mercredi 21 septembre 2016

« Observer l’extraordinaire dans l’ordinaire » & « Vibraconférence Sophie Riehl et Sihame »





Ça continue de brasser en dedans mais comme mon confident, l'alchimiste intérieur est connecté en permanence, comme je lui offre tout ce qui me tracasse légitimement, je m’allège et intègre de plus en plus la joie, l’espérance, dans la sensation de paix qui ne me quitte plus.
Hier soir,  l’envie de vivre l’extraordinaire est apparue comme la conséquence logique de ce que je suis, non pas comme une revendication mais comme une réalité vécue, ressentie, comme une évidence. 
Alors tout naturellement ce matin, ce qui nourrit encore la dualité faisant d’elle une réalité immuable et surtout conflictuelle dans laquelle on se sent prisonnier, est apparu dès le réveil.
Les épandages aériens éveillent encore la colère, la tristesse, le désespoir, l’incompréhension et tout ce matériel énergétique a besoin d’être amené dans le cœur, pacifié, harmonisé, afin que les corps subtils soient purifiés. 
Là encore, ce sont des termes qui n’expriment pas toute la complexité du processus et la notion de pureté pourrait être interprétée de façon erronée. 

Je parle de pureté dans le sens de lâcher le passé, l’identification au personnage de surface et à la dualité conflictuelle. C’est tout le mode de fonctionnement qui est bouleversé lorsqu’on passe de la dualité à l’unité et bien évidemment ça n’est pas l’intellect humain et ses connaissances très limitées au sujet de la réalité, qui peut réaliser cet exploit à lui tout seul. Cependant, il y participe activement lorsque la conscience humaine cherche la paix, l’unité intérieure et qu’elle se laisse guider par l’âme, le cœur.


Il est vrai que d’un point de vue humain, les choses apparaissent complexes et elles le sont mais quand on fait la paix en soi, la lumière vient éclairer et élargir le champ de vision. 
A ce propos, il n’est pas nécessaire que chacun voit les mondes invisibles puisque de toute façon la connaissance passe par le ressenti, la résonance vibratoire, la façon dont ce qu’on reçoit, perçoit ou voit, est ressenti. 
Ma guidance intérieure qui se manifeste par le désir, l’attirance vers un objet et s’exprime une fois que j’ai confié à la source tout ce qui me pesait, m’a amenée sur le texte qui parle des "8 faces cachées de la colère". J’ai senti beaucoup de vérité en ce qui est dit même si évidemment la notion de « maitres généticiens » peut sembler farfelue. 
Mais ça me parle malgré tout et déjà lorsque Magali évoquait le sujet, ça résonnait fortement en moi. 
On a besoin de figurer les choses pour les comprendre, de les humaniser et de projeter pour s'en faire une idée et c'est bien naturel puisqu'entre le divin et l'humain, il y a un immense écart, un paradoxe qui peu à peu ne s'oppose plus mais se rejoint même, dans le désir d'unité, dans la paix du cœur. 

Ce qui est expliqué au sujet de la colère, de son origine, du fait qu’elle soit l’expression de la vérité, fait écho en moi. 
Je me suis donc souvenue au moment opportun, que la solution réside toujours dans la paix du cœur. Merci à mon âme pour sa guidance dans l'élan porté par le désir...

C’est sûr que lorsque je me réveille le matin et que je vois le ciel rayé de nuages gris, bleu électrique, enfin aux couleurs artificielles, mon moral dégringole. J’ai choisi d’habiter une ville ou autrefois, le soleil était présent et dans un ciel bleu immaculé, quasiment toute l’année. Depuis 2013, les épandages aériens sont effectués sans relâche de jour comme de nuit. La nature change peu à peu et toutes sortes de pensées émotions qui vont de la colère au découragement, s’expriment tour à tour. 

Nier cela serait nourrir le conflit intérieur et susciterait une sorte de mépris de soi, de colère, de sentiment de trahison, qui pourrait aller jusqu’à s’extérioriser et ainsi m’enfermer dans le rôle de victime, de bourreau en quête d’un sauveur. 
Même dénoncer serait une façon de renier ma foi, ma foi en l’amour et en la source, ce serait aussi affirmer mon impuissance. 

Par expérience je sais que lorsque j’offre à la source toutes les pensées de colère, de peur, de dégoût…elle les transforme en équilibrant les énergies qui les constituent. 
Et c’est ce qui fait que je passe d’un système interne basé sur la peur à celui qui repose sur la paix du cœur. 




Dans le silence du cœur, dans les moments où j’ai la sensation d’être illimitée, vaste et multidimensionnelle, je me dis que l’aspect humain est juste un point dans l’univers mais que ce corps est l’occasion d’unifier le ciel et la terre. De relier le paradoxe de l’humain divin en venant juste au centre de soi. 
En ce sens la théorie qui dit que l’humain porte les gènes de différentes nations stellaires et qu’il peut être un instrument de paix me parle. Le fait de ne pas voir les mondes invisibles, de seulement les percevoir, a aussi un sens. 
Non seulement c’est une forme de protection afin que le mental reste cohérent mais c’est aussi une occasion de toucher la paix en son cœur, d’apprendre à reconnaitre la guidance par résonance. 

L’ouverture de conscience et l’expansion du cœur sont associées mais pour que celui-ci s’expanse, il faut que la confiance envers le genre humain s’installe et soit maintenue malgré tout ce que les médias révèlent au sujet des dirigeants de ce monde. Et en ce sens apprendre à ressentir la résonance à la lecture de certains textes, participe simultanément à l’expansion du cœur et de la conscience. 
Si je recevais tout de l’intérieur de façon claire, sur l’écran de mon mental ou ma vision interne, déjà se serait très troublant étant donné que les énergies sont illimitées, que nous sommes tous interconnectés et que toutes les dimensions se chevauchent. Mais en plus, cette "auto suffisance" me couperait des autres, je n’aurais pas l’élan d’entrer en contact avec les autres ou seulement pour "livrer mes visions". Situation très périlleuse quand on sait le besoin d’amour de l’humain qui est insatiable. 

Ceci dit, je constate qu’à mesure que je laisse l’amour lumière nettoyer les corps mental, émotionnel, énergétique, la perception s’affine et l’amour véritable de soi grandit aussi en proportion chaque fois que j’accueille ce que je suis, ce que je ressens et pense plutôt que de le rejeter. 
Je sens qu’il y a quelque chose qui protège l’humain de La connaissance, dans le souci de maintenir l’équilibre et la paix intérieurs. Alors quelques images, quelques sensations et mes convictions profondes viennent confirmer ce que d’autres disent permettant ainsi à l’amour lumière d’amplifier à l’intérieur par ce mouvement de cœur à cœur ou d’âme à âme. Et le besoin de témoigner, de partager ces « connaissances » au sujet de l’humain divin est irrésistible parce que l’énergie ne peut être contenue, on ne peut pas se l’approprier, l'enfermer. 

En apprenant à canaliser l’énergie des pensées, des émotions, l’énergie du désir, à l’orienter vers le cœur à qui on laisse le soin de la rayonner de façon harmonieuse, on devient un instrument de paix. On ne risque pas de s’enorgueillir parce que tout se passe dans l’invisible, le subtil et on jouit de la vibration de la source qui suffit à nourrir nos besoins.
Bon un petit vent a chassé les nuages et le ciel tout bleu me donne envie d’aller au jardin…je vais couper et arracher ce qui est fané…ouin ! 
Ce petit texte trouvé ce matin sur facebook est encore en parfaite résonance avec mon ressenti du moment même si pour mon mental ça ne fait pas trop sens




"La planète vient de terminer son cycle de Pic Magnétique en déversant dans la terre une quantité considérable de force magnétique. Les particules subatomiques de matière élémentale sont en train de se réorganiser afin de soutenir le changement du corps planétaire vers le prochain univers harmonique.
Tous les systèmes de communication connectés à ces niveaux d'architecture planétaire sont en pleine fluctuation / reconfiguration / reconstruction potentielle avec les liens interstellaires qui reconnectent les portails de la terre afin qu’ils se réalignent en plusieurs systèmes d'étoiles et de corps célestes. 
Ce changement massif à l'échelle quantique est en train de changer les lois de la structure de l'architecture qui régit les fonctions de notre corps de matière, ainsi que notre corps de conscience.
Pour beaucoup de personnes multidimensionnelles sur le chemin de l'Ascension, la manière de nous connecter à de nombreux niveaux de structure de conscience a changé radicalement. Notre corps de lumière a aussi changé radicalement et notre corps physique subit une série d'Adaptations afin de répondre aux besoins de la nouvelle énergie. 
Les manières précédentes de connexion à la conscience et de communication sont en fluctuation, alors que notre corps de lumière est reconfiguré pour accueillir l'architecture planétaire en évolution, l'architecture solaire et au-delà.
Essentiellement, nous sommes la dernière génération de gens étant nés dans la conscience d'esclavage de la terre de troisième dimension. Nous avons connu la conscience d'esclavage et nous y avons mis un terme dans cette vie, alors que nous sommes dans ce corps physique.
Les humains en ascension évoluent en développant de nouvelles capacités qui modifient les caractéristiques de ce que signifie ‘être humain’ – celles-ci vont du Rêve Éveillé, à la Transfiguration, à la Translocation et à la Transfiguration et révèlent encore plus la fonction des modèles de Soleil Diamant en tant que transport de conscience entre les champs temporels et ce qu’est la vraie liberté.



Il y a ceux qui maintiennent en place la structure matérielle de ce monde répondant aux vibrations communes dominantes et ceux qui travaillent dans le secret de leur cœur. Chacun a un rôle important qui utilise le pouvoir créateur par rayonnance et par résonance. 
En ce sens tout le monde est dans son plein potentiel selon ce qui vibre le plus en lui. 
Il n’y a donc aucun mérite, aucune médaille à décerner ni personne à blâmer puisque chacun est "rétribué" par ce qu’il rayonne et attire, par la vibration qu’il émane et ce qu’il reçoit en conséquence. 
Et bien sûr c’est l’état d’esprit dans lequel il se trouve qui constitue la récompense directe. Mais dans un monde où le pouvoir, les privilèges et la domination sont très prisés, il est encore important que cela soit "caché" au plus grand nombre et surtout à ceux qui choisissent la paix en voulant l’imposer dans la matière. 
Ceci dit, c'est seulement caché dans le sens où c'est à l'intérieur qu'on trouve ce pouvoir créateur de l'amour, au-delà des apparences, du savoir mondain. 

L’expérience nous montre que rien n’est ni tout noir ni tout blanc, nous portons tout en nous, tout depuis que l’humanité est née, depuis que la terre a pris forme. 
Ce qui constitue une multitude d’éléments, de systèmes, de mémoires, de dimensions... L’humain est la copie conforme du tout, de la source, de ce qui est manifesté et de ce qui ne l’est pas encore. 
En ce sens il n’est pas étonnant que nous entrions en résonance avec ce qui nous entoure, que nous soyons reliés à toute vie de façon plus ou moins intense ou visible. 

Chaque pensée, chaque émotion produit une énergie spécifique et se projette dans l’espace où elle rejoint un égrégore qui viendra le nourrir tout en reliant l’individu avec cette fréquence particulière qui va s’intensifier dans le corps physique. 

Quand on parle de purifier le foyer de ses pensées, c’est très significatif puisque cela nous procure un certain état d’être tout en nous reliant aux égrégores correspondants. 
Il est clair que le mental ne peut pas créer la paix, il ne peut que la sentir ou la percevoir en l’espace du cœur et c’est la seule façon de neutraliser l’effet conflictuel de la dualité. 

C’est en ce lieu que l’alchimiste intérieur va utiliser les énergies des pensées et des émotions de façon équilibrée, en un savant dosage. Cela se passe instantanément et peut être ressenti, observé. Le monde de la pensée fonctionne très rapidement et il semble que celui de l’intention qui associe la pensée, l’émotion et la fréquence, semble aller à la vitesse de la lumière et la vitesse de perception du cœur est encore plus rapide que celle du cerveau. Ces infos ont été validées par la science et elles démontrent la puissance du cœur. 




J’utilise le terme « vitesse de la lumière » de façon allégorique et symbolique mais il se peut que ce soit la réalité. En plus, comme la pensée est logée en différent lieu ou du moins comme elle se connecte tant aux émotions qu’à la mémoire, à l’inconscient, il est évident que le mental ne soit pas apte à a gérer l’ensemble de façon juste. 

Observer cela, en être conscient, révèle l’extraordinaire dans ce qui semble être banal. 
Ces mondes intérieurs sont fascinants et quand on se positionne dans le cœur on peut percevoir le caractère infini des énergies. Puis surtout on peut constater l’effet de cet état de paix intérieure sur soi-même et sur l’entourage. La façon dont tout se déroule avec souplesse et fluidité. 

Le temps passé au jardin m’a fait du bien et je peux encore constater à quel point tout peut être instructif. La position d’observateur neutre des pensées et des émotions est la plus sécurisante et épanouissante parce que le silence est riche de promesses, c’est comme si l’espace intérieur se vidait du trop plein, de l’excès, de la lutte.

Ce désir d'extraordinaire est déjà nourrit dans la reconnaissance des mondes intérieurs et de l’alchimie qui s'opère au centre de l'être mais aussi par l'élan qui m'a porté à me souvenir d'une invitation reçue récemment. Comme cette expérience a lieu ce soir, ce joli "hasard" vient à point et confirme la pertinence de l'élan.
 
Copié collé de la lettre d’info de Sophie Riehl :
Je vous donne rendez-vous le mercredi 21 septembre à 20h pour une nouvelle vibraconférence gratuite : "à la rencontre des licornes". Cette conférence se fera conjointement avec Sihame et bien sûr la présence de Stéphane. En voici la présentation :
Sihame : 
« Comme pour beaucoup d’entre vous, les Licornes m’ont toujours parues familières et pourtant tellement mystérieuses. Elles semblent avoir toujours été là, auprès de nous, signifiant leur présence en silence, à travers de multiples images. J’ai remonté le temps pour essayer de les entendre, pour cela je suis allée du côté du l’histoire de l’art pour visiter les plus anciennes représentations des Licornes jusqu’à celles d’aujourd’hui : il s’agit de sculptures, d’enluminures, de gravures, de tapisseries, de peintures et plus récemment de dessins animé, de films … J’ai été surprise de constater que même si les représentations des Licornes changent au fil du temps, leur message reste constant : une vibration d’Amour Christique, d’Unité et de Guérison…  Ainsi je vous propose de visiter avec vous quelques unes de ces images et de les vibrer avec vous. » 
Sophie :
Je vous propose quant à moi pour accompagner Sihame un voyage intérieur dans le monde des licornes pour que vous puissiez entrer en contact vibratoire avec elles, ressentir leurs énergies, recevoir leurs messages de guérison, de vie, d'unité, et pourquoi pas aller à la rencontre de votre licorne, celle qui désire vous offrir sa Présence et partager son Essence avec vous. Ces animaux mythiques existent bien sûr dans d'autres réalités vibratoires, d'autres dimensions et planètes, et elles reviennent aujourd'hui vers nous pour nous aider dans notre ascension et notre retour à l'unité. Invitons-les à entrer dans notre vie.
Voici le lien de la vibraconférence que vous pouvez bien sûr aussi suivre en différé :


Je pense que je ferais seulement la méditation guidée parce que je préfère laisser mon imagination libre de toutes infos extérieures. Mais là j'anticipe parce qu'il se peut qu'à l'heure prévue, je n'y pense plus. 
C'est ce que j'aime dans le fait d'agir selon l'élan du moment parce que je me sens toujours à la juste place, au bon moment et parfaitement libre. 
C'est une façon d'être qui me correspond tout à fait parce que la magie de la vie se révèle et la joie se nourrit de l'effet surprise, des synchronicités, des rencontres, des sensations intérieures, de l'émerveillement qui nait de la présence à soi.

Finalement, la joie est l'expression même de la vie et elle vient forcément de la paix, de l'unité et de l'amour, de la reliance entre tous les corps, les aspects de l'être. La santé en résulte aussi parce que la joie spontanée, naturelle, est porteuse d'espoir et l'espoir est vital en ce monde tout comme le rire qui en est l'expression. D'ailleurs, on peut sentir comment le corps réagit aux éclats de rire, à ceux qui viennent spontanément. De plus en plus de thérapies sont développées autour de cette spécificité de l'humain. Je m'en nourris chaque jour et je sens combien ça me permet de maintenir la fréquence vibratoire au-delà des jeux de rôles....

Vu l’heure (20h30), je mets le lien pour le replay :
« A la Rencontre des Licornes... » Avec Sihame et Sophie Riehl
https://youtu.be/l9AQN3O07Fs



Si vous souhaitez partager ce texte, merci d’en respecter l’intégralité, l’auteure et la source ; Lydia, du blog : « Journal de bord d’un humain divin comme tout le monde » ou http://lydiouze.blogspot.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.