jeudi 2 avril 2015

« Chaque jour je renais à ma véritable nature, mon être unifié »




Ce matin, je me réveille enthousiaste et confiante malgré 5h petites heures de sommeil et les poumons irrités par les épandages constants. Je ne sais toujours pas quoi faire à l’extérieur, dans le monde vis à vis de cela mais je sais déjà comment agir en mon propre monde. Nous sommes passés à la vitesse supérieure et plus on devient conscient de sa vraie nature et de la puissance, de la seule vérité qui soit, l’amour divin et la conscience qui éclaire chacun, plus il devient urgent de se remplir d’amour afin de ne pas se laisser envahir par l’illusion. Je viens de lire un message de Saul via John Smallman qui m’a profondément touchée, et auquel j’adhère totalement. 
Le seul 'bémol', c’est le fait qu’il dise Dieu le père comme si l’énergie de la source était exclusivement masculine. Ce qui me semble faux puisque la source, c’est la vie et celle-ci ne peut exister sans ce principe masculin-féminin qui s’associe pour créer la vie. 
En même temps, c’est un homme qui canalise des messages donnés par un homme qui je dois le dire n’a pas toute mon adhésion, enfin son discours dans la bible m’a toujours semblé bancale. 
Peu importe de toute façon, je représente, imagine de plus en plus la source père mère comme le ferait un enfant, selon ce qu’il observe d’un point de vue humain: la terre et le soleil qui donnent la vie à tout ce qui est sur la planète. 
Je simplifie au maximum et garde uniquement comme références, ce que j’ai vécu personnellement et comme c’est subjectif, je n’en fais pas une vérité universelle. 


De tout façon ça n’est pas le but de cette incarnation puisque ce qui compte le plus pour moi, c’est d’apprendre à devenir autonome, à utiliser ce qui nous est donné pour réaliser la complétude de l’être, vivre depuis son cœur sacré dans un corps multidimensionnel selon les lois divines et terrestres. Celles de la nature, la gravité, les cycles, les éléments qui sont aussi en chacun, sous la forme de matière et d’éther, d’énergie et d’esprit, de pensées et d’émotions qu’on peut comparer aux éléments tels que l’eau et le vent. 
Puis le divin est en nous à tous les niveaux, au niveau cellulaire, dans chacune d’elles par le processus de régénération tout comme dans notre psyché, nos chakras et l’énergie qui nous traverse et que nous générons en permanence depuis notre cœur sacré, de façon harmonieuse. 
Ce cœur qui sait équilibrer tout ce que nous sommes et manifestons, qui génère l’amour inconditionnel que nous pouvons amplifier par la connexion au ‘ciel’, à la terre’ et l’amour véritable de tout notre être. L’ancrage par le chakra racine, par les pieds, au cœur sacré de la Terre Mère, la connexion par le chakra couronne au soleil et en habitant notre cœur en permanence, ce lieu où tout se rejoint et s'harmonise. Où le triangle formé par les qualités divines perçues depuis les chakras du bas, s’emboite avec celui formé par les qualités divines perçues par les chakras du haut. Le carrefour de toutes les perceptions de nos différents corps qui s’alignant à la fréquence du cœur apparaissent comme des outils permettant d’appréhender le monde terrestre et céleste. Il ne s’agit pas de voir l’invisible bien que celui-ci puisse nous refléter nos propres énergies, états d’être, mais plus de devenir conscient de ce que nous sommes en vérité, des êtres d’amour et de lumière venus expérimenter la dualité, arrivés à une étape clef de l’évolution qui peuvent vivre depuis leur cœur sacré, dans la paix, l’unité intérieure et l’amour sans conditions pour toute vie à commencer par soi-même.

Non par égocentrisme mais en état conscient de sa vraie nature essentielle d’amour et de lumière, de celle du cœur : un puissant générateur, émetteur et récepteur énergétique et de celle du corps physique : un canal qui capte les énergies du ciel et de la terre.   
Nos corps sont des outils de perception qui nous renseignent sur notre état d’être et nous permettent d’interagir dans la matière, avec toute vie, de manifester notre réalité en fonction de notre degré d’ouverture de cœur et de conscience et de nos aspirations profondes. 
Selon ce que j’ai vécu, je constate que la seule chose qui reste en ma mémoire, vivant en moi, c’est l’amour, celui que j’ai reçu et partagé, le reste n’a aucune consistance. 
Ce qui créé le mal-être et la disharmonie en soi, c’est la peur et l’ignorance de sa vraie nature, tant qu’on s’identifie à la personnalité humaine, nos perceptions seront limitées à nos croyances basées sur la peur, la notion de séparation et le manque. On percevra le monde et nous-même, au travers de ces filtres énergétiques que sont la peur et l’ignorance, le monde nous apparaitra hostile et nous serons en mode survie, 24h/24, dans l’inconscience, dans l’ignorance de ce que nous portons et des mécanismes qui régissent la vie, le fonctionnement de la psyché, les différents corps et la puissance de l’amour seront limités à nos cinq sens, au relations de couple, et nous utiliserons un faible pourcentage de notre conscience ou lumière. 
Mais en amplifiant l’amour en nous-même, par la connaissance et la reconnaissance de soi, de ce que nous sommes en profondeur et l’acceptation de tout ce que nous sommes et portons, on augmentera notre amour, notre capacité d’aimer et notre vie se conformera à nos émanations énergétiques toujours plus amoureuses et lumineuses.   

Il existe maintenant beaucoup de techniques qui permettent d’amplifier l’amour en soi ; l’EFT, l’H’oponopono, ou le pardon, au niveau du mental, la prise de conscience de qui nous sommes réellement, l’acceptation de tout ce que nous sommes et le lâcher prise. Ce récapitulatif est une forme de mise à jour mentale, un ajustement, un rappel qui vient m'aider à rester ancrée et centrée au cœur de ce que je suis, une façon de rassembler les pensées et de les élever à la fréquence de l'amour inconditionnel. 
Voici le lien d’un site dédié à l’EFT où vous trouverez toutes les infos utiles, expliquées clairement : http://technique-eft.com/decouvrir-eft.html 

J’avoue que je n’ai fait que le survoler mais là encore, c’est une façon de faire qui me va tout à fait. En effet, j’ai tout de suite repéré l’essentiel dans les messages de Jeshua ; "nous avons tout en nous". 
Le seul ‘problème’ c’est que c’est le foutoir ; on s’identifie à ce qui est superficiel, le mental, les émotions, on se cache notre vraie nature derrière la peur de souffrir, la peur de la peur, derrière nos émotions qui nous semblent définir qui nous sommes et comme on n’aime pas cela, on tente de contrôler la vie en nous…

L’effet miroir est une réalité qui permet de se connaitre et en même temps qui nous libère de l’attachement à l’image, au reflet, de l’identification à ce que nous voyons, par attraction ou par rejet. 
Les êtres de lumière, sont d’autres formes d’expression de la source, d’autres perspectives, d’autres degrés de conscience, des points de vue depuis l’éther, le subtil, l’énergétique ou de l’essence primordiale amour/lumière et nous avons aussi cela en nous. Le piège, c’est de s’identifier à eux ou de les prendre pour des êtres supérieurs. Tout comme le fait de s’identifier à nos émotions, notre personnalité, nos pensées, nos croyances. Ce sont des aspects de l’être, des reflets et non l’essence de qui nous sommes.

Comme notre essence originelle, c’est l’amour divin, inconditionnel et la lumière, la conscience pure ou pleine conscience, lorsque nous ouvrons notre cœur, notre conscience s’élargit simultanément et inversement lorsque notre conscience s’ouvre ou s’illumine ça créé un déversement d’amour en soi. 
Pour le problème des chemtrails, en appliquant la technique du miroir, je peux voir que mes critiques, reproches, révèlent ma propre vision de la façon dont je gère mon monde intérieur, mon corps physique, mental, émotionnel, qui est le reflet de la folie du monde dans sa façon de vouloir contrôler en vain la puissance de la nature (déni de sa vraie nature et stratégie de contrôle du corps physique, des émotions) , de vouloir dominer les plus faibles (prédation et rejet de sa vulnérabilité), d’agir par la ruse (contrôle du mental, visualisation, projection, anticipation motivées par la peur), la tromperie (déni de son ombre, refoulement dans l’inconscient), dans le secret (monde des apparences et déni de son ombre), dans le rejet de ceux dont l’image ne correspond pas à un idéal fixé par l’élite (rejet de parts de soi, idéal à poursuivre, manque d’amour inconditionnel envers soi-même). 
Bon c’est plus complexe que cela puisque les comportements ou stratégies qui sont sensées empêcher les souffrances affectent l’être tout entier et ne font que nourrir les blessures de l’âme et les angoisses existentielles. 
Donc pour gérer le problème des chemtrails, j’amplifie ma foi en ma vraie nature par l’amour sans conditions de tout ce que je suis, la reconnaissance et réintégration de mon ombre en mon cœur sacré qui harmonise tout ce matériel énergétique et permet la manifestation de ma vraie nature; amour-lumière.   
Ce qui va se traduire par une modification de mon comportement de la façon de traiter mes corps, naturellement, sans forcer, juste en me fiant à ces deux repères : « bon pour moi » ou « pas bon pour moi ». Pour la nourriture ça sera « miam » ou « beurk », pour le ressenti, la vibration, ce sera « agréable » ou « désagréable ». Ceci concernant l’élan spontané qui en général est motivé par une peur ou une fausse croyance mais de cette façon, j’apprends à utiliser mes outils de perception et à connaitre les énergies. Cet élan premier révélera ce que j’ai besoin de comprendre, et surtout d’aimer, d’accepter afin de maintenir ma vibration dans l’amour divin. Je peux choisir ce que je veux et selon le résultat, ajuster mon choix. Suivre l’élan premier et en constater l’effet pour arriver finalement à faire confiance à mon cœur et venir systématiquement en son sein avant d’agir. 
Pour ceux qui ne savent pas ce que sont les chemtrails, j'ai trouvé cette vidéo plutôt neutre, même si c'est présenté comme une possibilité future, qui est passé sur une chaine publique:
 


Il ne s'agit pas de fiction! Je ne sais pas de quand date ce mini documentaire...
Le seul fait de poster cette vidéo que je n'ai pas regardé jusqu'au bout suscite encore de la colère face à l'inconscience des scientifiques et en amenant cela au cœur, je me dis qu'il pensent sûrement bien faire, qu'ils s'imaginent être responsable de la gestion de la planète. Même si certains se placent plutôt en bourreau qu'en sauveur. Mais nous leur donnons tous pouvoirs de choisir ce qui est bon pour nous; médecine, alimentation, éducation, pensées, émotions, croyances, gestion de notre temps: travail, loisir, jusqu'à l'heure...

J’en suis à cette étape ou l’expérience de suivre mes élans sans les retenir, de laisser mes pensées émotions s'exprimer sans m'y attacher, m’amène à faire confiance à tout ce que je suis et à amplifier l’amour en moi en acceptant tout ce que je suis dans l’instant. La confiance en soi qui me permet de sortir sans craindre les regards extérieurs. Je retrouve ma liberté d'être sans avoir besoin de prendre un bout de cachet pour oser être moi-même.
De cette façon, je me connais en profondeur et en même temps je suis amenée à faire confiance à ma propre lumière puis à confier ma vie à l’amour que je suis, à agir depuis mon cœur sacré. 
Au début pour permettre à la peur d’être absorbée dans l’amour puis jusqu'à trouver l'équilibre énergétique qui fait que les programmes de survie ne servent plus que la vie, la respiration, les fonctions vitales. Lorsqu’ils ne sont plus la réponse systématique aux stimuli extérieurs, lorsque je deviens plus consciente de tout ce que je suis et confiante en ma nature humaine et divine, en la vie éternelle que je porte, je vais pouvoir agir en conscience et naturellement interroger mon cœur au lieu de réagir, d’enclencher les programmes involutifs internes gérés par la peur.
Je (enfin la conscience et l'amour) restitue à chacun des corps, sa fonction première, et prends ma vie en main en conscience et non plus par automatisme réflexe. 
Tout ce parcours m’aura permis de devenir consciente de ce que je suis, responsable de moi-même, il me montre mes talents, mes aspirations profondes, ce qui m’anime vraiment, mes vrais besoins à savoir vivre dans l’amour, la paix, la liberté et manifester ma réalité selon mon cœur, l’amour et la lumière que je suis éternellement. En tombant les masques, en lâchant les jeux de rôle, la victime, la souffrance, le passé, je sais que ma conscience est éternelle et la mort n’est plus un problème. De même ceci entraine une forme de détachement de la matière mais en même temps, une envie de vivre pleinement dans l’instant présent qui est le seul qui soit réel. 

Le paradoxe de l’humain divin est accepté et reconnu pour ce qu’il est; une dynamique me permettant de goûter la vie et d’explorer mon pouvoir de création afin de l’utiliser en conscience, avec sagesse, lucidité et détermination. Afin de manifester mon être complet et mon pouvoir d’aimer tout ce que je suis et tout ce qui est. 
Gérer mon propre monde depuis l’espace du cœur, dans la paix et la conscience de l’éphémère et de l’éternité associés, du féminin et du masculin unifiés, dans la quintessence de l’être. 
Mais tout ceci, c’est la théorie, le plan de mon nouveau monde car la renaissance se vit pas à pas, au jour le jour, à chaque instant. Il faut déjà reconnaitre sa vraie nature, en libérant la peur puis vouloir se connaitre et pour cela, lâcher les masques, devenir transparent à soi-même afin de sonder ses profondeurs, découvrir ce qui nous anime, nous passionne. 

La connaissance de soi amène indubitablement à découvrir, à reconnaitre, l’amour et la lumière que nous sommes. Puis celle des lois universelles nous aide à utiliser ses lois pour nous connaitre de l’intérieur et par effet miroir. A manifester l’amour en toute circonstance, sachant que tout est animé, régit par cette énergie d’expansion, de croissance.

Bon, j’ai encore beaucoup de choses à faire dans la matière, dans la réalité tangible mais au travers du cœur, de l’unité intérieure, tant que possible. 
Les séances d’EFT ponctuelles me préparent à aller vers les autres avec la conscience qu’ils me reflètent mon ombre (et donc que je n'ai pas à m'accrocher à leur comportement, à y réagir), que c’est une occasion de connaitre ce que j’ai refoulé afin de l’amener à la lumière et l’amour que je suis, de l’accepter pour que tout s’harmonise en moi.   
Concrètement, pour ne pas être affectée par les chemtrails, tant par ce qu’ils sont que par ce qu’ils révèlent en moi, j’accueille le jugement envers mon addiction aux médicaments, je restaure ainsi l’amour en moi, l’intégrité de l’être et ce rayonnement d’amour est la puissance qui me protège de l’extérieur, des émanations psychiques, émotionnelles et énergétiques des autres et de ces épandages massifs. 
Un des avantages de suivre son instinct, l’élan du moment, pour se nourrir, pour travailler la terre, pour tout ce qui à trait aux choses élémentaires, c’est que le geste est toujours le bon. 
Notre corps physique possède une grande intelligence que l’amour vrai de soi, justement de cet aspect charnel, révèle et permet d'en comprendre le langage puis d’utiliser les outils sensoriels en toute confiance. Je bois des infusions de thym-citron-miel-gingembre et diminue les cigarettes qui sont de plus en plus dégueulasses. Mais je ne force pas, ne m'oblige pas. Il y a l'effet des plantes par elle-mêmes et l'intention de prendre soin de moi, de devenir responsable derrière ce geste et le résultat est immédiat; moins d'irritation de la gorge, moins de sensation de saturation. L'intention est puissante et elle définie l'énergie qui agira, soit la peur, soit l'amour.

Le goût et l’odorat ne trompent jamais ils sont reliés à une connaissance cellulaire instinctive, ancestrale. La vue et le son non plus mais comme ils dépendent de nos croyances, de l’état de notre corps émotionnel, ils peuvent être faussement perçus et interprétés.  Il y a des odeurs qui éveillent des souvenirs traumatiques, des sons qui nous font accéder au profondeur de notre inconscient et si celui-ci est branché en permanence sur la survie, s’il gère notre quotidien faisant de nous des robots, des automates, on pourra avoir des réflexes d’auto-défense, d’agression ou d’accusation, un comportement bestial, sans conscience. 
Envisager la dualité comme un moyen de connaitre et l’occasion de réunifier tous les corps, les aspects de l’être, est très épanouissant et libérateur. On comprend alors que chaque corps est un parfait outil de perception, que nos pensées-émotions contiennent nos qualités qui ont juste besoin d’être équilibrées énergétiquement, harmonisées à la fréquence de l’amour, pour servir notre croissance, notre expansion au lieu de nourrir la destruction. 
Puis ces principes de vie et de mort apparaissent nécessaires dans le processus de croissance, de guérison, d’élévation. Tout comme la fleur passe par l’étape de la mort afin de former la graine de son devenir, nous vivons aussi des petites morts quotidiennes. 
Mort de pensées et de croyances obsolètes, mort des cellules pour leur renouvellement, mort de nos souffrances qui révèlent l’amour que nous sommes, mort de l’ancien moi qui libère l’être nouveaux, complet , libre et intègre…
Les énergies masculine et féminine, sont des qualités en mouvement qui en se combinant, en se stimulant créent en permanence, des pensées, des émotions, des sensations, qui vont animer notre corps, lui donner la direction, le plan et la manifestation dans la matière de nos aspirations. 
Finalement lorsqu’on reconnait l’amour en soi, qu’on le nourrit par l’acceptation totale de tout ce que nous sommes, on se rend compte que les humains aspirent tous aux mêmes choses ; l’amour, la liberté, l’égalité et la fraternité qui rend les échanges et la vie passionnante, riche. Et on y vient de plus en plus, une masse considérable d’humain prends conscience de qui elle est en vérité, de ses valeurs réelles. 

Cette vidéo d’un jeune qui aurait pu se complaire dans la superficialité et le bonheur illusoire qu’amènent la célébrité, le luxe et les paillettes, est un bel exemple de la conscience qui s’éveille: Prince Ea, auteur, compositeur américain


Puis celle de cet homme, Jean-Marc Le Bihan, auteur compositeur et interprète de rue, que les passants pourraient juger comme un clochard, un misérable, est encore un signe que les énergies de la source œuvrent en chacun. (Bonjour le débit de parole!)



Et on peut aussi comprendre que ces deux points de vue sont nés du constat navrant de la société qui arrive au bout de l’expérience égotique, de l’illusion du pouvoir et de la séparation. Il nous a fallu arriver à la limite de l’auto-destruction pour vouloir changer avec force et suffisamment de colère, pour nous tourner enfin vers le cœur, vers des valeurs humanistes.
 
Je viens de fermer la porte d’entrée du bâtiment pour ne pas entendre les bruits du moteur du bateau d’un des voisins et j’ai dit spontanément : "ils ne peuvent pas s’acheter des jouets mois polluants, va donc pêcher en mer avec une barque et la force de tes bras !" Il y a de la matière là-dedans, ça me renvoie encore à ma façon de considérer mes propres actes et pensées injustes. Tout ce que j’ai du mal à accepter en moi, et qui pourtant a sa propre valeur; Le goût du jeu, la légèreté qu’amène une certaine forme d’insouciance, celle de l’enfant qui sait qu’il est là pour apprendre et non pour être parfait. 
Ce qui amène à l’acceptation des choix de chacun, tout comme ceux que je fais qui sont jugés comme inadéquats pour la part de moi qui veut contrôler la vie. 
En accueillant ceci en mon cœur, il s’attendrit, s’élargit et change ma perception de la vie, tout en intégrant l’amour vrai de soi, en soi, me ramène à l’humilité et la simplicité d’être, sans avoir à me commander, à m’obliger à suivre un modèle que je me suis fixé. 
C’est encore la preuve que ‘savoir’ n’est pas suffisant et ça peut même être un frein, une façon d’être enfermé dans son mental, ses croyances et de se fermer à la vie, aux autres. 

Mes phrases pour l’EFT se résument à cela aujourd'hui : 
« Même si je me juge encore, même si je critique les autres ou moi-même, je m’aime infiniment, inconditionnellement et je m’accepte telle que je suis, en totalité. » 

Moins je résiste à ce que je suis au niveau humain et plus la vie est facile. 
Plus je cultive l’amour inconditionnel et plus la vie me renvoie ces cadeaux, une vision plus claire et amoureuse de ce que je suis et de ce qui est, la connaissance profonde de ma nature multidimensionnelle qui me libère des peurs les plus ancrées.

Pour conclure, voici un extrait d'un message d'Abraham reçu en channeling : 
« Si, tous les jours de votre vie, vous laissez votre intention dominante réviser et améliorer le contenu de l'histoire que vous racontez, nous vous faisons la promesse absolue que votre vie va devenir cette histoire-qui-ne-cesse-de-s'améliorer. Parce que, par la puissante Loi de l'Attraction — l'essence de ce qui est semblable à soi est attirée — cela doit être ! »

Abraham, extrait de l’ouvrage L'Argent et la Loi de l'Attraction - Comment attirer richesse, santé et bonheur
Traduction AD
Page d’origine : http://www.abraham-hicks.com/lawofattractionsource/index.php



Vous pouvez diffuser ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, photos comprises, de ne rien modifier (sauf correction des fautes d'orthographe), de citer l’auteur : Lydia Féliz, ainsi que la source : http://lydiouze.blogspot.fr  et ces trois lignes. Merci 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.