dimanche 22 décembre 2013

"L'Art de faire la paix spirituellement" Jésus par James Twyman, leçon 12




Je vous appelle mes Amis Bien-Aimés, ma famille, parce que j’ai porté mon regard sur votre Amour et que je vous ai reconnus comme étant moi.
Vous devez faire de même, car si nous désirons profiter pleinement de cette Union Sacrée, nous devons Regarder avec les mêmes yeux, percevoir le monde à travers le même cœur, et connaître le Bien-aimé à chaque moment de notre vie.
Les Trois Illuminations ne sont pas réelles, parce qu’elles n’indiquent aucun changement réel en vous. Mais elles semblent réelles parce que votre cœur a été fermé pendant tellement longtemps et qu’il est finalement revenu à son état plus naturel. 
C’est la seule chose qui importe pour le moment.
J’ai dit que vous étiez déjà illuminés, parce que j’ai vu ceci en vous.
De quelle autre façon pourrais-je comprendre les voies de mon Père/Mère autrement qu’en donnant ce que j’ai reçu ? 
Voulez-vous marcher dans cette même Lumière, maintenant ? 
C’est la seule raison pour laquelle vous êtes revenus, et ceci est le moment où vous avez décidé de vous éveiller, même si cette décision fut prise longtemps avant votre incarnation actuelle. Maintenant, posez votre regard sur le monde, avec votre nouvelle vision, et vous allez comprendre tout ce que j’ai dit, pas avec votre mental, mais avec votre Soi en entier.



Prenez un moment pour regarder la Roue de l’Émissaire et portez votre attention à l’endroit où les points se rencontrent sur le cercle extérieur. Laissez votre regard s’adoucir et vous remarquerez que la roue semble bouger par elle-même. Votre point d’observation va se déplacer d’un endroit à l’autre et vous allez voir, triangles sur triangles, se dirigeant tous vers le plein centre, où il n’y a aucun mouvement. C’est votre objectif, le calme parfait.

Nous commençons par le périmètre, à l’endroit où le cercle englobe la roue, ensuite nous nous dirigeons vers l’intérieur par les rayons, jusqu’à ce que nous arrivions au centre du triangle. Vous êtes maintenant rendus à un pas du Ciel, parce qu’il n’y a plus rien à faire, sauf, libérer toutes les choses que vous pensiez, réelles. Alors, toutes vos questions s’éteignent et fondent devant cet autel de Grâce, et enfin, vous percevez votre Bienheureuse Sainteté. Les illusions disparaissent et vous voyez le monde comme si c’était la première fois. Rien ne peut envahir ce calme, parce que vous vous êtes libérés des contraintes de ce qui n’est jamais arrivé. Tout ce qui existe se situe dans ce moment présent, parce que vous vous souvenez qui vous êtes, et tout est bien.


Je vous ai demandé de vous tenir à côté de moi, afin d’être des Travailleurs Spirituels de Paix. C’est ce que j’ai voulu dire par cette phrase « Soyez dans ce monde mais pas du monde ». Vous devez devenir le pont qui mène les autres vers la lumière que nous partageons, dans le monde où la réalité n’est jamais menacée. Un simple regard aimant en direction de quelqu’un, peut apporter plus de paix que tous les gouvernements du monde. Une main tendue à un autre, libère plus d’énergie que toutes les sources de pouvoir de cette planète. Nous avons mis de côté nos anciens jugements et nous voyons le monde à travers des yeux spirituels. Nous ne sommes pas intéressés aux résultats, mais plutôt, à une paix qui dépasse tout entendement. Il faut que vous soyez Éveillés pour que la Roue de l’Émissaire soit utile. Par elle-même, elle n’a aucune valeur, mais si vous y appliquez ce saint moment, elle vous libère de la prison dans laquelle vous vous étiez vous-même emprisonnés.


Est-ce votre choix actuel ? 
Vous devez avoir réalisé que vous êtes en prison, sinon, vous n’auriez jamais répondu à l’appel que je vous ai envoyé. Et comment vous sentez-vous quand je vous dis que la porte de votre prison n’a jamais été verrouillée ? 
Vous pouvez en sortir à tout moment, c’est votre peur de ce qui est à l’extérieur, qui vous a empêché d’expérimenter la liberté que vous méritez. Prenez la poignée de la porte, tournez-la, et voyez par vous- même. Elle tourne facilement, presque trop facilement. Vous pouvez être tenté de vous critiquer pour ne pas l’avoir fait avant.

Comment pourriez-vous servir les autres si vous n’avez jamais expérimenté toutes ces choses ? Moi aussi, j’ai ressenti cette prison, maintenant, je vous regarde et vous lance un appel vers la Lumière que je savoure.
Dès que vous serez sortis de cette prison, vous pourrez vous aussi, savourer cette Lumière, ainsi, vous saurez réellement ce qu’est un travailleur de paix. Jusqu’à maintenant, vous vous êtes imaginé qu’un travailleur de paix est celui qui apporte la paix dans le monde. Je suis ici pour vous montrer qu’il n’y a pas de monde auquel la paix puisse être apportée.

N’essayez pas de comprendre ces mots avec votre mental car vous allez sûrement échouer. Vous en êtes arrivés à un point où, vous pouvez comprendre ces choses avec votre cœur, parce que c’est là que la liberté se produit. Ouvrez-vous maintenant et laissez-moi vous révéler la Vérité. Vous êtes prêts ?
 

Je vais continuer à vous guider sur le sentier des Trois Illuminations. Maintenant que vous avez commencé à ressentir les effets de la Roue de l’Émissaire, qui a éveillé votre niveau cellulaire, vous êtes aptes à comprendre le sentier sur lequel vous vous êtes engagés. Cette Roue englobe tout ce que je vais partager, alors, continuez à méditer avec elle, aussi souvent que vous le pouvez. Ne dirigez pas le cours de cette méditation, laissez la vous diriger. Concentrez-vous sur la géométrie, et laissez-la vous attirer. Le reste, qui est glorieux, va survenir de lui-même.

Durant les trois prochains jours, je vais partager plus d’information concernant les Trois Illuminations. Au point où nous en sommes, il est encore important de se placer doucement entre l’âme et le mental, en attendant que vienne le jour où nous pourrons mettre de côté le mental, parce qu’il ne nous sera plus utile. Il n’y a rien à craindre avec ceci. Je suis avec vous et j’ai marché sur ce sentier avant vous. Je ne vais pas vous induire en erreur.
Vous avez presque atteint la dernière courbe du sentier qui mène à votre maison, l’endroit où le Bien-aimé vous attend. Je peux ressentir la joie de mon Père/Mère, venant de ce palais, dont vous avez été éloignés depuis tellement longtemps.
Votre Frère Jésus




Reçu par James Twyman.
Réalisé grâce à Nathalie Doutreligne et Jakina Deom.

Pour reprendre les leçon depuis le début, cliquez le lien ci-dessous puis en allant en bas à droite de cette page, en cliquant sur "Jésus/James Twyman", dans la rubrique "Libellés et thèmes", vous pourrez accéder au 11 autres. 
Leçon 1:
http://lydiouze.blogspot.fr/2013/11/lart-de-faire-la-paix-spirituellement.html

Photo dont l'auteur n'est pas cité

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.