lundi 15 février 2016

« Exercice de traitement de la peur » Inelia Benz





Cet exercice est celui que j'utilise personnellement dans mon travail d'ascension, de même qu'avec mes clients.  Il est très efficace et des plus essentiels et assidus; une étape à prendre pour un parcours rapide d'ascension. Il est certes le fondement de l'ascension ainsi qu'une composante clé de la manifestation de nos rêves dans cette réalité de 3D.
L'exercice soulage aussi le stress et l'anxiété.

Vous pouvez faire cet exercice chaque fois que vous ressentez de la peur.
Pour de meilleurs résultats, il est préférable de le pratiquer dans un espace tranquille et privé et de préparer une liste des peurs que vous aurez écrites au préalable.

Asseyez-vous confortablement avec votre dos droit; fermez les yeux.
Inspirez profondément et lentement dans votre abdomen, puis expirez aussi rapidement que vous le pouvez.
Répétez: inspirez lentement, puis expirez aussi vite que vous pouvez.
Et... une fois encore: inspirez de plus en plus lentement, puis expirez rapidement.
Maintenant continuez la respiration à votre propre rythme.

Examinez votre corps physique de la tête aux pieds afin de trouver l’énergie de la peur.
Cherchez où se trouve la peur. Si vous n’arrivez pas à la trouver, lisez une de vos peurs sur votre liste et scannez votre corps à nouveau.

Une fois la peur trouvée dans votre corps, simplement, regardez-la.
Ne l’analysez pas, regardez-la simplement.
Permettez-lui d’être là. Permettez-lui d’exister. 
Permettez-lui de grandir et d‘être.

Cela peut être un inconfort physique, tel qu’un nœud, une douleur, un endroit tendu, ou une pensée ou un souvenir, .... cela peut être aussi juste le sentiment de la peur.
Regardez-la simplement. Observez-la. Sentez-la. Permettez-lui d’être là. Et dites, « Peur, tu es la bienvenue ici ».
Bienvenue ici. Accueillez la peur et permettez-lui de grandir. 
Laissez la grandir et grandir encore.
Permettez-lui de grandir et de grossir… autant que possible. 
Laissez-la être aussi grande qu’elle peut possiblement l’être.

Permettez-lui de s’exprimer à vous.
Mais n’analysez pas. Permettez-lui simplement d'être, quoi qu’il arrive. 
Que ce soient des mots, des pensées, des souvenirs, suivez si la peur se transforme en une autre émotion ou change de place dans votre corps.

Quoi qu'elle fasse, accueillez son expression.
« Tu es la bienvenue ici, pensée… tu es la bienvenue ici, émotion, mots, mémoires,... tu es la bienvenue ici».
...tu es la bienvenue ici....
Faites-y attention. Observez-la.

Maintenant, autorisez-vous à vous approchez d'elle, ... et à étreindre la peur quel que soit l’expression qu’elle aura choisie.
Donnez-lui de l’amour et la lumière, et permettez-lui d’exister.
Remerciez-la pour quel que soit le travail qu’elle aura accompli pour vous, et pour avoir été avec vous depuis si longtemps.

À présent, libérez-la dans l’Unité. Autorisez-la à retourner librement dans la Source.
Inspirez profondément maintenant. Inspirez la lumière et l’amour.
Et tandis que vous expirez, permettez que cette lumière et cet amour aillent remplir l’espace dans lequel se trouvait la peur.
Maintenant, respirez lentement.

En inspirant lumière et amour, et en expirant, permettez que cette lumière et cet amour se répandent à travers tout votre corps et dans votre environnement.

À présent, scannez votre corps des orteils à la tête et assurez-vous qu’il n’y reste plus aucune peur. Si c’est le cas, répétez l’exercice tout de suite. 
Si ce n’est pas le cas, vous pouvez utiliser votre liste des peurs pour répéter l’exercice, ...ou le terminer maintenant en ouvrant vos yeux et en vous étirant bien.

Répétez cet exercice chaque jour jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de peur dans votre vie.
 

Exercice de traitement de la peur, par Inelia Benz pour ascension101.com
https://ascension101.com/fr




Quand on commence à mieux se connaitre et à se faire confiance, on suit son instinct-intuition-élan et on utilise le pouvoir créateur du verbe pour se fabriquer ses propres outils, protocoles, selon sa personnalité, ses préférences, ses capacités et c’est de cette façon qu’on amplifie la confiance en soi, en son âme, son cœur, la source, la Vie. 

Mais c'est surtout la qualité d'accueil, le fait de se poser pour ressentir ce qui se passe en soi et de ne pas juger ce qui apparait, qui permet de libérer, d'apprendre à "réagir" de façon appropriée face à ses pensées émotions.  
Pour arriver à cela, il faut déjà savoir ce qu’on veut et ne pas craindre de se voir en toute transparence, honnêteté. La peur de découvrir un monstre peut aussi freiner, créer un blocage ou une fuite. C'est pour cela qu'il est important d'avoir la foi, la foi en notre nature divine. 

Cet exercice est une façon de casser le réflexe conditionné et d’apprendre à s’observer de l’intérieur. Un moyen de savoir qui on est au-delà des pensées émotions. 
Chacun aura une expérience particulière, un ressenti spécifique correspondant à une cristallisation énergétique liée à des pensées-émotions-énergies; les croyances qui donnent forme à l’aspect physique, au quotidien, aux symptômes…

Tout commence en soi et tant qu’on ne fait pas face à la peur depuis l’espace serein du cœur, on reste soumis à l’inconscient et on a l’impression de subir sa vie, le monde, les autres…

Bien que ça puisse sembler insensé, commencer par regarder en face, la peur de la peur, est une étape essentielle qui va déjà libérer beaucoup de tensions. 
Nos corps sont en interaction perpétuelle et quand on peut se détendre physiquement ça permet de voir plus clair, de changer de point de vue et d’aborder son monde intérieur comme un aventurier qui va explorer un monde nouveau. 
Des trésors sont cachés en notre être et quand on libère la peur, quand on la laisse s’imprégner d’amour et de lumière, elle apparait d’une toute autre façon…

La peur est une énergie neutre à la base, elle peut nous enseigner l’art de la maitrise puisqu’elle nous appelle à nous centrer et elle nous révèle nos talents, nos dons, nos besoins essentiels, notre potentiel, tout comme la vérité de qui nous sommes puisque c’est en notre cœur que rayonne l’amour lumière de la source.   
Elle porte beaucoup de masques, se cache derrière la culpabilité, les manques et les besoins, les illusions, les croyances erronées, le doute, la colère, elle génère toutes les pensées émotions de basse vibration et quand on la reconnait, elle perd déjà son emprise, son caractère paralysant. 
Plus on se connait et plus on peut anticiper, détecter les tensions et ainsi ne pas laisser les pensées émotions nous envahir, on devient de plus en plus conscient de soi et donc on n'a plus autant besoin de s'affirmer, on s'autorise à être ce que l'on est.


Merci de laisser les références, les liens, si vous souhaitez diffuser cet article dans son intégralité et de mentionner aussi ce blog (http://lydiouze.blogspot.fr ) afin d’honorer l’expression unique de chacun.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.