dimanche 25 juin 2017

« Le maitre, la sagesse et la guidance sont notre nature véritable, notre essence ».





24 06 On peut dire que nous sommes bien chahutés en ce moment ! La chaleur extrême pousse à bout tant physiquement qu’émotionnellement et c’est l’occasion de laisser remonter à la surface, les vieilles colères. J’étais contente hier soir d’aller me coucher tôt pour pouvoir me lever à la première heure mais un moustique invisible tant il est minuscule, m’a piqué pendant plus d’une demie heure sans que je puisse l’en empêcher. J’ai explosé de colère et je l’ai laissée s’exprimer complètement. Les pensées de colère face à cette incarnation où la prédation, la destruction, la lutte, règnent en maitres où on ne peut pas faire un pas sans marcher sur un insecte, où on tue sans même s’en rendre compte, où des insectes ravageurs s’abattent sur les cultures…Bref, une grosse colère enfantine qui s’est adressée à l’âme. 
Dans ces cas là, on ne voie que les moments difficiles de sa vie et on les ajoute automatiquement de sorte qu'une explosion se produit et les émotions profondément enfouies surgissent enfin. 
Puis le calme revenu, je n’ai même pas ressenti de culpabilité face à tous les reproches adressés à l’âme. On a tellement pris l’habitude de réfréner les émotions dites négatives que lorsqu’une d’entre elles nous échappe, on culpabilise, on craint de subir la justice d’en haut…de la même façon que lorsqu’enfant on n’osait pas exprimer de la colère de peur d’être condamné par nos parents. 
Cette peur est inscrite dans les gènes et contenue depuis des siècles de formatage, de conditionnement où la crainte de dieu a généré toutes sortes de croyances et de superstitions. Toutes basées sur la notion de mérite et de récompense, ces croyances conditionnent notre vie et nous maintiennent dans l’état de dépendance et d’immaturité. Simplement parce qu’on ne sait pas que tout est en nous, que le maitre, la sagesse et la guidance sont notre nature véritable, notre essence.


Oser exprimer ces émotions, libérer ces pensées conditionnées nous rend notre liberté, notre intégrité et nous apprend la maitrise. C'est le fait de cesser de lutter, de contenir, de résister qui révèle la sagesse et la compassion de l'âme.

Savoir prendre du recul sur ce qui se vit en soi permet d’incarner à la fois l’enfant, le père et la mère. L’enfant, c’est le mental émotionnel, la mère, c’est la sagesse, l’ouverture, la capacité à accueillir, à embrasser et le père, c’est la conscience lucide qui observe et oriente. Ensembles, ils initient le mouvement que l’enfant guérit incarne par sa spontanéité, son innocence et sa confiance absolue en la vie, en l’âme.

Le désir d’unité amène à la communion entre ces aspects de l’être et nous rend complet, intègre, entier. Les qualités féminines nous sécurisent, elles nous donnent confiance et les qualités masculines nous donnent la détermination à agir, la direction à prendre. 
Ces deux aspects fonctionnent de concert, en harmonie et chacune d’elles nourrit les qualités de l’autre qu’elles partagent d’ailleurs. 
La conscience lucide et l’orientation, le passage à l’acte, c’est aussi l’intuition que le féminin apporte à travers le ressenti. 
Lorsqu’on se place au centre, dans l’accueil et l’observation neutre, on peut voir que l’harmonie s’installe entre ces deux énergies émanant de la source, qu’elles travaillent ensemble à libérer le mental émotionnel ou l'enfant intérieur. 

En prenant l’habitude de confier les réactions de l’enfant en soi, à la source père mère, on devient plus conscient et bienveillant envers soi-même et automatiquement envers les autres. 




J’utilise les termes de ‘père mère’ pour signifier l’énergie, ses qualités, ses attributs, et non pour les personnifier. Personnifier l’énergie, c’est prendre le risque d’idolâtrer et de vouloir suivre un modèle, c’est croire que l’énergie est extérieure à soi, étrangère, c’est nourrir l’idée de séparation, la dualité, les croyances mondaines. 
C’est la vision humaine, le point de vue de l’enfant apeuré qui se sent dépendant, faible et impuissant. Cela enclenche des réactions inconscientes par comparaison en référence à notre histoire, notre vécu. 

D'ailleurs le triangle dramatique est aussi incarné au sein d'une famille où le père, l'autorité, joue le bourreau, la mère, le sauveur qui console l'enfant réprimandé et l'enfant qui est la victime de ses parents qui ont oubliés qui ils sont en vérité. Ce schéma sera inversé quand l'enfant grandira et deviendra père à son tour. Ainsi, le cycle inconscient de vengeance se reproduit à l'infini. 

Cette façon de personnifier l’énergie à travers les anges, les archanges, les maitres ascensionnés…nous maintient dans l’ignorance et la dépendance envers des maitres extérieurs, envers une autorité supérieure, qui nous déresponsabilise en même temps.
 
Il est clair que la source en soi, la conscience Une ou divine, est sagesse, intelligence infinie mais croire qu’elle est extérieure ou qu’elle est lointaine nourrit le sentiment d’impuissance et d’isolement. 
L’intelligence de la source s’exprime en toute chose, en la nature, en notre constitution physique, psycho-émotionnelle. Même les stratégies du mental-inconscient sont une forme d’intelligence selon la nature humaine, selon sa structure et son potentiel mais il est limité à ses croyances. 
S’identifier uniquement à l’humain nous limite, dans notre potentiel, à ce qui est connu, référencé. 
C’est en se détachant de cette forme, de ces stratégies, en reconnaissant leur caractère universel et conditionné que la source se révèle en nous, silencieuse et vibrante. 

Pour lâcher les croyances et conditionnements, il nous faut nous détacher des schémas de pensées habituels et réactionnels. Et comme ils se fondent sur l’idée de séparation, de hiérarchisation et de division, le désir de paix, d’unité et d’harmonie nous en délivrent progressivement.

J’ai pris le temps d’aller sur facebook ce matin puisque la pluie m’a dispensée d’aller arroser et j’y ai trouvé ces quelques mots qui sont en parfaite résonance avec ma vision actuelle de la situation même si je ne l'exprime pas selon les énergies.  Ce n'est pas mon "rôle" de parler des dimensions invisibles même si j'en tiens compte largement mais plutôt celui de témoigner de la guérison de l'enfant en soi et du retour à la paix, la source, l'unité et l'harmonie. 
Le fait que chacun apporte sa contribution à la compréhension de ce que nous sommes témoigne de la valeur de chacun, de son caractère unique et en même temps de la valeur de l'unité, de sa force, du potentiel qu'elle revêt...




« Faites-vous l’expérience de sentiments et de pensées avec lesquels vous pensiez en avoir terminé. Eh oui. Nous pouvons traverser un portail, mais il existe de nombreuses habitudes d'être et de voir les choses que nous devons laisser partir.
Il ne s’agit plus de nettoyer mais de permettre, d'observer, de regarder et de ressentir alors que cela se présente.
S’éveiller, c’est 24/7 et il n'y a vraiment pas d’urgence.
Tout est en ordre.
C'est comme de regarder le titre sans avoir à revivre l'histoire.
Alors regardez, voyez et ressentez sans vous identifier à quoi que ce soit.
Le calme et la connaissance viennent toujours lorsque vous prenez une respiration consciente.
Faites Resplendir Votre Lumière.
J’ai Tellement d’Amour Pour Vous.
~ Nicky Hamid
http://www.nickyhamid.com/
Transmis / Traduit par TransLight
https://www.facebook.com/TransLight




A l'intérieur de vous, quelque chose change.
Vous êtes préparé pour le travail à venir, pour les temps à venir, pour ce travail d'âme qui en ce moment est toujours en train de prendre forme et que vous ne pouvez pas encore concevoir.
Il est là en vous – encore sans-forme, mais c'est cet état sans-forme qui doit créer maintenant la nouvelle FORME / le nouveau CHEMIN de vie qui s'ouvre pour vous.
Embrassez cet ÉTAT SANS FORME.
Laissez-le évoluer, se réorganiser, être en gestation en vous.
Vous n’avez pas besoin de le forcer.
Vous n'avez pas besoin de le planifier.
Vous n’avez pas besoin de faire quoi que ce soit, si ce n’est de permettre au Divin de créer un nouveau mode de Vie pour vous.
Il est maintenant temps de faire une pause.
De vous abandonner.
De permettre le déroulement.
De simplement permettre, être.
De mettre en place les fondations.
Les Bases du Nouvel Âge d'Or et d’une nouvelle vie sur terre.
Pour le moment, une seule étape à la fois.
Pour le moment, ayez confiance.
Pour le moment, gardez la foi.
Pour le moment, permettez à tout de se créer à l'intérieur et à l'extérieur de vous, car tout est actuellement dans un immense changement d'énergie.
Judith Kusel
http://www.judithkusel.com/
Transmis / Traduit par TransLight
https://www.facebook.com/TransLight
 



Ces passages à vide sont dus aux énergies qui se mettent en place, cela effectue des fréquences que vos cœurs ont du mal à recevoir, et cela est très perturbant pour vous tous. Mais vous ne devez pas sombrer, vous devez tenir et garder la foi en la Lumière. Vos énergies, vos ADN sont très perturbés car elles doivent se synchroniser avec ces vagues énergétiques qui viennent s’installer sur vos plans. 
N’ayez crainte, vous allez ressortir de votre tunnel et vous allez voir cette belle Lumière qui vous attend. Vos corps ont besoin de repos, alors écoutez-le. Vos nuits sont très perturbées aussi. Acceptez ces changements, n’allez pas contre cette montée vibratoire, ne luttez pas car plus vous résistez et plus cela sera difficile. Laissez couler comme l’eau d’une rivière cela doit être fluide…
Nous vous aimons et vous protégeons.
Les Guides
Message canalisé par Cylia Saga – http://cyliamedium.wixsite.com/cyliasaga




Des messages d’encouragement sont toujours bienvenus même si on sait que le fait de lâcher les vieilles croyances crée des remontées et des vagues émotionnelles nécessaires. Garder en mémoire l’idée que tout changement passe par des phases de déconstruction et de vide, est rassurant pour le mental. 
Pour trouver l’équilibre, il faut que les extrêmes se manifestent. 
C’est un mouvement évolutif qui se stabilise naturellement lorsqu’on l’aborde sans retenue et sans attache.
La nature est en évolution ou en expansion constante et nous le sommes aussi puisque la même énergie, la même source nous relie.

L’expansion se réalise à tous les niveaux de l’être, dans tous les sens, dans toutes les directions. Plus on s’ouvre, plus on devient conscient de qui nous sommes, de tout ce que nous portons, de tout ce qui nous traverse et plus on voit l’inter-reliance entre toute chose. C’est comme si tout s’interpénétrait, le passé, le présent, les nombreuses incarnations, les différentes dimensions.

En continuant d’écouter les romans de George Sand, j’avais tendance à me dire que le monde n’avait pas beaucoup évolué depuis le siècle des lumières mais en fait, il y a eu beaucoup de changements. 
Et surtout, un nombre croissant de gens s’interroge, se demande qui il est et quel est le sens de cette vie. De plus en plus de gens veulent s’élever au-delà de la dualité, des croyances, des dogmes et des illusions.

La phase actuelle est délicate parce qu’on s’attache aux anciennes croyances par peur de la nouveauté, de l’inconnu et on considère encore la spiritualité comme un chemin à parcourir, un modèle de perfection à atteindre alors qu’il s’agit plutôt de s’épurer afin de voir que tout est là et parfait. Tout est parfait depuis le centre de l’être, au cœur de toutes ces dimensions, dans l’unité des corps et l’harmonie des énergies.

L’expansion de territoire des civilisations qui se croyaient supérieures aux autres était l’expression duelle de la croissance intellectuelle et du mouvement naturel de l’énergie polarisée. La quête de l’amour à l’extérieur était le début de ce désir d’unité, le mental qui cherchait le cœur, le cerveau gauche qui cherchait à se connecter au droit. Tout comme l’humain qui cherchait le divin jusque dans la conquête spatiale. 
Plus on s’éloigne du cœur, de soi et plus on se perd. Plus on est perdu et plus on éprouve l’envie irrésistible de revenir au centre, à la sensation de présence.  




25 06 Le ciel couvert permet de souffler et j'en ai profité pour aller cueillir des abricots afin de faire une tarte pour une voisine. J'aurais pu le faire gratuitement mais j'apprends à oser valoriser mon temps et mes services. C'est légitime et j'ai calculé de façon équitable pour que chacune y trouve son compte. Une belle tarte aux abricots bios du jour, à la pâte sablée agrémentée d'une crème pâtissière bio qui lui fera un bon dessert pendant 6 jours et de mon côté, une rétribution de 10 euros pour deux heures de cueillette et de préparation puisqu'il a fallu faire aussi une purée d'abricots, la vaisselle avant et après, me semble équitable. Même si ça peut sembler cher, je me fie autant aux prix du commerce qu'à la qualité de services et des ingrédients puis au smic. Finalement en comparant avec ce qu'on trouve en magasin, ça n'est pas si cher que ça. 

Si j'en parle, c'est pour montrer qu'en libérant les sentiments d'illégitimité, la culpabilité, on trouve plus d'audace, de détermination, sans avoir l'impression d'abuser. 
Ceci dit, je ne suis pas complètement libérée de ces sentiments puisque je lui ai dit que je lui donnerais la récolte de cassis. Il n'y en a pas beaucoup et comme elle m'a dit qu'elle adorait ça et puisque je n'en raffole pas, autant lui faire plaisir. 

On a passé quelques temps a discuter et je lui ai reparlé de l'importance de la focalisation des pensées. Sans entrer dans les détails, je lui ai redis combien c'est essentiel de porter son attention sur ce qui est positif dans sa vie. 
Il ne s'agit pas de nier les problèmes mais juste de porter son attention sur ce qui a de la valeur pour soi-même. Puis quand on observe nos pensées négatives récurrentes, on apprend à reconnaitre celles qui sont relatives aux rôles, au conditionnements et croyances. 
Et au-delà de ces pensées, de ces voix, il y a le silence de la source, la voix de l'intuition, de l'âme, les besoins révélés par l'enfant intérieur. 
Bon je ne vais pas encore rabâché les mêmes choses. 
Bon dimanche à vous.

Merci de laisser les références, les liens, si vous souhaitez diffuser cet article dans son intégralité et de mentionner aussi ce blog (http://lydiouze.blogspot.fr ) afin d’honorer l’expression unique de chacun.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.