samedi 6 juillet 2013

"DU COUPLE ATTACHEMENT AU COUPLE LIBERTE"; "DE L’AMOUR-POSSESSION A L’AMOUR VRAI", message de Marie Madeleine reçu par Anamaria Molina


Autumn Skye


Plus le cœur s’ouvre et plus la conscience le fait aussi. Ces derniers temps m’ont amené à aller sonder les profondeurs afin d’amplifier ma capacité d’aimer et surtout de m’aimer sans conditions. Oui, je le répète souvent mais c’est parce que c’est la base de toute évolution, dans quelque domaine que ce soit. La vie nous reflète notre degré d’amour de soi et nous renvoie des êtres et des situations qui nous le montrent de façon récurrente. Jusqu’à ce que nous soyons si secoués que le choix de s’accepter en totalité reste l’unique voie possible. Nous n’en sommes plus à nous bercer d’illusion au niveau du couple et même de la vie de famille qui a montré ses limites, ces cinquante dernières années. La canalisation qui suit est tout à fait en accord avec ce que je crois ou plutôt avec ce dont je suis certaine. Chercher sa moitié n’est qu’une fuite à soi-même, une nostalgie de l’unité que nous avons connu auprès de la source et que nous recherchons à revivre au travers du couple. C’est un attachement qui devient vite une prison et un calvaire. Ce message de Marie Madeleine, reçu par Anamaria Molina, vient donner un éclairage net et précis sur ce qu’est le couple et ce vers quoi il peut aller. La méditation dont il est question a été publiée dans le post précédent.
Mon âme recommence à m’inspirer à réaliser une grande partie de ce pour quoi je me suis incarnée, arriver à m’aimer sans conditions et à faire la même chose avec une personne du sexe opposé. Je présente les choses comme un challenge mais c’est plus un sentiment, une certitude que je chéris depuis l’enfance. Vivre une relation de couple dans la transparence, l’authenticité, le respect mutuel et le transcender à travers la sexualité sacrée. Il est clair que tout est à réinventer! Pour ces raisons, je n’ai jamais cherché à rencontrer quelqu’un sur le Net, ou même à sortir dans ce but. Je suis tout à fait consciente de la nécessité de réaliser premièrement le mariage des énergies féminine et masculine intérieures, ce qui demande avant toutes choses de guérir son enfant intérieur. Cet étape constitue déjà un immense travail en soi et a occupé toute ma vie. Je ne suis pas au bout, bien que je me rapproche d’un certain équilibre. Ce message sera suivi d’un autre qui explicitera un peu plus ce qu’est un couple sacré. Celui-ci explique ce qu’il n’est pas et ce qu'il peut devenir quand on est conscient de qui on est. En même temps, il ne s’agit pas de critiquer mais juste de constater les faits pour se rendre à l’évidence que l’amour de couple tel que nous l’avons connu depuis des centaines d’incarnations, est loin d’être la joie et le bonheur. Malgré tout, je crois qu’il est possible de le vivre d’une façon pure, libre et épanouissante.  


Autumn Skye

DU COUPLE ATTACHEMENT AU COUPLE LIBERTÉ

DE L’AMOUR-POSSESSION A L’AMOUR VRAI

Message  de Marie Madeleine aux aventuriers de l’Amour Vrai.

Chers amours, il est temps d’atterrir sur le nouveau continent du véritable Aimer.
Nous avons commencé il y a quelques temps un message sur la sexualité sacrée. Avant de le terminer, il m’apparaît urgent de faire une mise au point préalable sur la nécessaire évolution de vos couples.
Vous voici arrivés en 2011, dans une énergie chaque jour plus intense et révélatrice. Vous savez que ces moments peuvent être aussi merveilleux à vivre si vous les vivez dans la conscience et l’acceptation, qu’insoutenables pour ceux qui refusent le changement et laissent les peurs les enliser dans des schémas d’involution.

Je m’adresse à vous qui savez aux tréfonds de vous-même qu’un changement s’impose aussi dans vos relations amoureuses et de couples.
Combien d’entres vous sont en ce moment dans des crises, des doutes, des remises en questions ! Tous vos repères, vos certitudes volent en éclat ! Et si cela ne vient pas de vous, vous avez donné rendez-vous à une âme amie pour vous réveiller de la torpeur. C’est inconfortable n’est-ce pas ?
Quand cessera-t-on de nous malmener ? Pensez-vous parfois en envoyant vers nous un regard accusateur. Car dès que les perturbations s’intensifient quelque peu, vous reprenez vos vieux réflexes de victimes, victimes de la vie, du ciel, de Dieu ou de ses saints ; victime de vos parents, de la société, de votre partenaire. Je vous rappelle que c’est VOUS qui avez créé ce qui vous arrive.
Alors voici quelques éléments pour vous guider dans cette cocréation d’évolution du couple.

En tant qu’humains incarnés, mon époux Yeshua et moi avons connu des phases d’attachement, de possessivité, de jalousie. Moi plus que lui d’ailleurs, mais peu importe. L’attachement fait partie de l’histoire des humains parce qu’il est le résultat de la séparation. Le souvenir de l’Unité a continué à brûler quelque part en vous, même dans les périodes les plus sombres et plus basses en vibration de votre humanité. Le sentiment douloureux d’avoir perdu quelque chose d’essentiel, et l’aveuglement à votre véritable nature divine, vous a fait errer à la recherche de cette unité perdue, à travers la relation à deux notamment.
Retrouver la complétude grâce à l’autre, voilà quelle a été votre quête au long de millénaires.
Vous aviez la conviction aveugle que vous seriez heureux seulement lorsque vous auriez  retrouvé l’Autre, votre « moitié » comme vous dites. Et vous avez passé des vies et des vies dans cette recherche obstinée, et illusoire.

Maintenant, vous êtes en train de redécouvrir que vous êtes divin. Vous vous souvenez peu à peu de Qui vous êtes vraiment, que vous êtes le Tout et que vous êtes l’Un, vous le répétez  dans vos méditations, dans vos conversations « spirituelles », et, cependant vous continuez à chercher L’Autre !
Vous vous gargarisez d’« âmes sœurs » et de « flammes jumelles », sans comprendre de quoi il s’agit vraiment pour continuer à entretenir l’illusoire quête de cette « moitié » qui serait sensée vous apporter enfin la félicité. Et, sitôt que vous pensez avoir trouvé cette perle rare, vous n’avez de cesse de vous l’approprier, de vous l’attacher par tous les moyens. Cela va du grand scénario de la passion amoureuse, à celui du mariage d’amour, en passant par la manipulation, la culpabilisation, de soi-même et de l’autre, afin de mieux vous emprisonner mutuellement.

Ne voyez-vous point l’aberration de tout cela ?
Ne voyez-vous point le contresens qu’il y a à prétendre incarner l’Unité et continuer à vous accrocher à quelqu’un comme si votre vie en dépendait ?

Cela signifie-t-il qu’il ne faille plus aimer ?
Rassurez-vous, je ne suis pas en train de jeter le couple aux oubliettes, comme quelque chose d’obsolète. Il l’est cependant, mais tel que vous le connaissez et pratiquez depuis longtemps.
Je vous propose de dépoussiérer le couple : de passer du couple-attachement au couple liberté, de l’amour possession, à l’Amour Vrai.

Une des clés de cette transformation est de comprendre que vous n’avez plus à chercher la complétude émotionnelle, mais la complétude énergétique. Ce qui est tout à fait différent. Nous y reviendrons.
En tant qu’être humain incarné vous avez une polarité sexuelle, masculine ou féminine. Et, vous avez aussi ces deux aspects en vous.
On vous a déjà parlé, à plusieurs reprises, du mariage intérieur.
Avant d’espérer réaliser un couple équilibré dans votre vie, il est indispensable d’avoir réalisé le couple intérieur. Ce n’est qu’une fois que cette harmonisation, ces épousailles entre votre féminin divin et votre masculin divin sont accomplies, que vous vous aimez alors suffisamment pour vous sentir dans la complétude et ne plus la rechercher à l’extérieur de vous. Vous êtes alors amoureux(se) de vous-même et cessez de fantasmer sur l’Autre.

Je vous communiquerai une méditation pour la réalisation de ce mariage intérieur*.

L’idéal, si l’on peut dire, c’est d’avoir d’abord eu cette prise de conscience, avant de rencontrer quelqu’un avec qui construire le nouveau couple, le couple liberté, dans l’Amour Vrai. Aussi, si vous êtes seul(e) en ce moment, ne vous précipitez pas pour rencontrer une personne, mais prenez plutôt le temps de la rencontre avec vous-même. Libérez-vous des anciens schémas névrotiques et préparez-vous pour entrer dans la nouvelle énergie du couple, en toute conscience et en toute liberté. Et surtout sans précipitation aucune. S’il y a précipitation, soyez certain(e) que vous n’avez pas fini d’éliminer les résidus de peur et d’attachement.
Dans la rencontre Vraie, il y a une conscience commune du risque de l’illusion amoureuse. C’est donc en prenant le temps de la rencontre ou des retrouvailles d’âmes, que les deux personnes se choisissent, avec non plus le « besoin » de l’Autre pour remplir un vide, mais  avec simplement le libre choix du partage. Il n’est plus question ici de coup de foudre ou de folle passion (si vous le regrettez c’est que vous êtes encore prisonniers de l’illusion !) mais au contraire d’un amour sans condition qui prend sa place et grandit peu à peu entre les deux êtres, dans un respect mutuel et une liberté mutuelle. « Liberté » ne signifiant bien évidemment pas la porte ouverte au batifolage à droite à gauche, mais liberté d’Être, d’être Soi avec l’Autre, en toute vérité, sans compromission aucune.
C’est pourquoi il est préférable aussi de prendre le temps avant de vivre l’expérience de la sexualité, qui sera alors sexualité sacrée, puisque partagée en toute conscience. Le choix de vivre ensemble ou séparément se fera également avec le temps, selon les préférences  et la personnalité de chacun, et si le respect de soi et le respect mutuel sont là, tout sera juste.
Dans la nouvelle énergie il n’y a pas de règle de conduite particulière sur le fait de vivre ensemble ou non. Oubliez donc « ce qui se fait » ou « ce qui ne se fait pas » ! Tout est à réinventer dans le respect de votre être véritable.
Au risque de vous surprendre, je vous dirai même que la notion de fidélité change forcément aussi puisqu’il n’y a plus d’attachement ni de possessivité, donc plus de place pour la jalousie.
Là encore c’est une question de conscience et de cœur et non plus d’attirance sexuelle. Il est donc possible de partager cet amour sans condition avec plusieurs personnes, dans le respect  absolu de chacun et en conscience. Ce qui n’est certes pas le plus simple et que je vous déconseille donc, tant que vous n’avez pas appris à être vrai avec vous-même et dans la relation à l’autre !
Ne voyez pas s’ouvrir, avec ces nouvelles perspectives, une ère de lascivité et de luxure, je vous assure bien que c’est tout le contraire ! Vous entrez cependant dans une énergie sacrée, dont la jouissance est bien plus immense et puissante que tout ce que vous pouvez imaginer.


Bien entendu, il se peut que vous soyez déjà en couple alors que vous n’avez pas encore compris et célébré ces noces avec vous-même. Je ne vous cache pas que les choses sont un peu plus difficiles si vous voulez effectuer la transition à deux. Tout dépend aussi du niveau de conscience où se trouve chacun. N’allez pas râler contre l’autre si vous trouvez qu’il ou elle est plus ou moins « avancé » que vous, souvenez-vous que vous n’êtes pas ensemble par hasard et que vous vous êtes « donné rendez-vous » pour expérimenter ensemble et être le miroir l’un de l’autre. Souvenez vous également que tout est juste : il se peut que vous réussissiez cette transition ensemble, il se peut aussi que vous réussissiez à vous séparer, parce que chacun avance à son rythme et que votre contrat commun doit prendre fin à ce moment-là.
Pour réussir la transition ensemble, il vous faudra de la patience et beaucoup d’Amour. La difficulté étant précisément de sortir de l’attachement et du jugement vis-à-vis de l’autre, pour entrer progressivement dans un amour sans condition, un amour vrai. Peut-être une séparation  temporaire sera-t-elle-même nécessaire pour faciliter ce processus de transformation en chacun de vous. Là non plus il n’y a pas de règle figée, soyez simplement à l’écoute de votre cœur. Il y aura de toutes façons certainement des périodes de doutes, de colère, de peur de perdre l’autre ou de se perdre soi. Soyez indulgent avec vous-même, comme avec l’autre : une telle transformation ne se fait pas du jour au lendemain, à moins d’une illumination subite ce qui reste possible mais rare, convenons-en.
Quoi qu’il en soit, il vous faut abandonner toute idée de posséder l’autre, de le façonner à votre idée ou convenance, de le retenir contre son gré, par quelque artifice que ce soit. C’est l’abandon à l’amour et l’acceptation totale de l’Autre qui deviennent la seule réalité possible.
Et, je le répète, dans le respect absolu de votre propre vérité aussi ! L’équilibre est délicat à trouver et il ne s’établira pas du jour au lendemain non plus. Ce sera un long chemin, à accomplir ensemble si vous l’avez choisi.
Quand bien même vous seriez dans le premier cas évoqué, où la rencontre se fait après la prise de conscience et le mariage intérieur, sachez que tout ne sera pas définitivement réglé et que votre cheminement de couple ne sera pas définitivement dénué de toute embûche.

L’important reste d’accomplir la partie la plus difficile de cette transformation, que ce soit seul ou à deux. Cela peut se faire en six mois ou en douze, ou plus, ou moins. Cela se fera… si vous l’avez choisi, comme c’est juste pour vous, à votre rythme.

Comme je vous le disais, alors que vous aurez réalisé la complétude émotionnelle et amoureuse en vous, vous cesserez de la chercher avec l’autre. Vous vous sentirez libre et heureux. Libre d’être seul ou en couple.
La seule recherche de complétude avec l’autre sera alors d’ordre énergétique.
Entendons-nous bien : cette recherche-là non plus n’est pas obligatoire. Certains êtres choisissent une voie où la sexualité est absente parce que transcendée. Et c’est juste aussi. Mais ce n’est pas cet aspect-là qu’il m’appartient d’aborder aujourd’hui.

Je reviens donc à l’énergie du couple vrai et à la sexualité sacrée.
S’il est vrai que l’on est plus fort à deux que seul, c’est dans la réalisation de ce couple nouveau et établi dans l’Amour Vrai, que cela prend tout son sens.
Par l’union des cœurs et des corps naîtra alors une troisième énergie (je ne parle pas ici d’un enfant), fruit du féminin divin et masculin divin réunifiés. Cette troisième énergie, une fois assez forte et puissante pour exister en permanence, viendra véritablement compléter l’énergie de chacun en tant qu’individu physique. Même séparés géographiquement, les deux resteront connectés par cette troisième énergie, fruit de leur union, et qui les accompagnera l’un et l’autre en permanence.

Cela sera développé dans le message sur la sexualité sacrée évoqué précédemment.

Imaginez-vous seulement la puissance de ce couple ?
Je vous assure que l’Amour qui relie un tel couple est véritablement indestructible et éternel. Et qu’il n’a plus rien d’une illusion.

Mes chers enfants, « il n’y a que l’Amour ».*


Anamaria Molina


Message canalisé par Anamaria Molina, le Dimanche 23 Janvier 2011.

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
·    qu'il ne soit pas coupé
·    qu'il n'y ait aucune modification de contenu
 
 * Marie Madeleine se cite elle-même : cf l’Oratorio de Maria de Magdala, de Michel Garnier et Pakoune.

J’ajoute que la méditation dont il est question, « Mariage intérieur » est publié dans le message de ce matin, ici :  http://lydiouze.blogspot.fr/2013/07/communier-avec-son-amemeditation-du.html#more

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.