lundi 30 novembre 2015

« Reconnaitre sans critiquer, juger ou rejeter, suffit à restaurer l’ordre, l’harmonie en soi ».





Ce matin, ça n’est pas la super forme mais le moral est au beau fixe. Avec tout ce que je conscientise, laisse émerger et offre à la source, il est naturel qu’un temps d’adaptation soit nécessaire à tous les nivaux. Tous les corps étant interreliés, il est naturel que le corps physique soit affecté par le nettoyage mental et émotionnel.
Je parle beaucoup de la gestion des pensées, des émotions parce que c’est essentiel et en ce moment, j’ai du boulot. 
Maintenant que je ne doute plus ni de l’importance d’être attentive à mon état d’être intérieur ni de l’efficacité de l’acceptation, je me confie plus facilement à la source en moi, sans avoir à me convaincre par les raisonnements sans fin.

La situation avec Bilou, la chatte qui est malade et réagit à mes vibrations, m’oblige à être présente, attentive à mes pensées, mes émotions et juste en reconnaissant celles qui sont issues de la peur et des limitations, la paix demeure.
Je sais, je répète constamment cela mais parce que c’est essentiel. 

Non seulement ça détermine mon état d’être dans l’instant mais ça me permet de comprendre le processus de la création délibérée où la volonté doit s’aligner à celle de l’amour, où ma force réside dans la capacité à faire confiance à mon âme qui vibre sur les fréquences de l’harmonie, favorise l’unité des corps et l’abandon de tout jugement.

Bien sûr, je continue de réagir à certaines pensées, émotions, stimulations extérieures, infos, qui nourrissent la peur et le sentiment d’impuissance, mais la différence, c’est que je perçois cela comme une indication à revenir au centre, à l’amour intérieur, la paix et la simplicité.


J’apprends à me taire, à calmer le flot des pensées en recadrant l’ego avec tendresse, comme si je m’adressais à un enfant puisque malgré qu’il agisse en "père protecteur", il est un enfant aux yeux de la source. L’immaturité des pensées de peur ou d’incompréhension, les émotions ingérées ou refoulées le font réagir dans la défensive, la fuite ou l’agressivité mais si je ne le rejette pas, si j’appelle l’amour à absorber, harmoniser la peur, l’unité intérieure renforce ma foi.
J’ai pioché quelques clefs de sagesse sur le site de Monique Mathieu.
Je les lis et y répond au fur et à mesure.

Clef 439
« Essayez de vous surveiller, de surveiller la moindre de vos pensées inférieures. 
Essayez de ne plus nourrir et générer en permanence ces énergies d’involution.
Bien sûr, cela n’est pas toujours facile dans le contexte actuel dans lequel vivent les êtres humains, mais s’il vous arrive d’avoir une pensée inférieure, une pensée créée par la peur, projetez immédiatement la Lumière et l’Amour sur cette pensée. Ne la laissez pas grandir et s’épanouir à votre détriment et à celui de la planète Terre et de tout ce qui vit sur elle. »
C’est vrai que lorsqu’on entend ce genre de conseil, on a tendance à se fliquer, à guetter les pensées dites négatives et à ajouter de la colère ou de la culpabilité. Grosse erreur parce que c'est la meilleure façon d'abaisser sa vibration et de suivre l'ego dans une spirale descendante.
Pour ne pas tomber dans ce piège, je simplifie au maximum en limitant les pensées, les raisonnements logiques. 
Mes appels au calme intérieur se limitent à quelques mots et en ce moment la phrase qui revient le plus souvent, de façon spontanée, c’est celle-ci : 
« Je m’aime et je me libère avec amour et gratitude à mes cellules. »
Tout est résumé en ces quelques mots puisque je suis parfaitement convaincue de la puissance de l’amour; énergie de reliance, d’harmonie, à cultiver et amplifier en soi.

L’amour de soi, c’est admettre qu’on ne peut rien contrôler, forcer, c’est lâcher la culpabilité, les critiques, la peur, les jugements, reconnaitre que notre vision est limitée et que notre façon arbitraire de réagir est précisément ce qui nous ‘coupe’ de la vibration amour, de notre essence divine. Je devrais dire ce qui nous empêche de sentir cet amour, cette tendresse en soi.

Alors plutôt que de chercher à comprendre par des raisonnements logiques, je pose une question à la source, une question ouverte qui n’attend pas de réponse immédiate sachant que la vie m’enseigne, que mes émotions me guident vers le cœur, la voie du juste milieu, le point zéro où j’aurais la réponse si je peux rester en mode réceptif, sans attendre. 
C'est-à-dire ne rien forcer, ne pas chercher à tout prix à savoir en faisant des recherches sur le net par exemple. 
Une fois que la question est posée, je passe à autre chose. 
Si je sens que j’ai besoin de plus de calme intérieur, je respire profondément et parle à mon âme, demande à mes corps de rester unis et solidaires. 

Moins je parle intérieurement et mieux je peux entendre les réponses. Puis quand je commence à me faire des films, à imaginer la réponse ou à cogiter, je demande au mental de se calmer, à l’ego de lâcher la garde. C’est ‘normal’ si on peut dire, qu’il s’inquiète, qu’il cherche à comprendre mais comme c’est la peur qui porte ces pensées, ça ne mène nulle part et en plus ça amplifie le mal être.

L’effet de l’amour divin est encore subtil mais indéniable et par exemple, le fait de voir l’ego comme un allié plutôt que comme un ennemi, est un effet direct de l’abandon à l’amour en soi, de l’acceptation de tout ce que je suis. 
Mais il m’arrive encore de l’incriminer et dans ces cas là, je reviens vite au centre parce que je peux sentir combien ça affecte tout mon système. 
Je reconnais avoir agit de façon injuste, me pardonne afin de ne pas m’engluer dans la culpabilité. 
La peur, le doute et la culpabilité sont des énergies qui abaissent considérablement le taux vibratoire mais quand on les reconnait, elles perdent leur ampleur et leur pouvoir d’attraction. 
Reconnaitre sans critiquer, juger ou rejeter, suffit à restaurer l’ordre, l’harmonie en soi. 
Il ne faut pas s’attendre à sauter de joie tout de suite mais déjà, quand la paix revient, un sourire se forme naturellement. 
La joie excessive ou l’excitation n’est pas non plus "une solution" parce que très souvent ça cache un blocage interne, une croyance limitative, une peur et ça déclenche une stratégie d’évitement. 
Mais là encore, si on en devient conscient et si on laisse les émotions sortir sans s’y attacher, tout s’harmonise en soi, la clarté revient.  

Clef 1072
Évitez de dire « que vous n’avez pas d’Amour et que vous n’avancez pas », car de cette façon vous créez des pensées inférieures, vous créez un égrégore. A ce moment-là, vous freinez effectivement votre avancement. Aimez-vous ! Dites souvent : « J’aime, je m’aime et je suis aimé(e) de tous ». C’est simple, facile à retenir et dites aussi le plus souvent possible : « Je suis Amour, je suis Lumière ». Pour donner plus de puissance à cette phrase vous pouvez ajouter « je manifeste cet Amour et cette Lumière par la puissance du Christ en moi. Vous verrez que ces simples mots vous feront avancer beaucoup plus vite que vous le supposez » 

Comme les pensées, émotions et paroles sont des énergies portées par une intention spécifique, si nous croyons nos pensées dévalorisantes, nous attirons d’autres pensées similaires, par la loi d’attraction. Qu’elles viennent de nous-même ou de l’extérieur, le résultat est le même, on nourrit les basses fréquences qui nous maintiennent sous l’eau de nos émotions.
Il ne s’agit pas non plus de se mentir en affirmant qu’on s’aime alors que l’énergie du moment est plutôt celle de la haine. 
Il s’agit de reconnaitre cette haine, cette colère, ce rejet de soi puis de ne pas lutter contre ça. Pour relever mon taux vibratoire, j’appelle mes corps à s’unir, mon cœur à harmoniser ce que je suis et porte.
Avant, je focalisais mon attention sur l’amour lumière, telle que mon mental le concevait, c’est à dire en mode duel, selon les croyances de l’ego, selon la peur et je voulais aller à tout prix vers la lumière mais comme j’amplifiais encore plus la division et le déni, je vivais des vagues émotionnelles qui me ballotaient au gré de mes humeurs. 

Maintenant, je respire et prononce de moins en moins de parole pour ne pas être focalisée sur le mental. Comme j’ai validé le pouvoir de la vibration qui détermine mon état d’être, les seuls mots "harmonie", "paix", "liberté d’être", me ramène au cœur. 
Parce que même la conception que j’aie de l’amour est encore duelle, conditionnelle, mentale, relative au faire. 
Les concepts nous enferment et nous empêchent de voir clairement, d’ouvrir notre esprit et notre cœur. 
Une formule quasiment magique qui détend tous mes corps et ramène la paix, est la suivante : « Je ne comprends pas, je ne sais plus rien »
Ça n’est pas dit avec agacement bien que parfois ce soit le cas mais avec lucidité. 
Il est évident que le mental est encore limité par des croyances, relié aux égrégores du collectif humain, conscient ou inconscient. Mais ça ne doit pas me faire peur parce que je suis de toute façon toujours reliée aux autres d’une manière ou d’une autre. 
En changeant ma fréquence, je me relie aux autres par des voies plus lumineuses, légères et bénéfiques.
Je ne doute pas que l'énergie du christ, de ce qu'il représente, soit en moi et c'est certainement à cette vibration que je m'aligne lorsque j'appelle l'unité intérieure mais là encore, je ne m'attache pas à la forme, au nom, aux croyances véhiculées par la majorité des chrétiens, je vais au cœur du cœur, en conscience, en étant présente à ce que je suis.

Clef 562
« Il est important de s’informer, mais de ne pas entrer émotionnellement dans tout ce que vous pourrez voir et surtout de ne pas en avoir peur ».

J’ai trouvé la solution, soit je ne regarde pas les infos surtout si je suis dans l’émotionnel, soit j’accueille tout ce que ça éveille en moi. Je ne vois plus ce qui se passe à l’extérieur comme une prison, une fatalité, mais comme une indication à venir au centre, à connecter l’être unifié, le christ intérieur ou la sagesse innée. 
Peu importe le nom qu’on donne aux fréquences de la source, de l'harmonie, ce qui compte, c’est la foi qu’on met dans l’appel et surtout le ressenti qui accompagne les mots. 
Et quand je demande à être éclairée, la première chose qui sera mise en évidence, c’est ce qui fait obstacle à l’amour, à la Vie, en moi.

Clef 909
Votre destin peut être imbriqué dans celui des autres, et lorsqu’il arrive des difficultés à ceux que vous aimez, vous désireriez tellement que ces difficultés disparaissent grâce à vos prières et à votre confiance ! Elles pourraient disparaître, mais pas tout à fait de la façon dont vous le pensez. Si vous changez de fréquence vibratoire grâce à la confiance absolue, à la foi et l’Amour, par la loi de résonance votre fréquence vibratoire peut changer celle de la personne qui vous est chère et de ce fait, changer aussi en partie son destin ».  

Là, je pense au message des êtres de lumière canalisés par Daniel Miron, que j'ai publié hier; le rôle du sauveur a besoin de trouver l'équilibre...Difficile de se souvenir que nous sommes uniquement responsable de notre vibration mais c'est vraiment libérateur et on peut constater une fois de plus la puissance de la vibration du cœur lorsqu'elle agit sans que le mental n'intervienne ou émette l'intention d'aider.




Clef 871
« Lorsque vous faites une offrande d’Amour ou que vous désirez aider les êtres, et pour ne pas être en décalage entre ce que vous désirez offrir et ce que vous offrez, il faut déjà vous centrer sur vous-mêmes. Si vous êtes dans la tristesse, si vous êtes dans la colère intérieure, si vous n’êtes pas centré(e) et aligné(e), ce que vous pourrez offrir sera moindre, et à la limite n’aura aucun effet. 
Cependant, si vous vous alignez, si vous faites un moment de silence pour faire appel à la Lumière et à l’Amour qui sont en vous, si vous vous emplissez de cet Amour, vous pouvez offrir et votre offrande sera reçue et perçue ».

Oui, la vibration que j’émets prévaut et créé dans l’instant ma vision, mon état d’être. 
Avec Bilou, ou tout animal, il est impossible de ‘tricher’. 
Si les mots utilisés ne correspondent pas à la fréquence vibratoire de leur sens, si je parle d’amour et porte la peur ou la colère à l’intérieur, l’animal va capter ces émotions en premier. 
Elle m’offre un miroir authentique, fidèle, qui me renvoie ma propre émanation et ça me guide, m’invite à me poser régulièrement afin de détecter et relâcher les tensions. C'est de cette façon que je lâche peu à peu le rôle du sauveur en me laissant guider par la paix du cœur pour agir plutôt que de suivre mes raisonnements. 
En général, une pensée sombre ou contraire à l'amour créée une crispation interne et il n’est même pas besoin d’intellectualiser, de comprendre la raison de cette pensée, de savoir si elle vient de l’inconscient ou d’une fausse croyance. 
Il suffit de la laisser passer pour revenir au calme, à la détente et ça représente une démarche qui va casser le réflexe conditionné de refoulement. 
C’est suffisant et la fois d’après, le mental n’interviendra pas. 
Ça peut mettre un certain temps à se mettre en place mais en même temps, cet apprentissage permet de connaitre les vibrations, l’effet des énergies, de reconnaitre la voix de la peur et celle de l’amour, de l’ego et de l’âme. 
On développe l’art de l’écoute, la capacité à percevoir, à recevoir plutôt que de réagir de façon égotique et enclencher le processus de la spirale descendante qui s’enchaine naturellement.

Clef 656
« Lorsque vous aurez passé un certain cap, lorsqu’il émanera de vous des énergies de Paix, de Sagesse et d’Amour, tout changera autour de vous ! Même les êtres les plus rétifs à la transformation pourront se transformer à votre contact ». 
Yes, mais toujours sans le vouloir, juste en étant dans les vibrations qui nous font du bien.

Clef 400
« Ce qui vous est demandé, c’est d’apprendre à vous connaître, à relativiser toutes vos expériences de vie, à n’exprimer que l’essentiel. 
Pour vous connaître, il faut vous écouter davantage, vous voir agir, vous écouter penser et parler, être plus attentif à vous-même. Afin que cela puisse s’accomplir, il faut que vous relativisiez davantage votre vie et que vous ne vous laissiez pas perturber par les petites choses de la vie ».

Une technique assez efficace quand les pensées ou les situations deviennent confuses, c’est de se poser les questions suivantes : qu’est-ce qui est, qu’est-ce que je veux et qu’est-ce que je fais ? 
Comme je veux vivre en paix, je vais la chercher en moi. 
Une fois la paix revenue, la situation n’apparait plus comme un problème mais comme une porte, une direction qui m’amène au cœur, à la délivrance. 
Et le terrain est alors propice à la réception.

Clef 636
« Parfois vous n’avez pas le résultat que vous désirez par rapport aux demandes faites dans vos prières, parce qu’il faut absolument que vous viviez certaines choses afin de mieux comprendre et de mieux vivre vos expérimentations. Certaines expériences ne seront pas enlevées de votre chemin car elles sont nécessaires à votre évolution et font totalement partie de votre programmation dans cette existence ».

C’est clair que pour comprendre les lois universelles et connaitre le pouvoir de  l’amour lumière en soi, il nous faut lâcher les croyances à ce sujet. Se défaire de toute croyance et entrer dans l’expérience, vivre le processus pour que ça devienne une réalité vécue et non virtuelle ou imaginaire. 
Le pouvoir de l’amour est réel mais encore faut-il savoir de quoi on parle et comme le mental se réfère à ce qu’il connait, ça limite considérablement la vision. 
Et lorsqu’on remet les définitions en question lorsqu’on applique l’acceptation totale de ce qui se manifeste en soi, dans l’instant, on commence à comprendre un peu mieux ce que veut dire aimer. 
On comprend que l'amour grandit dans la confiance en la source, la vie, en soi et que c'est de cette façon que l'ego cesse de lutter, en étant aimé tel qu'il est tout en sachant qu'il n'est pas tout ce que nous sommes.

Clef 1037
« Lorsque vous avez une difficulté, vous vous dites parfois: «  je n'en parlerai plus car cela me gêne ou me dérange, donc je laisse faire les choses et tout s'arrangera. » Sur l'instant, cela peut avoir une réalité, et vous ressentez un confort parce que vous avez l'impression de lâcher prise, mais vous avez fui la réalité de votre expérience, et automatiquement ce que vous avez fui vous sera représenté, peut-être d'une autre façon, demain ou après-demain. 
Ayez le courage de voir la vérité en face ! Au travers du lâcher prise, ayez le courage de vous dire : « ceci participe à mon évolution et je ne veux pas fuir devant cette situation ».

On a parfois du mal à savoir si nous sommes dans l’acceptation ou dans une stratégie de fuite, d’évitement. Là encore, en scannant le corps physique et en ayant confiance en l’âme, on peut se contenter de revenir à la paix en étant convaincu que la réponse viendra en son temps. Puis quand on se rend compte que nous sommes  sur la défensive ou dans le déni, si on peut juste le reconnaitre, ça calme l’ego et change la fréquence vibratoire.

Clef 1082
« Vous avez passé un cap très important lors de la fin de l’année 2012. Vous avez peut-être pensé : rien ne s’est passé, on nous a menti, on croyait que, on pensait que… Il s'est pourtant passé des choses considérables dans votre humanité, dans les prises de conscience ! Vous avez tous beaucoup plus grandi que vous le supposez, mais vous ne pouvez pas voir à quel point vous avez grandi parce que vous vous appesantissez trop souvent sur votre sort. Il ne faut pas vous ’appesantir sur vous-même ! Pour vivre l'Amour en permanence,  vous devez relativiser votre vie et  ne voir que le meilleur ! » 

C’est clair que les prédictions au sujet de l’année 2012 ont amené beaucoup de déception mais c’est une bonne chose puisque nous avions des croyances totalement illusoire, égotiques, une vision de la vie, du divin et de nous-même, totalement idéaliste, utopique et infantile. Une vision remplie de peur, de jugement, de projections fantasmatiques que la lumière nous montre permettant de les ramener dans le cœur, l’esprit d’unité, d’harmonisation. 
Rien en soi n’est mauvais ou faux mais simplement excessif et voilé.
Nous avons besoin de mieux connaitre nos outils de perceptions, d’épurer les corps mental et émotionnel de toutes les pensées émotions qui voilent notre compréhension.

Clef 218
« Tout ce qui est limitatif tel le doute, tout ce qui est exprimé dans la souffrance ou la douleur est exprimé par votre ego, par votre petit moi.
Si vous arriviez à maîtriser votre pensée, vos peurs s’envoleraient, vos doutes également. Une immense confiance, une immense force naîtraient en vous ».

Je confirme ! Ça fait beaucoup de mise en garde sur le sujet, merci cher mental, de ne pas anticiper mais de rester focalisé sur l’instant, le corps, ses besoins de détente, de calme et de soutien. 
En ce moment, comme ça brasse pas mal, comme l’inconscient laisse émerger ce qui a été refoulé, le corps physique est aussi chamboulé. 
Dans ces cas là, j’écoute l’envie, le désir, suis l’élan qui me pousse à préparer telle ou telle chose à manger puis j’essaie de boire un maximum, de me reposer quand j’en sens le besoin plutôt que de boire un autre café par exemple. 
C’est une façon de mieux se connaitre, d’apprendre à écouter son monde intérieur. 
Un apprentissage nécessaire à la maitrise et à l’utilisation consciente de la loi de création délibérée.
Haut du formulaire
Bas du formulaire

Clef 59
« Apprenez à maîtriser davantage vos pensées car la force créatrice qui va se révéler de plus en plus en vous va créer des choses merveilleuses aussi bien que des difficiles pour vous si vous n’y prenez garde.
Votre pouvoir de création au niveau de l’esprit, au niveau de la pensée se développera de plus en plus. Tout ce qui émanera de vous se concrétisera beaucoup plus, alors soyez vigilant, travaillez encore et encore à votre transformation ».

Là aussi, je ne peux que confirmer ce qui est dit, ça va très vite ! 
Mais ça n’est pas une raison pour angoisser parce que l’énergie est en mouvement, malléable, et en venant au centre, à la paix intérieure, la vibration change rapidement et la manifestation aussi. 
On aura déjà une vision beaucoup plus claire, plus neutre des choses, on relativisera. 
Se pardonner lorsqu’on créé un état d’être douloureux suffit à élever la vibration. Évidemment il ne s’agit pas de s’apitoyer sur son sort, de se dire qu’on n’assure pas, qu’on n’est pas capable, que notre ego nous pourri la vie…ni de se mentir en stimulant des pensées positives mais de laisser le cœur réaliser l’harmonie, l’équilibre en soi. 
Une façon de dire à l’âme qu’on lui fait confiance, qu’on a foi en sa capacité de restaurer l’harmonie intérieure sans avoir besoin d’incriminer ou de rejeter un aspect interne. 
Un choix qui consiste à suivre l’amour plutôt que la peur, le cœur, à se fier au ressenti, plutôt qu'aux pensées. 

Clef 700
« Il faut surveiller votre violence intérieure. Il faut essayer de ne plus nourrir toutes les énergies émanant  de votre personnalité et de  votre ego qui vous tirent vers le bas. Votre personnalité et votre ego peuvent être transcendés, transmutés par la puissance de votre Je Suis. »
Bon, si avec tout ça je ne sais pas comment aborder la journée…et je vais d’ailleurs commencer par accueillir l'agacement dû à la répétition du message. 
Ne soit pas irrité mon ego, le message essentiel c'est d'être dans l'instant présent, ne pas anticiper, mais ça ne doit pas être une quête, une obligation, juste un désir à nourrir, une envie d'explorer, de ressentir, une invitation à vibrer la paix et l'unité ;-)


Clefs de sagesse trouvées sur le site de Monique Mathieu : http://ducielalaterre.org

Si vous souhaitez partager ce texte, merci d’en respecter l’intégralité, l’auteur et la source ; Lydia, du blog : « Journal de bord d’un humain divin comme tout le monde » http://lydiouze.blogspot.fr 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.