dimanche 26 octobre 2014

« Faciliter l’intégration des énergies de la source »





Et bien, l’intégration continue et même si je n’en ai pas vraiment conscience, je dirais que ce sont les signes extérieurs qui me le confirment. Les symptômes physiques sont les mêmes à chaque éruption solaire ou mouvements spécifiques des planètes. Je n’ai aucune preuve de ce que j’avance mais je me contente d’observer les faits et de remarquer la récurrence de certaines situations.
Une vague de lumière révèle l’ombre et si le mental oppose trop de résistance par le doute ou les émotions et pensées non gérées, le « travail » s’effectue pendant les phases de sommeil. On aura soudain envie de dormir mais il n’est pas nécessaire cependant d’entrer dans un profond sommeil pour que ça se réalise, une simple médiation, j’entends par là, un moment de respiration calme et profondeur en focalisant l’attention sur le souffle, le corps physique, suffit à laisser l’énergie s’ajuster.
L’ajustement aux nouvelles fréquences créé des symptômes physiques tels que la fièvre, les bouffées de chaleur, des vertiges, la sensation de flotter dans l’espace, de perdre pied, des douleurs au crâne, au plexus solaire, des montées émotionnelles subites, sans raisons apparentes mais aussi des moments d’euphorie, de joie sans raison spéciale.

Quelques moments de léger doute qui se dissipent par la gestion des émotions ou des pensées, par le laisser faire, laisser être. Il est clair que trop d’interrogations, de besoin de preuves créé une forme de résistance qui, si elle est abandonnée, propulse dans un état de bien-être, amplifiant la foi et la confiance en soi.  Tout ceci est une très bonne chose puisque de cette façon, la foi amplifie par l’expérience, par les choix.

On peut aider le corps physique à intégrer l’énergie en étant à l’écoute de celui-ci. Il ne s’agit pas d’attendre qu’une voix se manifeste bien que le corps possède une conscience, elle s’exprime par les émotions, les envies telles que la soif, des bâillements, une subite envie de se reposer, et il suffit de répondre en conséquence pour faciliter le travail. 
Quand j’ai envie de soupe alors qu’il fait plus de 25° degré à l’ombre dehors, je m’exécute sans me soucier du climat ni de l’heure qu’il est, sans m’interroger. Idem quand je commence à somnoler, je vais m’allonger même si ça ne fait que deux heures que je suis levée. Cette façon de gérer son corps physique est des plus bénéfiques et en plus ça augmente la confiance en la vie, en la guidance de l’âme qui passe aussi par le corps physique.Si on ne peut pas s'allonger, une simple respiration consciente peut aider.
J’ai fait mon petit tour matinal sur le site de Monique Mathieu et j’y ai pioché ce qui suit.

Clef 826
"Quel est le processus qui fera que les voiles obscurcissant votre conscience humaine seront dissouts ? Tant que vous n’aurez pas intégré la bonté, la générosité, l'acceptation de tous les autres tels qu’ils sont, sans porter aucun jugement, tant que vous n’aurez pas intégré le service total à l’autre, vos voiles ne vous seront pas enlevés. Les voiles ne pourront être enlevés que lorsque vous aurez atteint un certain niveau vibratoire, un certain niveau d’Amour, d’Amour pour vous, certes, mais aussi d’Amour et de respect pour tout ce qui vit".

Il est évident que lorsqu’on travaille sur soi, qu’on accepte des aspects de soi autrefois jugés, refoulés, c’est comme si nous nous réconciliions avec une part de la population. Même si nous gardons une certaine vision des « méchants », l’envie de vengeance par exemple, s’estompera naturellement par l’accueil des personnages intérieurs, l’acceptation de sa propre ombre. 
Cet exercice d’acceptation de ce qui est en soi, développe l'humilité, l’empathie, la compassion et on ne peut se permettre d’accuser les autres puisqu’on est conscient de ses propres carences et défauts. Et comme on ne les rejette pas, ils offrent leur point de vue qui élargit le champ de connaissance, ouvre la conscience. Je devrais dire que ça invite la conscience divine à habiter un peu plus la personnalité. 
Lorsqu’on permet à l’énergie d’amour divin de s’activer en soi par des pensées aimantes, bienveillantes envers soi, l’énergie de la source prend plus de place dans les corps plus denses et par rayonnement, elle se manifestera dans nos gestes envers autrui. 

Il ne s’agit pas de s’obliger à être altruiste mais d’expérimenter l‘amour vrai en soi, d’apprendre à transmuter les énergies afin de les restituer dans leur version équilibrée et c’est ce rayonnement qui procure la paix dans les relations. 
De même le désir d’authenticité amène à devenir transparent et par la même à l’être avec les autres. Quand on ne cherche plus à se justifier, à argumenter parce que l’approbation extérieure n’est plus aussi vitale, ça change profondément les relations avec les autres. 
La transformation intérieure étant énergétique, émotionnelle et mentale, elle révolutionne le monde intérieur et par la gestion émotionnelle qui amène à l’alignement, la réunification des corps, cette énergie d’unité se diffuse vers l’extérieur et change en même temps notre regard sur le monde, notre comportement vis à vis de nous-même et des autres.

Lorsqu’on cesse de critiquer un des personnages intérieurs, il apparait dans sa globalité, montrant ses aspects lumineux et on ne pense plus qu’il est un ennemi. De la même façon, on ne verra plus les « méchants » avec autant d’acharnement, de haine. 

Il semble évident que la majorité des gens qui gèrent la planète, sont manipulés par le chantage, la peur, la culpabilité et que par ce fait, ils se coupent de leur âme. Ils se condamnent eux-mêmes et vivent en permanence dans la peur, n’ayant d’autre choix que d’obéir à ceux qui les tiennent. Je ne tente pas de les disculper mais plutôt de relativiser les choses. Je n’ai jamais cru qu’il existe des humains foncièrement méchants. 

Tout le monde rêve d’un monde pacifiste mais chacun a ses propres croyances et stratégies pour y parvenir. Même ceux qui veulent éradiquer une partie de la population, pensent bien faire. D’un point de vue global, il semble « logique » de penser qu’il vaut mieux sacrifier une partie de la population plutôt que de voir disparaitre l’humanité entière. Bien que ce soit un raisonnement basique, je me mets à la place de celui qui s’engage en politique parce qu’il a de fortes convictions, des envies de justice, d’équité et qui découvre peu à peu comment ce monde fonctionne, soit il est accablé par tant de folie, et se sent impuissant à agir face à tant de magouilles, soit il fait sa place parmi les requins avec les mêmes stratégies.
Ceux qui travaillent en coulisse ont planifié les choses de façon à contrôler ceux qui tenteraient de se rebeller. Les agences de renseignements, les espions, les médias peuvent ruiner une carrière politique en quelques rumeurs, à partir d’une faiblesse de la personne. Ils jouent sur la peur et la culpabilité et comme le système politique est organisé de façon à inciter à la triche, aucun d’eux n’est parfaitement clair et c’est ce qui les fragilise. Puisque le financement des campagnes électorales est privé en grande partie, le jeu est pipé d’avance.  
Il y a d’une part l’appât du gain et d’autre part, la stupéfaction devant l’organisation occulte du monde, qu’une seule personne ne peut contrer. De toute façon, comme ils ont des outils de manipulation psychique, les implants, toute sorte de technologie pour asservir quiconque tenterait de s’opposer au système, comme on n’est plus seulement dans la manipulation par le chantage et que la plupart des gens qui se trouvent au bas de la pyramide du pouvoir sont endoctrinés dès la naissance, il ne peuvent pas vraiment s’éveiller et apporter leur soutien à ceux qui voudraient dénoncer le système. Et même s'ils y arrivent, ils devront se couper violemment de leur famille et on s’arrangera pour décrédibiliser toute théorie qui va à l’encontre de la version dictée par les médias. On attaque les rebelles en les accusant d’anti-sémitisme et le tour est joué. 
La France ayant eu un comportement plutôt confus durant la dernière guerre mondiale, ça suffit à réveiller la culpabilité de chacun (car même si les enfants et petits enfants n'ont pas vécu la guerre, ils portent les blessures de leur parents) et comme la majorité des gens ignore qu’elle peut gérer ses émotions, elle se laissera manipuler de l’intérieur, par ses propres démons.
Une personne née dans une famille qui détient un certain pouvoir, sera bercé dès l’enfance par des croyances qui l’inciteront à agir comme ses parents, ses proches. Il est un fait indubitable, c’est que tous ceux qui critiquent les riches, le font très souvent parce qu’ils sont envieux et voudraient aussi être riche, avoir du pouvoir. Dès qu’ils commencent à avoir un peu de notoriété, donc de pouvoir, leurs idéaux sont balayés par l’appât du gain, la peur .
Il n’est pas étonnant que beaucoup de gens veuillent obtenir leur heure de gloire en passant à la télé ! On associe la valeur d’une personne à sa visibilité mais ça reste du vent, une image !
Pour toutes ses raisons, l’émancipation, la liberté, ne peuvent venir que par la gestion des pensées, des croyances et des émotions. Tant que nos propres émotions sont excessives ou refoulées, on sera manipulé de l’intérieur et par l’extérieur. 
Désamorcer la peur en soi est primordial, d’une part parce que ça nous évite d’être trimbalés par les révélations actuelles à propos des dirigeants et de leurs motivations et d’autre part parce que les émotions ingérées filtrent la vision et nous empêchent de sentir le divin intérieur, l’amour que nous sommes
.
Clef 577
"Si nous vous bousculons un petit peu, si nous essayons de vous faire avancer,  c’est pour que vous soyez prêt, essentiellement au niveau vibratoire. Toutes les expériences difficiles que vous vivez, même si elles ne sont pas les mêmes pour chacun, vous préparent à une certaine maîtrise de vous-même, et il vous faudra réellement cette maîtrise".

Tout est dit ici, la maitrise est essentielle puisqu’elle détermine le type de comportement d’une personne, sa capacité à intégrer l’amour et la lumière et à le manifester dans le monde. Le chaos du monde vient du fait qu’on le divise et qu’on continue de nourrir l’idée de l’individu impuissant, ignorant, qui a besoin de chef. Les inégalités sont créées de toute pièce, on désigne les méchants à combattre mais si on est objectif, on se rend compte que dans tout conflit, chacun défend sincèrement son point de vue, sa façon de concevoir le monde, mais tout le monde aspire à la paix. 
On se rassemble par des ressemblances basées sur les apparences parce qu’on ignore la vraie nature de l’humain. A moins de se libérer des personnages créés par l’ego, de s’en désidentifier, on ne peut reconnaitre le divin en soi.

Tant que l’humain se croit seule et sans défense, il éprouvera le besoin de se protéger et par la même il se coupera de son propre ressenti. Il pensera qu’en fermant son cœur, il se protège mais c’est exactement l’inverse qui peut lui permettre de toucher le divin intérieur. C’est en accueillant les mouvements internes qu’on perçoit l’énergie de la source en soi, par l’alchimie qui se réalise. Ce processus démontre notre "pouvoir", celui de notre essence divine qui peut se manifester quand le cœur est ouvert, quand la personne s’identifie avant tout à sa nature véritable.

Clef 152
"Pour combattre une peur, il ne faut pas l’affronter, il faut la découvrir, l’accepter, l’aimer, il faut surtout travailler la confiance en vous et dire : « je ne crains absolument rien ! Nul ne peut nuire à ma divinité, à Dieu en moi ! Je sais qu’en moi j’ai cette immense puissance qui me rend invulnérable !"

Là encore, voilà qui étoffe mon discours et répond à l’interrogation que je me faisais hier soir ; est-ce que je fais correctement les choses, est-ce que j’accueille vraiment entièrement mes ombres ? En fait, c’est en constatant que je nourris plus de drame que je peux voir l’efficacité du processus. Puis l’envie d’aller toujours plus loin, plus en profondeur, d’amplifier la paix en soi et l’amour sans conditions pour toute vie, peut être un moteur une fois que la peur de mal faire est accueillie plutôt que d’être un frein si je continue de juger ce qui est.

Dans cette approche de la gestion des pensées et des émotions, on apprend aussi à relativiser les faits, à libérer la notion de bien et de mal, du coup, on est beaucoup moins exigeant vis-à-vis de soi-même et des autres.

Bon ce matin, je suis en train d’inonder le jardin tandis que j’écris. Je vais déplacer le tuyau régulièrement et ça se fait tout seul. Je commence à trouver le juste milieu entre laisser faire et agir, à mieux gérer mon temps. Finalement, j'ai passé la matinée au jardin! Le ciel était si bleu, pas un  nuage, pas une traînée...

La période de dégrossissement énergétique, de déblocage de vieilles énergies, commence à être moins intense du moins comme je gère mieux mon monde intérieur, ça devient de plus en, plus facile parce que la confiance en ce processus d’acceptation augmente à mesure que je l’expérimente. 
C’est il me semble la façon la plus juste de trouver l’autonomie de s’affranchir du vieux monde et du pouvoir extérieur, sans tomber dans l’excès ou reproduire les schémas de manipulation. 
Quand on intègre l’amour vrai de soi, on ne peut pas être irrespectueux envers les autres. On agira en toute circonstance, et ce même si on pense d’abord à soi, pour le bien être commun. La nature de l'humain et du divin étant de communier, quand on agit selon sa vraie nature, on est toujours à notre plein potentiel, puisque la personnalité est l'âme sont d'accord.
Quand on apprend à être un médiateur entre les différents aspects de soi, on acquiert les capacités à vivre en harmonie avec le monde. Non seulement l’amour vrai augmente mais il se répand tout autour et influence notre comportement et celui des autres aussi. L’effet miroir n’est plus aussi violent alors ce qu’on perçoit ne nous agresse plus autant. On ne se sent pas impuissant mais on sait que notre responsabilité commence et s’arrête dans notre propre monde.


Vous pouvez diffuser ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de ne rien modifier (sauf correction des fautes d'orthographe), de citer l’auteur : Lydia Féliz, ainsi que la source : http://lydiouze.blogspot.fr  et ces trois lignes. Merci 

Les clefs de sagesse ont été trouvées sur ce site « du ciel à la terre », et elles ont été reçues en canalisation, par Monique Mathieu.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.