jeudi 5 septembre 2013

Embrasser la vie !



image trouvée sur facebook TransLight, l'auteur n'est pas précisé.


Ce matin, j’ai une patate de chez patate ! Une envie d’embrasser la vie, de chanter, de rire, de danser, de jouer du clavier, de la flûte, de la percu...bref, de vivre sans complexe ni retenue ! J’ai visionné la vidéo qui suit, avec une joie née de l’espoir que la lumière de l’amour se répande sur toute la planète, que l’humain agisse à partir de son cœur, de son âme, de son enfant intérieur ! Ce "précieux" qui ne demande qu’à exprimer sa joie de vivre, sa créativité et que nous étouffons à mesure que l'entourage nous renvoie l’obligation de se comporter d’une façon particulière afin d’être aimé et reconnu. J’écoute en ce moment, « Des yeux couleur d’enfant » du groupe Ange. Bien que ce titre ait été joué il y a plus de trente ans, il est tout à fait d’actualité. Nous sommes mercredi, (tiens, je viens de me rendre compte que nous sommes jeudi! J'ai connu l'époque où c'était le jour des enfants, ceci explique peut-être cela! Je suis tellement bien dans ma peau que je ne voie pas le temps passer!) jour des enfants alors laissons ce petit être fragile mais néanmoins plein de force de vie, exprimer sa vérité. Juste pour un jour, pour voir ce que ça fait d’être soi-même, d’oser être vrai sans craindre le regard extérieur et si celui-ci nous renvoie quelque chose de déplaisant, sachons y reconnaître notre propre censure. Il ne tient qu’à soi de s’autoriser à exister pleinement, à oser rire, pleurer, exprimer ce que notre corps émotionnel porte en lui et demande à libérer.
La flamme de notre cœur demande à s’embraser, à briller de mille feux. Nous avons le pouvoir de l’allumer, il nous suffit d’être. Lâcher la notion de bien et de mal et voir la vie comme un enfant, voilà le secret du bonheur!  
Il ne s’agit pas d’imposer quoi que ce soit mais de porter l’audace de s’accorder de vivre ses propres émotions au lieu de reporter tout sur les autres. Au lieu d’attendre que l’autre fasse le premier pas, entrons dans la danse. Tout ceux qui sont parents, se sont donné l’opportunité de reconnecter cet enfant intérieur. La relation aux enfants, pourvu qu’elle ne soit pas contrôlante et conditionnelle, est une magnifique opportunité d’apprendre à être vrai.

image trouvée sur facebook "people"

Le "gamin" d’ici me renvoie très souvent mon manque de lâcher prise, mon "sérieux", ma raideur et ma fermeture de cœur. Quand je l’ai connu, je jalousais sa liberté et bien souvent je critiquais le mode d’éducation de ses parents que je jugeais trop permissif. C'était juste le miroir de ce que je me faisais à moi-même en m'interdisant d'être libre. Puis à mesure qu’il grandit, je vois les « bénéfices » de cette éducation qui ne brime rien en lui. Il a une nouvelle petite amie, enfin, il est amoureux de celle qui jusqu’à maintenant était seulement une compagne de jeu. J’ai regretté de ne pas pouvoir immortaliser une belle image, celle de son étreinte amoureuse, spontanée et tendre. Il entourait de tout son corps, sa copine, sans l’enfermer, sans vouloir la retenir, d’une façon si belle que j’en ai été très émue. Les animaux aussi sont de merveilleux miroirs de l’être. Jésus Christ, visionnaire avait dit ; « un enfant les conduira par la main ». C’est tellement vrai ! Lorsque on s’autorise, qu’on se lâche, que le regard des autres devient un miroir de soi, on comprend qu’il n’y a pas d’ennemi, juste des êtres qui ont accepté de nous montrer notre manque d’amour de soi. Plus de "bons" ou de"mauvais" juste des êtres en apprentissage. 
Qu’il est bon de se sentir libre et responsable de sa vie. Il n’est pas question de tout ramener à soi mais de voir ce que l’autre stimule en soi. Nous sommes de toute façon le centre de notre propre monde et s’en extraire et le meilleur moyen de perdre son pouvoir. Rejeter la faute sur l’autre, c’est lui octroyer le pouvoir de nous rendre heureux ou malheureux or nous sommes les seuls à savoir ce qui fait sens pour nous, ce qui nous fait vibrer et correspond à notre véritable bonheur. 
Laisser l’enfant en nous s’exprimer, contacter notre intimité, nos rêves les plus chers et sans s’y accrocher, se laisser guider par eux, nous apporte une joie sans pareil. Comme le dit André Stern, dans la vidéo, l’enthousiasme est l’état naturel de l’humain que l’enfant porte en lui, dès l'état fœtal. Cette énergie est un moteur de croissance naturel, d’expansion et de manifestation. Il n’est jamais trop tard pour laisser notre véritable nature s’exprimer et ainsi retrouver tout notre potentiel; Celui d’aimer, de s’aimer, de s’accepter, d’aimer la vie et tous les êtres que nous rencontrons sur notre chemin. Il nous suffit de nous en donner l’autorisation. 
"Globetrotter image"

Quel risque prenons-nous ? Celui de perdre la face ? Nous sommes bien plus qu’une simple façade et même si nous y accrochons une enseigne lumineuse, ce n’est qu’un leurre, un appel à recevoir l’amour que nous sommes seuls à pouvoir nous donner de façon à être comblé. Notre beauté véritable est celle qui se cache en nous.
Je vous laisse regarder cette belle vidéo qu’il serait bon de faire circuler. Tiens j’ai une idée, et si je l’envoyais au ministère de l’éducation ? Ou encore aux députés Européens dont j’ai eu la liste par « hasard ». Il est temps de s’affirmer, d’oser être l’humain divin que nous sommes en vérité. Chacun est unique, spécial, exceptionnel. Je ne sais plus où j’ai lu que le battement de notre cœur, sa fréquence, est unique dans tous l’univers ! Tout comme notre ADN. La science démontre le caractère unique et en même temps commun de l’humain.
André Stern « ...et je ne suis jamais allé à l'école...» Perso, j'aurais titré "enthousiasme"
Evidemment, le programme ne trouve pas la vidéo! Tu m'étonnes! Vraiment, n'hésitez pas à cliquer sur le lien ci-dessous, ça vaut le détour!

Merci au site http://epanews.fr pour cette belle info !
Nous avons toujours le choix. Nourrir le malheur, la victime intérieure, garder précieusement ce statut afin d’espérer attirer la compassion ou aller chercher la petite étincelle de joie intérieure et l’amplifier par des pensées d’amour, de joie, d’espérance...
Personne ne viendra combler le vide intérieur qui n’est autre que la magnifique page blanche qui ne demande qu’à être remplie de mes rêves, mes aspirations. Evidemment, ça demande d’avoir foi en soi, mais tout le mode a connu au moins une fois dans sa vie, l’enthousiasme. Réveiller ce genre de souvenir est à la portée de tous. 

La joie n’est jamais créée par les événements extérieurs, ceux-ci ne font qu’éveiller celle qui vit naturellement en dedans. Nous ne serions pas en vie si cette énergie n’était pas en nous. Au lieu d’envier, d’idolâtrer ceux qui osent être eux-mêmes, honorer leurs rêves, comme les chanteurs, les acteurs et les enfants, osons être nous-mêmes. J’ai envie de partager quelques morceaux de musique qui portent les énergies de joie, de liberté et m’ont aidé dans des moments sombres à reconnecter ma propre joie, mon être véritable. Finalement, en éditant et relisant ce texte, je me suis dit que chacun a sa propre bibliothèque, ces propres morceaux de musique capables de déclencher la joie de vivre.

facebook "people"

Je fonce au jardin pour profiter de sa beauté, de sa simplicité et de ses belles énergies d’authenticité et d’épanouissement! 
Si vous avez "atterri" sur ce blog c’est que votre âme vous titille, qu’elle tente de vous rappeler qui vous êtes réellement. Faites-vous confiance ! Encore plus si vous lisez ce texte, c’est qu’il est l’heure d’oser être. 
La peur de l’erreur, de déranger, de choquer ne sont que des appels de votre cœur à oser vous embrasser en totalité. Aller au bout de son envie même si celle-ci nous mène face à un mur, c’est le jeu de la vie, juste un moyen d’apprendre à écouter sa voix intérieure et à se diriger vers son bonheur. 

Rien n’est vraiment prédéfini, nous sommes des créateurs et non des photocopieurs. 

Toute création est par définition quelque chose de nouveau qui comporte une part d’imprévu pour cette raison, apprendre à lâcher prise, à accepter ce qui est, favorise la créativité. 
Si nous avions la certitude de réussir parfaitement ce que nous entreprenons, cela perdrait de son piquant et nous n’aurions pas la satisfaction du résultat.

Quand on comprend que la vie est un jeu, un vaste champ d’expérimentation, une magnifique occasion de diriger les énergies, le résultat finalement, n’a plus beaucoup d’importance, c’est plutôt la gamme de sensations que ça nous procure tout au long du parcours, qu’il est intéressant de vivre. 
Quant à notre pauvre ego, proclamé roi pendant des siècles, puis diabolisé depuis cette prise de conscience de qui nous sommes vraiment, a bien besoin de notre amour et de notre reconnaissance pour sa participation importante dans tout processus créatif.  
 Bon, le jardin m’appelle !



Une séance photo d’une heure pour honorer la rosée qui demeure malgré les rayons du soleil déjà chauds et commencer la journée plongée dans la beauté de la nature. Il semble que de nouveaux voisins aient remplacé le couple qui vient d’être parent. Je n’ai pas encore osé aller leur offrir des framboises en guise de bienvenue mais ça me démange. Laissons faire la vie, l’occasion se présentera. 
En tous cas, ça fait plaisir de voir que l’entourage change en même temps que moi. Ils ont l’air assez « branchés » une des jeunes filles faisait une séance de relaxation ou de méditation, face au soleil, pieds nus, puis assise dans l’herbe dans des postures spéciales. C’est une bonne chose qui me confirme la réalité de ce que j’expérimente, l’extérieur se modèle selon l’intérieur ! Encore une motivation supplémentaire pour continuer sur ce chemin de l’amour de soi qui profite à l’entourage par réflexion et rayonnement ! 
J’y retourne ! Je viens de me rendre compte que j’ai oublié de prendre ¼ de cachet hier ! Voyons si ça change les choses. Le risque, c’est de ressentir des sensations de manque. Si c’est le cas, je saurais mon degré d’attachement à mes vieilles croyances et à ma peur du manque. C’est de toute façon très bon signe. La méthode de l’acceptation de ce qui est, porte déjà ses fruits, naturellement, sans forcer et dans toutes les directions !

2 commentaires:

  1. bien chère Lydia

    L'enfant en moi ,
    il est en toi ,
    quand je m'endors ,
    je l'embrasse ,
    je l'enlasse....

    cela fait trois jours que je suis connectée à toi et c'est tellement fort que je j'ai limité toute communication avec mes relations même avec mes enfants .Je voulais me concentrer sur ce contact et le savourer , je voulais respecter cette envie insistante de suivre l'invitation de ces fréquences tellement en affinité avec moi ...

    Pourtant fatiguée suite à un traitement lourd , j'ai trouvé aujourd'hui l'énérgie pour aller jusqu'au centre thermal aux piscines à l'eau chaude et saline ...Besoin des caresses de l'eau ...Et comme ,Lydia ,tu étais toujours présente en moi , j'étais ravie que tu m'accompagne.Un magnifique soleil nous a accueillies dans le bassin extérieur ...Très vite mon corps réénergisé par l'eau , le soleil et ta présence , est devenu si léger au point
    de se comporter comme un dauphin traversant le bassin de long en large sous le regard étonné des suisses ...Vient ensuite un moment essentiel : dessiner et écrire sur l'eau . Avec mes mains j'ai écrit ton nom plusieurs fois , et j'ai dessiné de grands huits ......

    Si on m'avait filmée toute la journée , on aurait diagnostiqué de l'extérieur une femme seule qui s'agite ....non ! curieusement joyeuse , joueuse ¨!!

    UNE BELLE OFFRANDE CETTE JOURNEE!!!

    Cela fait longtemps que je n'ai pas veillé aussi tard , mais je tenais à t'ecrire et à t'envoyer l'énergie de c ette journée avant d'aller me coucher ...

    je ne m'attendais pas à trouver un nouveau texte
    je trouve que tu vibres de plus en plus haut , et que tu avances vite et merveilleusement ...Pourquoi pas un livre !!!?

    tendre estime ..

    Maa

    Maa : veut dire Avec ......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Maa,
      N'oublie jamais que nous sommes des miroirs les uns pour les autres et ce que tu apprécies en moi, n'est autre que ton propre reflet; Maa authentique, qui s'aime, qui s'autorise à prendre soin d'elle, à être, à laisser l'enfant intérieur jouer avec ce qui l'entoure, qui trouve le contact avec son être véritable...
      Tes enfants ont "besoin" de toi et passe juste derrière toi. De toute façon en étant aimante vis à vis de toi-même, ils en auront les avantages. Plus relaxée, en harmonie, remplie d'amour donc débordante.

      Pour le livre, j'y penses de temps en temps mais il faut encore que j'apprenne à cesser de courir après le temps pour mieux l'utiliser. Pour le moment, la guérison, la libération des fausses croyances, est essentielle.

      Que cette belle énergie continue de te porter ;)
      Bizzzzzzzz, Lydia

      Supprimer

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.