mardi 26 décembre 2017

« Le vertige du détachement » Magali





Il nous arrive de ressentir de temps en temps le sentiment que tout ne sert à rien puisque tout est déjà accompli. Cela s'accompagne généralement d'un grand vertige, comme un vent qui tourne autour de nous et nous déplace de notre dimension. Alors, nous sommes empli d'un vide plein de tout, nous nous percevons hors du Jeu, et prenons assise sur le détachement.

Cette sensation est tel un voile qui se découvre, et qui peut paraître également comme un gouffre d'où nul n'en sort. Heureusement, il n'en est rien. Il s'agit de l'expérience de changement de perspective, en quelque sorte une plongée ou une montée vers notre Présence, notre Être, qui balaie de son regard la Création et sa Perfection. 
Cela nous offre l'espace d'un instant la compréhension que tout est Juste. 
Nous touchons du doigt à la fois la Permanence éternelle qui protège tout ce qui est, tout en reconnaissant que notre place est en l'Un d'où nous ne sommes jamais partis.

Alors, nous nous faisons le cadeau magnifique d'intégrer le schéma général qui nous parle d'Harmonie, avant de revenir à notre instant présent dans lequel tout est possible au sein même des rouages de la machine à créer nos illusions. Ce qui semble désordre devient promesse de créativité pour en faire ressortir la beauté. A nous d'exprimer notre passion et notre identité.


Si l'expérience de changer de plan est en elle-même déstabilisante, elle reste un moment d'enrichissement. Car ce déploiement de conscience valide la multidimensionnalité de notre constitution, et renforce la confiance en notre Être. 
Cela peut s'accompagner d'un malaise au retour dans le quotidien, mais il est très vite balayé par l'oubli grâce à notre mental qui renvoie tout cela au niveau de nos cellules. 
Il ne reste alors que la quintessence de l'expérience distillée en nous, et la sensation d'avoir grandi. 




Comme toujours, les messages de Magali sont en parfaite résonance avec ce que je vis mais celui-là, je ne sais pas pourquoi, je ne l’avais pas vu alors qu’il est sur son site depuis le 14 novembre. Ce n’est pas étonnant non plus puisque je suis beaucoup plus dans le présent, dans l’action, attentive aux signes ou à la guidance intérieure qui me dirige à chaque instant là où c’est utile afin de progresser sur ce chemin de renaissance, d’ouverture et de confiance.

Vivre son quotidien en conscience, en se percevant comme un être multidimensionnel élargit énormément la perspective et la sensation de sécurité que procure l’unité et la paix intérieures nous fait passer du « je » au « nous ». Parler à ses corps qui forment l’être unifié, c’est retrouver la sensation d’être multidimensionnel, complet, c’est vibrer sur les fréquences de l’âme, de la source. 

La sensation de vertige apparait naturellement dans cette nouvelle perspective, ce nouvel état d’être, tout comme celle d’expansion. En  cela je rejoins le point de vue de Magali parce qu’il est vrai que dans la communion intérieure il n’y a plus de frontières, de séparation.
C'est paradoxal parce que plus on se détache des pensées émotions émanant des programmations inconscientes et plus l'amour pour tout ce que nous sommes s'épanouit. Un amour qui n'est pas ciblé sur un seul aspect de soi mais qui rayonne et circule entre tous les corps. 
On avance en confiance dans la paix et la communion intérieures et pourtant on va vers l'inconnu. 
Là encore, cela peut sembler paradoxal de le dire mais c'est quelque chose qu'on ressent à mesure qu'on prend conscience de tout ce que nous sommes au-delà des rôles, des stratégies. 
Il n'y a rien à faire d'autre que d'être, de se positionner au centre et d'agir selon la guidance du moment, l'élan spontané. Et en effet de ce point de vue, on se met en mouvement en confiance, sans attentes mais avec une joie renouvelée. Tout devient co-création et l'abondance se révèle dans cette équation; désir, joie de créer, d'être, tout simplement. N'est-de pas cela le bonheur, poursuivre et cultiver la Joie


Merci de laisser les références, les liens, si vous souhaitez diffuser cet article dans son intégralité et de mentionner aussi ce blog (http://lydiouze.blogspot.fr ) afin d’honorer l’expression unique de chacun.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.