lundi 8 juillet 2013

Journée sacrée du 15 , par Murielle Robert (qui donne le ton pour la semaine du 30 juin au 6 juillet)




Voici donc ce qu’écrivait Murielle Robert, à propos d’une semaine sous l’énergie du numéro 15. J’ai repris ce texte sur lapressegalactique.org où vous pourrez trouver le lien en fin de message, pour accéder à son site. Il est clair que ce qui suit exprime tout à fait la semaine passée et comme la lecture de ce message m’a redonné confiance, je me suis dit qu’il pourrait aussi vous être utile puisque le recul permet de constater la valeur de ce qu’elle écrit. Personnellement, je n’ai jamais douté de son don d’interprétation des numéros sacrés. C’est plus par intuition qu’autre chose, par ressenti que je sais qu’elle dit vrai. Là en plus, on peut constater que ces « prédictions » sont justes. Je ne suis pas très friande de tout ce qui est astrologie ou prédiction parce qu'il me semble que c'est une façon d'étiqueter et de réduire l'individu, cependant, le tarot apporte un éclairage au niveau énergétique. Il constitue un soutien à postériori et peut aider à relativiser ce que l'on vit, à lâcher prise, à pouvoir se dire "c'est normal", ce qui arrive n'est pas "contre moi"...Evidemment, il faut éviter d'anticiper mais le fait de savoir dans quelles vibrations se situera la semaine, peut aider à s'y préparer en accueillant ce qui vient dans la confiance.




Murielle Robert, 
Journée sacrée 15  (de la semaine passée du 30 juin au 6 juillet)

« Ô Samekh, Amour infini du Soleil
Dépose en mon cœur ton Bouclier invincible
Né de la conscience de l’Unité des contraires
Où se rejoignent dans le même Amour
L’Ombre et la Lumière
Les Profondeurs et le Soleil
Le noir corbeau et la blanche colombe. »

Texte tiré du livre : Rencontres avec la Splendeur de Marie Élia que je remercie chaque semaine de nous avoir transmis les lettres hébraïques dans sa Pure Lumière afin qu’elles deviennent accessibles à tout être humain en quête de lumière pour sa propre guérison et ascension.

Voici le calcul de cette journée universelle 15
30(jour) + 6(juin) + 6(année2013)
30=3 + 6 = 9
Donc  9 + 6(2013) = 15

Cette vibration 15 de l’Épée Victorieuse nous appelle à réunir en la Grâce Divine tout ce qui tente de se séparer en nous.
Même les obstacles de la vie quotidienne qui nous semblent une barrière que l’on croit  placée par les « saints du Ciel »  pour nous faire trébucher ou souffrir deviennent justement des leviers d’évolution pour aller au-delà des apparences et avancer vers la lumière « victorieuse ».
C’est ce qui se passe lorsque l’on reçoit dans son cœur la Lumière de SAMEKH, tout de jaune vêtue, on se sent entouré de son amour avec sa forme presque ronde comme un arc-en-ciel qui s’unifie à La Source afin de nous protéger de son Énergie d’amour et de compassion.
Puis, sur la carte de tarot,  on peut y voir à l’intérieur de la Lettre un soleil rayonnant de mille feux qui nous offre de par sa chaleur et son amour la possibilité d’harmoniser à l’intérieur de nous les dualités, les peurs surtout celles qui nous éloignent de notre Essence Divine, de notre Cœur Divin.
Il se peut que persistent encore, il faut dire, quelques combats ou résistances surtout quand l’ego se sent menacé et qu’il est toujours prêt au combat et crier victoire pour y gagner quelques « galons ». Mais dans l’Épée Victorieuse, ce n’est pas ce genre de victoire qu’il faut clamer ou se réjouir, la victoire est parfois de s’abandonner  à la Vie, à la Source comme un lâcher-prise tout en faisant confiance au Plan Divin et sa synchronicité parfaite. Le résultat ne devient plus la cible mais bien la présence totale en son Cœur Divin.
Aussi lorsque les blessures sont encore fragiles et que la colère n’est pas loin pour crier à l’injustice. Vaut mieux élancer notre Épée vers le haut comme le démontre le symbole de l’Épée de Lumière et s’en remettre à la Grâce Divine et sa protection infaillible pour soulager les blessures et panser les bobos « karmiques » comme les attachements, les possessions, tout ce qui nous lie et nous empêche de monter vers la Lumière.
C’est l’unification des contraires que l’on peut voir dans le cœur Rosé…. les deux symboles de l’homme et la femme en nous qui se réunissent par l’Amour et la douceur du Rose-Cœur.
Tout un périple pour la femme et l’homme dont chacune des parties ont voyagé chacun de leur côté, vivant et revivant tant de dualités et de séparations…jusqu’au moment où toutes leurs blessures seront guéries, ne cherchant plus à blesser ou se perdre dans les illusions
et ainsi retrouver leur cœur apaisé et léger dans l’acceptation totale de ce qu’ils sont,  puis…. l’Amour de Soi, le Soi de leur Divin Intérieur.
SAMEKH devient le baume harmonisant qui nous invite dans son havre de paix dans lequel il fait bon vivre et s’abandonner complètement en sa Source guérissante et aimante.
Une vibration si puissante et douce à la fois.

Pour ceux et celles  qui se retrouvent avec un 15 dans le jour de naissance ou l’année de naissance comme 1932- 1941-1950 etc…
Retenez que vous détenez en vous toute une puissance énergétique pour explorer davantage vos dons de guérison, de magnétisme et de voyance ou tout simplement vos capacités en affaires. Votre curiosité et vos initiatives peuvent vous mener loin…
Attention cependant pour la tendance à accumuler les avoirs, retenir vos émotions qui peuvent éclater dans tous les sens…
à trop vouloir, la manipulation peut prendre le dessus….

Sur ce, je vous souhaite de passer  une belle semaine à la rencontre de votre Force Spirituelle 15 de l’Épée Victorieuse.
À bientôt pour une nouvelle numérologie sacrée.
Murielle

MERCI DE DIFFUSER CE TEXTE ET D'EN INDIQUER L'AUTEUR ET LA SOURCE: LAPRESSEGALACTIQUE.ORG

Voici le lien pour accéder au site de Murielle où vous pourrez soit tirer une carte gratuitement en cliquant ici:

 Soit acheter "Le tarot des 4 vérités" et "Le tarot des vies antérieures", en cliquant ici: 


voir dans le prochain message, la semaine du 20, "La reconnexion sacrée"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.