samedi 16 juillet 2016

« Offrir à la Source en soi tout ce qui est troublant, élève la vision, la vibration » & film: « La Prophétie du sorcier »





L’intelligence de la source est inconcevable pour le mental tout comme la puissance de l’amour, de la vibration et de sa portée. Pouvoir le reconnaitre humblement et le confier à la source, va éclairer la conscience humaine et donc faciliter la compréhension. 
Les évènements dans le monde sont toujours orchestrés d’en haut tout comme ce qu’on peut vivre individuellement.
Et quand on sait que la clef, c’est de se tourner en soi plutôt que de projeter vers l’extérieur les pensées émotions qui surgissent lorsqu’on est face à quelque chose de dramatique, on peut sentir la puissance de la paix, la proximité de l'âme et son soutien. 
La puissance d’aimer qui réside dans ce choix d’offrir à la source tout ce qui appartient à la dualité conflictuelle, toutes les pensées légitimes de peur, de colère, de tristesse, de déception, de lassitude, de confusion et de doute.

Avec du recul, je constate une fois de plus que tout ce que j’ai vécu ces derniers jours m’a amené à décider de servir consciemment la source Une, l’humanité.
J’ai été poussée à regarder un film qui a déclenché en moi des pensées émotions face au scénario perpétuel que joue l’humanité dans la lutte entre le bien et le mal, sur tous les terrains de la planète.
Dans ce film dont le sens est plutôt innovant puisque l’unité est décrite comme la seule façon d’amener la paix sur terre en la vivant en soi, en accueillant ses propres démons, des clefs de sagesse sont données et peuvent éveiller la mémoire de la raison de cette incarnation de l’âme. En tous cas, l’effet sur  moi a été probant puisque l’idée de le regarder a été inspirée et le fait que je regarde rarement des films en témoigne. 

On n’imagine pas l’impact des images sur la psyché et quand on sait que l’âme nous parle au travers de symboles, d’images, regarder un  film peut être initiatique parce que des émotions vont surgir.

Le fait d’être spectateur devant un écran est le reflet de ce qu’on peut vivre à l’intérieur en adoptant cette attitude, ce recul, on peut observer nos pensées émotions de la même façon et ainsi s'en dissocier sans les rejeter.

Au fil de la journée, j’ai senti beaucoup de déception vis-à-vis de l’humanité, de ces schémas répétitifs et de la façon dont la majorité réagit à la violence par la violence. 
Et comme je sais que c’est en reconnaissant qu’on porte aussi ces énergies puis en les offrant à la source qu’elles s’harmonisent, j’ai passé la journée à repérer ses pensées émotions douloureuses que je porte depuis l’enfance vis-à-vis du genre humain et à les offrir à l’amour lumière intérieurs.

J’ai longtemps souffert de cette dualité, de ce conflit intérieur entre la réalité apparente, les faits et l’intuition, entre le sentiment profond que l’humain est amour et lumière et la façon dont j’ai été accueillie sur cette terre. J’étais très différente et évidemment incomprise et je crois que ce qui m’a fait le plus souffrir c’est ce sentiment de rejet. 
J’aurais pu détester les humains puisque je ne recevais que mépris, violence et incompréhension de leur part mais le cœur m’a toujours guidée et soutenue. 

J’ai offert à la source les sentiment de mépris et de colère vis-à-vis des gens violents en reconnaissant que je porte aussi cela en moi simplement parce que ce sont les systèmes stratégiques de défense de l’être humain que de réagir en fermant son cœur. 
Lorsqu’on souffre d’incompréhension, de rejet ou d’abandon dès l’enfance, le réflexe conditionné sera de projeter cela vers l’extérieur mais très souvent comme on mesure le poids de la souffrance de la victime, on ne peut pas vouloir se venger en jouant les bourreaux, alors on s’en prend à soi-même en refoulant toutes ces énergies dans l’inconscient. Mais ça ne résout rien parce que ces énergies ont besoin d'être libérées et comme on les contient, elles nous mangent de l'intérieur, nous maintiennent dans la dualité, la souffrance et le rejet de soi. 
Quand on comprend que l'amour est en soi et qu’on peut se l’offrir, ça change tout !

Plus le manque d’amour est grand et plus la capacité d’aimer l’est aussi. Je comprends mieux maintenant pourquoi une histoire de couple, un foyer ou une communauté ne pouvait pas satisfaire mon besoin immense d’amour.

On n’imagine pas à quel point nous sommes puissants dans ce pouvoir d’aimer. 
J’ai vécu quelque chose de très intense hier soir alors que j’épanchais mon cœur en direction de mon âme. J’ai reconnu que je portais l’ennui en plus de tous ces sentiments de lassitude à vivre en ce monde, de me sentir si étrangère aux autres et comme j’ai tout lâché, offert à la source, le réconfort et la clarté ont émergé. J’ai laissé coulé les larmes et accepté l’idée de quitter ce monde si c’était le moment.
J’ai eu la sensation d’être soulevée dans une spirale ascendante au point de sentir un étourdissement et mon cœur s’est ouvert quand j’ai proposé d’être un canal d’amour et de lumière au service de la terre mère, de l’humanité. 




J’avais demandé à mon âme de m’éclairer au sujet de sa raison d’être puis à la source d’illuminer mon mental afin de mieux comprendre cela et les réponses sont venues de plusieurs façons. Tant à travers les conférences et les films qui ont attiré mon attention que dans le fait de tout confier à la source et d’être juste en état de réceptivité. 
Tout ce que j’ai écrit en tisse la trame et la progression. 
Le sentiment intense d’être interdépendant, ou connectée à toute vie, de ne faire qu’UN à tous les niveaux, qui s’est révélé après avoir interrogé mon âme comme le ferait un enfant, a révélé mes peurs du manque, de la dépendance affective, l’idée que je ne me sentais pas prête à aller vers les autres. 
Puis peu à peu en offrant tout ce qui remontait à la surface et lâché les attentes, la clarté est venue. Le manque d’amour qui vient du profond désir de servir la source, l’humanité, de contribuer à l'échelle mondiale, devait rencontrer et s’harmoniser avec l’amour de la source. C'est la seconde fois que j'ai cet élan intense à vouloir servir l'humanité, la source, en conscience.
C’est difficile à décrire mais je sens qu’il est l’heure de former en conscience, des égrégores d’unité, de paix, d’harmonie, d’équanimité, de joie, de gratitude, de liberté d’être, d’authenticité, de transparence, de simplicité, de réalisation, d’épanouissement…toutes ces énergies qui sont en chacun et ne demandent qu’à s’exprimer. 

J’ai la forte sensation d’avoir ouvert un peu plus mon cœur et ma conscience et que tout le chaos actuel est le contexte qui permet à chacun de choisir, de s'affirmer dans son positionnement au centre de l'être. 
Non plus entre le bien et le mal mais l’unité, l’amour inconditionnel pour toute vie et la paix du cœur. 
Ce n’est pas le mental qui peut le décréter mais c’est en l’inondant d’amour qu’il peut faire confiance à l’intelligence du cœur et s’y abandonner, se laisser guider. 

Accepter sans condition le corps physique en reconnaissant sa valeur, son intelligence et son potentiel, lui faire confiance et apprendre à comprendre son langage permet à l’énergie masculine de se pacifier, de s’ancrer et de s’associer au féminin sacré. 
C’est la même chose vis-à-vis du mental, de l’ego. 
Quand on reconnait leur bonne volonté à protéger l’intégrité de l’enfant en soi, leur capacité à servir la vie, quand on les inonde d’amour et de lumière, ils se mettent au service de la source avec zèle. 
Ce sont des aspects de l’être dont l’énergie est plutôt masculine et lorsqu’on les accueille dans l’amour lumière de la source, ils fortifient la personnalité. Non plus en luttant, en ayant le contrôle sur les émotions mais en s’abandonnant en confiance à la puissance et l’intelligence du cœur. 
C’est tout de même grâce au mental que j’ai pu chercher la vérité, comprendre comment je suis faite au niveau de la personnalité et structurer la vision. Sans lui, je ne serais pas ici, encore en vie. Son acharnement à chercher un sens à la vie, à vouloir jouer les sauveurs, à reconnaitre les qualités de la source, de l’amour sans conditions et à suivre l’intuition en font un fidèle serviteur.
Maintenant que je me considère comme un être multidimensionnel dont chaque aspect est viable, important et nécessaire et comme je laisse le cœur agir, comme il harmonise et réunifie tout ce que je suis, l’amour et la compassion se déploient avec puissance.
Ces quelques mots trouvés sur facebook font écho à ce que je ressens et perçois.

« Ce mois-ci, les énergies reçues apportent l'assurance que la quête de votre âme est en fait divinement inspirée et que vous vous éveillez à la lumière d'un nouveau jour et d'une nouvelle ère.
Votre voyage intérieur arrive lentement à sa fin. Et pourtant vous pouvez trouver qu'il est encore difficile d'orienter votre vie, ou même de comprendre le but ou la raison derrière votre vie jusqu'à ce jour. 
Vous pouvez savoir / ressentir que le changement est nécessaire, mais vous manquez d'énergie et vous n'avez pas le désir ou la capacité de le faire.
Avec le soutien des énergies, votre focalisation intérieure va se tourner vers votre monde extérieur. Tous les changements et les mouvements que vous avez expérimentés à l'intérieur vont soudainement commencer à se manifester à l'extérieur.

Rester dans le présent est ce qui va vous permettre de vous aligner à ce processus. 
Être dans le courant et faire confiance à votre intuition est la clé.
La clarté viendra mais la patience et le lâcher-prise sont nécessaires ».
Traduit / Transmis par TransLight https://www.facebook.com/TransLight





Il est clair que ça n’est pas par hasard si depuis quelques mois, je suis inspirée à suivre l’élan de l’instant, celui qui est porté par la joie, l’enthousiasme parce que c’est de cette façon que la confiance en l’âme augmente. 
C'est ainsi que la guidance, la présence du divin en soi, l'unité, se vérifient. 
On ne peut rien prévoir parce que lorsqu’on suit les élans spontanés, la guidance du cœur, le désir d’être, c’est l’âme qui conduit. Et à mon avis, le but, c’est d’apprendre à se faire confiance, à reconnaitre l’intuition et c’est ensuite, en chemin qu’on peut comprendre où on va.
Le lieu, l’endroit, c’est toujours le cœur et la seule chose à faire c’est de réaliser en soi tout ce qu’on veut vivre à l’extérieur.
Maintenir la vibration de la source à l’intérieur a un immense impact sur l’ensemble. 
On n’en mesure pas la portée mais déjà on peut sentir comment ça nous transforme. 

La peur de notre puissance a besoin d’être reconnue et offerte à la source. J’ai souvent eu la sensation que mon ego empêchait l’ouverture du cœur mais dans un sens, c’était pour me protéger de ma naïveté et de mon ignorance. Avoir le cœur ouvert et donner sans être capable de se donner d’abord à soi-même cet amour, c’est prendre le risque d’être happé. 

Tant que l’équilibre et l’harmonie ne sont pas instaurés en soi, tant qu’on ne reconnait pas tout ce que nous sommes, tant qu’on lutte contre l’ombre en soi, l’instinct guerrier, de domination, de prédation, on ne peut pas accéder à la sagesse. 
Cette sagesse c’est de reconnaitre la puissance de l’amour et de l’unité, de voir l’ombre comme une énergie nécessaire à l’équilibre. Mais ce n’est pas le mental qui peut réaliser cette prouesse, c’est le fait de ne plus lutter contre soi-même. Le mental va se remémorer la puissance du cœur et en focalisant son attention au centre, la source agit, l’âme investit le corps physique. Enfin je devrais dire, on la reconnait en chaque cellule, en l’unité des corps et l’harmonisation des énergies, en tout ce que nous sommes et faisons dans la spontanéité. Même ce qui apparait comme mal ou mauvais pour le mental, si on offre à la source nos peurs, nos jugements et inquiétudes à propos d'un comportement qu'on n'aime pas en soi, elle va harmoniser les énergies et nous aider à comprendre le sens de ce geste. On pourra se laisser guider en confiance afin de réaliser les changements nécessaires mais toujours en suivant l'élan du désir, en maintenant la paix en soi par l'accueil des pensées émotions difficiles et leur offrande à l'amour lumière en soi. 
 
Le mental ne peut pas savoir ce qui est juste s'il n'est pas éclairé par l'esprit ou l'âme. La personnalité peut difficilement concevoir que les drames soient des formes d'initiation collective qui invitent chacun à se positionner dans le cœur et à y trouver son âme et lorsqu'on le fait, même si le mental a du mal à mesurer la portée des évènements, déjà on est en paix et on ne cherche plus à savoir qui a tort ou raison. Le sens de tout ceci est bien au-delà de l'entendement humain. C'est une leçon d'humilité qui mène à la sagesse et à la confiance. C'est un immense cadeau en soi.  




Par rapport à mon addiction aux médicaments, je sens que beaucoup de choses changent au niveau subtil et qu'avec la patience dont je fais preuve à l'égard du rythme qui est le mien, la détermination à libérer ce geste amplifie, devient plus stable. 
Toutes les pensées émotions liées aux croyances de l'enfance se manifestent et peuvent ainsi être libérées. C'est un long processus parce que ces croyances sont solidement ancrées mais la persévérance porte ses fruits et je le constate par de petits changements qui peuvent sembler insignifiant pour l'extérieur. 
Tout ce processus me permet d'intégrer la confiance en la source, une confiance aveugle mais de plus en plus forte. Je le sens quand je constate que les qualités intrinsèques au masculin se manifestent en moi et me donnent plus de force, de détermination, de capacité d'agir et d'assurance. 
Ce post d'une âmie sur facebook trouve aussi un fort écho en moi. Ça n'a l'air de rien mais lorsqu'on partage ce genre d'idées, l'égrégore de paix et d'unité grandit considérablement.

« Savez-vous que si vous êtes en paix avec vous- même, c’est cela que vous trouverez dans le monde ? Superstition ? Coïncidence ? Non, en fait, c’est la fréquence dominante que vous émettez et qui résonnera dans le monde.
Quelle est votre fréquence dominante ? L’amour, la paix, la joie, la sérénité ou plutôt la haine, l’agressivité, la tristesse ? Votre émotion émet à une fréquence précise. Peut-être que nous pouvons décider quelle sera notre meilleure fréquence. »
"Entrez en résonance" de Frédéric Theismann


Oui, nous pouvons décider quel positionnement adopter. Là encore, ça n’est pas le résultat de notre volonté seule, ça n’est pas en refoulant la haine, l’agressivité ou la tristesse et encore moins en les projetant vers les autres qu’on trouve la paix et l’harmonie, c’est en vivant le processus magnifique et puissant de l’offrande à la source, de ce qui est bestial en nous. 
C’est monstrueux parce que c’est refoulé mais quand on l’observe depuis le cœur, on y trouve une souffrance derrière, une incompréhension, une croyance obsolète, un besoin non nourrit, un appel au secours…

On peut visualiser ou formuler ce processus de différentes manières, orienter le mental vers le cœur, l’âme, par des mantras, des visualisations, l’appel aux anges, à la source, à l’amour lumière, au divin, par les techniques d’EFT ou encore Ho’ponopono. 

C’est toujours le même processus d’abandon de la lutte et de la résistance à ce qui se manifeste en soi, qui est la clef.

Accueillir les éléments, les corps subtils qui constituent l’être tout entier, se réconcilier avec les règnes : minéral, végétal, animal, subtils, donc avec toutes leurs puissances et potentiel énergétique et laisser l’intelligence du cœur réaliser l’unité, restaure la puissance de l’individu. La force de l’union intérieure se révèle et peut alors se manifester dans le quotidien, autour de soi et au niveau énergétique elle impact le collectif.

Tout comme les pierres précieuses se cachent dans les profondeurs de la terre, lorsqu’on laisse l’amour lumière pénétrer notre inconscient, lorsqu’on reconnait que nous portons toutes sortes d’énergies et qu’on cesse de les opposer, on trouve le trésor véritable, celui de l’être unifié.
La plus belle richesse d’un humain c’est sa capacité d’aimer et de vibrer les énergies de la source père mère. L’amour et la lumière, la conscience et la capacité d’unifier, de réunir ce qui était séparé, c’est là notre véritable pouvoir et la plus belle et puissante contribution qu’on peut offrir au monde.
Et ça se passe d’abord dans l’intimité de notre cœur, la reliance à l’âme et au soi, en conscience et en toute confiance. 

« La Prophétie du sorcier »



Si vous souhaitez partager ce texte, merci d’en respecter l’intégralité, l’auteure et la source ; Lydia, du blog : « Journal de bord d’un humain divin comme tout le monde » ou http://lydiouze.blogspot.fr

2 commentaires:

  1. Merci infiniment pour vos textes. Si vous saviez comme, vu de l'extérieur, votre présence ici a tellement de sens et donne tellement d'amour! Je me reconnais dans beaucoup de choses que vous dites, et aussi que vous vivez. Cette année a été pour moi une année d'immenses découvertes sur mon propre pouvoir,sur la source de joie et d'amour infini qui est en moi, et cela ,paradoxalement, après avoir vécu un très lourd "échec" (je met entre guillemet car c'est mon mental qui a catégorisé cet évènement comme ceci, alors qu'il s'est révélé être un tremplin formidable). En revanche, je travaille dans un milieu très difficile , très rude pour "l'égo" , où malgré moi je me sens victime et mets en place milles stratégies pour atténuer ou éviter des souffrances, stratégies qui au final me coupent de la vérité et de moi même. J'angoisse un peu car récemment il m'est devenu difficile de rester connecté à ces "progrès" que j'ai fait cette année, et je vois ressurgir avec force des vieilles angoisses, de vieux schémas, et j'ai peur de "revenir en arrière", de ressombrer dans la dépression, de laisser les autres me définir et avoir autant de pouvoir sur moi. Difficile de suivre seule un chemin quand on est entourés de gens qui vous poussent à rester dans un autre. Bref...je tiens à ajouter que je partage aussi ,et depuis toujours, ce sentiment, cette volonté de "donner" à l'humanité. de lui donner la noie, l'amour et l'espoir. Depuis enfant, cela me pousse et me porte, même si parfois je m'en éloigne où doute de la manière dont je peux réaliser cela...
    Désolée pour ce petit pavé personnel ;) merci encore pour tout et je prie sincèrement pour que vous soyez très heureuse!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et merci de partager votre ressenti et cette tranche de vie.
      Il ne vous reste plus qu'à exprimer tout ce que vous écrivez ici, à la Source d'amour qui est en vous. Ceci dit le fait de l'écrire montre que vous êtes lucide et c'est déjà beaucoup alors faites confiance à l'amour lumière divins.
      Confiez à votre âme chaque pensée douloureuse, chaque peur et surtout accordez vous d'abord à vous même tout ce que vous voudriez donner aux autres.
      On est plus enclin à avoir de la compassion pour les autres que pour soi-même et tourner cette énergie en direction de l'ego, du mental, de l'enfant en soi, du corps physique, va restaurer la reliance intérieure, l'amour sans conditions qui pourra rayonner vers l'extérieur.
      Ne vous souciez pas de la façon dont cela se réalise, ça se fait tout seul.
      Restaurer le dialogue avec les aspects de soi fortifie la confiance en tout ce que nous sommes et donc en la vie.
      Alors souhaitez vous le meilleur parce qu'il est là en latence. Belle jour née à vous.
      Lydia
      Vous pouvez m'écrire à cette adresse si vous en sentez l'élan: (sans les parenthèses et sans espace autour de l'arobase) po.beju(@)wanadoo.fr

      Supprimer

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.