mardi 26 mai 2015

« Si la vie est un jeu, en voici les règles » Chérie Carter-Scott --- Règle n°1: "Apprenons à vivre avec notre corps"






“Si, au cours des vingt-cinq dernières années, vous avez croisé sur votre route les règles que j’énonce ici, si vous les avez photocopiées et communiquées à votre entourage; si vous les avez utilisées pour un séminaire, pour un cours, dans une brochure ou sur un site internet; si vous les avez encadrées et accrochées au mur, rangées dans un tiroir, où fixées sur la porte de votre réfrigérateur; si, en lisant ces lignes aujourd’hui, vous les reconnaissez avec un sourire de connivence, alors c’est à vous que je dédicace ce livre, ainsi qu’à tous ceux qui ont aimé ces règles de vie. Ce livre vise à être un soutien, pour vous et pour ceux que vous aimez, au cours de votre séjour ici-bas. Utilisez-le pour parvenir à un plus haut degré de conscience. Mes vœux vous accompagnent.”

“La vie est une succession de leçons qu’il faut avoir vécues pour comprendre”
Helen Keller

On compare souvent la vie à un jeu. Mais on ne nous en donne pas les règles. 
Nous nous retrouvons un beau jour à la case « départ », contraints de jeter les dés et d’avancer notre pion dans la direction qui nous semble la bonne, sans avoir reçu d’instructions précises. 
Le but du jeu reste vague, et nous savons à peine en quoi consiste la victoire.

C’est le propos même de cet ouvrage, qui vous offre dix règles simples pour jouer correctement au jeu de la vie, et pour comprendre un peu mieux ce que représente l’être humain. 
Il existe des vérités universelles que chacun perçoit confusément en son for intérieur, mais que nous avons tous tendance à oublier. 
Elles constituent pourtant la base d’une vie digne de ce nom.


Chaque règle implique un défi. 
Relever ce défi amène à apprendre un certain nombre de leçons indispensables au développement de notre personnalité. 

Une « leçon » est l’enseignement que nous apporte les problèmes auxquels nous sommes confrontés et que nous parvenons à surmonter. 
Les leçons à retenir sont aussi différentes que les individus qui peuplent la planète. 

Sachez aussi que le même problème se représentera aussi souvent que nécessaire, tant que la leçon à laquelle il correspond ne sera pas assimilée.

Ces dix commandements d’un genre nouveau n’ont rien d’une formule magique, ni d’une méthode pour atteindre la sérénité. 
Ils ne vous aideront pas à guérir miraculeusement vos blessures émotionnelles ou spirituelles, ni à parvenir à la sagesse sur un claquement de doigts. 
Mieux vaut les comparer à une bonne carte destinée à un randonneur soucieux de ne pas se perdre.

Sachez enfin que ce sont des règles de vie, et non pas des lois qui vous imposent ce que vous devez faire ou ne pas faire, ce que vous devez penser ou ne pas penser. 
Au contraire, grâce au supplément de sagesse à laquelle elles vous permettront d’accéder, elles vous offriront la liberté.

Règles n°1
Apprenons à vivre avec notre corps

Le corps que vous avez reçu en partage restera le vôtre toute votre existence. 
A vous de l’aimer ou de le haïr.

A la minute où vous êtes venu au monde, vous avez reçu un corps et, que vous le vouliez ou non, c’est ce corps qui abritera votre esprit jusqu’à la fin de vos jours. 
Votre personnalité y habite, avec tous les espoirs, les rêves, les peurs, les aspirations, les pensées et les convictions qui font de vous un être unique et irremplaçable. 
L’esprit et le corps sont appelés à faire ensemble tout le voyage, et pourtant il s’agit de deux entités bien distinctes.

La destination de votre enveloppe charnelle est de servir de tampon entre votre être intime et le monde extérieur, et de vous transporter à travers l’existence. 
C’est aussi grâce à lui que vous apprendrez quelques-unes des leçons les plus fondamentales de la condition humaine. 

Si vous êtes attentif aux enseignements et aux cadeaux que votre corps vous offre, vous n’en serez que mieux préparé à conquérir la sagesse et la paix. 
C’est grâce à lui que vous accéderez aux connaissances de base qui vous permettront de progresser.

Le corps que vous avez reçu en partage restera le vôtre pendant toute votre existence, de votre premier souffle à votre dernier soupir. Libre à vous de l’aimer ou de le haïr, de l’accepter ou de le rejeter. 
Cependant, sachant que le grand marché de la vie n’a prévu ni échange ni remboursement, il paraît raisonnable de ne pas le considérer comme un banal récipient, mais plutôt comme un partenaire et un allié. 

La relation qui s’établira entre votre corps et votre esprit est essentielle. 
C’est sur ce modèle que se forgeront tous vos rapports avec autrui.

Chacun de nous entretient avec son corps des rapports différents. 
Certains le considèrent comme un écrin idéal, parfaitement adapté à leur esprit et à leur âme. 
D’autres ont le sentiment d’être pris au piège dans une enveloppe qui trahit leur vraie nature. 
Peut-être êtes-vous de ceux qui estiment que leur corps et leur esprit sont assortis. 
Ou peut-être êtes-vous mécontent de votre physique, parce que vous aimeriez être plus fort, plus mince, en meilleure santé, plus séduisant, moins maladroit… 
Peut-être même votre corps et votre esprit se sentent-ils étrangers l’un à l’autre, comme si un ouvrier distrait avait commis une erreur de montage. 

Peu importe votre opinion à son égard, ce corps est le vôtre, et votre relation mutuelle aura un impact considérable sur votre destin. 
L’objectif de la règle n°1 est de faire la paix avec son corps, de façon à ce qu’il remplisse convenablement son rôle. 
C’est la condition sine qua non pour intégrer les notions indispensables d’acceptation, d’estime de soi, de respect et de plaisir. 
Tout individu doit faire siens ces principes de base avant d’entreprendre avec succès le voyage de la vie.




L’acceptation
« A mon avis, lorsque nous nous aimons vraiment et que nous nous acceptons tels que nous sommes, tout marche mieux. »
Louise Hay

« L’acceptation est une vertu qui consiste à prendre du bon côté tout ce que la vie nous présente. Le corps, à cet égard, est le meilleur des professeurs. 
Il nous accompagne partout. 
Il peut donc être un soutien précieux ou une croix à porter ; la décision vous appartient. Et ce choix dépend de votre aptitude à apprendre cette première leçon. »

L’estime de soi
« Personne ne peut vous rabaisser sans votre consentement. »
Eleanor Roosevelt

Se porter de l’estime, c’est penser que l’on est capable d’affronter les épreuves de la vie. 
Ce sentiment est aussi indispensable que l’air que nous respirons, et tout aussi peu tangible. 
Il vient des profondeurs de notre être et il transparaît à travers chacun de nos actes, du plus banal au plus sublime. C’est la pierre angulaire de notre psyché.
Si vous avez besoin de cultiver votre confiance en vous, les épreuves ne manqueront pas de se présenter, jusqu’à ce que vous soyez conscient de votre valeur

Votre corps lui-même vous offrira mille occasions de travailler sur le sujet, pendant toute la durée de votre vie. Il vous enseignera la leçon de l’estime en mettant à l’épreuve votre aptitude à donner le meilleur de vous-même, quelles que soient votre apparence et vos capacités physiques.

Le respect
« Votre corps est le véhicule qui vous transporte à travers la vie. Vous n’en aurez pas d’autre ici-bas. Aimez-le, respectez-le, chérissez-le et traitez-le bien. Il vous le rendra au centuple. »
Susy Prudden

Respecter son corps, c’est ne rien négliger qui puisse contribuer à son bien-être. 
Traiter son corps avec respect, comme on le ferait de tout objet précieux et irremplaçable, est une condition essentielle de la vie.

Si vous respectez votre corps, vous faites équipe avec lui. 
Vous plongez en lui vos racines et vous acceptez tous les cadeaux qu’il vous fait. 
Le respect entraîne une synergie. 
Votre corps et votre esprit auront l’un pour l’autre les mêmes égards. 
Si vous traitez votre corps en ami, il réagira de même. 
Si vous vous obstinez à vous faire violence, il se dérobera, jusqu’à ce que vous ayez assimilé la leçon du respect.

Le plaisir
« Soyez heureux d’être vivant – ce n’est pas un péché »
Bruce Springsteen

Le plaisir est la manifestation physique de la joie de vivre. 
Notre corps nous enseigne le plaisir par le biais de nos cinq sens. 
Lorsqu’on se laisse aller à une sensation agréable ou à une réaction de bien-être, le plaisir s’installe.
Si nous sommes attentifs aux messages de nos sens, nous goûtons pleinement la satisfaction d’être vivant.

Source: “Si la vie est un jeu, en voici les règles”, Chérie CARTER-SCOTT, éditions Michel Lafon

http://stopmensonges.com  

à suivre…lire les 9 autres "règles du jeu en cliquant sur cette page qui les regroupe toutes et qui apparaissent dans un ordre décroissant, il vous faut donc aller au bas de la page pour trouver la deuxième et ainsi de suite"Les 10 règles du jeu de la vie"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.