dimanche 24 février 2013

Création et récréation, "Source des lumières" vidéo




Ce matin, tombée du lit à 5h30, je me suis levée contrariée. Déjà mon amoureux n’a pas accompagné ma nuit et je me sentais électrique. Peut-être que la lune qui sera bientôt pleine, agit sur mon humeur car il y a longtemps que je ne me suis par réveillée bougon. J’ai tout de même commencé la journée par mes rituels quotidiens. 
Le contact à la terre mère et l’offrande sur le trône, hommage à sa générosité, en toute intimité. Cet acte commun  à tous est cependant classé dans les choses taboues dont on ne peut parler sans se sentir gêné. Pourtant c’est le signe que le corps a été bien nourri, que l’estomac une fois de plus, a rempli sa mission à la perfection. 
Je le considère comme un acte sacré qui libère l’hier, afin de commencer une nouvelle journée. 

Le corps de chair, offert par la terre mère, a besoin d’évacuer ce qui est obsolète, tout comme le corps mental libère les vieux schémas qui n’ont plus rien à faire, dans notre tête. Autrefois, on lisait l’état de santé d’un patient par l’examen de ses excréments. J’accompagne cet acte de création par la ronde des tapotements de l’EFT, qui aide par la détente que ça procure. J’ai remarqué qu’à chaque fois que je le fais, je me relaxe et ainsi je peux soulager le corps émotionnel, en pleurant ou en baillant, à volonté. Bien que ce protocole semble trop simple pour le mental, il agit profondément, comme si l’intention s’inscrivait dans la chair. Par le résonnement, la vibration, il semble que l’inconscient imprime plus aisément.
J’ai ouvert ma boîte mail et j’y ai trouvé la vidéo du jour envoyée par le site Epanews. Chaque fois c’est une surprise et ce matin, un dessin animé a régalé mes yeux, bien que je n’ai pas encore tout à fait compris le sens de l’histoire.
J’ai flâné sur You Tube et j’ai enfin trouvé comment faire des vidéos. Je n’ai pas encore essayé mais je suis motivée à l’idée de pouvoir créer. D’autant plus que je m’étais dit que j’allais demander à mon pote informaticien, quel programme permettait de le faire.


J’ai encore des soucis de connexion ! Hier, c’était la ligne téléphonique qui était hors service et aujourd’hui, ça coupe régulièrement. Peut-être qu’inconsciemment, j’anticipe le coup de fil hebdomadaire à ma mère. Comme je n’ai pas réussi à joindre le mécano pour la réparation de la voiture, je vais avoir droit à une réflexion désagréable. Une remontrance qui soulignera mon incapacité à gérer l’aspect matériel des choses. 
Je fais comme je le sens et pour le moment, l’idée de téléphoner à Gérard, mécanicien qui travaille à l’oreille. J'ai laissé un message mais comme il les écoute rarement...
Il aime ce qu’il fait et se plait à tout expliquer clairement. On ne peut pas dire que je sois fan de mécanique mais je suis motivée à l’idée de pouvoir me dépanner seule et de savoir en gros, comment ça marche. 
Dès qu’il est question d’acquérir plus l’autonomie, je suis toujours partante, même s’il faut pour cela mettre les mains dans le cambouis !

Il est dix heures et j’ai déjà envie de dormir ! La nuit a été courte et malgré le café, le sommeil me cueille ! Peut-être que le froid y est pour quelque chose. Le vent souffle, glacial et le bol d’eau des chats, sur la fenêtre, est gelé en surface. Heureusement les plantes au jardin n’ont pas l’air d’en avoir souffert.
Dire que certains sont dehors en ce moment ! Je leur envoie une immense vague d’amour et de lumière afin qu’elle leur réchauffe le cœur.
Je remercie une fois de plus la terre mère, l’univers et le divin en moi, pour tout le confort dont je peux jouir.
Bon, j’écoute mon corps physique et retourne me coucher avec mon amoureux, monsieur Féliz, le chat ! J’ai peut-être besoin d’être enseignée dans mon sommeil. Quelque chose à comprendre ou bien à digérer ?

Je partage avec vous cette belle vidéo :
Source des lumières
Vidéo publiée par Un Ami Rom

Photos trouvées sur linternaute.com


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.