mercredi 18 septembre 2013

"La sagesse amoureuse" Yann Thibaud







Un texte encore bien inspiré, où je me retrouve totalement. 
Nous sommes loin d'avoir fait le tour de la question mais nous commençons à appréhender ce qu'est l'amour, avec plus de sagesse, de justesse et de raison. 
L'expérience, les nombreuses incarnations dont nous portons la mémoire, notre état d'être, l'état du monde, tout nous amène à conclure que cette énergie divine, qui est en chacun, est La solution à tous les maux. 
Ce qui est extraordinaire, c'est de pouvoir le ressentir en soi, naturellement, sans que rien d'extérieur ne l'ait suscité. 
C'est le chemin, la mission de tout être qui recherche le vrai sens de la vie. 
Cette énergie est en chacun, elle se révèle bien souvent par contraste, quand nous acceptons de lâcher prise, d’accueillir tout ce que nous sommes en totalité. 
J'ai remis le lien de la vidéo où il explique comment transmuter une émotion.

Extrait de "L'aventure émotionnelle"
"La sagesse amoureuse"  de Yann Thibaud

Qu’attendons-nous d’autrui ?
Que recherchons-nous à travers nos relations, rencontres et échanges ?
Quel est le sentiment que nous désirons ardemment éprouver, tout au long de notre vie ?

L’amour est évidemment la réponse à toutes ces questions.
 

L’amour est ainsi le principe et la source de toute vie, sans quoi rien ne pourrait exister ni subsister.
L’amour est la force qui fait tourner les mondes, l’énergie qui maintient la cohésion des atomes comme des planètes.
L’amour est au cœur des mystères que nous sommes venus appréhender et expérimenter sur cette Terre.

 

Chacun ressent et pressent, même confusément, que l’amour vrai est la clé et la solution de tous nos maux, individuels et surtout collectifs, économiques, politiques et sociaux.

Mais l’amour véritable n’est pas acquis d’emblée : il est à rechercher, ressentir, découvrir.
Il n’est ni instinct de possession, ni dépendance fusionnelle, ni suivisme grégaire, car il émane de soi.
Il est le résultat de l’alchimie intérieure, le fruit de la reconnexion à l’être essentiel et à la puissance de vie.
 

L’amour est la joie d’être, le signe d’une conscience éveillée et lumineuse, un présent accordé, offert et partagé.
 

L’amour est ce que nous sommes éternellement, en dépit de nos souffrances, illusions et désillusions et parfois grâce à elles ; il est notre état naturel, notre aspiration à une vie riche, fascinante, magique, inattendue, utile et initiatique.

L’amour est partout, omniprésent et protéiforme ; il se pare de toutes les couleurs et de toutes les fréquences, et se manifeste de multiples manières : amour du compagnon ou de la compagne, des amis, des enfants, des animaux, de la nature, de la beauté, des œuvres de l’esprit…
 

Mais c’est la relation amoureuse qui se révèle son territoire de prédilection, car alors le sentiment se mêle au désir, à la sensualité et à l’attraction des corps, lieu de toutes les convoitises, de tous les délires et de toutes les extases.

Ce que l’on nomme amour est rarement digne de ce nom : l’amour qui blesse et qui déchire, qui conquiert et qui rompt, qui domine et qui soumet, qui idolâtre et qui méprise, n’est qu’une caricature égotique, une maladie infantile du cœur, un balbutiement du sentiment.
L’amour qui prend fin n’a jamais existé ; l’amour qui se meut en haine ou indifférence, n’était qu’illusion, transfert, projection, malentendu.
Les relations évoluent et donnent souvent lieu à séparation, éloignement, divergence. 

Mais comment peut-on rejeter, nier ou diaboliser l’être que l’on a tenu tendrement dans ses bras, si ce n’est précisément à cause de la douleur créée par son absence ?

L’amour véritable est patient, sincère, honnête et compréhensif ; il se nomme bienveillance, bonté, compassion, douceur, tendresse, sollicitude ou empathie.
 

De la nature de l’amitié, il dure la vie entière, car il n’est pas fondé sur l’image ou les apparences, mais sur les liens invisibles et mystérieux qui unissent les âmes et les cœurs.
 

Aussi le chemin de l’amour, que tous nous empruntons à notre manière, est-il un apprentissage, qui mène de l’égoïsme à l’altruisme, de l’aveuglement à la connaissance, de la consommation au partage, de la prédation au don.

L’amour est éternel car il est spirituel ; il est la joie libre du cœur qui s’est ouvert ; il ne sait que grandir, fleurir et embellir.
 

L’amour est si puissant qu’il se joue des barrières, frontières, critères, normes et interdits.
Car l’amour est libre et il souffle où il veut ; il ne peut être contraint, obligé ou mis en cage ; l’autre ne nous appartient pas et l’emprisonner, ce n’est pas l’aimer.
 

L’amour ne donne ni droits, ni devoirs ; il est une extraordinaire opportunité de vivre des moments merveilleux et magiques, une chance à ne surtout pas laisser passer.

Et si l’amour était sagesse, philosophie éminemment subtile, art et science oubliés, à retrouver, découvrir, réinventer ?
L’amour est un défi. Saurons-nous y répondre ?


"L’aventure émotionnelle", le livre que vous pouvez acheter ici: http://ecologieinterieure.org


La vidéo où Yann Thibaud explique le processus d'accueil des émotions:




2 commentaires:

  1. MERCI Très beau encore ce texte , et aussi Yann Thibaut que je suis entrain de découvrir ..car Darpan , comme tu disais j'ai écouter toutes ses vidéos je suis Fan de lui ..Isabelle Padovani , j'en ais écouter aussi des dizaine et dizaine ..on a suivie un peux le même parcourt lol
    sauf que une a intégré plus vite ...
    Merciiiii OUI l'Amour est bien plus beau que tout ce que j'ai eue dans ma vie de femme , ou l'homme confond le sexe , et le véritable Amour que je cherche depuis toute ma vie .
    Merci
    Sadia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai rencontré puisqu'il habite dans ma région, c'est quelqu'un de très ouvert, simple et passionné par l'éveil des consciences.

      Pour ce qui est des homme et de leur façon d'aborder la sexualité, ils sont conditionnés et leur ignorance est due à leurs croyances et aux rôles que la société leur a attribué.

      Les femmes aussi ont une vision faussée de la sexualité et dans les deux cas, seule la connaissance de soi, l'abandon des rôles, croyances et conditionnements, par la connexion avec l'âme, le rayonnement et l'intégration de l'amour lumière de la source, rétablit la vérité, l'ordre et l'équilibre.

      Tout est énergie, vibration et la sexualité, c'est l'énergie du désir, de l'enthousiasme, de la création, de la communion...elle n'est donc pas limitée à la sexualité...

      Supprimer

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.