vendredi 1 juillet 2016

« Le Maître en Soi »





Chaque expérience, chaque situation, chaque événement que l’Être rencontre quotidiennement peut être reçu et vécu comme une opportunité de laisser émerger et s’exprimer la beauté et la lumière de l’Être. 

Lorsque vous saisissez cet énoncé, lorsqu’il vibre en vous, alors vous savez que vous êtes sur la voie de la maîtrise. Vous êtes sur le sentier et il vous mène à une sensation de pure joie, d’amour, d’harmonie, d’équilibre, dans la conscience de qui vous êtes, de ce qu’est la vie et de ce qu’est l’Univers.
La sensation et la compréhension de cet énoncé est un joyau pour l’Être, car il éclaire sa voie et sa vie. Il le guide à retrouver un sens à chacune des expériences.

Chaque Être humain porte en lui une pulsion pour vivre l’amour, pour vivre dans une joie pure sur cette Terre. Rappelez-vous, tous les Êtres humains ont en commun l’envie d’aimer, d’être aimé et d’être heureux. Cette pulsion est si profonde, si présente à chaque instant de sa vie que lorsque l’Être peut le reconnaître en lui et en tout autre Être, il ne peut que se sentir uni.

Dans cet Univers, toutes les formes de vie contribuent à une création commune. Chaque Être humain est en soi un créateur dont la création est l’expression de ce qu’il est, de ce qu’il porte et de ce qu’il manifeste. 


Lorsque l’Être reconnaît qu’il porte en lui l’amour, l’envie profonde d’être dans la joie, lorsque l’Être reconnaît qu’il est lumière, qu’il est beauté, lorsqu’il redécouvre que tout en lui est beau et bon, lorsqu’il saisit que les déviations, les distorsions, les déséquilibres sont les effets d’expériences passées qui ont créé des blessures, lorsque l’Être se rend compte que son caractère ou sa personnalité ne le représentent pas véritablement, puisqu’ils sont des effets, des conséquences de ses blessures, alors il peut aller rencontrer au plus profond de lui-même la véritable énergie de vie, le véritable Soi
Il peut toucher à celui qui existe pour créer, celui qui existe pour représenter la beauté de l’Univers sur cette Terre.

C’est ainsi, chère Âme, que nous vous proposons d’observer comment la création d’un Être est beauté, harmonie et équilibre lorsqu’il s’unit à ce qui est beau en lui. Comment sa création est lumineuse quand il exprime la beauté qu’il porte par ses paroles, ses gestes, ses actions. Comment, lorsqu’il pose son regard sur ce qui est beau de la vie, il devient un créateur de beauté.

Bien sûr, il ne faille point encourager les Êtres à une pensée magique, niant les difficultés qui leur appartiennent, niant les obstacles autour d’eux. Il faille bien sûr que les Êtres aient un regard lucide afin qu’ils puissent faire des choix avec discernement. 

Toutefois, lorsque vous comprenez que toute la création est associée à un phénomène d’attraction, que l’Être attire ce qu’il est, ce qu’il porte, puisque ce qu’il est et ce qu’il porte influencent son action, vous comprenez son pouvoir de créer sa vie

Cela signifie que si l’Être est centré sur ses difficultés, ses problèmes, ses déséquilibres et ceux du monde, il porte alors des lourdeurs, des tristesses, des frustrations, des colères et il a de la difficulté à créer la beauté. 

Lorsqu’il redécouvre que, en deçà et au-delà de tous ces poids, il y a en lui la lumière et une pulsion d’amour, alors il porte l’Amour et il l’ exprime.

Ce que nous voulons vous transmettre est que si, bien sûr, il est intéressant pour l’Être que son regard soit éclairé, qu’il constate quels sont les obstacles, quelles sont les entraves, quelles en sont les sources, il ne faille point qu’il porte toute son attention sur les aspects ombrageux. Qu’il y ait pour le moins une polarité. 
Qu’il y ait tout autant d’attention, de présence à ce qui est beauté à l’intérieur de lui et ce qui est beauté à l’extérieur de lui, afin qu’il puisse être inspiré par ce qui est beau, ce qui est lumineux et qui permet de dissoudre l’ombre. 

D’autre part, en portant son attention sur ce qui est beau, il pourra aussi attirer, créer tout ce qui est beauté. En des termes simples, nous vous disons: « Si l’Être est toujours concentré sur ses douleurs et ses difficultés, il ne peut constater la beauté de la vie. « 

Lorsqu’un Être se présente à vous, si votre première attention se porte sur la tache qu’il a sur son chemisier, vous pourriez avoir l’impression que cet Être est souillé, qu’il est malhabile. Vous pourriez voir émerger à votre attention tous ses défauts. 

Par contre, si votre intention est d’abord de capter chez cet Être ses qualités, ses talents, la beauté de son geste, l’harmonie de sa parole, vous vous rendrez compte que la tache sur son chemisier est peu importante. Et vous pouvez même l’aider à la dissoudre à partir de la lumière que vous émanez et qu’il émane.

Si vous choisissez, dans votre vie, que votre premier regard sur un Être soit dirigé avec l’intention de capter, de ressentir sa beauté, alors vous serez un Maître. 
Si vous choisissez de porter concrètement votre attention première sur les qualités d’un Être à chacune de vos rencontres de tous les Êtres de votre vie, alors vous serez un Maître maintenant.

Qui plus est, sachez que lorsque vous vous autorisez à reconnaître la beauté dans un Être, vous ne pouvez reconnaître que les éléments de la beauté d’un Être qui sont déjà présents en vous. N’est-ce point une invitation à être attentif?

En ces termes, nous vous disons que l’intention d’un regard amoureux favorisant la rencontre de la beauté de l’autre est en soi une autorisation à se révéler à soi-même. 

Sachez bien comprendre qu’à chaque fois que vous constatez, que vous ressentez un talent chez un Être, c’est parce que ce talent vibre en vous. Cela ne signifie pas que vous avez toutes les habiletés pour l’exprimer, mais ce talent vibre en vous. Vous êtes en communion avec ce talent, ce don que vous constatez chez l’autre Être.

Alors, lorsque vous choisissez, dans votre vie, de donner pour le moins tout autant d’espace, tout autant d’attention, tout autant de présence à ce qui est beau, à ce qui est harmonieux, amoureux, créateur et lumineux qu’à ce qui est lourd, douloureux et destructeur, vous vous rendrez compte que vous vous transformez intensément en un Être de joie.

Et là encore, vous n’avez rien fait; vous n’avez que posé votre attention
Imaginez si, avec l’attention, il y a en plus une intention de créer la beauté et l’harmonie, comment vous allez permettre de façon exponentielle votre ouverture et votre projection vers ces grands états de joie et d’extase.

Notre message est simple. La beauté existe dans l’Être, elle existe dans ce monde. Bien sûr, nous savons qu’il y a des inconforts, des douleurs, des déséquilibres, des désordres, et vous le savez aussi. Il ne faille pas le nier, car en le constatant, cela vous permet d’en comprendre, d’en ressentir les sources et de transformer des comportements, des attitudes pour ne pas les répéter. Tout cela est fort clair. Toutefois, que toute votre vie ne soit pas focalisée sur ce qui est déséquilibre et désordre.

Vous savez, si un Être porte toute son attention sur ses difficultés, ses douleurs, ses déséquilibres et ceux des autres, est-il étonnant que l’Être ait l’impression que la vie sur cette Terre soit un purgatoire ?

Alors, nous vous disons simplement: Portez plus d’attention sur ce qui est réjouissant et vous allez vous rendre compte que, déjà, vous vous transformez et vous transformez ce monde.

Lorsque votre regard se pose sur votre beauté et celle qui vous entoure, c’est sur la magnificence de l’Univers qu’il se pose. Cela vous permet de ressentir plus d’union. 
Aucun Être ne veut s’unir à ce qui est douloureux, à ce qui est souillé. En ressentant ainsi l’union, votre rythme vibratoire s’élève, votre Être s’allège et il attire à lui plus d’expériences, plus de situations qui sont réjouissantes. Toute sa vie est d’autant facilitée.

Cela étant dit, de l’attention, il faille qu’il y ait une intention de vie équilibrée et que l’Être ne soit pas que disponible à comprendre, mais qu’il soit aussi disponible à expérimenter. 
 Ne faites pas qu’entendre nos propositions, mais expérimentez les, afin de ressentir leurs effets. Est-ce suffisamment clair? C’est très, très clair.

Nous pouvons utiliser plusieurs mots. Vous pouvez les transformer, bien sûr. Ce que nous voulons transmettre aux Êtres est qu’il est important qu’ils cessent de considérer la vie sur cette Terre comme un passage douloureux, obligatoire, vers un monde meilleur, qu’ils saisissent que ce monde est aussi merveilleux que la multitude de mondes qui existent dans cet Univers.

Cette Terre est une terre d’abondance, une terre riche qui offre à l’Être humain tout ce qui peut être utilisé pour qu’il s’exprime, pour qu’il se déploie, pour qu’il soit en équilibre, pour qu’il soit en harmonie, qu’il vive l’amour. Il y a bien sûr des réorganisations de cette abondance qui sont imminentes. Il y a bien sûr une  » mal-distribution » de cette abondance qui fait en sorte que les Êtres souffrent. Toutefois, ne niez pas cette Terre et ce monde parce que les hommes en ont mal distribué l’abondance.
Aimez la vie, aimez la Terre, et aimez-vous maintenant dans cette vie sur Terre.
Merci beaucoup, Maître Saint-Germain.
Maître et Disciple de vous-même, accueillez notre Amour!

Pierre Lessard et France Gauthier – « Le Maître en soi », sur le blog de Francesca
 



Peu importe qui transmet le message, ce qui compte c'est son contenu et la résonance qu'il exerce en son cœur...s'attacher au messager, reviendrait à s'attacher à la radio qui émet les fréquences, le son, les mots...

Tout est vibration, information et lorsqu'on laisse le cœur la traiter, le mental capte via l'intuition, le ressenti, ce qui est utile dans l'instant pour élever la personnalité, élargir sa conscience et son cœur. 

Poser l’intention, porter son attention sur son cœur et laisser faire la source, voilà ce qui permet de rayonner la vibration de l’être unifié, de la source. 
La volonté humaine s’arrête là, ensuite, c’est la vibration qui atteint ceux qui nous entoure sans qu’on décide d’offrir à quelqu’un en particulier, cet amour lumière. Lorsque la personnalité humaine essaie de déterminer ce qui est juste dans ce monde, ceux qui méritent de recevoir l’amour, la considération, elle est toujours à côté de la plaque. 
De plus cette volonté de récompenser ne peut que venir de l’ego qui a besoin de se sentir valeureux, aimant, du côté des « gentils ». C'est encore une stratégie qui vise à palier le manque d'amour véritable de soi.

L’amour pur rayonne sur toute vie tel un soleil et le cœur qui est relié à tout ce qui est, agit dans le silence, la discrétion, la subtilité.
Lorsqu’on s’ouvre à cette sagesse intérieur et qu’on se laisse guider, le mental capte l’info de façon relativement juste et quand on vibre dans l’unité, il n’y a plus de notion d’erreur puisque dans la spontanéité, ce n’est pas l’ego qui commande mais l’âme qui s’exprime. 

Désirer la paix et l’unité en soi suffit à les révéler, à nous guider en ce sens. Le mental a besoin de faire une pause lorsque la paix est troublé et de porter l’attention sur le cœur afin qu’il harmonise, équilibre les énergies.
Puis lorsque la confiance en tous les corps et acquise, il suffit d’être la paix, la joie, d’être Soi.  
 

Merci de laisser les références, les liens, si vous souhaitez diffuser cet article dans son intégralité et de mentionner aussi ce blog (http://lydiouze.blogspot.fr ) afin d’honorer l’expression unique de chacun.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.