samedi 6 juillet 2013

Communier avec son âme..."Méditation du mariage intérieur, Marie Madeleine canalisée par Anamaria Molina




Ce matin, l’équilibre, l’harmonie et la joie sont au rendez-vous et ça n’est pas le fruit du hasard, c’est la conséquence de mon attention portée sur le désir d’unité intérieure. Les séances d’EFT continue de produire leur effet. Les phrases deviennent de plus en plus simples et appuyés spontanément par l’émotion correspondante. Je suis allée faire la méditation de connexion à la Terre Mère, au pied du chêne où j’ai pu une fois de plus, ressentir un frisson me parcourir de la tête au pied. Sa présence est indéniable bien que ce soient des petits signes très subtils qui me l’indiquent. Je cite les frissons mais ce n’est pas la seule façon de sentir une présence, au niveau de l’âme. Au fil de la matinée, un dialogue intérieur s’est installé avec mon âme tout comme avec la Terre Mère et j’ai reçu beaucoup de réponses à mes questions. Je vois plus clairement ce qu’il me reste à libérer et j’accepte plus facilement l’idée d'être cocréatrice dans mes interactions quotidiennes. Même si je sais que je crée tout ce qui m'arrive, le reconnaitre dans ce genre de circonstances n'est pas évident. Cependant, plusieurs choses me sont revenues en tête comme ce qui suit :
« Si tu veux être libre d’être toi-même, tu dois aussi accorder ce droit aux autres. Tu vois bien que le libre arbitre donné à chacun te préserve de la condamnation. Combien de fois n’as tu pas critiqué, souhaité la vengeance auprès de ceux qui te causaient du tort. Si tu devais être punie, comme tu souhaites que tes « agresseurs » le soient, tu ne serais plus de ce monde. Tu as constaté la puissance du verbe et même des pensées. Apprendre à les maîtriser fait partie du jeu de l’incarnation. Il n’est pas question de morale mais de respect mutuel. On ne peut apprendre l’amour dans la contrainte, par peur d’être puni. On n’ouvre pas son cœur par peur du jugement ou du poids du karma.


Tu peux constater le pouvoir de ceux que tu vois comme des ennemis lorsque tu restes dans la critique. Au lieu d’être dans la paix intérieure et l’harmonie, tu consacres beaucoup d’énergie à penser à ces gens qui accaparent ton corps mental et ça te maintien dans des fréquences très basses.
La responsabilisation te délivre définitivement du triangle victime/bourreau/sauveur. Tant que tu juges l’autre même celui qui t’as causé du tort, tu nies ton pouvoir créateur, tu t’enfermes dans le rôle de victime et de persécuteur en même temps. Quand tu pardonnes, tu te places en sauveur, tu restes dans le triangle même si c’est déjà une ouverture de cœur, elle doit t’amener à ouvrir ta conscience. Si tu reconnais être cocréateur, au niveau de l’âme, de tout ce que tu vis avec les autres, tu n’es plus dans le pardon mais dans la reconnaissance. Tu vois bien comment l’expérience malheureuse, d’un premier abord, t’as ouvert le cœur et la conscience. L’illusion de la mort t’est révélée par le fait que tu peux sentir et même voir Maya. Tu as pu constater le manque d’amour en toi au travers de la culpabilité et bien d'autre choses encore qui t'étaient cachées. Là aussi, quand tu te juges, te critiques, tu te places en persécuteur, niant avoir cocréé ce que tu as vécu. Même si l’autre n’est pas conscient de cela, tu as pu sentir la délivrance qui a suivi les remerciements que tu lui as offerts, d’âme à âme. Tu peux même constater son changement de comportement. Tu as retrouvé la paix et la joie intérieure. Quand tu acceptes d’être le créateur de ce que tu vis, même quand c’est difficile, quand tu comprends que la raison de cette création, c’est de t’amener à guérir tes propres blessures, tu t’autorises à voir à partir du cœur. Ta vision devient la même que celle de ton âme, tu entres en communion avec elle et ainsi tes souffrances intérieures sont transmutées et tu peux y voir la lumière. Ton âme est toujours présente, cet aspect que tu appelles présence divine, la source, peu importe, c’est ton cœur, ta capacité d’aimer, de vibrer l’énergie de la source de toute vie, d’être aligné sur cette fréquence. Tu le fais quand tu choisi de t’aimer sans condition ». 

J’ai retrouvé la foi en ma capacité de créer ma vie en conscience, dans la joie. Même si le fait d’accepter ce qui est, me semblait un peu contradictoire, c’est tout à fait compatible. Une fois de plus, l’unification cœur ego, masculin féminin, ombre lumière...est le propos. Quand j’accepte ce qui est, je suis en communion avec mon âme et ma vision devient la même que la sienne. Plus j’ouvre mon cœur, plus l’amour inconditionnel circule librement en moi et plus ce que je vis en sera le reflet. La responsabilisation et la prise en charge de mes blessures libèrent l’inconscient et je peux alors créer sans interférences.
Suivant les inspirations de mon cœur, j’ai navigué sur la toile et suis tombée sur la méditation suivante. J’ai fait la partie qui concerne l’enfant intérieur avec reconnaissance. Pour le mariage intérieur, je veux faire un petit rituel spécial et j’ai prévu cette expérience pour ce soir, à la fraîche, dans le silence de la nuit. J’appelle souvent l‘unité intérieure mais le faire comme un événement spécial, sera une première !
Je ressens toujours une certaine proximité, une intimité avec Jeshua et Marie Madeleine et bien que ce message ne soit pas canalisé par Paméla Kribbe, j’y sens la même vibration et ne doute pas de sa validité.


MÉDITATION DU MARIAGE INTÉRIEUR

Comme annoncé dernièrement, voici la méditation de réalisation du Mariage intérieur.

Marie Madeleine je suis, une et multiple, et ma voix est une et multiple. A travers moi, à travers nous, s’expriment aussi bien le Masculin sacré, que le Féminin sacré. A travers nous s’exprime l’Unité.

Chers aventuriers de l’Amour Vrai, pour votre mariage intérieur, choisissez un jour qui vous convienne, et le moment qui vous convient.
Il est essentiel d’avoir du temps devant soi, avant, pendant et après. C’est un jour spécial et un moment spécial.
Vous pouvez accomplir un rituel rempli de sens et de beauté, mais sachez que ce qui compte avant tout c’est votre décision intérieure de changement. Le rituel n’est là que pour créer un espace sacré dans lequel manifester votre choix.
Des bougies, de l’eau, de l’encens, du sel, des fleurs, des objets importants pour vous, une tenue particulière, une musique choisie ou d’autres choses encore, à vous d’en décider, selon votre cœur.

Sachez aussi qu’avant de réaliser votre mariage intérieur, il est essentiel d’accorder la guérison à votre enfant intérieur. L’enfant intérieur a été pour chacun, à un moment ou à un autre, un enfant blessé. Lui offrir la guérison permet à l’adulte en vous de s’exprimer enfin pleinement. Et c’est l’adulte en vous qui peut réaliser son mariage intérieur.

Nous allons commencer :

Installez vous confortablement, assis(e) le dos droit, ou encore debout si vous le souhaitez.
De préférence fermez les yeux afin de vous connecter à votre intériorité.
Commencez par une respiration profonde et consciente de quelques minutes. Inspirez lentement et profondément par le nez, faites entrer l’air jusque dans votre ventre, puis soufflez lentement et complètement par la bouche et recommencez.

Tout en continuant cette respiration profonde, visualisez votre colonne vertébrale comme une colonne de lumière dorée, puis imaginez cette colonne de lumière, visualisez-la se prolongeant vers le bas, descendant dans la Terre, de plus en plus profondément, jusqu’au cœur de la Terre Mère, jusqu’au cœur de GAÏA. Vous êtes maintenant parfaitement connecté(e) au cœur de la Terre.

Vous accueillez son énergie qui remonte le long de votre canal de lumière, jusqu’à votre corps, le traverse agréablement et votre colonne de lumière se prolonge maintenant vers le haut, traverse votre cou, votre tête, ressort par le sommet de votre tête et s’élève vers la source cosmique, jusqu’au cœur de la Source, là d’où vous venez, là d’où vient toute vie. Vous êtes maintenant parfaitement connecté(e) à la Source.

Ressentez cette profonde et double connexion avec le Ciel et la Terre, inspirez à nouveau profondément, et en expirant rayonnez cette énergie dans tous vos corps,  à l’avant, à l’arrière, sur les côtés, en haut et en bas.
Tout votre Être baigne à présent dans la lumière, ressentez la lumière et ressentez la Paix.
Soupirez de bien-être : aaahhhh….

La guérison de l’enfant intérieur :

A présent, imaginez, visualisez en face de vous votre enfant intérieur, la petite fille ou le petit garçon que vous avez été, et souriez-lui avec amour.

Dites-lui à voix haute :

(Prénom) je te remercie d’être là. Je t’exprime ma gratitude pour tout l’émerveillement et la joie que tu me donnes. Et je décide de te faire aujourd’hui le cadeau de la guérison, la guérison de toutes tes blessures. Ainsi, tu pourras manifester encore davantage d’émerveillement et de joie, et l’adulte que je suis, pourra s’épanouir pleinement et complètement dans l’Amour, la Conscience et la Joie.
Je te guéris maintenant. Et C’est Ainsi.

Imaginez, visualisez le corps physique et tous les corps de votre enfant intérieur remplis maintenant du doux rayon vert de la guérison. Voyez cet enfant sourire de bien-être.
A présent tendez vos bras vers l’enfant qui est vous, et prenez-le dans vos bras, puis intégrez-le en vous, à votre rythme, avec amour et gratitude.
Prenez un moment pour imprégner toutes vos cellules et tout votre être de cette guérison de votre enfant intérieur. Respirez calmement et profondément.

Vous allez pouvoir célébrer maintenant votre mariage intérieur.
(Si toutefois vous sentez que c’est plus juste pour vous, vous pouvez remettre à un autre moment ou un autre jour la célébration du mariage intérieur.)

Le Mariage intérieur :

Visualisez à présent à l’intérieur de vous, dans votre poitrine une énergie féminine et une énergie masculine de tailles égales, se faisant face avec bienveillance. Il s’agit de votre Féminin Divin et de votre Masculin Divin, ces deux principes qui sont en vous depuis toujours, quelle que soit votre polarité d’incarnation, et qui sont maintenant prêts à s’harmoniser, s’épouser, s’unifier. Le temps de la paix et de l’amour est venu, le temps béni de la Réconciliation, des noces de joie. Le temps de l’UN. De l’Unité retrouvée.

Vous pouvez imaginer ces deux énergies comme une femme et un homme ayant des traits qui vous ressemblent, et vous pouvez également les parer d’habits de fête ou de mariage pour cette heureuse célébration.
Imaginez-les, ressentez-les, percevez-les se regardant l’un l’autre avec beaucoup d’Amour. Respirez calmement et profondément.

A présent, ils se prennent les mains en souriant de joie, le regard toujours rempli d’Amour l’un pour l’autre. Ressentez la joie et l’élan de votre cœur pour cette union !..
Puis, lentement ils s’enlacent intensément…vous pouvez accompagner ce mouvement avec vos mains se joignant…

Maintenant permettez à ces deux amoureux de s’unir pleinement dans un tourbillon, une spirale d’énergie merveilleusement colorée, ressentez l’extase de cette fusion dans tout votre corps, dans tout votre être, laissez le plaisir intense et l’Amour vous envahir et dites à voix haute :

Je Suis Christ-Madeleine, Je Suis Christ-Madeleine, Je Suis Christ-Madeleine.

Sentez la joie et l’Amour grandir en vous, ressentez l’amour pour tout ce que vous êtes grandir en vous. Accueillez pleinement le mouvement de votre Cœur Sacré qui s’ouvre à l’Amour Infini. Sentez que vous êtes cet Amour et que vous emplissez tout l’espace, vous Êtes l’Un et le Tout, vous Êtes le Tout et l’Un.

Accueillez la nouvelle personne que vous êtes Maintenant.
Ouvrez les yeux : Vous Êtes l’Épousé(e).
Tapez de vos pieds sur le sol, et célébrez !

Précision de Madeleine :

Cette méditation est à faire d’abord seule ou seul.
Par la suite, si vous le souhaitez, vous pourrez la faire avec votre partenaire, (ou une personne de votre choix qui représentera l’autre polarité).
Ce mariage est le mariage symbolique des deux polarités, il n’est pas un engagement réel entre deux personnes à moins que vous ne le décidiez ensemble et le nommiez ainsi tous les deux.

Message canalisé par Anamaria Molina, le Lundi 14 Février 2011,
jour de la Saint Valentin, beau jour pour célébrer l’Amour de Soi
et l’Amour de l’Autre…

Anamaria Molina

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
qu'il ne soit pas coupé
qu'il n'y ait aucune modification de son contenu.

Photos de ma collec' que vous pouvez utiliser en citant la source:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.