mardi 23 juillet 2013

Merveilleux chakras reliés à la terre Mère



 Regan Bothma

Tout le travail effectué ces dernières années, a porté essentiellement sur le corps mental, la révision des fausses croyances, la libération des pensées de peur, la victimisation, tout ce qui maintenait l’humain dans l’ignorance de sa vraie nature. Cette prise de conscience amène à agir maintenant sur le terrain, à appliquer sa foi dans le quotidien. Par le cœur, nous apprenons à nous élever, à guérir. Même si beaucoup sont encore dans l’illusion de la séparation, de la dualité, nous sommes de plus en plus nombreux à comprendre qu’il est question d’équilibre dynamique et non d’opposition. La voie du juste milieu, est ouverte à chacun. Chaque être qui décide de suivre son cœur, son âme, son instinct, entame un parcours qui le mène à sa propre lumière. C’est un chemin joyeux que l’amour inconditionnel de soi rend facile. Il ne faut surtout pas se coller la pression avec des « faut que », « y’a qu’à »...Il s’agit d’écouter son cœur et son âme, qui parlent aux travers de nos différents corps.
Les êtres de lumière nous ont subjugué par leur savoir, leur connaissance claire puisqu’ils ne subissent pas le voile de l’illusion, étant plongés directement dans la vérité de l’esprit. Cependant, nous sommes arrivés à un stade où nous allons à notre tour, les enseigner, où nous allons pouvoir enrichir la bibliothèque céleste et divine, par la transmutation de nos corps physique, émotionnel, mental et astral. Comme ils n’ont pas ces corps, ils ne peuvent appréhender la vie comme nous le faisons. Il ne s’agit pas de se sentir au-dessus mais plutôt de se sentir à égalité. 
Chacun dans sa différence, apporte à l’ensemble et c’est ça la beauté de la création !

Indes, photographie de Ahmad Firoz
Quand nous passons le voile, malgré les souffrances vécues pendant l’incarnation, nous revenons toujours avec suffisamment d’enthousiasme pour faire à nouveau le plongeon dans la matière dense parce que nous savons tout le potentiel qui s’y trouve. Notre âme, épaulée par nos guides, des enseignants, notre présence divine, les anges...choisi un parcours qui nous donnera toutes les chances de nous élever, de répandre notre essence véritable sur la planète, de pouvoir comprendre par l’expérience, sur le terrain, ce que signifie aimer. Dans les sphères de lumière, l’amour inconditionnel est un état normal, évident, généralisé. Sur terre, nous pouvons illuminer la matière, les corps qui nous constituent, en répandant l’amour divin. Ces corps magnifiques nous ouvrent sur le royaume céleste quand nous retrouvons la mémoire de nos origines et acceptons de prendre la responsabilité de tout ce qui nous traverse. Nous pouvons amener une part de notre essence et communiquer avec nos aspects divins, à travers le corps physique, les émotions, les sentiments, notre esprit. 
Notre ego, considéré par beaucoup, comme l’empêcheur de tourner en rond, celui qui veut nous commander, diriger notre vie...ne demande pas mieux que d’être élevé. C’est lui qui nous donne la possibilité de se sentir UN, de faire l’expérience d’être un individu. D’exister en tant qu’unité consciente d’être reliée à la source et à tout ce qui vit.
Trop de messages considèrent les humains et leur densité, comme des créatures fragiles, instables, ignorantes, rejetant les aspects reliés aux chakras du bas. Or, nous devons maintenant, apprendre à honorer notre chair, notre corps émotionnel, notre ego, qui nous permettent de faire l’expérience de la vie dans ce qu’elle a de plus noble quand tous les corps sont réunis. 
Nous sommes littéralement enfants de la terre, et participons à sa beauté, sa particularité, l’humanité, c’est une histoire de famille, d’amour ! Pour peu qu’on ait conscience de notre filiation tant à la terre mère, qu’au ciel et à l’humanité, nous pouvons réaliser l’unité en tous sens, dans toutes les dimensions. 

Brésil, photographe inconnu
Nous sommes des êtres courageux, au potentiel immense et il est temps de le reconnaître. Ce n’est pas par hasard si les entités du bas astral nous collent aux basques. Elles reconnaissent notre pouvoir psychique, notre puissance de transmutation, l’énergie immense qui émane de nos différents corps nés de la terre. Même celles qui pouvaient être effrayantes tant que nous refusions de voir et de prendre en charge nos propres ombres, font pâle figure, face au pouvoir immense que nous détenons en notre cœur. Notre potentiel d’alchimiste est infini. Nous créons notre vie selon nos pensées, nos croyances, notre inconscient et quand nous comprenons qui nous sommes en vérité et honorons tout notre être, nous créons alors en conscience et sommes capables de donner forme à de véritables chef d’œuvre !
Nous avons tous les outils nécessaires à l’auto-guérison, la capacité de créer une vie épanouissante, en accord avec notre nature véritable, dans le respect de soi et de toute vie. Le soutien mutuel que nous nous apporterons sera l’occasion de créer l’unité entre humains. Nous avons les bases pour construire un monde de paix que notre propre guérison du cœur, amènera à réaliser.
Je suis si enthousiaste à l’idée d’être dans cette nouvelle histoire de l’humanité que des ailes me poussent. 
Le pouvoir du cœur, de l’amour inconditionnel n’est plus à prouver, il EST.



Le jardin, la Terre Mère, m’appellent, les plantes ont soif !
J’ai vu une vidéo, il y a quelques jours, d’une jeune fille qui délivre un "secret de beauté" qui marche. J’ai été amusée de voir le titre de la vidéo : « Comment perdre du ventre sans sport ni régime » puis ma curiosité m’a poussée à voir ce grand secret révélé. Et bien après quelques jours d’essais, je peux constater une nette amélioration de l’aspect de mon bidon qui avait grossi depuis cet hiver. Je ne me soucie pas tant des apparences que du fond mais dans mon désir de m’aimer sincèrement sans conditions, apprendre à prendre soin de mon corps physique de façon a amplifier le lien d’amour, me semble utile. Comme je ne veux pas « souffrir pour être belle », comme disait ma grand-mère, les méthodes faciles me vont tout à fait. D’autant plus qu’à bien y réfléchir, c’est logique que ça marche. Nous avons des muscles autour de l’estomac qui ont besoin d’être sollicités pour avoir du tonus, de la tenue. Cette méthode demande juste d’être conscient de sa respiration et de faire l’exercice dix fois par jour, pendant un mois et demi. Déjà, au bout de cinq jours, il y a une différence, je vous laisse visionner et tester.

Lana partage son "astuce":
http://youtu.be/c12Ux9TckxU
(2mn)


J'ai laissé le lien pour celles et ceux, qui voudraient transmettre cette vidéo. Il est vrai que les hommes se soucient aussi de leur apparence.
J’ai été attendrie par la façon de cette jeune fille de partager ce « secret ». Il y a dans cette génération, quelque chose de merveilleux. Le sens du partage, de la simplicité. En général, une femme qui a un « secret » de beauté, se le garde ou le monnaye ! Quand je pense que beaucoup de gens se font un maximum d’argent avec les méthodes qui embellissent ! Personnellement, je ne force pas, si ça tiraille un peu trop ça n’est pas bon non plus, il ne s’agit pas de se faire une déchirure musculaire ! 
La respiration possède beaucoup de vertus. La relaxation, la libération des émotions, les états de conscience modifiés, l’hypnose... et même la disparition du gras du bidon ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.