vendredi 9 septembre 2016

« Présentation du Programme de Reconnexion Âmique » par Magali Magdara





8 09 Cette fois-ci, je me sens prête à participer au programme de connexion âmique que propose Magali. Ceci dit je n’ai pas encore regardé la fin de la présentation mais l’envie est maintenant irrésistible. Le seul fait de l’écrire déclenche une montée d’énergie. 
Voici déjà la présentation de la vidéo conférence qui est publiée sur Youtube :

"Nous faisons partie d'un Tout, tout en étant unique et précieux. 
Nous participons au Plan de l'Un par notre implication concrète dans un corps terrestre en ces temps magnifiques, d'évolution vers un bouleversement de toutes les bases connues ou ressenties qui sous-tendent notre univers.
 
Nous nous sommes ouverts à notre multi-dimensionnalité, et par là-même, au fait que la Création soit multiverselle. Nous avons accepté que nous ne soyons pas seuls, points dans l'univers, et que même notre vision cosmique soit une perspective raccourcie, qu'il y a encore "autre chose".
 
Aujourd'hui, nous sommes appelés à nous remémorer en conscience que notre réalité planétaire est nourrie d'une multitude de strates dimensionnelles au sein de notre amalgame charnel.


Une des étapes dans l'ascension cosmique est de reconnecter notre planète à la Communion. Qu'est-ce que cela signifie ? 
Après avoir pris connaissance que notre individualité était portée, chérie, par des lignées galactiques et universelles*, le macrocosme en quelque sorte, un retour vers le microcosme nous renvoie vers notre constitution matricielle directe. 

Nous sommes dirigés vers ces frères et sœurs issus de notre âme qui prennent leur expansion dans les champs dimensionnels de notre planète, c'est-à-dire le minéral, le végétal, l'animal et l'éthérique. 
Il s'agit de ces extensions qui peuplent notre monade énergétique, et qui se découvrent au même titre que les vies simultanées (dites antérieures). Une partie de nous vit en tant qu'esprit de rocher, d'une plante, d'un animal, d'un lutin ...



 
Cette étape, je l'ai, nous l'avons tous acceptée avant notre incarnation. Nous avons acté qu'il s'agissait d'un rendez-vous préparé dans le temps linéaire par de multiples gardiens de Flammes qui ont participé à la création de vortex, véritables portes d'accès au mouvement commun qu'est l'ascension. Ils sont prêts, et ont transmis les codes d'adhésion énergétique. Ils nous attendent.
 
Et c'est ce que nos amis multiversels nous insufflent aujourd'hui. A nous de les rejoindre dans cette Communion, ce Souffle Sacré qui transcende toutes les limites espaces-temps et qui va participer à la création du Temple du Nouveau Monde, réceptacle de la Nouvelle Flamme Terrestre.
 
Comment y parvenir ? En avançant vers nos extensions dans une Intention portée par le Cœur. 
Car l'humanité n'est qu'un des éléments de notre planète, et nous ne disposons d'aucun pouvoir ou prérogative sur les autres. 
Nous sommes tous égaux et souverains de nos Choix. 
Sortir du cercle victime-bourreau-sauveur est essentiel pour retrouver sa Liberté d'Être et respecter amoureusement tout ce qui Est.
 
Des séances collectives de prise de contact avec ces extensions planétaires vont être organisées, sous la bienveillance de nos amis multiversels. Elles se dérouleront via des vibra-conférences étalées sur plusieurs mois sur le site Le Grand Changement. Stéphane Colle en sera le coordonnateur et amplificateur énergétique, je serai votre portail préliminaire. 
Préliminaire car mon rôle est simplement de vous montrer le chemin, que vous posiez vos jalons personnels afin d'y revenir aisément et développer vos liens intimes avec vos extensions âmiques.
 
Comprenez bien également que si vous venez avec vos croyances que le monde animal, végétal ou minéral ne dispose pas de l'intégralité des droits que l'Un accorde à tous, qu'ils sont par exemple victimes de notre société, vous resterez sur une fréquence qui répondra à vos attentes, qui dessinera vos limites selon vos vérités.
 
Vous avez programmé votre évolution. Si vous ne vous sentez pas en cohérence avec ce projet aujourd'hui, respectez votre envie. Vous pouvez à tout moment au cours des mois qui viennent rejoindre ce courant. A votre instant Juste. 
De même, il n'y a aucune obligation de faire les séances précédentes. 
Seul votre cœur est votre guide. Écoutez-le.
 
Pour ceux qui désirent comprendre l'amplitude que prend cette danse, je vous recommande la lecture de "Osmose temporelle - tome 3" de Chrystele Pitzalis. 
Le préalable reste votre ouverture à vous-mêmes, de prendre de la hauteur par votre plongée en votre profondeur. 
Votre clé d'évolution se trouve dans vos émotions, dans leur compréhension amoureuse. Vous êtes engagés dans un flux expansif qui respecte votre chemin. 
Laissez-vous porter par votre accord vibral.
Magali Magdara

« Présentation du Programme de Reconnexion Âmique »  par Magali Magdara




*Je tiens à préciser comment je comprends "la notion de lignées galactiques et universelles" qui pourrait être perçue comme un contact avec des extra-terrestres ou comme un évènement extraordinaire, spectaculaire... 
Bien que certaines personnes proposent de connaitre ces fameuses lignées, je perçois les choses très simplement, d'un point de vue humain. 
Le seul fait de reconnaitre l'existence du Christ ou la valeur de son message, de celui du Bouddha, ou de toute personne qui a incarné l'amour inconditionnel, la paix et l'harmonie, de se retrouver dans ce qu'ils ont affirmé, représente pour moi ce contact avec la lignée cosmique tout comme la connexion consciente avec l'âme. Être conscient de quelque chose nous met en contact direct avec l'être, l'animal, l'objet...
Ou encore le fait de "croire" aux anges, de sentir qu'on est soutenu par l'invisible, de s'intéresser aux messages canalisés, à la spiritualité, en dehors de tout dogme religieux ou en dedans, pourvu que ce soit le cœur qui soit en résonance. Ou encore pour d'autres, la conviction intime d'être "d'un autre monde", de se sentir comme un extra-terrestre dans le sens où on ne se retrouve pas dans le comportement ou les croyances communes. 
Ensuite lorsqu'on est conscient de ces choses ou que l'amour, le cœur sont les valeurs primordiales qu'on veut nourrir, on peut entrer en communication.

Je me fie à ce que je ressens et j’évite de chercher à comprendre intellectuellement ce dont elle parle puisque la seule chose qui compte c’est de savoir si je ressens l’appel ou non. 
Je ne lirais donc pas le livre dont elle parle afin de ne pas considérer les choses d’un point de vue humain/mental et donc limité ou faussé.

Le mental a bien tiqué sur quelques concepts mais comme il est évident que tout ça le dépasse, la seule façon de clarifier les choses pour ‘lui’, c’est de continuer de ne plus faire le jeu de la dualité. D’identifier les jeux de rôles et de les lâcher en offrant à la source toute pensée émotion qui les nourrit.




J’ai relevé quelque chose d’intéressant dans son discours et il semble que ça ouvre de nouvelles perspectives qui rejoignent les idées/images spontanées qui sont venues en lien avec les douleurs physique. Et c'est tout le propos de ce programme de communion. 

La façon dont mon œil a guérit a été rapide mais bien qu’il n’y ait pas de gonflement, il reste une gêne. J’ai demandé à mon âme de me dire le sens de ces symptômes et je suis restée ouverte, à l’écoute. Plusieurs fois, l’image d’un pirate "négrier" est apparue, enfin l’image, plutôt l’idée et ce qui m’a interpellé c’est cette émergence spontanée. Et le fait que l’idée soit venue plusieurs fois. Je n'ai pas non plus été choquée, terrorisée, je ne me suis pas non plus sentie coupable, au contraire, ça m'a fait rire parce que l'image était plutôt comique.

En parallèle, le thème du racisme a été soulevé et bien que je n’aie pas de problème avec les étrangers dans cette vie puisque je considère chacun comme un frère, une sœur, et en plus je suis d’origine espagnol alors la notion de pure race ne veut rien dire pour moi, malgré tout je ressens une sorte de peur intérieure. 
J’ai mis ça sur le compte de l’inconscient collectif mais les douleurs au tendon qui reviennent régulièrement, comme s’ils pouvaient se rompre, amène l’idée de l’esclave enchainé. 
J’ai déjà eu cette sensation d’avoir des chaines aux pieds physiquement alors qu’une amie qui découvrait le Reiki, il y a plus de 15 ans, me faisait une séance. Au moment où elle est arrivée aux chevilles, j’ai eu cette forte sensation d’avoir des fers autour.

L’intérêt entre guillemets de tout ceci et ce qui a résonné dans le discours de Magali, c’est l’idée de parler à ces douleurs qui n’ont pas vraiment de sens dans ma réalité d’aujourd’hui ni de raisons physiques d’être là. Je vais bien voir ce que ça donne. 

Je ne suis pas en train de dire que j’aurais pu être un pirate et un esclave noir dans d’autres vies mais il se peut que mon âme ait émané ou émane ces extensions.
Pour le mental, ça semble relever du délire mais je parle ici de sensation, d’impression et il semble logique que le fait de communier de plus en plus avec l’âme amène ce genre d’expériences.
De plus ces images/idées viennent au moment où je me libère de la dualité, du jugement, et j'ai bien l'impression que le fait que ces deux personnages de victime et de bourreau  surgissent en même temps, en est la représentation. Tant que j'étais identifiée à la peur, la culpabilité, ces "visions" auraient amplifié le mal-être et perturbé totalement le mental. En ce sens, il semble logique qu'elles viennent seulement maintenant.  




Cette courte vidéo, encore de Magali, explique cette notion de vies simultanées qui me parle beaucoup plus que l’idée couramment transmise au sujet de la réincarnation. 
Ce qui me dérange dans la vision ancestrale de cette notion, c’est le fait de s’identifier à d’autres aspects de l’âme. 
Déjà le phénomène d’identification est une forme de déni de soi, de l’individualité, du présent, et une projection mentale égotique puisque c’est une façon de s’approprier une autre identité ou plusieurs. C'est une stratégie qui vise à combler un manque, manque d'amour de soi, d'acceptation de l'incarnation, de ce que l'on vit maintenant.
L’idée que nous soyons tous reliés à une âme commune et appelés à retrouver l’unité résonne parfaitement.

« Les vies simultanées » Magali Magdara
 


Ce qu'elle dit par rapport au fait que nous ayons la forte sensation d'exister dans d'autres vies, me semble très juste. On peut sentir aussi des affinités pour certains peuples et c'est à mon avis en lien avec une profonde résonance dans la façon de concevoir la vie. Une similitude vibratoire qui témoigne de nos préférences. 
Quand elle dit que nous aidons les extensions de notre âme, lorsque nous accueillons une pensée émotions difficiles, ça résonne aussi parce que j'ai eu ce sentiment vis à vis de ma mère il y a peu de temps. 
Il ne s’agit pas non plus de croire qu'on est sauveur puisque tout dépend des choix que nous faisons intérieurement, de la position que nous adoptons face à la dualité...

Je reviens à l’écoute de la conférence plus haut, le chapitre sur les guerres dans l’univers me gave habituellement parce que c’est présenté d’une façon soit Hollywoodienne, soit en prenant parti, soit en se positionnant en sauveur ou du côté des gentils. C’est une vision totalement duelle et arrogante qui nie la différence et la valeur de chacun et en ce sens je ne peux pas y adhérer.  

Là encore, la seule façon d’être sûr d’entendre ces choses avec justesse, c’est de continuer de se libérer des jeux de rôles, de pacifier ses mondes intérieurs, ses énergies. 
Comme elle le dit et comme je le vis, c’est la seule façon d’agir de façon bénéfique pour l’ensemble. 
On peut le constater à l’échelle humaine, au présent puisque lorsqu’on est en paix, ça se répercute dans nos relations aux autres.
C’est une façon d’influencer les autres sans chercher à les changer, à les convaincre et cela me semble juste parce qu’il y a le respect de l’autre qui s’exprime au travers du respect de soi, par le fait d’être soi-même, authentique et intègre.

Ce qui me parle aussi, c’est l’intérêt que ça créé à poursuivre les libérations parce qu’il arrive un moment où on se demande si les montées énergétiques, les conflits internes vont encore durer longtemps.
L’idée de parler avec les douleurs intérieures selon cette perspective,  peut m’amener à avoir plus de patience, à développer la capacité d’écoute, d’ouverture et d’expansion de cœur.
Il est nécessaire de nourrir l’amour en soi mais il faut aussi pouvoir l’exprimer, le partager, le rayonner. Je ne suis pas attirée par les relations de couple qui me semblent trop "fermées", exclusives, pour pouvoir vivre l’amour inconditionnel ou l'amour véritable.
Ma vision de l’amour ne peut pas se limiter à un être et je ne parle pas d’être infidèle, ça va bien au-delà de ces concepts, humains. J’ai toujours eu cette sensation qu’en m’engageant vis-à-vis de quelqu’un je m’enfermerais. Même si les blessures d’enfance ont pu générer cela, au-delà, il y a ma vision de l’amour qui n’a pas de limite, de contrainte et de sens de la propriété, de l’appropriation.

Si en accueillant une émotion, en la contactant, je peux soulager quelqu’un ou lui permettre de trouver sa propre lumière, j’avoue que ça change la donne. 
L’amour qu’on cultive en soi peut alors se projeter vers l’extérieur de façon anonyme, non voulue par l’ego tout en étant conscient qu’il est partagé.
Et il n’y a pas de raison de s’enorgueillir puisque le contact c’est avec l’âme qu’il se fait, à l’intérieur. Ensuite, c’est elle qui agit sur la personne en résonance avec l’émotion, la douleur, la souffrance.
Bon, ça va loin, je laisse infuser, décanter…La première séance aura lieu le 14 dans 5 jours et d’ici là, j’ai le temps de continuer d’interroger mon âme, les douleurs, le corps physique.




9 09
J’ai dormi pendant neuf heures ! Je suis toute molle et je me suis relevée quatre fois pour aller aux toilettes. C’est le signe qu’il y a eu des libérations émotionnelles, des ajustements, des rencontres. 
Quand je parle de rencontres, je me réfère à l’union de la conscience, de l’inconscient et de l’âme, une forme de mise à jour des données, des infos. Et aussi, comme le dit Magali dans la partie questions/réponses, une façon de libérer l’émotionnel, ce qui a été vécu dans la journée. Une façon de mettre de l’ordre, d’harmoniser les énergies des pensées émotions difficiles.

Tout ça reste de l’ordre du ressenti mais ça se précise et la façon dont je suis scotchée à écrire ce matin alors qu’habituellement je vais au jardin en premier, témoigne de ce brassage intérieur qui précède l’ordre. Mon corps est comme meurtri mais je me sens en paix malgré tout.

Le ciel est gris derrière moi et une pluie serait bienvenue parce que j’ai la flemme.  
Les douleurs sont beaucoup moins intenses et la confiance s’installe malgré tout les remous intérieurs qui sont gérés tant de jour que de nuit. Il semble que cette accélération annoncée par plusieurs et que je ressens aussi, soit une réalité.

Maintenant que le mental a posé les choses, je ne réfléchis plus à tout cela mais je reste ouverte et laisse venir. 
Inutile d’anticiper puisque ce serait encore se projeter mentalement en ayant qu’une infime part des données. Je ne vais donc pas lire les articles qui parlent de portail énergétique lié à la date spécifique du 9/9. Je me contente de nourrir la paix, la joie, en suivant mes envies.
Je note que je n’ai pas encore éprouvé le besoin ou l’envie de prendre un bout de cachet. C'est le signe que le mental se focalise avec intérêt sur ce projet de rencontre, de communion et donc que la dualité conflictuelle n'a plus autant d'impact sur lui.

Le rôle du sauveur enfin les pensées énergies offertes à l’amour lumière, semblent motiver le mental qui maintenant trouve plus de raison de persévérer dans ce choix d’unité intérieure et de pacification. 
C’est l’expression de l’énergie, du mode de fonctionnement du cœur, de l’amour qui ne rejette rien mais qui transforme, alchimise, ordonne en utilisant ce qui est à sa disposition. Rien à voir avec le fonctionnement de l’ego qui lui divise et rejette mais lorsqu’il s’associe au cœur, les compétences spécifiques des deux s’harmonisent et se servent mutuellement. 

Je vais continuer de me positionner en observatrice en me rappelant que les interprétations du mental sont aléatoires et subjectives mais il semble que tout prenne sa place et qu’il y ait une certaine logique, une forme de cohérence intérieure dans l’unification des visions de l’âme et du mental. C'est comme si les pièces du puzzle se mettaient en place...
Merci à Magali pour son soutien en ce sens...nos visions de l'amour sont si proches que l'idée de partager la même âme se confirme de plus en plus. 
Et j'ai pu vérifier l'impact de cette cohérence intérieure dans ma relation aux autres par une conversation avec un voisin qui s'est déroulée dans la paix, la transparence, le respect.


Si vous souhaitez partager ce texte, merci d’en respecter l’intégralité, l’auteure et la source ; Lydia, du blog : « Journal de bord d’un humain divin comme tout le monde » ou http://lydiouze.blogspot.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.