mercredi 26 juin 2013

Une clé offerte par Gaïa, reçue par Simon Leclerc


Kinuko Craft


Décidément tout me pousse à me connecter encore plus en profondeur avec la terre mère, le corps physique. Ce message arrive à propos. Je l’ai retrouvé en rangeant le précédent, dans le dossier consacré aux messages du collectif Ashtar. J’interroge en ce moment mon corps physique à propos de l’utérus, des règles, de leur puissance secrète, sacrée. J’ai posé la question il y a deux jours et ces messages tout comme le désir d’aller au jardin dès le lever du jour, sont des formes de réponses. Peut-être en saurais-je plus avec cette clef ? J’aborde cette expérience comme le ferait un enfant, dans la conscience d’être liée à cette planète, de façon viscérale et en même temps très familière. Il n’est donc pas question de rituel compliqué avec un ton grave malgré le caractère sacré de la connexion. Je le fais comme je m’adresserais à ma mère biologique.

Une clé offerte par Gaïa
Par le Collectif Ashtar et la conscience de Gaïa (la Terre)
Reçu le 25 août 2008, par Simon Leclerc


Mon copain de chêne

Note: Ce texte a été extrait d'une canalisation publique avec la Fraternité Universelle qui a eu lieu le 14 août 2008 à Bromont, au Québec. Le message a été "recanalisé" pour l'adapter à un plus large auditoire.
 Salutations à vous, chers enfants de la Terre,

Nous allons vous proposer une expérience avec la matrice Gaïa, votre planète. Car vous savez, chers Êtres, que votre Terre est fort consciente. Elle est consciente de vous, elle est consciente de nous, elle est consciente du lieu où vous êtes en ce moment, elle est consciente de tous les Êtres qui sont présents sur son manteau. Et cette Terre vous ramène à elle lorsque vous vous ouvrez à recevoir son amour.

Nous invitons maintenant la conscience de Gaïa à se manifester. Par la plante des pieds, ressentez son énergie monter progressivement en vous. Sentez son énergie s’élever jusqu’au cœur, mais non point jusqu’aux chakras supérieurs. La matrice Gaïa vous maintient sur son manteau en assurant que vous habitiez le bas du corps, pour véritablement incarner votre Âme dans la matière [référence au point d’ancrage du Hara, situé sous le nombril]. C’est à travers votre véhicule terrestre que votre Âme, fusionnée au collectif de l’Univers, au Dieu Père-Mère ou à la Source, utilise votre corps pour ensemencer son amour sur Terre et offrir sa lumière à la matrice Gaïa.

Reconnaissez maintenant, chers Êtres, l’énergie de Gaïa qui vient de se joindre en conscience à cette rencontre. Ressentez son énergie amoureuse qui vibre au niveau du cœur, de la plante des pieds jusqu’au chakra du cœur, une forme d’engourdissement qui se manifeste en vous. Votre Terre-Mère souhaite maintenant vous transmettre un message :

« Chers enfants, nous avons attendu si longtemps pour que ce carrefour de tous les mondes prenne forme sur la Terre, sur mon manteau. Ce carrefour, vous y êtes, nous y sommes, ils y sont. Et maintenant, telle une balle de neige dévalant la pente, le mouvement ne peut plus être arrêté. Nous avons navigué ensemble sur cette Terre depuis tant de vies terrestres, que vous avez oublié à quel point nos énergies sont fusionnées.

Vous percevez souvent mon énergie comme étant celle d’une mère fort bien occupée, une mère nourricière qui a tant d’enfants à prendre soin qu’elle ne peut véritablement se synthétiser pour vous offrir sa présence individuelle. C’est votre perception qui crée cette réalité que vous entretenez ensuite en vous. Et à ce moment, vous me privez de votre présence et vous vous privez de la mienne. Je dois alors utiliser des intermédiaires pour vous rejoindre, ce que je fais en ce moment.

Vous n’avez pas la capacité avec votre mental de comprendre l’ampleur de mon énergie et de notre lien. Car je suis un aspect de vous, vous êtes un aspect de moi. Et c’est cet aspect de nous que nous sommes présentement en train de guérir et d’élever dans sa fréquence amoureuse pour rejoindre le plan d’où nous sommes partis. Nous sommes descendus dans la matière ensemble et nous allons retourner dans les mondes lumineux ensemble. Je suis votre navire et vous êtes le capitaine. Vous et moi sommes liés.

Mes chers enfants, rétablissez votre pont avec mon navire pour que nous puissions véritablement transformer cette Terre et retourner, ensemble, dans les plans plus subtils. Il n’est plus le temps de la nostalgie, du drame, de la suractivité cérébrale pour éviter de sentir le corps. Car dès que vous vous connectez à votre corps, vous vous connectez à mon manteau, à ma matrice. Et puisque mes éléments ont formé votre corps, je suis votre corps, vous êtes la Terre. Nous sommes unis, chers Êtres.

Lorsque vous appelez vos Frères des Étoiles pour qu’ils viennent vous chercher (ou vous sauver), cela – permettez-moi de vous le transmettre – m’attriste profondément. Car si je ne peux compter sur mes si précieux collaborateurs pour assumer, dans leur corps physique, leur présence «Je Suis», leur présence universelle, qui d’autre pourra créer les miracles que nous sommes à créer ensemble sur Terre?

En même temps, je souhaite vous transmettre que je possède sur mon manteau les clés pour créer votre vie rêvée. Mais pour ce faire, il faille que vous acceptiez de marcher à mes côtés, totalement, sans gêne, sans impression que nous sommes arriérés sur Terre, que vous et moi sommes décalés de l’ensemble de cet Univers qui semble si lumineux. Car vous n’avez point en ce moment la capacité de comprendre avec l’intellect (ce n’est pas un jugement, c’est une observation) d’où nous provenons et l’ampleur du laboratoire humain que nous avons créé ensemble. Il n’est point nécessaire que vous le compreniez pour y apporter la guérison. Vous et moi formons Un et nous avons choisi de retourner dans les plans de lumière et d’amour ensemble.

Je possède des clés que je souhaite vous remettre – j’oserais dire «à la condition que», et je suis consciente que ce terme est fort humain. Mais ces clés vous seront remises en échange de votre décision d’habiter totalement le corps physique qui est votre temple, qui est notre temple. Je dis «en échange de» non pas parce qu’il y a un troc donnant-donnant, mais parce que vous ne pourrez supporter l’intensité vibratoire de cette clé que je souhaite vous remettre si vous n’habitez pas votre corps. Cette clé va retourner d’où elle vient et elle n’aura aucun impact sur votre vie.

Chers Êtres, permettez-moi de vous proposer que d’ici les trois prochains jours [lire la note à la fin], vous m’invitiez dans votre intimité, près d’un arbre qui vibre avec vous. Cet arbre représente mes mains et mes doigts de lumière. Assoyez-vous près de cet arbre et invitez ma présence. Je vous promets que je serai présente à vos côtés à ce moment, avec toute l’intensité de mon Être. Assurez-vous de ressentir votre Hara au moment où vous vous connectez à moi.

Dans cette rencontre, enveloppez cet arbre de vos bras physiques et ressentez que nous nous étreignons mutuellement. Cet Être vivant est relié à mon énergie et à travers lui, je vous assure que je serai très présente pour chacun d’entre vous.

Lorsque vous sentirez ma présence avec vous, je vous invite à choisir d’habiter et d’assumer totalement votre vie terrestre. Il n’y a pas lieu de créer un rituel long et complexe, il s’agit de faire le choix d’habiter votre corps et votre vie. À ce moment précis, je vous remettrai cette clé, dans votre intimité. Elle sera déposée dans votre aura et vous pourrez la sentir. Dans les jours qui suivront, vous sentirez que la clé vous ouvrira des portes qui vous paraissaient jusque là fermées.

Si je vous offre cette clé avec des conditions, comprenez qu’il ne s’agit point d’une forme de chantage, mais plutôt d’un mouvement visant à vous assurer que vous serez en mesure de la supporter et de la maintenir en vous. Car autrement, elle retournera d’où elle vient. Il n’y aura pas de drame si la clé n’est pas maintenue en place, mais en même temps, pourquoi faire un tel exercice?

Je remercie vos hôtes des étoiles d’être venus en aussi grand nombre vous accompagner. Ce sont nos petits cousins et leur présence est si réjouissante lorsqu’ils viennent s’asseoir à notre table. Je suis ravie que vous soyez autant enthousiaste à la pensée de vous reconnecter en conscience avec votre Famille Universelle.

Nous nous retrouverons d’ici les trois prochaines journées à un moment où il vous sera possible de faire l’exercice proposé, lorsque vous l’aurez choisi.

Je vous connais tous individuellement et je vous aime tant.

Salutations à vous

Votre Mère Terre Gaïa »

Note : L'information concernant les 3 jours n'a pas été mentionné en lien avec une quelconque porte énergétique dans le temps, mais plutôt dans l'intention que les gens (lecteurs ou ceux présents sur place) vivent l'expérience dans un délai rapproché du contact effectué avec notre Mère Gaïa. Peu importe le moment où vous lirez ce texte, l'expérience sera encore valable.

Vous pouvez trouver ce message sur le site de Simon Leclerc:

 


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.