vendredi 4 septembre 2015

« L’esprit et le cœur » & « Le meilleur de soi-même » Gregory








« L’esprit et le cœur »

Comment arriver à connecter son esprit à son cœur? Quel est le lien entre eux ? 
Comment faire pour se relier à ce qui est, tout en étant conscient de celui que je suis ? 
Comment ne pas m'oublier dans ce que je donne aux autres tout en gardant ma propre singularité ?

Larges et vastes questions que celles-ci. 
Tu dis aimer les autres, te connecter à eux par ton empathie mais à quels moments te connectes-tu à celui que tu es vraiment? Tu dis aider les autres mais toi qui t'aides

L'esprit et le cœur sont indissociables l'un de l'autre. 
Si l'un va mal, l'autre souffre aussi. 
Si l'un est aligné avec ses plus profondes aspirations l'autre le sera aussi. 
N'oublie pas que de ce mélange découle ta vie. 
Que ce lien n'est pas fictif comme la plupart des gens le pensent. 
Qu'il est bel et bien présent dans chacun des actes que tu fais, dans chacune des décisions que tu prends.
Penser que l'un peut vivre sans l'autre est une hérésie. 

Croire que tu ne peux vivre qu'en laissant parler ton cœur ou bien en laissant croitre ton esprit est faux. 
La vie est faite pour relier ces deux aspects de ta personnalité. 
La vie t'aide à trouver le chemin qui relie l'un à l'autre en expérimentant des manières de faire, des façons de penser. 
En trouvant le juste milieu entre la compagnie des autres et ta solitude.


Nourrir un seul de ces deux aspects est dangereux. 
Car soit tu t'oublies dans la vie de l'autre, soit tu te coupes de tout partage, de tout échange. 
Le sentiment de plénitude ne peut apparaitre qu'en trouvant la manière, ta manière d'être au milieu de tout cela
Ne cherche pas chez les autres ce que tu n'as pas encore trouvé chez toi. 
Et si je ne devais te donner qu'un seul conseil alors je te dirais que l'esprit s'enrichit de ce qu'il reçoit et le cœur grandit par ce qu'il donne. 
Gregory






« Le meilleur de soi-même »

Comment puis-je savoir si je suis sur la bonne voie ? Si le chemin que j'emprunte est le bon ? 
Qui peut me renseigner, me permettre de savoir ou je pose chacun de mes pas ? 
Ou est l'épaule pour me consoler ? Ou est l'oreille pour m'écouter ? Ou sont les bras pour me réconforter ?

Devant chaque épreuve, chaque pas, chaque étape de nos vies il est bon de prendre conscience qu'a nos côtés chemine le meilleur de nous-même. 
Alors si des questions, des doutes te taraudent, il est bon de te rappeler que le meilleur conseiller que tu puisses avoir est ton propre devenir
Ce dernier avance à tes cotés en même temps que toi. 
Il est la version aboutie de toi-même, l'excellence de ton propre potentiel. 
Il ne dit rien, restant silencieux quand tu es sur la bonne voie. Il se tait quand tu es heureux, en phase avec ce que l'univers combine pour toi.

Il te murmure ses conseils, t'aide à te relever dans les moments de tristesse. 
Il te parle tout bas et seul le silence te permet de l'entendre. 
Il te regarde avec bienveillance, il est présent plus que toute autre personne

Il sait quand tu te trompes, il te le dit mais toi seul peut l'entendre et si tu décides de ne pas l'écouter .......il te laisse faire, te pardonne, et, il reste à tes cotés.

Alors tu me diras que le ressentir ne te suffit pas. Que tu veux aussi le serrer dans tes bras, l'embrasser, le sentir contre toi. 
Alors ferme les yeux, ressent son étreinte par le souffle du vent, regarde ses yeux dans le ciel, enlace le au premier arbre que tu croiseras sur ta route et aussi et surtout achète toi un beau miroir et regarde toi de la même manière que lui te regarde et je suis certain que dans ton propre regard tu sentiras sa présence. Gregory





Ces deux textes me plaisent parce que chacun se pose ces questions au moins une fois dans sa vie et peut trouver les réponses en son for intérieur. 
Quand on lâche les concepts religieux, les étiquettes collées à la spiritualité, le formatage éducatif et social, les rôles égotiques basés sur la peur et l’idée de séparation, l’être véritable et complet se manifeste à l’intérieur. 
On comprend que cet aspect éclairé de qui nous sommes, est la base de notre être et pour cette raison, il n’est pas séparé de notre personnalité. 
Nous choisissons ou non de l’entendre, de le ressentir, de l’écouter, de le manifester, de l’aimer ou de le haïr. 
Il/elle, cette énergie reliée à l’univers, à l’humanité, à la conscience universelle, à la terre mère, au tout, est notre propre source, notre "créateur". 
La personnalité est son expression dans cette dimension et lorsqu’elle prend conscience de la présence constante de cette énergie, elle se réjouit d’être aimée, guidée, soutenue et complète. 
La "meilleure" façon de le ressentir, c’est d’ouvrir son cœur et son esprit afin que s’écoule l’amour lumière en soi
Mais sa présence est subtile, douce, elle ne s'impose pas, elle se découvre littéralement en tombant les masques, les rôles, ce qui n'est pas notre vrai moi, notre vraie nature. 

C'est tout le propos de la dualité, de "l'effet de contraste" qui permet la reconnaissance du "soi".
Chaque fois que nous aimons, que nous sommes ouverts, c’est cette essence qui s’exprime. Et quand on apprend à s’aimer entièrement, on reconnait sa présence qui est constante et l’a toujours été. 
Les corps physique, mental, émotionnel l’intègrent par les prises de conscience, dans les moments où on cesse de lutter, où on se fait confiance. 

Collectivement, nous en sommes rendus là, nous laissons tomber l'illusion de la séparation, les illusions que la peur et l'ignorance ont forgé; les croyances. 
Nous sommes rendus au triste constat que la peur nous a toujours mené par le bout du nez, nous poussant à nous fermer afin de nous protéger. Et c'est la fermeture du cœur et de l'esprit qui nous a privé de sentir, de connaitre cette présence infiniment aimante. 

En commençant par s'ouvrir à soi-même, par aimer sincèrement tout ce que nous sommes, la peur perd son intensité, son emprise, et peu à peu, l'amour s'installe en même temps que la paix. 
Lydia


Merci de laisser les références, les liens, si vous souhaitez diffuser cet article dans son intégralité et de mentionner aussi ce blog (http://lydiouze.blogspot.fr ) afin de respecter le "travail", l'investissement de chacun.

2 commentaires:

  1. merci du partage et ravi de découvrir ton blog . Au plaisir de pouvoir partager d'autres moments. Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une des rares fois qu'une personne dont je diffuse les messages, me contacte. Remarque, je pourrais aussi le faire avant de publier des écrits que je trouve sur le Net.
      Je me laisse guider par l'élan pour ma lecture de messages "spirituels" et me suis abonnée à quelques sites dont le tien. Il y a une familiarité dans le ton, l'énergie, qui raisonne fortement comme pour la plupart des messages que je relaie ici.
      Ce nouveau monde virtuel et plutôt impersonnel et on oublie trop souvent qu'il y a des gens derrière les écrans. La peur de déranger est souvent ce qui m'empêche d'oser communiquer.
      En tous cas, ce contact est bien agréable.
      Belle journée aussi.

      Supprimer

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.