui œuvre à l’équilibre intérieur. D’être le porte parole de l’âme, de transmettre ses messages qui me ramènent dans la voie du cœur, de l’amour véritable de soi et de toute vie.
Merci pour la force, pour la capacité d’être et d’agir. Merci de me guider dans le choix de nourriture qui t’élève, te restructure et te donnes l’énergie dont tu as besoin pour exprimer le mouvement de la vie.
Merci à la terre mère pour ce corps, pour ces corps que j’appelle à s’unir une fois de plus, en ce nouveau jour, dans la confiance de la bienveillance de tout ce qui est.
Merci présence divine d’être en moi, de me montrer ta puissance, de me guider au travers de tous ces corps que nous avons créé ensembles. Merci de m’amener à comprendre et à ressentir que tu es toujours là.
Merci de t’éclipser afin que je puisse te ressentir au travers du lâcher prise, en étant présente au mouvement de la vie, par les chakras du bas, pour ancrer la réalité de ta présence, au quotidien, en étant pleinement dans le moment présent. Merci pour cette invitation à plus de souveraineté par l’accueil des émotions et ainsi de faire de ta présence une réalité dans la chair et non plus seulement un concept, une philosophie, une espérance.
Je fonce au jardin avant que la chaleur ne soit trop forte.

 
J’ai pu constater à quel point je progresse, en allant à quelques kilomètres d’ici pour chercher un lecteur enregistreur qui n’est pas encore arrivé. Ma façon de conduire à changé et ce qui avant était un supplice est devenu une occasion de libérer des peurs et de vérifier l’efficacité de l’activation des rayons. La paix, la détente ressenties en conduisant a amplifié ma foi. Je me dis que pour que celle-ci s’ancre totalement jusqu’à modifier ma façon de penser et mon comportement, il faut que je puisse l’intégrer concrètement. On n‘est plus dans la foi intellectuelle, dans le positionnement de l’enfant qui attend que la source père mère la guide et lui ouvre une voie toute tracée. 
Il s’agit de devenir autonome et souverain. 
Le pouvoir de l’intention n’est plus à contester d’ailleurs, malgré ce que j’ai pu dire, je vais continuer de publier la suite du message d’Abraham, même si quelques passages me dérangent. Ce sera l’occasion de continuer de libérer des fausses croyances et la notion de bien et de mal qui continue d’avoir une grande influence sur tout ce que je suis. D’un autre côté, comme il est question d’un total bouleversement intérieur qui doit s’imprimer dans tous le corps, c’est un immense chantier qui demande patience et persévérance. Les moments de doute deviennent alors un moyen d’amplifier sa foi, d’en faire une vérité. Rien de tel que d’être placé devant un choix pour prendre une décision et s’affirmer. Même si je me lasse de constater que je répète les mêmes choses depuis un certain temps, je peux voir que malgré tout, il y a des progrès.
Je suis allée au magasin multimédia pour me « plaindre » enfin dire ma déception d’avoir acheté du matériel que je ne peux pas utiliser. Il est clair que je me suis tout de suite dit que je me retrouvais encore dans une situation où il semblait que j’étais abusée. Je dis sembler parce que d’un autre côté, la personne du magasin est quelqu’un d’honnête mais tellement dans ses pensées qu’elle a tendance à ne pas être attentive à ce qu’on lui dit. Toujours est-il que je revoyais le scénario de la victime, se rejouer. Comme ce thème est récurrent, j’ai tout de suite pensé que je ramais, que je n’avançais pas...


Puis, avant d’aller au magasin, j’ai appelé l’énergie de la peur d’être abusée à se manifester. J’ai respiré calmement, laissant venir les sensations puis j’ai pu voir les choses avec un peu de recul. Finalement, c’est plus son côté tête en l’air et ma peur d’être abusée qui me faisaient croire que je m’étais faite avoir. Il a ramé quelques temps avant de trouver ce qui clochait et pendant qu’il cherchait, j’appelais la peur à s’exprimer en mon corps. Je suis repartie soulagée, avec un appareil utilisable et la confiance dans le processus d’accueil de ses peurs. J’ai appelé le rayon vert à s’activer afin de fluidifier la circulation et j’ai pu ainsi faire le chemin de retour en 10 minutes. Ce n’est pas extraordinaire mais ça représente beaucoup pour moi. Je peux voir que je réussi à changer mon mode de pensée, que je fais bien de suivre mon instinct en faisant cet exercice d’accueil des énergies lourdes et que ça marche ! J’avais de sérieux doute quand à ma foi en tous ces message des êtres de lumière. Celui-ci m’a permis de faire le tri et de faire de ma foi quelque chose de plus réel. Bien que ce soit totalement l’inverse de ce que le monde croit en général, je n’ai plus l’impression de m’évader de la réalité du monde mais bien plus d’ancrer ma foi en l’humain divin de façon plus lucide. Même si au départ la sensation d’être laissée à moi-même m’a un peu perturbée, j’ai pu acquérir plus de force. 
Merci mon âme ! Merci à tous mes corps pour cette belle évolution que nous créons ensemble, dans l’harmonie. Je nous aime ! La joie revient et elle amène l’enthousiasme, c’est un cercle vertueux qui m’élève tout en étant bien dans mon corps, dans cette incarnation, ici et maintenant.
Une autre chose positive, c’est que je n’ai pas eu le réflexe "cachet", j’ai eu l’idée de le faire mais elle s’est envolée sans même que j’ai à "lutter" ou à me raisonner. Là aussi, il y a du progrès, je ne ressens plus le besoin de me protéger. Ce qui veut dire que je ne me sens plus agressée par l’extérieur, ou potentiellement en danger. 
Le fait de libérer la peur, même celle d’avoir peur, est une grande libération ! Les séances d’EFT que je continuais de faire avec foi, mais sans trop y mettre d’enthousiasme seront de plus en plus appuyées par l’émotion correspondante à l’affirmation de m’aimer sans conditions ! Vive la vie ! 

Photos de ma collec' que vous pouvez utiliser à condition de citer la source: http://lydiouze.blogspot.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.