jeudi 25 janvier 2018

« Quelles sont les potentialités de 2018 ? » Magali





2017 est perçue comme l'année 1, celle des bilans et des bases d'une nouvelle société. 
Et cela commence par nous, l'individu qui se cherche et s'observe à travers les multiples regards extérieurs que nous renvoient ceux qui nous approchent et nous côtoient. 

Nous avons fait un pas vers nous, vers cette paix et cette joie dont nous ressentons tous les bienfaits lorsque nous nous y abandonnons. 
Nous naviguons toujours dans notre émotionnel, et cela fait de nous des êtres humains ouverts à l'autre. 
Nous faisons partie d'une famille où toutes nos différences nous permettent d'apprécier notre manière unique d'Être.

2017 nous a fait ressentir à quel point tout s'accélère, que nous recevons immédiatement ce que nous désirons, même si nous ne contrôlons pas encore nos souhaits. 
Les souvenirs sont projetés sur l'écran de notre mental afin de nous aider à nous positionner, et les signes que nous sommes accompagnés s'accroissent. 
Les grilles de l'ancien monde où la dualité était l'ordre se déconnectent au profit des nouvelles déjà bien en place. 
L'optimisme reprend une place au sein de notre société, là où l'amertume et la déception se paraient de la raison pour se justifier.


2018 va continuer ce mouvement. Notée comme année 2, elle va nous donner un plan de travail pour y poser les premières briques de notre demeure. A chaque fois que nous en choisirons une, nous étudierons minutieusement l'emplacement à la recherche de souffrance éludée, et nous nous attellerons à ne rien oublier. 
Paradoxalement, nous irons doucement et pourtant rapidement.

2018 nous ouvre une porte où de nombreuses potentialités nous seront présentées. 
Et chaque fois, la leçon de la légèreté et de la joie nous sera rappelée, pour que notre regard change d'optique. 
Nous sommes les bâtisseurs de notre vie, et nous disposons de tous les outils pour réaliser nos rêves. Encore devons-nous être honnêtes avec nous-mêmes, et discerner ce qui provient de nos souffrances et de notre Être. Le 2 est le symbole du miroir, de l’écho fidèle qui nous tend la main. Lâchez vos jugements, vous avez le pouvoir de concrétiser vos rêves d'enfant. Osez y croire.
http://groupemiriadan.blogspot.fr





Je n’ai jamais été attirée par les prédictions parce que cela voudrait dire que tout est prédéfinit, tracé, limité. Même si du point de vue de l’âme, un plan est dessiné, même si c’est elle qui dirige, qui guide, nous ne sommes pas non plus des marionnettes. 

Nous avons le pouvoir de choisir notre positionnement intérieur, la façon dont nous considérons les choses et cela impacte notre vibration, notre état d’être. Notre façon de voir le monde change totalement.

C’est là que se situe notre pouvoir, soit nous nous enfermons dans les anciennes croyances, les références passées, fuyant les peurs, résistant à ce qui se manifeste dans l’instant, soit nous nous positionnons en observateur neutre. 

La capacité à se détacher du drame élève notre vision et nous réalisons qu’il est vain de lutter ou de résister. La confiance qui s’installe dans ce lâcher prise, dans le fait de suivre l’élan enthousiaste nous permet de suivre le courant de l’aisance, d’être ouvert et réceptif. 

La vision élargie de l’âme est accessible au mental lorsque nous nous alignons sur les fréquences de la paix et de l’unité. Mais il s’agit davantage d’une sorte de confiance aveugle, la sensation que tout est pour le mieux. 
Apprendre à faire confiance à la vie, à la guidance intérieure nous libère à la fois des attentes et nous ouvre sur de nouvelles perspectives.

Pour retrouver les rêves de l’enfant que nous étions il est indispensable de retrouver l’authenticité, la relation transparente avec l’âme et de poursuivre la joie, de la cultiver. 
Les qualités de l’enfant sont les atouts majeurs dans la cocréation, dans la capacité à s’aligner à l’énergie de l’âme, du désir. 
La confidence envers l’âme restaure le féminin intérieur et la confiance en elle permet au mental de lâcher le besoin de contrôle. 
Le masculin et le féminin sont complémentaires dans le positionnement au centre. L’enfant peut alors s’épanouir en toute sécurité. 

Merci de laisser les références, les liens, si vous souhaitez diffuser cet article dans son intégralité et de mentionner aussi ce blog (http://lydiouze.blogspot.fr ) afin d’honorer l’expression unique de chacun. Photos privées
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.