mardi 4 avril 2017

« Pourquoi être un travailleur de lumière peut être une chose très illusoire … » Vera Ingeborg





Beaucoup de gens me demandent pourquoi il est si important de vous approprier votre processus, d’écouter à l’intérieur et de sentir la vérité avec votre cœur.
Eh bien, si vous ne le faites pas, vous vous éloignez de votre pouvoir. 
Vous comptez sur les autres plus que sur vous-même et vous pouvez facilement être trompé par des illusions de spiritualité 3D et 4D qui ne sont en fait qu’une autre forme de religion modernisée pour vous tenir occupé à former des croyances et à les suivre au lieu de vous connecter réellement à la source à travers votre cœur.

J’avais également l’habitude de ‘canaliser’, jusqu’à ce que j’apprenne que je ne canalisais pas*, mais que je saisissais intuitivement ma vérité et les messages subtils dans mon cœur, en essayant de mettre une étiquette sur ceux-ci afin que les gens les prennent en considération.

Je me demandais toujours pourquoi ces messages n’étaient pas aussi clairs et distincts que ceux des autres channels.
Jusqu’à ce que je me rende compte – que j’avais un corps de fréquence plus élevée** (j’ai écrit à ce sujet dans mon article sur la 3D / 4D et 5D) et que je n’avais donc pas eu accès au règne astral – et donc pas d’accès à de faux êtres de lumière qui me parlaient clairement ou qui apparaissaient clairement devant moi sous une forme ou sous une autre.


Mon chemin d’éveil était très solitaire, différent et presque ennuyeux comparé à toutes les choses folles que d’autres ont vécues.
Je n’ai jamais eu à donner mon pouvoir et j’ai toujours dû faire confiance à ma guidance intérieure.
Maintenant, je peux clairement voir cela comme une très grande bénédiction et je suis très reconnaissante d’être tellement terre à terre et ‘ennuyeuse’ – spirituellement parlant.

Je suis reconnaissante de pouvoir transmettre ma propre expérience et connaissance de l’énergie, de faire le pont entre la science et la vraie spiritualité et ce que cela signifie de vraiment s’approprier de votre processus pour vous élever et aller au-delà de la 3ème et 4ème dimension trompeuse de dualité.

Pendant ce voyage, nous sommes toujours en train d’évoluer et d’apprendre. Et cet article de Cameron Day (enAnglais-lien ici) correspond tellement à ma propre expérience / intuition, de comment la matrice 3D / 4D de dualité garde l’esprit occupé avec les Concepts New Age afin de nous éloigner de la véritable ascension.
Il est temps de s’éveiller! De vraiment s’éveiller!
Soyez responsable, appropriez-vous votre processus, aimez-vous, faites confiance à votre intuition.
Vera
Traduction Marinette Lépine
Transmis par TransLight :
https://translightml.wordpress.com/
Émail :
translight.ml@gmail.com



* A mon sens et par nature tout le monde canalise l'énergie ou la voix de son âme. 
**Il faut entendre ici que selon notre désir profond et sincère et donc notre vibration, on est relié à différentes sphères correspondantes. Il n'y a donc pas de notion de supériorité ou d'infériorité mais juste de fréquence vibratoire différente.

Voilà un discours auquel j’adhère en précisant tout de même que ce phénomène de channeling fait partie du processus d’élévation des consciences. Comme dans tout type d’expérience, on peut y rester enfermé, s’y accrocher et ça ramène à l’évidence que la meilleure façon d’aller vers ce qu’on veut, c’est de savoir précisément ce qu’on recherche.  Et c'est en chemin, en passant par toutes sortes d'expériences qu'on le découvre, que la volonté s'affirme et s'oriente en direction du cœur.

Ça peut paraitre stupide d’affirmer cela mais en fait c’est une clef importante que la majorité des gens néglige. La plupart des gens pense être libre de ses choix, de ses désirs mais en fait ils correspondent aux attentes extérieures que l’individu s’approprie par ignorance de ce qu’il est véritablement.

Mais d’un autre côté, notre chemin est aussi fait de façon à nous amener vers la reconnaissance de ce que nous sommes en vérité et il doit passer par des extrêmes afin de nous amener à souhaiter ardemment la paix et l’unité intérieures. 
C’est précisément ce parcours spécifique qui nous permettra d’aller en profondeur, de visiter les dimensions, les mondes de la pensée, de l’émotion, de la vibration, de l'énergie afin de reconnaitre nos désirs profonds et la façon d’y accéder.

Concernant les mondes 3 ou 4D ce sont des outils de connaissance au même titre que nos expériences humaines, les rencontres, les situations qui nous mettent face à nous même et à nos aspirations profondes. 
Elles ont un caractère initiatique et déjà, ces sphères révèlent la puissance de la psyché, le fait que nous soyons constitués d’énergie, d’amour et de lumière (dotés d'un coeur et d'une conscience), les lois universelles de résonance, d’attraction, l’existence de mondes subtils. 
Le danger c’est de s’attacher à des leurres. 
Connaitre l’effet miroir et savoir que nos pensées créent des formes, des égrégores peut nous aider à naviguer en ces mondes, capter des infos, sans risquer de s’y perdre. 

De même que ces connaissances valident en quelque sorte le fait que la conscience soit sinon éternelle au moins immortelle. 
L’intérêt du channeling, c’est d’ouvrir l’individu à ses mondes intérieurs et de capter des infos d’une perspective différente. 

Puis on peut se demander pourquoi on veut communiquer avec ces mondes astraux, avec les égrégores. On verra que la plupart du temps, c’est pour obtenir du pouvoir, pour "savoir à l’avance" ou plus que les autres, pour palier des peurs, des angoisses existentielles, pour se sentir moins seul, soutenu, aimé…ça n’est pas mauvais en soi mais cela nous éloigne de notre propre sagesse et de notre pouvoir intérieur.

Je pars du principe que la source, la vie, sont extrêmement intelligentes et que donc les cycles, les outils de perception/compréhension que sont les corps subtils, le contexte de dualité, sont de parfaits instruments de connaissance et d’évolution.

La mode du channeling est autant bénéfique qu’elle peut maintenir dans l’illusion au même titre que l’attachement à des valeurs superficielles, aux pensées émotions, aux croyances invalidantes, au personnage formaté.

On sait tous ce qu’on veut au plus profond de nous même mais les stratégies pour y arriver ne sont pas toujours les plus directes. 
Cependant c’est par les détours, ou par ce qu’on appelle « échec, erreurs » qu’on va intégrer la sagesse, développer nos forces et s’affirmer en tant qu’individu. 

On pourra reconnaitre nos aspirations profondes, universelles, telles que la paix, le désir d’unité qui en découle une fois qu’on sera lassé d’être balloté de gauche à droite, de passer par la palette émotionnelle d’un extrême à l’autre. 
Pour désirer ardemment se tourner vers l’intérieur et donc vouloir se connaitre, il faut comprendre que ça n’est pas au dehors qu’on peut trouver l’amour, la paix, la complétude.Pour souhaiter la paix avec détermination il faut être lassé des jeux de rôles, des manipulations, pour vouloir connaitre la vérité il faut reconnaitre l'illusion...




J’ai toujours mis en avant mon désir de souveraineté, d’autonomie, de liberté, mais pour y parvenir et déjà savoir ce que c'est vraiment, j’ai dû passer par toutes sortes d’initiations et encore je ne suis pas au bout du processus. 
Il a fallu constater que je ne trouvais pas à l’extérieur ces notions essentielles à mes yeux, en passant par des relations de couple douloureuses ou pas épanouissantes, en connaissant l’attachement aux drogues qui a induit le profond désir de libération pour savoir que tout est à l’intérieur.

La sagesse, la force, la paix la liberté sont d’abord des états d’être et il est important de porter ces vertus ou vibrations, de les manifester dans la relation à soi pour qu’elles s’expriment vers l’extérieur de façon authentique et spontanée, sincère.

L’adolescence pose les désirs profonds et en même temps nous plonge dans le monde de la compétition, de la séduction, des pensées émotions extrêmes. 
Quand on a soif de liberté, on envisage de les obtenir par la lutte, la rébellion ou encore la domination, la richesse en pensant que cela nous comblera et répondra à ce besoin primordial. 
Puis en grandissant on va aller de déception en déception, constater que la richesse, la domination apportent un semblant de liberté qui nous coûte cher parce que cela nous éloigne de notre nature véritable ou de notre entièreté. Pour obtenir des richesses ou être en position dominante, il faut nécessairement renier des aspects entiers de notre personnalité, de notre être, faire taire la voie du cœur.

La quête de sens vient très souvent après un évènement difficile qui remet en question nos croyances, nos certitudes, nos préjugés. Et c’est toujours dans le face à face sincère avec soi-même qu’on trouve  les réponses à nos questions existentielles. En ce sens le chemin de connaissance de soi est toujours intérieur, intime et donc solitaire.

Comme je l’ai déjà dit plusieurs fois, j’ai vécu des expériences de sortie de corps, d’unité, de complétude, mais cela m’a surtout permis de me tourner vers l’intérieur, de savoir que j’étais plus qu’un corps physique et d’avoir envie de mieux me connaitre. 
Pour en arriver à considérer ces expériences de cette façon, je suis passée par 10 ans dans une église chrétienne où je voulais dire au monde à quel point l’amour de dieu est immense et puissant. 
Ce qui n’est pas faux mais la forme et surtout le fait de vouloir sauver le monde était l’expression de l’ignorance, de la souffrance intérieur, du manque. 

Heureusement mon goût puissant pour la liberté m’a amené à sortir de cette église mais il m’a fallu pas mal de temps pour lâcher les croyances invalidantes, limitantes, faussées que j'y avais glanées et auxquelles je croyais à l'époque parce que je cherchais un sauveur extérieur. 
Je n’ai jamais adhéré à l’idée que ce que nous faisons est dicté par l’extérieur, par le diable ou par un dieu quelconque. 

Il est clair que notre parcours est tracé dans les grandes lignes mais il est en perpétuel évolution et c’est notre conscience, l’endroit où nous focalisons notre attention, ce que nous chérissons, voulons fermement qui nous guide et qui colore notre expérience. 

Notre détermination à connaitre la vérité, notre vérité, nous oriente vers la lumière que nous considérons au début d’un point de vue duel. Ainsi il y a l’ombre d’un côté et la lumière de l’autre mais à mesure qu’on s’observe dans la neutralité, on va comprendre que ce sont deux forces qui ne sont pas contraires, qu’elles sont les deux pôles d’une même énergie, qui se complètent. 
On saura que ces énergies sont en nous et qu'elles nous relient aux égrégores correspondants, ainsi  la notion de reliance et d'unité seront peu à peu intégrées et on pourra apprendre à ressentir et entendre la voix du cœur, par effet de résonance.

Le désir de paix mène à ce constat, au désir d’unité, de réunir les aspects de l’être parce qu’on constate qu’ils se complètent, se servent mutuellement, se magnifient et créent une dynamique évolutive tout en nous amenant de plénitude en plénitude.

Le désir de connaitre les mondes invisibles apparait maintenant mais pas dans le désir de m’entourer de lumière pour m’éloigner de l’ombre ou encore pour obtenir du pouvoir à travers cette dernière. Juste pour savoir quels sont les guides, les forces qui m’accompagnent et pour pouvoir être enseignée, guidée vers l’unité, la source, en conscience. 
C'est clair que nous ne sommes pas seuls et par notre nature vibratoire nous entrons en résonance avec des êtres, des énergies semblables et comme la connaissance mène à l'amour, l'ouverture de conscience expanse le coeur, je regarde ces égrégores d'un nouvel oeil. Maintenant que je sais observer au-delà de la dualité, du jugement et mieux apaiser le mental émotionnel, je peux ouvrir ma conscience à ces mondes sans risquer de m'y perdre. Cela suscite naturellement des peurs au sujet de la différence de forme, mais c'est l'occasion d'actualiser ma vision, de lâcher les préjugés et d'intégrer plus de tolérance, d'amour...




Les égrégores comme le dit Magali sont des outils de réflexion (effet miroir) qui nous amènent à grandir, à affirmer nos choix et à savoir concentrer, rassembler nos énergies, confier à la conscience Une le soin de restaurer l’amour et l’unité ou de les révéler au-delà de la dualité conflictuelle. 
Savoir de quoi nous sommes faits et connaitre notre environnement est essentiel et cette connaissance nous rend maitres de nos choix, de notre vie. Tout en sachant que nous ne pouvons ni contrôler, ni dominer ou du moins que cela ne mène pas au bonheur.

Se confier à la source en soi, connaitre objectivement notre être et notre environnement nous permet d’avancer en confiance sans être paralysé par la peur, le doute. Ces sentiments n’étant plus perçus comme des obstacles mais comme des enseignants, des révélateurs, on cultive la confiance en la vie et en soi, en tout ce que nous sommes et en tout ce qui est. 

La voix du juste milieu, celle que notre cœur, que la dynamique des pôles extrêmes amène à chercher, et sur laquelle elle nous guide, révèle notre essence, notre souveraineté et renforce l’unité intérieure. On y avance alors par choix délibéré et en connaissance de cause. 

Merci de laisser les références, les liens, si vous souhaitez diffuser cet article dans son intégralité et de mentionner aussi ce blog (http://lydiouze.blogspot.fr ) afin d’honorer l’expression unique de chacun.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.