mardi 1 décembre 2015

« L’acceptation de ce qui est nourrit la confiance en soi, en l’être et en la Vie » & « vidéos d’éveil » de Magali





Et oui, nous sommes déjà en décembre ! Je dois dire que la notion du temps a changé pour moi, depuis que je suis l’élan de l’instant sans douter de sa pertinence. 
Maintenant que je sais où je vais et pourquoi je me tourne en mon cœur: pour vivre le moment présent dans l’harmonie, la paix, en toute confiance, l’avenir se dessine au fur et à mesure, selon les vibrations que j’émane et je n’ai même pas besoin d’y penser, d’anticiper. 
Il ne peut qu’être en accord avec ce que je veux et comme je sais que la conscience divine en moi, manifeste mon quotidien afin de me guider tendrement et patiemment, vers la joie, de me porter sur le flux abondant de la vie, je me laisse glisser sans résistance.

Quand je bloque sur quelque chose, soit j’interroge mon cœur, mes pensées, soit je me contente de respirer calmement. Moins je verbalise et plus je ressens qui je suis en vérité. 

Je m’autorise aussi à ne pas « effectuer » le processus alchimique, enfin à ne pas le mentaliser parce que ça m’évite de cogiter, d’être trop soumise au mental, de trop nourrir l’ego. De toute façon, il n’oppose plus de résistance, ne remet plus en question le choix de suivre le cœur, de s’y lover en toutes circonstances.

C’est la situation avec Bilou qui est toujours malade mais semble aller de mieux en mieux, qui m’invite à me taire. Le langage du cœur est vibratoire et je me fie uniquement à mon ressenti pour agir à son égard. Moins la communication passe par l’intellect et plus on est en connexion.


Le mental ego est un bel outil mais quand il est trop bavard, il tente de répondre à une peur, celle de ne pas se sentir exister, reconnu, validé, celle de mourir en somme. 

Quand il est en confiance, quand il constate l’effet de la paix en soi, de l’unité, de l’amour qui circule librement lorsque cessent les jugements, il se détend, se calme, se laisse guider. 

Je ne dis pas non plus que c’est facile mais ça devient de plus en plus fluide. 
Moins je force et plus c'est facile!
En fait, plus je simplifie, reconnais ce qui bloque et l’offre à la source pas pour m'en débarrasser mais parce que je sais qu'elle harmonise, équilibre et transmute tout, et moins je ressens d'émotions violentes ou en yoyo. Quand je dis « offrir à la source », ça veut juste dire, venir au cœur et y trouver la paix alors qu’une peur ou une colère s’exprime, revenir à la confiance en la vie, la source, l'amour qui harmonise, englobe tout ce qui est.

Encore plus simplifié; je scanne les tensions physiques régulièrement et respire sans me poser de question, juste en utilisant le souffle pour relâcher la crispation. Une tension physique est l'expression d'une raideur psychologique, d'un blocage émotionnel, énergétique, une manifestation stratégique de l'ego, de la peur.

Le temps n’est plus à la théorie, la recherche d’infos mais à l’acceptation et la confiance. Les messages que je publie sont glanés au gré de l’élan mais c’est plus pour continuer de nourrir ma foi, rester en conscience sur les fréquences qui me font du bien que par peur ou par besoin. 
Même si c’est nécessaire de gérer ses émotions, je ne me colle pas autant la pression qu’avant.
Hier soir, une idée m’est venue à propos de l’ego. Je demande à la source de le pacifier, de l’harmoniser à l’amour lumière et j’ai spontanément demandé à cet aspect interne, de devenir le chevalier servant du féminin en moi.
Les contes pour enfant, la princesse en haut de sa tour et le chevalier qui vient la délivrer me font penser au processus d’élévation vibratoire et d’harmonisation. Le chevalier affronte ses peurs et même si sa façon d'agir est violente, le symbole est fort mais maintenant, il serait bon de démystifier les choses, de voir l'émotion non pas comme un ennemi mais comme un guide, une énergie créative. 
« Ils vécurent et eurent beaucoup d’enfants » symbolise à mon sens, les pensées émotions harmonieuses qui naissent de cette union énergétique, cet alignement vibratoire.

A propos de multidimensionnalité, cette vidéo de Magali résonne fortement tout comme les autres qui sont d’une simplicité enfantine et pourtant d’une profondeur, d’une sagesse évidente.
« La multi dimensionnalité » Magali



Les messages des êtres de lumière nous parlent beaucoup de dimension et des êtres qui les peuplent et on fait souvent l’erreur de croire que ces mondes sont accessibles via le troisième œil et on cherche à voir à l’extérieur de soi, ses dimensions mais ça ne fonctionne pas de cette façon. 
La porte de ces mondes est à l’intérieur, c’est notre cœur et l’amour que nous avons pour tous nos aspects internes est l'énergie qui nous permet de communier avec ces mondes, avec les élémentaux, les règnes qui constituent notre matière dense. Vous pouvez relire le message où elle explique comment nous sommes constitués, en cliquant sur le lien suivant:
Cette communication est intuitive et n’a pas besoin d’images, elle est sentie, ressentie et se traduit parfois en mots, en symboles. Certains utilisent des supports tels que les cristaux, les cartes, la nature, pour mieux se connaitre et entrer en communication avec les corps subtils. L'effet miroir, la loi de résonance nous permettent de nous connaitre en profondeur, au niveau inconscient et quand ils partagent leur expérience, leur vision, ils enrichissent l'ensemble, mais il est important de se souvenir que seul notre propre cœur connait notre vérité intime, notre vision unique et spécifique, notre raison d'être.
Nous avons une définition de l’humain tellement limitée que notre interprétation en est faussée.
L’émotionnel, le mental, le corps physique sont perçus depuis le cœur, la conscience du vivant qui, anime tout ce qui est, et l’interaction qui existe entre tout ce qui est.

Le règne minéral nous prête la structure de notre corps physique, les éléments, les atomes de carbone que l’élévation vibratoire, l’épuration du mental émotionnel permet de transformer en cristal, en diamant, ce qui a pour effet d’affiner nous perceptions, notre capacité à recevoir les infos, à communiquer avec des êtres de dimensions unitaires qui sont notre propre reflet. 
La nature nous enseigne en silence...dans la communion, la reconnaissance de sa conscience...




Le règne animal nous apporte l’instinct, l’intuition, la connexion silencieuse avec la nature, notre vraie nature. Il nous permet aussi de prendre conscience de la place unique et importante de chacun qui contribue à l’équilibre de l’ensemble. 
Ça se traduit dans notre monde soutenu par l’esprit de séparation, de division, par le système de chaine alimentaire. Les animaux ne tuent pas pour le plaisir mais par nécessité et par jeu puis parce qu’ils savent que tout est recyclé, que rien ne meurt, que la vie sur ce monde est ainsi régie par la conscience et l’inconscient collectif qui projettent et manifestent ce monde tel qu’il est.

La façon dont on fait la guerre à nos poils est l’expression du rejet de l’aspect animal en nous et pourtant, c’est une part importante à l’équilibre de l’ensemble, une part de notre intuition, de la reliance à la Terre, à l'âme du monde.
Il est vrai aussi que lorsqu’on élève sa vibration, qu’on nourrit la paix et l’unité intérieure, le besoin de manger de la viande diminue simplement parce que le corps se nourrit plus de lumière et d’amour. 
Ça aussi, Bilou me le démontre chaque jour. Elle n’a rien mangé depuis bientôt quinze jours mais son regard est présent, sa force diminuée mais toujours là, ce jeûne nécessaire m’enseigne aussi à définir mes priorités et à considérer les pensées émotions comme une nourriture pour tous les corps. 
Un ajustement, une libération des croyances obsolètes que la foi remplace. 
La foi, c’est simplement la confiance en l’être Vivant que je suis, l’être complet, conscient de sa nature véritable. 
Multidimensionnel à tous les nivaux ; multiples corps subtils, multiples personnalités, multiples potentiels. 
Un être complet, une famille intérieure, une collectivité de conscience qui ne demandent qu’à vivre en paix et dans l'harmonie, n'excluant personne mais qui prend soin des aspects en souffrance ou immatures, ignorants. Parce que la conscience en connait la valeur.
Les cellules sont conscientes même si la science en parle comme un programme de régénération, en termes de division et de multiplication. 
Dans la vibration de l’harmonie et de la joie de vivre, elles sont dans leur plein potentiel et comme tout être se réjouissent de vivre en paix. Incarner l'amour en soi, c'est reconnaitre la valeur de notre corps physique, savoir intérieurement et intuitivement qu'il est intelligent, conscient, que c'est le temple de notre essence divine, dont le cœur est le carrefour des mondes.

Souvent, les énergies de l’enfant en soi, lorsque la mémoire traumatique est libérée, viennent alléger le processus et simplifient la vie par le fait de vibrer la joie de vivre.
Je ne doute plus que "ma mission" soit uniquement de vibrer la paix, la joie, l’harmonie et la liberté d’être, tout comme le dit Magali. Incarner ce que je suis en vérité ce qui correspond à ma vision intime et profonde de la vie. 
Le mental selon ses références va comprendre que "manifester l'amour", passe par de longs discours, par le verbe, l'affirmation de sa foi mais l'amour est un sentiment, une sensation qu'on ne s'explique pas, qui se vit, se ressens et pour le partager, la meilleure façon de faire, (dans le sens où l'autre "entendra le message"), c'est de porter, de vibrer cette énergie, l'essence amour lumière que nous sommes, de l'émaner naturellement.  Puisque c'est notre nature intrinsèque, il n'y a qu'à être soi, transparent et authentique.

« Votre mission » Magali



L’innocence de l’enfant permet de ne plus se mentir, d’oser regarder ses peurs en face, les reconnaitre et les accepter. Il porte autant les blessures du passé que cette envie de vivre, d’être dans la joie, de jouer. Son innocence associée à la sagesse innée, la volonté de la conscience unifiée, vient nourrir cette joir de vivre, dans le respect de toute vie. 
Les jeux de l’ego n’ont rien de drôle mais l'énergie de l'enfant épanoui en soi permet de se laisser glisser sur le fleuve de la vie. Pas d’ennui, pas de risque d’être déçu puisqu’il n’y a pas d’attente spécifique ni de projection.
Comme je dispose de tout mon temps, je peux me permettre de ne pas planifier les choses et d'oser suivre les élans de l’instant, sans crainte. De cette façon, j'intègre la confiance en soi (personnalité et divinité), en la source en la vie. 
Ça ne m’empêche pas d’assumer mes responsabilités mais je n’en fait plus une lutte ou quelque chose d’urgent dont il faut vite se débarrasser, faire en priorité de peur d’oublier.

Plus je suis présente à ce qui se manifeste en moi, sans résister, mais en accueillant ce qui est là, dans l'instant et plus je suis alerte, consciente de ce qui est vraiment la priorité ; maintenir mes vibrations dans l’harmonie et la paix. 
La joie vient naturellement, dans le mouvement porté par ces énergies sécurisantes et réconfortantes.
Je précise une fois de plus que ce que j’écris ici est issu de ma propre vision, conscience de ce que je suis mais ça n’est pas une vérité absolue puisque tout est relatif et que cette vie nous permet justement de faire l’expérience de la conscience individualisée, limitée, qui projette son monde.
Cette vidéo est en parfait accord avec ma vision et mon expérience :

« Le doute et la réalité » Magali



Et encore, quand je dis limitée, ce sont les apparences et les croyances, parce que lorsqu’on sait que tout est projection de la conscience, de la vibration qui émane de notre cœur, on ouvre ses perspectives et son horizon à l’infini. 
Comme il n’y a pas d’anticipation mentale, c’est une page blanche qui est devant nous. 
On passe de la projection inconsciente ou de conscience mentale régit par un système de croyances, à la conscience du cœur qui manifeste l’essence de l’être à chaque instant parce qu’on choisit de porter notre attention sur cet espace intérieur qui nous ouvre les portes d’autres dimensions, mondes, espaces…de nous-même, du vrai moi, soi, nous. 
L'autre nous enseigne par effet miroir tout autant que nos pensées émotions qui révèlent notre être profond et lumineux, nos capacités, notre potentiel, nos valeurs. 

Quand on sait que l'émotion nous guide vers notre cœur, on a moins peur de la ressentir, et c'est déjà un grand pas vers la réalisation de soi, l'épanouissement de l'être tout entier. 
Je sais qu'en faisant attention à ma vibration, en focalisant mon attention sur mon désir de vivre en paix, dans l'harmonie, la joie et la liberté d'être, la question de la dépendance se résout naturellement. Là aussi, c'est une libération psychique qui allège considérablement mon taux vibratoire! Du coup, ça n'est plus un problème mais un moyen de s'élever vibratoirement en acceptant ce qui est. Ça change tout parce qu'au lieu de nourrir la culpabilité, le jugement, la critique, j'amplifie la puissance de l'amour en moi simplement en cultivant la confiance.

« Un monde meilleur » Magali, son blog: http://groupemiriadan.blogspot.fr/



C’est marrant mais à chaque fois que j’imagine ce monde meilleur, ce sont les mêmes images qui me viennent. Elles sont autant symboliques que liées à ma mémoire, mon vécu, mon adolescence. Il y a toujours un feu, des gens en cercle, réunis autour, qui dansent ou se tiennent par la main, il y a des yourtes, des espaces commun de vie, de rencontre, de réunion, des tipis, des cabanes dans des forêts, des maisons en pierre, en bois, la nature est riche, luxuriante, vivante, très présente, l’espace suffisant pour que chacun ait sa place. Une rivière cristalline est toujours dans ce décor, symbole de vie, de fluidité, monde de l’émotion, des sentiments. 
Les gens sont nus, c’est plus symbolique qu’autre chose, ça veut dire des gens transparents, qui ont authentiques, qui n’ont rien à cacher parce qu’ils se reconnaissent en totalité, et aussi en l'autre, ils s’aiment et s’acceptent sans conditions, tels qu’ils sont, conscient de leur richesse intérieure et de leur potentiel créatif, de leur essence divine. Personne n'attend quoi que ce soit de l'autre mais le partage, l'échange sont naturel et nourrissent, épanouissent chacun.
Je ne m’y vois pas toujours mais je sens que j’y suis tout de même, que je fais partie de ce monde. C’est aussi représentatif de mon parcours puisque je m’ouvre aux autres petit à petit, à mon rythme, et commence par reconstruire mon monde intérieur sous la guidance du maitre d’œuvre ; l’amour lumière, la source père mère, la Vie. 

Si vous souhaitez partager ce texte, merci d’en respecter l’intégralité, l’auteur et la source ; Lydia, du blog : « Journal de bord d’un humain divin comme tout le monde » http://lydiouze.blogspot.fr
  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.