mercredi 26 juin 2013

Message du collectif Ashtar reçu par Simon Leclerc: "Lumière sur la dualité ombre/lumière"




Je ressens beaucoup d’agitation sur les sites d’éveil, beaucoup de contradiction. Il est logique, lorsqu’on cherche à trouver l’équilibre intérieur, que tout ce qui s’oppose en nous, se manifeste. Pour que nous puissions comprendre quelque chose, il nous faut en voir tous les aspects. Il semble que la confusion intérieure gagne les sites d’éveil qui avant parlaient à peu près d’une même voix. Tant qu’on se reconnaissait comme pure lumière par opposition à l’ombre, il était « facile » de se situer. Maintenant que de plus en plus de gens s’interrogent sur le véritable sens de l’ombre et de la lumière et que quelques uns les perçoivent comme deux forces complémentaires et non opposées, il est normal que ça créé des remous. La confusion intérieure se reflète à l’extérieure et pour que le jeu se calme, il nous faut nous calmer individuellement.
Bien que je parle régulièrement de l’obsolescence de la notion de bien et de mal, il m’arrive encore de trouver les choses un peu confuse mais ce qui a changé, c’est que ça ne me panique plus, ça ne crée plus de vagues au niveau émotionnel. Jusqu’à ce que la voix du juste milieu soit trouvée en toute choses, il semble logique d’être comme « ballotté » au niveau de la compréhension et de finir par ne plus y voir clair. D’autant plus quand on est friand de lecture spirituelle. Trop d’info tue l’info et j’y vois la nécessité d’être toujours plus à l’écoute de mon ressenti. Ces moments m’amènent toujours à me tourner vers la nature qui est stable malgré ses « humeurs ». Celle à l’extérieur tout comme celle à l’intérieur. Ma véritable nature, ma guidance sensorielle, celle de l’âme, me permet de trouver la paix du mental. Le fait d'accepter le bavardage intérieur, de me dire que c'est un processus qui est l'expression de la multidimensionnalité, m'apporte la paix. Passer du temps au jardin est une façon de se tourner vers la source intérieure aussi. Nous sommes liés aux éléments puisque nous avons la même consistance physique.
Le chat revient dormir avec moi depuis deux nuits. J’ai vraiment la sensation d’intégrer les énergies actuelles, autant pendant le sommeil que par les prises de conscience et que sa présence favorise le processus. Ses ronronnements ont un effet relaxant et familier qui m'apaisent. Je dors beaucoup, depuis quelques jours, je m’hydrate souvent, en bref, j’écoute et réponds aux appels de mon corps physique.
J’ai retrouvé ce message du collectif Ashtar, reçu par Simon Leclerc, qui parle de l’ombre et de la lumière. Bien que ce soit assez « intello », en lisant avec le cœur, avec l’âme, on peut être éclairé, non en se disant que c’est une vérité, que ces êtres savent mieux que nous, mais en se rappelant que nous avons la connaissance des lois universelles en nous et que celle-ci peut être ravivée par résonance. Rien ne remplace l’expérience qui est la compréhension vivante des choses mais un point de vue nouveau peut aider à libérer les vieux schémas. 


Lumière sur la dualité ombre/lumière
Par le Collectif Ashtar
Reçu le 3 mars 2009 par Simon Leclerc





Salutations à vous, chers enfants de la Terre,
Nous avons récemment reçu une question [dans le cadre d’une rencontre individuelle] sur le thème de la dualité ombre/lumière, et nous aimerions en ce jour utiliser l’opportunité qui nous est offerte pour apporter des clarifications additionnelles sur ce sujet, encore trop souvent mal compris.

Question : Je crois que l’ombre est née de la lumière. Je sens qu’elle est lumière, mais qu’elle n’en est pas consciente. Est-ce que vous pouvez me dire si cette idée est juste ou non ?

Votre vision de l’ombre est juste. À la base, elle fait partie d’une énergie que nous nommons la Lumière de vie.

Cette Lumière de vie est ce qui maintient tout cet Univers en place. C’est une énergie qui, en ce moment, est très mal comprise sur Terre, mais qui inonde néanmoins chaque parcelle de vie de sa Lumière. C’est ce que certains nomment le Créateur, la Source, le Grand Constructeur, l’Énergie Universelle ou Dieu. La Lumière de vie est une énergie qui donne la vie. C’est pour cela que nous la nommons Lumière de vie. Elle est porteuse d’amour, de lumière et de conscience.

Cette Lumière de vie pénètre toutes les dimensions pour nourrir la vie jusqu’aux confins des sphères de vie. Elle est présente partout sur le plan terrestre, même si vous ne la voyez pas.

Sur Terre, les Êtres ont voulu expérimenter l’absence d’amour, l’absence d’union et l’absence d’harmonie, pour mieux comprendre l’amour, l’union et l’harmonie. De par cette intention, ce projet, voilà qu’ils ont aussi voulu créer l’absence de lumière, pour mieux comprendre la Lumière.

Deux polarités
Pour pénétrer la 3e dimension, celle de la dualité, cette Lumière de vie a dû se séparer en deux polarités, soit en ombre et en lumière. Une fois réunies, celles-ci créent la Lumière de vie, mais séparées, elles créent l’ombre et la lumière que vous connaissez sur Terre. Il est donc très juste d’observer que l’ombre est lumière et que la lumière est lumière. La lumière est également ombre d’une certaine manière, puisqu’elle permet de l’éclairer, sans qu’il n’y ait de jugement; une sorte de danse amoureuse, un éclairage lumineux et neutre, voilà tout.

Le problème chez les humains est qu’ils ont opposé ces deux polarités. Ils ont démonisé l’ombre et glorifié la lumière, en oubliant qu’elles se complètent mutuellement en permettant à la vie d’être stimulée. L’ombre et la lumière stimulent la vie, permettent aux Êtres d’évoluer.

Par exemple, si un Être est installé dans sa demeure lumineuse, stable, tout est parfait, tout est magnifique, et tout à coup, une tempête se présente et le toit de sa maison s’effrite. Certains pourraient dire : « mais quelle catastrophe, l’ombre est passée dans la vie de cet Être ». Et nous pourrions vous demander : « mais êtes-vous certain qu’il s’agisse bien d’une catastrophe » ?

Peut-être que cette situation amène l’Être à revoir d’abord la stabilité de sa lumière. Ensuite, l’Être observe peut-être que sa demeure était devenue avilissante parce qu’il s’y était emmuré vivant, de peur des envahisseurs extérieurs. Et voilà que la demeure s’effrite pour permettre à l’Être de comprendre qu’il porte en lui sa propre stabilité et que ce n’est pas la demeure qui le sécurise, mais bien sa force vitale, sa Lumière de vie intérieure.

De l’extérieur, les Êtres pourraient dire qu’il s’agit d’une catastrophe. Mais cette ombre vient servir la lumière en lui permettant de se solidifier. Les Êtres qui ont démonisé l’ombre, démonisent du même coup un aspect d’eux-mêmes, un aspect de leur expérience dans la matière. Et c’est précisément là le problème.

L’attraction de la lumière
L’ombre en soi n’a pas la conscience d’être lumière, et vous avez certes raison d’observer qu’elle l’a oublié. De par sa nature, l’ombre n’est pas consciente d’être lumière, mais elle est cependant attirée par celle-ci. Elle va donc naturellement tenter de la déstabiliser, dans une sensation d’attraction/répulsion. Mais en même temps, l’ombre est nourrie par la lumière d’un Être qui la craint.

Dès qu’un Être craint la déstabilisation de l’ombre et tente de s’en prémunir, il la nourrit. Aussitôt qu’il tente de se protéger d’elle, nécessairement, il l’alimente. Ceci est une loi universelle, que les Êtres en soient conscients ou non.

Les Êtres vont là où ils regardent. S’ils considèrent l’ombre comme étant oppressante, elle le devient. Ils font ce choix en tant que Créateur incarné et ceci devient alors leur réalité, jusqu’à ce qu’ils fassent de nouveaux choix.

Comprenez que tout ce pour quoi un Être se protège est nourri par sa propre essence. Parce qu’inconsciemment, s’il nourrit l’idée qu’une forme est dangereuse, il envoie automatiquement son énergie vitale à la construction et à l’amplification de cette situation. Puisqu’il la considère dangereuse, elle le devient. Il y a donc ici une corrélation directe entre l’ombre et la lumière. Ce sont deux énergies qui se complètent, mais qui n’ont pas pour but de s’opposer.

Au-delà de la dualité
Maintenant, entendez que l’ombre n’est pas consciente d’être lumière, mais que la lumière n’est pas non plus consciente d’être ombre. Lorsque les Êtres qui expérimentent la lumière choisissent vraiment de s’ouvrir à la Lumière de vie, ils intègrent graduellement la compréhension que la lumière est ombre et que l’ombre est lumière. Voilà qu’ils entrent alors sur une voie du milieu, une 3e voie, que nous nommons celle du retour de la Lumière de vie en soi. Et c’est là que les Êtres s’éloignent de la lumière en tant que polarité de l’ombre. Ils se dirigent directement vers une Lumière qui existe au-delà de la lumière et de l’ombre, qui vibre à une fréquence inclusive qui rassemble ces deux polarités et les ramène sur la voie du centre.

Et parce que les Êtres sur Terre ont si longuement nourri l’ombre en la craignant et en se réfugiant vers la lumière pour se protéger illusoirement, ils ont amplifié la problématique. Ils ont nourri les structures de contrôle par leur propre énergie.

Et voilà que maintenant, les humains sont à modifier leur relation avec l’ombre pour qu’elle ne soit plus nourrie par leur propre lumière qui la craint. Ils sont invités maintenant à percevoir l’ombre comme un élément de relief, un peu comme un Être qui peint une toile avec de magnifiques couleurs, et qui utilise le gris pour faire ressortir ses couleurs. De l’extérieur, les Êtres pourraient dire : « mais quelle couleur triste ». Mais le gris est magnifiquement utilisé ici puisqu’il permet au bleu, au rouge et au jaune de s’intensifier par effet de contraste. Alors, est-ce que le gris est vraiment triste et inutile, ou s’il permet de rehausser la vie ?

Nous vous avons transmis ici une clé majeure pour faciliter le retour de la Super Conscience planétaire, le retour à l’équilibre en soi. Si vous avez lu entre nos lignes, vous aurez compris qu’il y a une invitation ici à éclairer les Êtres près de vous, tels les phares que vous êtes, d’une compréhension nouvelle concernant leurs envahisseurs extérieurs. Ceux-ci sont et proviennent des Êtres qui les craignent, voilà tout.

Les envahisseurs
Les nuances et les variations sont importantes ici et leurs ramifications le sont tout autant. Mais à la base, toute forme d’envahisseur extérieur, toute forme de structure contrôlante et envahissante, toute forme d’Être qui vient en brutaliser, en brusquer un autre, est magnétisée par l’Être qui croit subir cette situation. Ce sont ses propres ombres non conscientisées qui reviennent le hanter, jusqu’à ce qu’il comprenne qu’il s’agit d’aspects de lui non éclairés qui cherchent sa lumière.

Auparavant, cette réponse n’aurait fait aucun sens pour la plupart d’entre vous. Mais voilà que maintenant, elle s’inscrit dans une suite logique. Les anciennes solutions d’opposition n’ont pas donné les résultats escomptés et les Êtres en appellent de nouvelles.

La sensation de l’Âme
Et maintenant, observez la sensation que vous ressentez en ce moment en lisant ces mots. Vous pourrez « entendre » les mots de votre Âme, qui vous indique en ce moment si cette vision de la réalité (d’une réalité) fait sens ou non pour vous. Et si elle ne fait pas sens, honorez votre Être profond et suivez les chemins qui résonnent pour vous.

À travers cette information, nous souhaitons vous avoir apporté une plus grande compréhension concernant l’équilibre ombre/lumière sur Terre, un thème au centre de grandes ambiguïtés chez plusieurs humains. Par le fait même, nous vous invitons à emprunter la voie du milieu, celle de la non-dualité, là où règne en permanence le soleil de la Lumière de vie qui inonde chaque particule universelle de son amour éternel. C’est aussi là qu’est logée votre propre Lumière intérieure.

Chers amis incarnés, nous sommes ravis d’avoir pris ce temps avec vous. Comme toujours, nous vous accompagnerons dans l’intégration de ce message, si vous nous le demandez.

Salutations à vous

Le Collectif Ashtar et la Grande Fraternité Universelle

--------------------------------------

Reçu le 3 mars 2009 par Simon Leclerc (www.psychologiedelame.com)

Vous pouvez partager librement ce message à la condition d'en conserver l'intégralité, sans rien modifier ni enlever, y compris sa provenance et ces quelques lignes. Merci 

Photo de fleur de ma collec' que vous pouvez utiliser en citant la source: http://lydiouze.blogspot.fr 
Celle du désert est la photo d'origine du message trouvé sur le site psychologie de l'âme. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.