samedi 27 avril 2013

Le principe Christique, extraits du livre "Anna, grand-mère de Jésus"




Chacun porte en lui, l’étincelle christique qui ne demande qu’à s’épanouir. Plus on s’ouvre à la spiritualité en ouvrant son cœur et plus on reconnaît sa "filiation" au personnage historique que fût Jésus Christ. Même si les évangiles, qui ne sont d’ailleurs que des témoignages et non les écrits de cet humain divin exceptionnel par sa conscience et sont cœur ouverts à la vérité divine, ont été interprétés de mil et une façons, l’essence même de son message est : L’amour inconditionnel.
C’est écrit noir sur blanc. Chaque parole prononcée est de l’amour pour toute vie, sans conditions. Il dinait avec les "pêcheurs", il aimait tout le monde, jusqu’à ces bourreaux et pardonnait sincèrement tout le monde.
Il a dû suivre plusieurs enseignements avant d’être à même de communiquer ce message essentiel. La bible ne parle pas de son enfance ni de son adolescence pour en faire un personnage à part, unique. Mais nous portons tous le principe christique.  
Heureusement nous avons aujourd’hui accès à cette connaissance par certains livres, certaines révélations reçues par des channels. Je peux citer, entre autres, Claire Heartsong qui a écrit « Anna, grand-mère de Jésus » qui relate cette part cachée et essentielle de la vie de Jésus. Oui, il a été humain avant de reconnaître pleinement le divin en lui-même. Il a reçu des enseignements et des initiations qui l’ont amené à reconnaître son potentiel afin de canaliser les énergies d’amour inconditionnel pour la planète entière. Il a été assisté par Marie Madeleine à part égale afin de réaliser l’unité des contraires par la fusion des corps physiques, dans la relation sexuelle divine et consciente pour ensemencer la terre de cette énergie d’unité, pour tout humain de la planète, éternellement. 


Ils ont rendu possible à tout humain, l’accès aux énergies de 5ème dimension de manière physique et c’est en cela qu’ils peuvent être considérés comme "sauveurs". Comme médiateurs entre l’humain et le divin. 
Dans le jardin de Gethsémani, avant la crucifixion, ils ont unis leurs énergies aussi par l’acte sexuel. Je ne peux résister à l’envie de citer un passage de ce livre magnifique dont je vous recommande vivement la lecture. Extrait de la page 347 :
S’adressant aux disciples qui l’accompagnaient, il dit :

« C’est vous qui introduirez le Nouveau Testament, ou la Nouvelle Alliance du Christ éternel vivant et ascendant qui proclame que toute vie est innocente et unie à son créateur. C’est ce même Christ vivant en vous qui vous chuchote cette vérité irrévocable. Cherchez et vous trouverez. Frappez et l’on vous ouvrira. Mes compagnons biens aimés, comme vous êtes et serez, un jour que vous ne connaissez pas pour l’instant, vous vous joindrez à l’humanité pour unir les plus hauts royaumes célestes de notre Père avec ceci, notre Mère bien aimée, pour donner naissance au Christ universel dans votre conscience »...
Je suis bouleversée en relisant ces quelques passages du livre. C’est maintenant l’heure de réaliser cette union. Nous avons attendus si longtemps pour que vienne ce jour béni de la réconciliation. Ce jour de la fusion entre l'humain et le divin, l'ombre et la lumière. Tant de vies, de souffrances pour s’autoriser enfin à accueillir notre vraie nature divine avec un cœur d’enfant!



Extrait de la page 348 :
...« Si vous voulez connaître le royaume des cieux sur terre, permettez aux différences de vous fournir le contraste qui inspire. Unifiez tout en joignant l’intérieur et l’extérieur et l’extérieur avec l’intérieur. Permettez à vos sentiments d’amour de couler, donnant et recevant en même temps. Et rendez également le supérieur semblable à l’inférieur et l’inférieur semblable au supérieur, fusionnant dans l’unité le Père Céleste et la mère terrestre, homme et femme, lumière et obscurité. C’est ainsi que vous rentrerez dans la chambre nuptiale où le marié vous déclarera égale à lui-même. Et le royaume sera vôtre pour habiter. »

Je peux vous témoigner du bonheur de vivre cette union des contraires où tout s’harmonise, s’équilibre. Le royaume des cieux est en nous, nous sommes ces temples de lumière divine et d’amour inconditionnel.
Seules nos résistances nous donnent l’illusion de la séparation.
En redevenant un enfant de trois ans, dans son cœur, on retrouve les qualités intrinsèques de l’enfant. La transparence, l’innocence, la capacité d’aimer sans conditions, de faire de chaque situation une occasion d’apprendre sans craindre de se tromper et donc d’être puni.
Cette enfant qui vit en chacun, n’est autre que le principe christique qui ne demande qu’à se manifester et à s’épanouir. L’enfant ne connaît pas le jugement, la culpabilité ou la peur. Tant que son mental n’est pas influencé par le monde extérieur, il garde sa pureté. La capacité de vivre le moment présent, libère de la peur. En s’autorisant, tel un enfant, à exprimer tout ce qui vit en soi, on commence à grandir. Plus on s’autorise à être et plus notre vraie nature s’exprime. 
Ne craignez pas d’unifier les contraires. 
N’ayez pas peur de vos peurs, ne rejetez pas ces émotions qui sont des messagères de l’âme. Dès lors qu’on se libère du jugement, la lumière éclaire l’être tout entier et laisse remonter ce qui était caché. 
Cette période délicate ne dure pas si vous laisser venir à la surface vos peurs, sans jugement. Une fois qu’elles sont vues, reconnues, elles délivrent leur lumière, leur message. 
C’est un processus graduel qui peut être grandement facilité par l’acceptation de ce qui est. 
Aimez vous entièrement, sans restrictions. Vous en serez grandis, comblé, fortifié. 

Aimer ses ombres ne veut pas dire que vous allez passer dans le camp de l’ombre, que vous allez devenir méchant ou "diabolique". 
Nous sommes avant toute chose, de toute éternité, amour et lumière. Nous ne pouvons pas devenir plus obscurs en embrassant nos ombres. 
La lumière englobe tout et l’ombre disparaît, comme absorbée. C’est un phénomène que l’on peut constater de nos yeux. 
Vous seuls pouvez choisir de libérer l’être véritable que vous êtes et c’est par l’amour que vous vous donnez et que vous acceptez de recevoir, qu’il se manifeste dans toute sa splendeur. 
Aucun maître, aucun ange, aucun être de lumière ne peut vous obliger à croire à votre origine divine, c’est à vous d’en faire l’expérience. 
C’est dans votre intimité, en face à face avec vous-même, dans la transparence totale que la rencontre peut avoir lieu. 
Votre Christ intérieur se manifeste dès lors qu’il en a la permission est la porte c’est le cœur qu’il faut ouvrir soi-même. 
Il s’ouvre quand on cesse de se juger, de se condamner, quand on libère la culpabilité, quand on reconnaît que tout ce que nous sommes est divin et sacré.

J’ai choisi de témoigner en toute sincérité afin de montrer que lorsque nous acceptons nos faiblesses, nous sommes renforcés. Lorsque nous sommes honnêtes avec nous-mêmes et avec les autres, nous sommes transparents et la lumière s’amplifie et rayonne. Lorsque nous cessons de nous juger, notre vision s’élargit et notre cœur s’ouvre. Et quand le cœur est ouvert, le flot incessant d’amour inconditionnel s’écoule en tout ce que nous sommes guérissant les pires souffrances, effaçant les plus douloureux souvenirs et notre conscience s’ouvre au Christ intérieur qui fusionne avec notre humanité dès que nous acceptons d’unir les contraires.
Comme nous sommes avant tout, des humains divins, nous sommes toujours éclairés mais si nous voulons nous élever au-delà de la dualité, il n’y a qu’un chemin, celui de la réconciliation avec ses aspects dits inférieurs.
C’est difficile de trouver les mots pour exprimer ce que je ressens en ce moment. Toutes ces émotions, ces larmes de joie, cet extase qui vient par l’abandon des schémas de pensées qui divisent et dévalorisent, ne peuvent être vécus que de l’intérieur. 
J’ai vraiment la sensation d’être enfin chez moi, d’être tout simplement ce que j’ai toujours été. 
Je vous souhaite d’oser embrasser votre lumière, d’ouvrir votre cœur à l’amour immense et infini que vous êtes et avez toujours été.

Extraits du livre de Claire Heartsong, « Anna, grand-mère de Jésus », aux éditions Ariane.
Ce livre est plus qu'un témoignage de la vie du Christ, il est un parcours initiatique. 


Si vous souhaitez partager ce texte, merci d’en respecter l’intégralité, l’auteure et la source ; Lydia, du blog : « Journal de bord d’un humain divin comme tout le monde » ou http://lydiouze.blogspot.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de partager votre ressenti dans le respect mutuel.
Puisque nous sommes UN, ce qui est dit ici, s'adresse aussi à son auteur.