jeudi 27 juin 2013

La confiance amène à oser être...vidéo Isabelle Padovani "Argent, gratuité, spiritualité"


"The sacred of geometry"

Ce matin, la confiance en soi me remplit de la tête au pied. Certainement que d’avoir écouté deux conférences de thérapeutes du site « Réussir au féminin » a déclenché les prises de conscience qui m’ont amené cette nuit, à travailler sur ce thème en lumineuse compagnie. Je ne cherche plus à savoir qui m’assiste exactement puisque tout est en soi. Que ce soit l’âme, la présence divine, le corps christique, les guides, les anges, les maîtres ; la source de toute façon, peu importe, je dirais que c’est l’aspect de qui je suis, celui qui sait ce que je me suis proposée de vivre au niveau de l’âme, avant de plonger sur cette belle planète, en cette période extraordinaire de transition. Et même si des puissances qualifiées de moins lumineuses participent à mon évolution par rejet, ou tout simplement par leur vibration spécifique, puisque j’ai libéré la notion de bien et de mal, ça n’a aucune importance. Ce qui est essentiel, c’est mon bien-être, la paix intérieure et l’amour inconditionnel de soi dans le respect de toute vie. Avant même de pouvoir aimer tout ce qui est, en commençant par aimer tout ce que je suis, par la loi de résonance, par ma fréquence vibratoire, l’entourage prendra forme selon mes émissions. Que ces formes soient agréables ou non, l’importance c’est la façon dont je les vois et les interprète.
Je proposerais donc mes services en tant que conseil en développement personnel et spirituel et un catalogue de produits adaptés. Ceci dans un cadre légal puisque l’honnêteté est une de mes « qualités ». Je me donne deux mois pour mettre au point se service, accessible au plus grand nombre, tant en matière de coût que dans la présentation des outils et le mode de transmission des connaissances acquises par l’expérience. Les méthodes, techniques, moyen d’approche de sa lumière intérieure, sont tous évoqués sur ce blog ainsi que ma façon de concevoir l’aide. J’ai choisi d’utiliser les critiques dans cette démarche, comme des indicateurs de mon degré de confiance en la vie et d’amour inconditionnel de soi.

David Joaquin
Il y a autant de moyens de se connaitre et de guérir, qu’il peut y avoir d’être humain et la diversité des approches de soin ou de conseil, permet à chacun de trouver ce qui lui correspond. Pour ceux qui sont déjà dans ce secteur d’activité, rassurez-vous, vous êtes unique et il n’est pas question pour moi de faire du copié-collé mais bien de proposer quelque chose qui soit conforme aux élans spécifiques de ma personnalité tant dans ses aspects humains que divins. Si ce que je dis suscite en vous jalousie, critique ou colère, utilisez ces sentiments pour augmenter votre amour et votre confiance en ce que vous êtes. Pour ce qui est des personnes en demande d’aide, qui seraient choquées par le fait que je propose un soutien, une guidance, alors qu’elles estiment que je ne suis pas encore dans le parfait équilibre et l’harmonie intérieurs, interrogez vous sur ce que mes propos reflètent en vous. Peut-être que votre démarche de guérison est encore trop appuyée par le manque de foi en vos propres capacités, votre propre lumière. Personne ne peut guérir à votre place, de même que vous devez vous autoriser à sortir du schéma victime/bourreau/sauveur pour finir par réaliser que vous êtes 100% créateur de tout ce qui vous arrive. Vous me direz pourquoi donc proposer une guidance ? C’est une question d’aspiration et de réalisation de ces rêves. J’ai choisi de suivre mon cœur, d’honorer les désirs de celui-ci, les élans de mon âme. Je n’impose rien et suis confiante en votre propre lumière pour déterminer ce qui vous correspond. Je ne propose pas de remède miracle mais les outils que j’ai moi-même utilisés afin d’élargir mon cœur et ma conscience. Mon objectif étant l’autonomie à tous les niveaux, j’ai commencé par chercher la lumière intérieure afin de ne pas dépendre de celle des autres. Je vous suggère de lire les articles de ce blog, des plus anciens aux plus récents pour voir comment la certitude en sa propre guidance, peut s’amplifier jusqu’à s’ancrer dans la réalité du quotidien. C’est un processus qui demande de la persévérance et de « travailler » sur l’amour de soi, la confiance en son âme et en la vie. Le simple fait qu’en écrivant cet article, mon ventre bouillonne de vie, m’indique que je suis effectivement sur mon chemin, que je suis effectivement les élans de mon âme. J’ai confiance en la vie qui m’enseigne au travers de mon ressenti, de mes pulsions de vie, de situations du quotidien et saura répondre à mes élans. Puisque je sais que le simple fait d’être dans l’acceptation de ce qui est, permet de décrisper tout blocage énergétique et de voir de façon claire et évidente, le chemin qui se trace devant soi, au fur et à mesure que notre cœur s’ouvre, élargissant notre conscience et amenant une vision claire du présent et un ressenti quant au futur qui permet d’oser avancer, je me laisse porter par ce courant.
Je remercie au passage, Isabelle Padovani pour les vidéos mise en ligne concernant l’estime de soi ou la compassion envers soi. De beaux outils efficaces et pratiques que je partagerais sur ce blog. La peur de la concurrence n’est que le reflet du manque de confiance en soi et du doute quant au caractère unique de chacun. C’est aussi l’expression d’un choix de soutien, motivé par la peur, le manque et le besoin. Je vous suggère de voir cette vidéo :
Isabelle Padovani
« Argent, gratuité et spiritualité »


C'est des vidéos qui peut être utile tant pour les thérapeutes que pour ceux qui sont en demande de soutien. Il est clair que ce qui est spirituel bien que ce soit « éthéré », s’applique dans la vie de tous les jours puisqu’il n’y a pas de séparation entre le divin, et l’humain. De même que chacun doit assumer son incarnation, sur le terrain, dans la chair. Celle-ci recherchant la reconnaissance de l’esprit par des attentions particulières que sont la nourriture, les soins, l’écoute, le confort, il est du domaine de l’amour inconditionnel de soi que d’y répondre. Mais cette relation amoureuse à soi-même, implique une interaction avec le monde, une application juste de la loi du donner recevoir. L’échange passant par l’argent puisqu’il en est une forme d’expression dans le monde matériel, la nécessité de libérer les vieux schémas concernant cette énergie, est nécessaire. Ce que je souhaite partager ne m’a pas coûté dans le sens où j’ai eu accès gratuitement aux outils et que c’est dans la joie que j’ai effectué ce travail de connaissance de soi. Cependant, il a demandé un investissement en termes d’outillage de connexion, de temps passé à comprendre et à appliquer les techniques et ce n’est pas parce que j’y ai trouvé du plaisir et de la joie que ceci a été gratuit. J’y ai « mouillé ma chemise » ! Je pense qu’il est important de proposer des outils gratuitement, comme je le fais ici, sur ce blog, dans un esprit de partage puisque c’est mon plaisir mais un contact individuel qui demande un investissement en temps, en disponibilité ne saurait être gratuit. De même que les supports visuels que je suis en train de concevoir. Mon temps, mon expérience, mes capacités sont proposés dans le cadre d’un échange où l’argent est un moyen de pouvoir offrir ce service. D’un point de vue purement pratique, si je n’ai pas de quoi me nourrir, me loger et payer mes factures, je ne peux rien faire. L’estimation du coût de ce que je proposerais sera fonction de la réalité de la vie, dans un souci d’honnêteté et de respect mutuel. Il n’est pas question pour moi, de surfer sur la vague du mouvement New âge, ni de faire fortune sur la misère humaine mais de pouvoir vivre honnêtement et confortablement de ma passion. Ce n‘est pas parce que l’on fait quelque chose avec amour que ça n’a pas de prix. J’ai eu l’occasion de voir que le fait de donner sans accepter de recevoir, créait un déséquilibre qui dévalorisait le don. Quand on donne si on ne reçoit pas, une part de nous se sent frustrée et se manifeste, nous montrant que nous ne sommes pas dans l’amour et le respect de soi. Ni d’ailleurs dans le respect de l’autre. De plus dans une démarche de soin, ou dans la volonté de guérison, payer un service est un moyen de s’investir concrètement, pour la personne qui est en demande. Je sais que les psychanalystes ont abusé de cette réalité mais elle a un sens. Quand on investit de l’argent dans une démarche de soin, c’est une façon de confirmer son désir de guérison, de se prendre en charge en faisant passer ce souhait avant les distractions qui nous éloignent de notre déséquilibre intérieur. La somme utilisée pour des achats compulsifs qui occupent notre mental nous évitant de voir ce qui en nous est en souffrance, peut être utilisée dans une démarche de connaissance de soi.   

La journée s’annonce torride, alors je vais profiter de la fraîcheur matinale pour aller arroser au jardin.  J’ai déjà fait ma petite séance photo, contemplation et captation de la beauté naturelle qui me place dans de bonnes conditions, par le contact conscient à la planète et à son âme. Je suis dans une grande forme par le seul fait de suivre à nouveau les élans de mon âme. J’avais un peu laissé de côté cette aspiration à transmettre ce que j’ai expérimenté et je sentais que quelque chose en moi était un peu éteint. La flamme est ravivée et tout se mets en place facilement, dans le sens de cette réalisation.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.