mercredi 3 avril 2013

Finalement je choisi de suivre mon coeur, mon ressenti et la douce chaleur en mon ventre. Monique Mathieu, "Le hasard n'existe pas"




«  Les siècles passés portent encore le poids des souffrances dues au Mystère autour de l’au-delà. C’est comme si le mental aimait à se faire des films extraordinaires sur ce qu’il ne connaît pas au lieu d’accepter la simplicité que lui propose la vie, le quotidien. Nous savons que nous ne sommes pas uniquement constitués de chair et d’os et même si c’était le cas, il y aurait de quoi s’émerveiller devant la perfection du corps humain, devant celle d’une fleur, devant tout ce que nous percevons au travers de nos sens.
Nous sommes bercés par des films à sensation, époustouflés devant les effets spéciaux, poussés à croire qu’il nous faille atteindre des sommets pour exister, pour rencontrer Dieu. Et si la mission de chacun était tout simplement de savoir apprécier chaque instant de sa vie. Moi-même, si j’ai tant de mal à me défaire de ces médicaments qui déversent en mon sang les hormones du bonheur c’est parce que je crains la peur du manque, la peur de ne pas être capable de me satisfaire de l‘ordinaire. Mais ce quotidien, il est ce que j’en fais. Ce n’est pas dans ma tête, dans mes rêves ou mes projets que je peux m’épanouir, que je peux me trouver.
Ce soir, je m’abandonne à ma vraie nature et j’accueille l’amour pur. Je le reçois pour moi, je me l’envoi à moi-même. »

J’ai écris ça avant hier soir tant j’étais troublé par ce qui m’arrivait. J’ai voulu me persuader que ma vie, ma mission était tout simplement d’être ici et maintenant mais il semble que l’ouverture de cœur et de conscience amène à vivre des expériences spirituelles plutôt spéciales.


Depuis quelques temps, le "hasard" a mis sur ma route une personne qui m’a amenée à comprendre que ce que je pressentais était réalité. Plus encore qu’avant, je fais confiance à ce que je ressens et maintenant à ce que je pense. Il me vient des prénoms, des sensations de présence puis l’envie d’aimer me pousse à concevoir le monde de l’invisible d’une façon beaucoup plus ouverte qu’auparavant. 
Quand on se libère de la peur et qu’on croit en l’existence de mondes parallèles, on finit par se dire que les êtres invisibles, sont issus de la source et que seules l’ignorance et les superstitions issues de la peur les nomment fantômes ou vampires, ou démons.

Je suis convaincue de l’éternité de l’humain, du pouvoir créateur de la pensée et je me dis qu’une personne qui a subi une mort violente doit se trouver désespérée si elle n’a pas compris ce qui lui arrivait. Je ne doute pas qu’elle ait eu la vision dont tous ceux qui ont vécu une expérience de mort imminente parlent, le tunnel et le point de lumière au bout.
Je me dis que quelqu’un qui aurait été dépendant de drogues et serait mort d’une over dose, pourrait craindre d’être jugée par un Dieu ou même de rencontrer un "Lucifer", au point de refuser de se tourner vers la lumière.
Si elle porte sur elle-même des jugements ou des critiques, sa culpabilité pourrait bien constituer un tunnel obscur puisque la conscience crée selon les croyances. 
Elle se trouverait coincée entre deux mondes et j’imagine l’angoisse d’une personne qui verrait le monde et ses habitants en étant elle-même invisible, ne pouvant être entendue. C’est certainement ça qu’on appelle "l’enfer"qui d'ailleurs peut se vivre sur terre.Quand on est inconscient, ignorant de sa véritable nature.
Et par la loi d’attraction, il se pourrait très bien que quand on nourrit suffisamment longtemps des pensées négatives et surtout quand on s’identifie à elles, qu’on attire ces êtres égarés. Ainsi les dépressifs seraient squattés par des entités qui leur pomperaient leur énergie vitale afin de se sentir exister. D’autres pourraient s’approcher d’humains sensibles à leur présence et leur souffler des mots pour se sentir écoutés.
Il semble que comme les voiles se déchirent, tous ceux qui sont touchés par l’ascension, qui croient aux êtres de lumière, peuvent être amenés à percevoir des entités pas toujours lumineuses.
Je parle de ça parce que j’ai été assez étonnée d’avoir tant de mal à me libérer de la dépendance malgré ma foi en l’humain divin, en celui de l’auto-guérison, au point de me demander si je n’étais pas inspirée à continuer ce geste qui pourrait nourrir" une entité perdue. Un être qui aurait pu mourir d’over dose et dont la culpabilité aurait maintenu entre deux plans d’existence, condamné par son propre jugement à errer, se refusant de retourner à la lumière.
Je ne veux pas non plus rejeter la faute sur quelqu’un d’autre que moi. Mon désir de libération est grand mais n’est apparemment pas suffisant à me défaire du geste.
Il semble que dans toute addiction, il y ait un facteur invisible, énergétique qui entre en jeu.
Surtout quand on croit comme moi que la pensée crée. 
Je passe mon temps à positiver, à me remplir d’amour et je ne parle pas uniquement de visualisation ou d’affirmation. Je pose des gestes concrets, dans la façon de me nourrir, d’écouter mon corps physique et de répondre à ces besoins de sommeil, d’activité à l’extérieur, de méditation...
Alors comme je suis mon inspiration, j’ai depuis quelques jours, commencé à dialoguer avec ces entités, dont je suis de plus en plus persuadé que mon chat arrive à voir ou à sentir énergétiquement. Il lève parfois la tête, tourne son regard alors qu’aucun bruit ne s’est fait entendre. Ce qui me rassure, c’est qu’il n’est pas effrayé.

Je leur témoigne de ma foi, de ce que je sais des expériences de mort imminente et les invite à se laisser guider par la lumière, à se libérer de la culpabilité, des notions de bien et de mal. A se pardonner et à demander pardon aux âmes qu’elles auraient pu blesser afin d’accueillir leur guide et de retourner à la lumière. Je leur témoigne de la puissance de l’amour, de ce que j’expérimente. Bien que je ne les voie pas, je ressens des présences, des pensées qui me viennent...
Comme j’ai accepté de m’aimer en totalité et que je porte un regard différent sur les "bons" et les "méchants", je n’ai aucun jugement sur ces êtres et c’est plutôt une sorte d’empathie qui me pousse à leur parler. 
De toute façon, il est clair que moi-même, j’ai dû vivre des vies du côté des gens considérés comme mauvais. 
C’est tellement relatif, cette notion ! Les homosexuels, par exemple, étaient considérés comme diaboliques, sodomites et même encore maintenant dans certaines églises. Pendant la guerre, Hitler les mettait dans les camps de concentration. 
Un peu plus tôt encore, les africains étaient considérés comme une "race" inférieure qu’on pouvait aisément et sans rougir, traiter comme des esclaves. Des écrivains renommés, encore enseignés dans les écoles, avaient même écrit un traité, décrivant les caractéristiques des gens de couleurs pour prouver leur bestialité. 
Cette vision de l’autre est vraiment née de la peur et du manque d’amour. 
Si nous sommes UN, si la conscience est une et si notre destin c’est d’ascensionner, il nous faut nous aimer premièrement, puis les autres en même temps.

J’ai failli ne pas publier ce texte et j’ai lu les messages du site du ciel à la terre, qui parlent des voiles qui s’écartent, du hasard qui n’existe pas...Bref, j’ai écrit et réécrit et puis je me suis dis une fois de plus que ce blog se voulait être un témoignage sincère de ce que je vis au quotidien. 
Je ne cherche pas à me vanter de quoi que ce soit puisque d’autres que moi sont sûrement plus au fait de ces mondes inconnus mais je me dis aussi que je ne suis certainement pas la seule à vivre et à penser ce genre de trucs. 
Je copie-colle le message reçu par Monique Mathieu.
Une chose semble évidente, on veut croire aux êtres invisibles parce qu’on les espère lumineux mais le monde de l’astral doit être constitué de toutes sortes d’entités. 
Puisque nous sommes en 4ème dimension, celle-ci reste toujours soumise à la dualité. Selon notre capacité d’aimer et selon notre foi, nos croyances, on peut voir des monstres ou bien des anges. 
Mais quand on croit en la puissance de l’amour, la peur n’a plus sa place et plutôt que de rejeter d’éventuel pompeurs d’énergie, autant leur proposer d’aller vers la lumière.


Message reçu, le 31 mars, par Monique Mathieu,

"Le hasard n'existe pas !"

Le hasard ou les hasards n’existent pas ! Il y a, par moment, des chemins qui se croisent, toujours pour des raisons beaucoup plus importantes que vous le supposez.
Lorsque l’un de vous a une mission à accomplir nous ne pouvons pas l’influencer, mais nous pouvons mettre sur sa route des personnes qui, d’une certaine manière, agiront à notre place ; nous inspirons les personnes qui peuvent recevoir ce que nous leur communiquons.
Il faut aussi que vous compreniez qu’un voile se lève parfois d’un seul coup, et la réalité se montre « toute nue » devant vous.
Il y aura de plus en plus des moments privilégiés (ou non, car cela peut être dans les deux sens) où des voiles vous seront enlevés et que vous serez très étonnés par vos comportements et par les expériences que vous aurez à vivre.

Enfants de la Terre, n’oubliez pas que tout est expérience ! 
Vous vivez parfois votre vie comme des petits robots, mais ce n’est pas du tout ainsi que cela se passe ! Vous avez tout prévu ! Le hasard fait toujours bien les choses, pourtant il n’existe pas car tout est question de programmation ; tout dépend de ce que vous et vos guides avez programmé avant votre incarnation sur ce monde.

Vous programmez les rencontres qui vous mèneront vers une destinée à laquelle vous ne vous attendiez pas, et également les rencontres qui peuvent vous aider à comprendre et à évoluer dans la difficulté pour mieux vous transformer et afin que cela aille beaucoup plus vite. 
Vous ne voyez que votre quotidien, vos petits problèmes, vos relations, mais vous ne pouvez pas percevoir la programmation que vous avez-vous-même faite avec l’aide de vos guides.

Les voiles seront de plus en plus enlevés, parfois couche après couche pour certains de vous. Parfois ce sera soudain, peut-être même déstabilisant. Parfois, comme nous l’avons dit maintes fois, trop de Lumière pourra vous éblouir, mais si vous êtes prêts la Lumière et l’Amour se mettront en place en vous, et vous pourrez gérer toutes les choses nouvelles qui se présenteront sur votre chemin et que vous aurez à vivre.

La vie est vraiment très bien faite pour chacun de vous. Nous vous avons souvent dit que vous êtes à la fois maître et élève ; c’est ainsi que vous évoluez.

N’oubliez pas également que vous avez passé un nouveau cycle, et que lors de celui-ci beaucoup de choses peuvent se précipiter en vous et autour de vous car les paramètres sont différents. 
La réalité n’est plus la même, ne serait-ce que par rapport à l’année 2012 tellement espérée qui a tellement déçu les personnes qui se plaignent qu’il ne se passe rien. 2012 faisait partie des anciennes énergies ! 
C’était aussi l’année qui préparait l’humanité à accepter de nouvelles bases de vie, une nouvelle façon d’aimer, une nouvelle façon d’évoluer, une nouvelle façon de comprendre.

Les relations d’Amour d’une femme et d’un homme seront différentes de ce qu’elles pouvaient être l’année précédente. Il y aura beaucoup plus de tolérance, de respect et d’Amour vrai, et aussi beaucoup moins de possessivité, dans les rapports entre les êtres qui s’aiment. 
Les nouvelles bases de votre société commencent à se mettre en place, et tout doucement vous commencez à en ressentir les effets.
Nous parlons des couples, mais se sera également le cas en ce qui concerne tous les êtres. Cela se manifestera différemment ! Cela se manifestera au quotidien dans les relations familiales, professionnelles et amicales.

Vos relations deviendront de plus en plus profondes et respectueuses. Vous percevrez l’autre dans sa vraie réalité, même s’il n’en a pas conscience ; à ce moment-là il vous renverra l’image de ce que vous avez perçu de lui-même.

Enfants de la Terre, attendez-vous à beaucoup de surprises, à beaucoup de petits miracles, à beaucoup d’étonnements et également à beaucoup de joies. Ces joies seront fonction de votre capacité à comprendre et à percevoir au-delà des voiles ; les voiles vous seront enlevés de plus en plus, cependant certains êtres n’auront qu’une envie : celle de les remettre sur leur conscience, car une conscience trop éveillée peut occasionner des problèmes dans leur vie quotidienne ; ils ne sont pas prêts à vivre ce nouvel éveil de conscience.
Généralement, l’âme sait et l’éveil se fait en fonction des capacités de l’être à accepter et à intégrer toutes les nouvelles données.

Parfois un éveil brutal peut se faire au travers d’un choc émotionnel important et également d’un choc physique important. Là n’est pas le sujet pour l’instant.

Ce qui arrive à certains de vous n’est pas dû au hasard, cela fait simplement partie de votre programmation. Vous pouvez vivre auprès d’un être sans le voir, et d’un seul coup vous le percevez totalement, il existe alors que votre conscience, votre vision intérieure, pas plus que votre cœur, ne l’avaient pas encore perçu.

Les bizarreries que vivront les êtres humains seront multiples et provoqueront une adaptation permanente à de nouveaux paramètres d’existence ».

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
  • qu'il ne soit pas coupé
  • qu'il n'y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à  notre site  http://ducielalaterre.org
  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

Bien que j’ai eu du mal à formuler mon ressenti et à oser publier ce message, je reste fidèle à ce que je suis et à ce que je vis. Il est certain que je n'ai pas de formation spécifique en physique quantique ou de connaissances ésotériques et certainement que des érudits en la matière trouveront à sourire mais je me fie à mon instinct, mon cœur et la chaleur dans mon ventre et partage tout ça en toute authenticité, bien que mon mental et mon ego s'y soient opposés. 


Vous pouvez diffuser ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de ne rien modifier (sauf correction des fautes d'orthographe), de citer l’auteur : Lydia Féliz, ainsi que la source : http://lydiouze.blogspot.fr  et ces trois lignes. Merci 
 

2 commentaires:

  1. Bonjour
    Ah,ce "hasard" j'adoreeeee!!!! enfants je ressentais les entités autour de moi(j'ai 50 ans),mais je ne voulais pas du tout entrer en communication avec eux tellement j'avais peur....cela fait plusieurs matins que je me réveille très tôt ,et je sens une présence ,ce matin je décide de parler avec elle ,mais je sens encore cette peur...là je me dis que stop "ce matin ,je travaillerais sur cette peur"....Après le petit déjeuner ,je branche internet et je met la méditation sonore de Tom Kenyon pour libérer "cette croyance"....apres 20mn d'ecoute (j'ai senti que qqchose se liberait au niveau de mon 3eme oeil ),je tombe sur votre site et sur ce message ....qui m'a franchement parlé!!!
    merci pour ce texte
    Bises du coeur
    Sylvie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Sylvie,
      Merci de me confirmer l'importance d'écouter son cœur avant sa raison. Il m'a fallu du temps pour accepter de parler de cette expérience mais ce qui m'a poussé à le faire, c'est que j'entendais, "beaucoup ont besoin de l'entendre, bon nombre le vit et n'ose pas se l'avouer".

      Juste un "petit conseil" laisse venir pas à pas. C'est ce que je fais, juste se mettre en mode réception sans plus y penser, laisser venir naturellement, sans chercher.
      Notre âme sait ce qu'elle fait.
      La confiance en soi, en la vie, en la guidance et en l'amour sont les conditions qui amènent à recevoir tout ce qui est approprié, dans le moment présent.
      Il ne faut pas non plus oublier de s'ancrer.

      Je suis en train d'écrire un texte à ce sujet.
      Bonne découverte de toi-même, en toute liberté, en toute transparence. C'est bon de suivre sa voix ;)
      L'amour inconditionnel est immense!
      Bizzzzzz, Lydia

      Supprimer

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.