dimanche 6 septembre 2015

« La puissance du verbe, du dialogue intérieur, le langage de l'amour »




J’ai retrouvé la pêche en voyant le soleil briller de mille feux ! C'est marrant comment le reflet des tâches colorées que forment l'objectif, sur la photo, se mélangent dans l'eau. Une belle illustration du féminin et du masculin qui s'unissent lors de l'alchimie émotionnelle! L'eau symbolise les émotions et le soleil qui se reflète en elle, révèle des tâches dorées. L'or étant le symbole de l'éternité puisqu'il ne s'altère pas et de l'énergie christique...
Appeler les corps à s’unir est réellement magique, c’est de l’amour pur et une confiance totale qui permettent d’être soi-même sans se soucier du regard extérieur. On a beau se faire croire qu’on a de l’audace tant qu’on n’accepte pas chaque aspect interne de soi, on reste incomplet et fragile alors on se cache derrière des masques, des rôles.
J’ai appelé l’ado intérieure à rayonner ses énergies et c’est ce qui s’est produit ! Je l’appelle de cette façon pour signifier les énergies de l’audace, de l’enthousiasme et de la vision de l’amour qui s’élargit par les énergies sexuelles naissantes. Chaque fois que j’appelle l’enfant ou l’ado à se manifester, l’enthousiasme et l’insouciance viennent s’ajouter à la lucidité et me redonnent un élan de jeunesse.
Ces derniers jours, j’ai pu constater combien les ainés de ma famille avaient vieilli et j’avoue que ça m’a collé le bourdon. Mais comme je ne doute pas que ma vraie nature, la conscience pure, est éternelle, la neutralité m’a montré le côté positif du temps qui passe. Évidemment je parle de l'évolution que l'expérience permet de réaliser et pas du temps qui par lui même n'a pas le pouvoir de mener à la maturité. L'évolution de réalise par les prises de conscience et demande d'être ouvert , réceptif. 
La sagesse, l’expérience, le vécu, et la connaissance intime de soi, associées aux énergies de la jeunesse, de l’enfant intérieur et de l’ado, réunifiés, créent un ensemble, un tout parfait. Parfait dans le sens de complet, entier, intègre.
Celui qui garde son cœur et son esprit ouvert ne vieillit pas, il se bonifie !


Les énergies qui se sont déployées dernièrement ont favorisé l’élévation vibratoire et je sens que j’ai encore élargit mon cœur et ma conscience au point d’intégrer plus d’amour et de conscience de ce que je suis. 
La confiance en soi s’acquiert par l’acceptation des facettes internes qui nourrissent l’Être entier, permettent d’intégrer et de manifester les énergies de la source, de l’unité, de l’harmonie. Et pour cela, il nous faut vivre les énergies des deux pôles afin de choisir de revenir au centre.
Mon cher mental, merci de te souvenir que lorsque l’amour nous porte, avec intensité, la peur ou les énergies qui en découlent risquent de se manifester aussi par seul effet contraste et que ceci est l’occasion de s’ancrer dans le présent et de se centrer dans le cœur par lequel la conscience pure se révèle
La maitrise s’acquiert par la pratique régulière et crée l’expansion de cœur et de conscience alors réjouissons-nous de ces opportunités !

J’ai écouté l’album Kaya de Bob Marley qu’une amie d’origine marocaine m’avait fait découvrir en 1978 et j’ai retrouvé l’enthousiasme, la foi en l’amour que j’avais à cette époque. Je m’imaginais que celui-ci se trouvait dans la relation de couple et il a fallu vivre des déceptions douloureuses, rencontrer le Christ, pour comprendre que l’amour est en soi. Qu’il peut se trouver en écoutant son cœur et se cultiver par l’acceptation totale de tout ce que je suis. 
Ce genre d’amour est libérateur, épanouissant puisqu’il nourrit autant la personnalité que l’âme ! A cette époque, il est clair que le fait de fumer de l’herbe m’avait ouvert l’esprit et fait découvrir les mondes subtils mais maintenant, je n’ai plus besoin de cela pour oser être moi-même. 
En ne jugeant pas ce geste, je peux voir ce qu’il a de bon et de mauvais. C’était une façon d’affirmer ma différence, mon côté rebelle, une façon de refuser la réalité dicté par la société. 
Maintenant, je sais que je ne suis pas obligée de jouer les rebelles pour me distinguer de la masse, que je peux exister telle que je suis simplement en acceptant tout ce que je suis, en apprenant à gérer mon propre monde. 




Rester enfermé en mode rebelle ne résout pas les problèmes de ce monde alors que l’alchimie émotionnelle renvoie à soi-même, dans les profondeurs où on trouve sa vraie grandeur, celle qui mène à la souveraineté. 
Devenir responsable de soi libère du besoin de changer le monde mais en même temps, chaque fois qu’une personne ouvre on cœur, trouve l’être divin qu’il est et devient lucide, c’est l’ensemble qui en bénéficie. 
Soit on nourrit l’inconscient collectif, la peur, la souffrance et on s’enferme dans ses croyances, soit on s’ouvre à l’amour lumière en soi, à la conscience Une et alors, on reconnait la reliance entre toute vie.
Les liens qui existent par l’inconscient sont hautement toxiques, ils créent l’attachement, l’enfermement du mental nourrit par la peur qui s’identifie aux jeux de rôles. 
C’est un véritable enfer où l’évasion, la fuite dans l’astral sera la seule échappatoire. 
Ce monde de l’astral est une projection de l’inconscient collectif, de la dualité et on y retrouve les mêmes scénari, les mêmes conflits que sur la terre, les égrégores qui nous maintiennent interdépendants. On est enfermé dans les archétypes, les stéréotypes, très loin de notre vrai moi. On se nourrit des énergies de division et on ne peut donc pas avoir conscience de ce que nous sommes en vérité, on n’accède pas à la conscience élargie, celle qui est unifiée, reliée à la source.
Celle qui nous rend pleinement vivant. Celle qui déploie nos ailes d’ange et nous permet de nous envoler sur les fréquences de l’amour pur. C’est une jouissance incomparable ! 
Un sentiment de liberté qu’aucun produit ne peut procurer.
Merci à la vie, merci à mes corps de rester solidaire, unis, bienveillants et réceptif aux énergies de la source.

Oser se parler, s’adresser à tous les aspects internes de soi rend libre, puissant, complet. 
Je me sens à nouveau capable de soulever des montagnes. 
Je suis ébahie par ce phénomène et constate effectivement la capacité de création, d’élévation, de l’humain qui se confie à la source en lui-même et la puissance de l’unité !
Je suis allée au jardin en chantant à voix haute sans me soucier du regard des autres sachant de toute façon que l’énergie que je rayonne agit sur l’extérieur et peut les aider à trouver la source en eux. Cette confiance en qui je suis est contagieuse !
Je n’ai plus peur de choquer, de déranger, d’être vraie même si je continue de prendre les médicaments. D’ailleurs, je ne sais plus si j’en ai parlé ici, tout va tellement vite, mais j’ai demandé à mes corps de trouver des stratégies pour éviter les côtés négatifs de l’addiction et revenir au sevrage que j’avais mis de côté.
Je sais que ce qui me maintient dans la dépendance, c’est le manque de confiance en soi puisque j’utilise ces produit afin d’oser être ce que je suis. La peur du masculin que j’associais à la violence puisque je me référais à ce que je voyais, aux hommes, au patriarcat et à mon vécu, m’a fait croire que je n’étais pas capable de gérer mon hypersensibilité. 




Maintenant je sais que l’énergie masculine est en moi, que c’est un potentiel et que je n’ai pas besoin de suivre des modèles et en l’occurrence de rejeter cette énergie, simplement parce qu’elle est mal représentée sur terre, je l'accueille librement.
Par le centrage, la connexion au divin, à la terre et la seule volonté de vivre dans l’unité intérieure, je retrouve l’équilibre énergétique. Accueillir la violence, les pulsions de mort, de destruction en soi, les énergies dites négatives, restaure l’énergie masculine qui s’associe au féminin.
Le sentiment d’impuissance, d’incomplétude, de vide, vient du rejet de parts de soi. 
Le mental associé au cœur est alors infusé de l’intelligence pure et il s’épanouit dans la tendresse, s’ouvre au divin intérieur. 

Il est indispensable de se réconcilier avec tous les aspects qui nous composent ! La paix qui s’installe permet de changer la vision de soi et la confiance qui grandit révèle l’être unifié, relié à la source. J’ai donc demandé à mes corps de trouver des solutions pour utiliser seulement l’effet positif du produit. 
Déjà, libérer les fausses croyances au niveau du masculin, de soi et les blessures d’enfance permet de voir ce qui est de façon neutre et ainsi de constater l’aspect positif de toutes choses. 
La façon dont nous voyons le monde dépend de la façon dont nous nous percevons. 
Tout commence dans la pensée, les croyances et la réalité se manifeste en conséquence
La réponse de mes corps, c’est l’élan qui me pousse à prendre un bout de cachet, qui se manifeste moins souvent. L’écart entre les prises s’agrandit et me permet d’être plus facilement consciente, présente et donc efficace. C’est peu de chose, ça ne me coûte rien, n’enlève rien puisque la quantité totale est inchangée, il n’y a donc pas de sensation de manque.
L’inconvénient de ce produit, c’est qu’il m’enferme dans le mental et les croyances basées sur la peur, l’impuissance. De même, je perds le goût d’agir, l’envie de gérer mon quotidien. C’est un cercle vicieux puisque lorsque je glandouille, j’ai l’impression désagréable de perdre mon temps, ce qui diminue l’estime de soi et la confiance en mon potentiel.
La pensée a besoin de se manifester par des actes, elle est le moteur de la création et si elle demeure à l’état d’idée, ça engendre beaucoup de frustration. Et moins on agit, moins on ose.
Bon, assez parlé, j’ai du boulot à la cuisine ! Je me retrouve avec beaucoup de tomates que je vais faire cuire et mixer pour pouvoir les congeler. Tout vient en même temps au jardin alors il faut trouver des moyens de conservation qui n’altèrent pas le goût des aliments. J’essaierais de mieux gérer le truc l’année prochaine. Cette année, comme je suis partie au moment des récoltes, j’ai été débordée ! En plus, ma mère m’a donné des fruits et légumes qu’il a fallu gérer malgré le manque d’appétit ! Je suis contente de ne rien avoir gaspillé.

J’apprends à écouter mon corps physique, à le connaitre de l’intérieur, intimement et à rayonner les énergies d’amour, à penser à activer la santé parfaite en mes cellules parce que je suis convaincue que « ça marche » ! 
D’ailleurs, j’ai trouvé un article complet qui aborde le thème de l’autoguérison.  
Je sais par intuition et par expérience que la santé résulte de l’équilibre énergétique interne, de la libre circulation des énergies

La peur, la culpabilité, le déni, le rejet de soi, sont des poisons hautement toxiques, bien plus que tout autre chose. Le Christ a dit que ce qui est néfaste pour le corps physique n’est pas ce qui entre en lui mais ce qui en sort ! Ce que l’on porte vibratoirement et qui se manifeste à l’extérieur puisque nous sommes des êtres énergétiques avant tout.

A propos du discernement, voici une vidéo qui est très instructive puisque l’essayiste miche Collon explique en quelques minutes, les stratégies de propagande relatives aux conflits. 

J’aime l’intelligence au service de l'ensemble et les personnes qui donnent des clefs de compréhension abordable par la majorité des gens. Ces individus qui se réjouissent de partager leurs connaissances. Ceux qui appliquent les enseignements du Christ sans même croire en lui. "Ce que l’on fait aux autres, on le fait à soi-même". C’est un principe universel qu’il a évoqué et que la loi d’attraction révèle. Chacun peut en faire l’expérience, lorsqu’on agit avec amour, on se sent bien, immédiatement. Que ce soit vis-à-vis des aspects internes ou envers les autres.

Il y a eu une nouvelle coupure de courant ! Quatre fois en 24 heures et je suis la seule à les subir dans ce bâtiment ! Ça ne porte pas trop à conséquences puisqu’il me suffit d’actionner l’interrupteur du compteur pour que ça revienne mais ça m’agace. 
C’est toujours l’interrogation sans réponse qui pose problème et abaisse le taux vibratoire alors je ne cherche même pas à savoir d’où ça vient, j’appelle le christ intérieur, la source, à harmoniser les énergies en moi. Ça calme le mental et permet de passer à autre chose. Déjà je constate que la culpabilité qui venait de la connaissance de la pensée créatrice et la loi d’attraction n’apparait plus.
C’est sûr que ça peut perturber mais comme je sais quoi faire des pensées émotions dérangeantes, je reviens vite à l’état de paix intérieur.

L’alchimie intérieure demande de la patience parce qu’il faut passer par des étapes successives ; premièrement, avoir foi au divin en soi, en cette loi d’attraction, la valider par l’expérience puis pratiquer inlassablement jusqu’à ce que ça devienne un réflexe. 
Le mental une fois convaincu, pense à se tourner vers la source intérieure. 
Déjà, à ce stade, il est beaucoup plus facile de maintenir la paix et la cohésion intérieures. Puis accepter que la vie soit en mouvement, que l’on soit sensible aux énergies extérieures et continuer d’être responsable de son monde. 
J’ai vite fait d’accuser les autres, les dirigeants, les gouvernements, la société, la bio-ingénierie…et ça n’est pas faux, il est clair que la manipulation règne mais si je réagis de cette façon, je continue d’activer les circuits neuronaux que la peur et le sentiment d’impuissance ont tracé.
Il n’y a qu’une seule façon de sortir du rôle de victime, c’est de nourrir la confiance en soi, en l’amour lumière capable d’harmoniser son propre monde.
Voici un court message de Nicky Hamid qui résonne et raisonne fortement :




« Vous vous connectez aux autres non pas grâce à votre 'perfection', mais grâce à votre 'imperfection'.
Vous vous connectez à travers votre humanité, à travers l'authenticité de ce que vous avez vécu et en regardant avec amour qui vous êtes et avez été – non pas seulement en tant qu'Être Divin, mais également en tant qu'Être HUmain.

Vous vous connectez grâce à votre courage d'embrasser tout ce que vous êtes, d'être vulnérable et à votre résilience. 

Grâce à votre volonté de 'vous pencher sur' vos peurs avec confiance, en ayant la vision qu'elles conduisent TOUJOURS à PLUS de qui vous ÊTES. Plus Divin, plus de Source. Plus de joie, plus de larmes, plus de connaissance, plus centré, plus de paix, plus de challenges, plus d'aventures, plus de mini 'morts', plus de changements, plus de vitalité, etc, etc ........ .......
Vous vous connectez à toute chose parce que vous êtes de plus en plus connecté au SOI.
Donc, comprenez vos cycles. 
Et aussi longtemps que vous serez humain, il y aura plus de hauts et de bas, de fluctuations, d'avancées et de retours en arrière, d'ici et d'ailleurs, de déboires et d'éclaircissements.
La manière dont vous verrez vos cycles sera la manière dont vous en ferez l'expérience. 
Dans la 3D, nous avons souffert (nous choisissions le MOINS et la SÉPARATION). 

Dans la 5D, nous nous épanouissons (nous choisissons le PLUS et L'UNIFICATION).
Le challenge et le repos, la joie et la tristesse, l'équanimité et la colère, la solitude et la compagnie ......... La totalité de tout ce que je peux ressentir. WOUAH.

Je vous le dis : ''SOYEZ PRÉSENT'' – ''QUE LE SPECTACLE COMMENCE" –
J'ai Tellement d'Amour Pour Vous.
Nicky Hamid
Traduction TransLight https://www.facebook.com/TransLight

Je l’ai déjà publié mais je viens de retomber dessus « par hasard » et comme il est synchronicité, je le publie à nouveau aujourd’hui.
Nous intégrons ce que nous sommes par l’ouverture et la pratique nous donne la force nécessaire pour nous élever. C’est comme la musculation, c’est en étant en mouvement que les muscles se renforcent. Pour le moment, c’est plutôt un moment de pause, de relaxation que mes corps m’invitent à réaliser.


Merci de laisser les références, les liens, si vous souhaitez diffuser cet article dans son intégralité et de mentionner aussi ce blog (http://lydiouze.blogspot.fr ) afin de respecter le travail, l'investissement de chacun.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.